Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison, ancien Château Pey-de-Clair

Dossier IA33004386 réalisé en 2012

Fiche

  • Vue d'ensemble.
    Vue d'ensemble.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • puits
    • cour
    • pigeonnier
    • porcherie
    • hangar agricole
    • portail
Précision dénomination château viticole
Parties constituantes non étudiées puits, cour, pigeonnier, porcherie, hangar agricole, portail
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche) - Saint-Vivien-de-Médoc
Adresse Commune : Jau-Dignac-et-Loirac
Lieu-dit : Pey-de-Clair
Adresse : chemin de Charmail
Cadastre : 1833 A1 155, 156, 157, 160 ; 2013 A1 499

Des bâtiments figurent à cet emplacement sur le plan cadastral de 1833. Ils appartiennent à Michel Goudineau, également mentionné dans l’édition de 1850 de l'ouvrage Bordeaux et ses vins, avec une production de 15 tonneaux.

La maison est reconstruite dans la 2e moitié du 19e siècle, tout comme les bâtiments agricoles et le pigeonnier.

Dans l’édition de 1881 de l'ouvrage de Cocks et Féret, la production atteint 30 tonneaux. En 1898, le domaine est entre les mains de Ferdinand Goudineau. La production baisse sensiblement dans la première partie du 20e siècle puis le château n’est plus mentionné dans les éditions ultérieures.

Le domaine cesse toute activité viticole et se tourne uniquement vers l’agriculture. Les photographies réalisées en 1974 lors de l'inventaire de la commune montrent des bâtiments à l’abandon.

Les bâtiments ont été depuis restaurés.

Période(s) Principale : 2e moitié 19e siècle

Les bâtiments sont situés à l’ouest de la commune, au nord du hameau de la Hourcade, en bordure des mattes. L’accès s’effectue par un chemin jusqu'à un portail et un muret de clôture.

Ils se composent d’un logis en rez-de-chaussée, prolongé par l'ancien chai. La façade de la maison est en pierre de taille, percée de deux portes et marquée en son centre par un fronton triangulaire souligné de modillons et doté d’un jour en forme de losange.

A l’écart et au sud-ouest du logis se trouve un pigeonnier, de plan carré, construit en moellon et couvert d'un toit en pavillon. Un hangar agricole et d'anciennes soues à cochons sont construits à proximité.

A l’écart, et à l’est du logis, dans le prolongement du muret, un hangar agricole est bâti en pierre, brique et essentage de planches. A proximité se trouve un logis annexe.

Murs calcaire moellon
pierre de taille
Toit tuile creuse
Étages en rez-de-chaussée
Couvertures toit à longs pans croupe
Typologies IC2
Techniques sculpture
Représentations fronton

Estuaire

TRAVEE 7
FORBAIE linteau droit (porte) ; linteau droit (fenêtre)
POSRUE autre
POSPARC en retrait
POSTOPO palus
ORIENT sud-ouest
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • COCKS Charles. Bordeaux, ses environs et ses vins, classés par ordre de mérite, reproduction intégrale de l'édition de 1850. Bordeaux : Ed. Féret et Fils, 1984.

  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1881 (4e édition).

  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1898, revue et augmentée de 450 vues de châteaux viticoles (7e édition).

(c) Conseil départemental de la Gironde ; (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Riberolle Jennifer