Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison, ancien bâtiment conventuel de l'abbaye bénédictine

Dossier IA40001772 inclus dans Abbaye de bénédictins de Saint-Sever réalisé en 2015

Fiche

Dossiers de synthèse

Dénominations maison
Aire d'étude et canton Saint-Sever
Adresse Commune : Saint-Sever
Adresse : 13 place du Tour du Sol
Cadastre : 2015 AY 95 ; 1809 K 120 ; 1844 S 691

La maison fait partie des anciens bâtiments conventuels de l'abbaye bénédictine, et plus précisément du logis de l'abbé. Plusieurs éléments architecturaux conservés datent des travaux effectués au monastère dans la seconde moitié du 17e siècle. Le premier étage de la travée latérale sud correspond à l'ancienne entrée du monastère. Les voûtes d'arête, les décors végétaux suspendus et un encadrement de porte ont été conservés. Côté cloître, les salles du rez-de-chaussée correspondent à l'ancienne galerie ouest. Les piliers et les voûtes sont encore visibles. Les salles de l'étage sont couvertes d'une fausse-voûte lambrissée à trois pans.

Le 24 février 1803, la mairie obtient l'autorisation d'aliéner l'aile ouest des bâtiments conventuels qui passent alors dans le domaine privé ; un mur de sépartion est construit au milieu du cloître. La transformation du logis en habitation de particuliers entraine des réaménagements dans la distribution des pièces. La cage d'escalier est refaite, comme l'indique le décor de la rampe.

Le décor de stuc et de bois d'une chambre au premier étage parait avoir été réalisé dans la seconde moitié du 19e siècle. L’alcôve de bois est similaire à celle de l'hôtel de Mora, datée de cette période, et le stuc du trumeau de la cheminée se retrouve dans l'hôtel de Laporterie.

Des aménagements ont été effectués dans les années 1950. Une estrade a été construite dans le salon et une salle de bain a été créée au deuxième étage. En 1959, la maison appelée "maison Bayron" est classée, comme l'ensemble du cloître, au titre des monuments historiques.

La municipalité acquiert la maison en 2013. Le mur du cloître est détruit à cette occasion.

Période(s) Principale : 2e moitié 17e siècle
Principale : 1er quart 19e siècle
Secondaire : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 2e moitié 20e siècle

La façade principale de la maison se situe place du Tour du Sol. Elle est pourvue de deux étages carrés. Le premier étage correspond au rez-de-chaussée côté cloître. Cette différence de niveau s'explique par l'emplacement des anciens bâtiments conventuels, sur une légère déclivité.

A l'exception des encadrements en pierre de taille, la façade est enduite. Les appuis des fenêtres sont moulurés. Le rez-de-chaussée côté place est percé de trois portes piétonnes. La porte centrale ouvre sur la cage d'escalier dont les paliers intermédiaires sont suspendus. Les volées et la rampe sont en bois. La rampe est composée de fin barreaux pourvus d'une bague supérieure et reposant sur une section rectangulaire fichée dans le limon. L'ensemble des pièces s'organisent autour de la cage d'escalier. Deux portes permettent de rejoindre le cloître à l'arrière.

Murs calcaire pierre de taille
appareil mixte enduit
brique
Toit tuile creuse
Étages 2 étages carrés
Couvrements voûte d'arêtes
Couvertures toit à longs pans
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en charpente
Techniques sculpture
décor stuqué
menuiserie
Représentations fleur, encensoir
Précision représentations

Les voûtes du salon reposent sur des culots en pierre de taille. Des décors d'éléments végétaux se placent sous les culots. La porte du salon menant à la cage d'escalier est décorée de crossettes supérieures sous lesquelles se tiennent des motifs d'encensoir. Au-dessus des crossettes inférieures sont sculptés des pieds coniques surmontés d'un motif ovale.

Le décor de bois au-devant de l'alcôve d'une chambre au premier étage est composé de deux pilastres cannelés surmontés de formes chantournées. Le décor de stuc du trumeau de la cheminée représente un bouquet de fleur tenu par un ruban.

La maison conserve de nombreux décors remarquables. Les réaménagements témoignent de l'histoire des bâtiments de la commune à la Révolution.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections classé MH, 1997

Références documentaires

Documents d'archives
  • Aliénation de la partie ouest du cloître de l'abbaye, 24 février 1803.

    Archives municipales, Saint-Sever : 9 M 11
Documents figurés
  • Plan de l'abbaye de Saint-Sever levé par le frère Luc Laborie, 1648. Encre et lavis.

    Archives nationales, Service des cartes et plans, Paris : CP/N/III/Landes/2/3
  • Plan cadastral napoléonien de Saint-Sever, 1809.

    Section K Archives municipales, Saint-Sever : 1 G 1
  • Plan cadastral napoléonien de Saint-Sever, 1844.

    Section S Archives municipales, Saint-Sever : 1 G 2
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Commune de Saint-Sever - Ferey Marie