Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison Allian de devant, actuellement mairie

Dossier IA64002939 inclus dans Village de La Bastide-Clairence réalisé en 2018

Fiche

Appellations Allian de devant
Destinations mairie, poste, école
Parties constituantes non étudiées boutique
Dénominations maison
Aire d'étude et canton La Bastide-Clairence (commune)
Adresse Commune : La Bastide-Clairence
Lieu-dit : Adresse : Place des Arceaux
Cadastre : 1835 A 468 ; 2016 A 416

Le nom de cette maison apparaît dès 1500 dans les archives de la confrérie de Saint-Nicolas. Son architecture est caractéristique de la typologie des maisons du village du 18e siècle.

Elle est représentée sur le plan cadastral de 1835 selon une emprise similaire à l'actuelle. Dans la matrice, elle appartient à Jean-Pierre Escourra, également propriétaire du Moulin de Suzanne dans le quartier Agnescous.

La maison est acquise par la municipalité en 1861 qui installe un bureau de poste au rez-de-chaussée et la mairie à l'étage en 1868. En 1916, un projet de réaménagement de l'hôtel des postes, avec habitation à l'étage en lieu et place de la mairie et annexion d'une partie de la maison voisine pour dégager une cour latérale, n'aboutit pas, car la poste est finalement transférée dans la Maison Lafourcade. L'école des filles est en revanche installée au rez-de-chaussée.

De nouvelles modifications sont apportées lors de l'intégration d'un commerce au rez-de-chaussée dans les années 1980 : la transformation d'une fenêtre en porte date vraisemblablement de cette époque, de même que la création d'un nouvel escalier à proximité de l'entrée, pris sur la parcelle voisine au sud.

Période(s) Principale : 1er quart 18e siècle
Secondaire : 3e quart 19e siècle
Secondaire : 4e quart 20e siècle

Maison située au centre du village, donnant à l'est sur la place. De plan long et étroit, elle partage son androne au sud avec la Maison Campagne, et elle est longée au nord par la rue du Lavoir.

Son élévation principale sur la place est composée de deux travées et trois niveaux. Elle est encadrée de chaînes d'angles harpées en grès. Le premier niveau est ouvert par une large arcade en plein-cintre, en calcaire avec inclusions de silex. Sous les couverts, le rez-de-chaussée est percé de deux portes : celle de gauche est à encadrement en pierre à montants harpés et linteau en arc segmentaire, surmontée par un jour fermé de barreaux ; celle de droite est une porte-fenêtre en béton.

L'étage est percé par deux grandes fenêtres régulières, à encadrements en pierre de Bidache et linteaux en arc segmentaire. Le comble à surcroît est éclairé par deux lucarnes à pignon. Les niveaux sont soulignés par un bandeau en pierre de Bidache.

A l'intérieur, l'escalier d'origine a été conservé entre l'étage et les combles : il s'agit d'un escalier en charpente à poteaux taillés à l'herminette.

Murs grès moellon enduit
béton parpaing de béton enduit
Toit tuile creuse
Étages 1 étage carré, comble à surcroît
Couvertures toit à longs pans croupe
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours, en charpente
États conservations remanié
Techniques
Statut de la propriété propriété de la commune

Annexes

  • Liste des œuvres non étudiées

    Tapisserie : La Bastide-Clairence [salle du conseil] (ill. 20196402122NUC2A et 20196402123NUC2A)

    Années 1970. Laine colorée.

    Tapisserie de laine fixée sur contreplaqué.

    h = 157 ; la = 125.

    Signature (en bas à droite) : Belloc.

    [Tapisserie exécutée par les moines bénédictins de l'abbaye Notre-Dame de Belloc et offerte à la commune de La Bastide-Clairence.]

    Tableau : Les fêtes de La Bastide-Clairence [salle du conseil] (ill. 20196402124NUC2A)

    Années 1990. Mattin-Laurent PARTARRIEU. Huile sur contreplaqué.

    h = 60 ; la = 45 (à l'ouverture de la marie-louise) ; marie-louise et cadre : la = 8,5.

    Signature (en bas à droite) : Partarrieu.

    [Tableau de Mattin-Laurent Partarrieu, peintre né en 1946 à Hasparren (Pyrénées-Atlantiques). Élève du peintre P. G. Hubert, il étudie ensuite la gravure à l’École Supérieure de Montparnasse et à l'atelier Vergeaux, puis la lithographie aux ateliers Chamflery de Paris.]

Références documentaires

Documents d'archives
  • Transcription faite vers 1700 du registre n°1 des archives de la confrérie de Saint-Nicolas, récapitulation faite par Garat (directeur de l'école libre des garçons), La Bastide-Clairence, 1947.

  • Matrice cadastrale de La Bastide-Clairence, propriétés foncières bâties et non-bâties, 1835-1912.

    Archives communales, La Bastide-Clairence : 1G3-4
  • Approbation de l'expertise et du plan de 2 maisons pour achat de l'une (Allian de devant) et vente de l'autre (Galcharrans) par la commune, 27 février 1862.

    Archives communales, La Bastide-Clairence : 1D5
Documents figurés
  • Plan cadastral napoléonien de La Bastide-Clairence, 1835.

    Archives communales, La Bastide-Clairence : 1G1
  • Plan de la poste, encre sur papier, 50X70, certifié le 17 juillet 1906.

    Archives communales, La Bastide-Clairence : 1M1
Bibliographie
  • LALANNE Guy (dir.). La Bastide Clairence. Ciboure : Jakintza, 2018.

    P. 205, 228-229.
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Commune de La Bastide-Clairence - Larralde Alexandra
Alexandra Larralde

Chargée de l'inventaire général du patrimoine culturel de La Bastide-Clairence.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.