Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Mairie

Dossier IA33006189 réalisé en 2011

Fiche

Parties constituantes non étudiées cour
Dénominations mairie
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive droite) - Saint-Ciers-sur-Gironde
Adresse Commune : Anglade
Cadastre : 2010 C2 244, 3679

Un projet d´établissement d'une salle communale est transmis au préfet le 26 mars 1861 et le lieu choisi est une maison située au nord de l´église. Le cahier des charges est élaboré en 1864. La même année, un demi-entablement, orné d´un cordon en pierre de Gauriac, est posé sur la façade et la couverture ainsi que le crépi sont restaurés. Afin d´agrandir la place publique et d´installer les locaux de la mairie et le bureau de poste dans un bâtiment plus vaste et mieux situé, la commune acquiert l´immeuble de Jacques-Alexis Coitit en 1938. Situé au nord et à proximité de l´église, cet immeuble connaît dès lors quelques transformations apportées par l´architecte G. Lorteau. Sur un plan d´élévation de 1945 dressé par ce même architecte, la façade est rythmée de trois travées et surmontée d´un attique aujourd’hui disparu. Une cheminée dans la salle de conférence est réalisée par le sculpteur E. Chemin en 1948.

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle
Auteur(s) Auteur : Lorteau G.,
G. Lorteau

Architecte domicilié au milieu du 20e siècle à Générac (33).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Chemin E.,
E. Chemin

Sculpteur. Domicilié en 1948 rue Sadi-Carnot à Jonzac (17).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur, attribution par source

Situé au nord de l´église, le bâtiment à étage abrite la mairie à gauche et la poste à droite. La façade principale orientée à l´est est scandée de six travées. La deuxième travée est dotée d'un porche, surmonté d'un balcon, donnant accès à la porte d'entrée. Au-dessus de cette même travée s´élève un fronton sur lequel est inscrit "MAIRIE" encadré des initiales R.F. Le décor de la façade est formé d´un bandeau médian, d´un second bandeau à hauteur d´appui des baies, d´une frise de bâtons rompus accompagnés de perles et d´une corniche moulurée. La façade est également encadrée de pilastres à bossage ; un troisième pilastre se trouve entre la deuxième et troisième travée.

Murs calcaire enduit
pierre de taille
Toit tuile creuse
Étages 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans
croupe
États conservations restauré
Techniques maçonnerie
Représentations fronton perle, bâton brisé balustre pilastre
Statut de la propriété propriété publique

Annexes

  • Documentation complémentaire

    AM Anglade : Exposé : Projet de restauration d´une maison située à Anglade pour l´approprier à une école primaire communale et à une mairie. 8 juin 1861.

    "La commune d´Anglade a fait l´acquisition d´une maison pour y établir une école primaire communale, et une salle de la mairie. Cette maison située sur la place principale du bourg au nord de l´église se compose, au rez-de-chaussée de quatre chambres et une cuisine avec caves au-dessous et deux chambres à coucher au premier étage. Devant la façade principale dont l´orientation est au levant se trouve un jardin clos de mur et une petite cour. Derrière et au couchant est une autre petite cour. Par sa position topographique ce local [...] est complètement isolé de la maison voisine".

    AM Anglade : Procès verbal : Descriptif et estimatif. . 11 avril 1939.

    "L´an mil neuf cent trente huit, le neuf décembre, le soussigné, Jean-Marc Pauzet, Géomètre-Expert D.P.L.G., Licencié en droit, demeurant à Bersen, expert désigné par Monsieur le sous-préfet de Blaye, par lettre du 25 novembre 1938.

    A l´effet de procéder à la désignation et à l´estimation d´immeubles bâti et non bâtis appartenant à M. Coitit, demeurant au bourg d´Anglade, que la commune d´Anglade désire acquérir, en vue de travaux d´utilité publique, s´est transporté sur les dits immeubles, situés au chef lieu de la commune d´Anglade.[...].

    1.L´immeuble principal consiste en une maison d´habitation ayant façade au levant, comprenant, au rez-de-chaussée, deux chambres, un corridor et une autre pièce servant de grange, une cuisine, un bureau, une autre chambre ; au premier étage, cinq chambres avec greniers, une petite cour, d´autres bâtiments de servitudes, et, au levant de la bâtisse, un grand jardin, joignant la place publique, le tout se tenant, confrontant ; du levant, par le jardin à la place publique ; du midi, à un terrain communal ; du couchant et du nord à des chemins, et figurant au plan cadastral sous le numéro 244 de la Section C.

    2.L´autre immeuble principal, de peu d´importance consiste en un jardin sur lequel existe un petit bâtiment servant de buanderie, un lavoir, ensemble une contenance de cinq ares quarante cinq centiares, confrontant : du levant au cimetière ; du midi à Hervé et par retranchement à Guérin ; du couchant à la route de Bourg au Passage et du nord, à Papin, figurant au plan cadastral sous les n° 1375 et 1376 de la section C.

    Étant donné leur situation au centre du bourg de la Commune, joignant la place publique actuellement assez retreinte, ces immeubles vont permettre à la commune d´Anglade, en utilisant le jardin au levant de la maison principale, d´agrandir la place publique, de faciliter le dégagement de l´agglomération du chef-lieu rendu actuellement difficile par l´accroissement du trafic automobile et notamment du service des Autobus, et aussi d´installer dans les bâtisses, le bureau de poste et les services municipaux.[...]".

    AM Anglade : Rapport : Aménagement d´une mairie dans un immeuble existant. 2e quart 20e siècle.

    "La mairie étant trop exigüe et mal placée, le conseil municipal s´est rendu acquéreur d´un immeuble parfaitement bien placé et assez vaste pour installer convenablement les différents services de la mairie.

    L´ensemble du gros œuvre de ce bâtiment est très bon état mais cependant l´angle Sud-Est par suite de la chute d´eau du tuyau de descente non canalisée accuse un petit tassement qui a provoqué des fissures à la façade. Pour remédier à cet état de chose il y a lieu de reprendre en sous-œuvre la fondation de cet angle au reste du bâtiment.

    En façade la porte cochère qui existe au rez-de-chaussée sera modifiée, la fenêtre du haut sera agrandie, transformée en porte-fenêtre et un balcon reposant sur deux colonnes en pierre des Charentes sera construit sur une base formant perron en béton de ciment.

    Des fenêtres seront percées dans le mur sud afin d´éclairer les salles du rez-de-chaussée et du premier. Un fronton surmontera l´entablement à l´aplomb du balcon.

    Un mur de refend sera établi laissant à la salle de conférence une longueur de 11 mètres.

    Les planchers et plafonds ainsi qu´une cloison séparative au premier seront construits".

  • Documentation complémentaire

    Plan, coupe et élévation de la cheminée de la salle de conférences. Par l'architecte Lorteau, 29 janvier 1847 (AM Anglade).

    Description de la cheminée :

    La face est ornée de pilastres, d´une corniche à denticules et d´un cercle mouluré. Le manteau est sculpté de glyphes accompagnés de motifs de gouttes et les piédroits sont cannelés.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Exposé : projet de restauration d´une maison située à Anglade pour l´approprier à une école primaire communale et à une mairie. 8 juin 1861.

    Archives municipales, Arcachon : non coté
  • Procès-verbal : Descriptif et estimatif. 11 avril 1939.

    Archives municipales, Anglade : non coté
  • Rapport : Aménagement d´une mairie dans un immeuble existant. 2e quart 20e siècle.

    Archives municipales, Anglade : non coté
Documents figurés
  • Plan, coupe et élévation de la cheminée de la salle de conférences. Par Lorteau (architecte), 29 janvier 1947.

    Archives municipales, Anglade : non coté
  • Élévation de la façade. Par Lorteau (architecte), 31 octobre 1845.

    Archives municipales, Anglade : non coté
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Riberolle Jennifer