Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Mairie, école

Dossier IA33003496 inclus dans Village réalisé en 2010

Fiche

Dénominations mairie, école
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche) - Castelnau-de-Médoc
Adresse Commune : Soussans
Adresse : place de la Mairie
Cadastre : 2009 AB 309

La décision de construire une école est prise en 1842. Le problème de son emplacement fait débat jusqu'en 1845 : faut-il l'installer sur la place communale ou bien au sud de la route de Pauillac, sur la place dite de Fenouban (?). Certains établissent une pétition en faveur de la place publique, mais la proximité d'une auberge, d'une salle de danse et de billard ne semble pas convenable. C'est finalement le sud de la route qui est choisi, offrant "plus d'espace pour la maison, pour les dépendances, pour le jardin de l'instituteur, pour les amusements des enfants ; plus de sécurité pour eux dans ces mêmes amusements, moins de dangers à craindre à cause des voitures, des chevaux, des auberges et des cafés". Le procès verbal d'adjudication des travaux en 1845 est en faveur de Philippe Duffourd, maître-maçon, entrepreneur de bâtisse à Tayac (Soussans). En 1877, la salle des garçons, jugée trop petite "par suite du nombre croissant des élèves", est agrandie avec la construction d'une petite pièce attenante au levant pour lui servir de débarras. En 1908, des préaux sont construits dans la cour des filles et celle des garçons. En 1913, un devis est réalisé par l'architecte Michel Alaux pour la construction d´une nouvelle école de filles et l'aménagement de l´école actuelle en salle de mairie. Les travaux sont adjugés à l'entrepreneur Gabriel Renaud. En 1919, un devis supplémentaire est réalisé et le procès verbal de réception définitive des travaux est établi le 15 juillet 1919.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1845, daté par source
1913, daté par source
Auteur(s) Auteur : Duffourd Philippe,
Philippe Duffourd

Maître-maçon, entrepreneur.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
attribution par source
Auteur : Renaud Gabriel, attribution par source
Auteur : Alaux Jean-Michel,
Jean-Michel Alaux (1850 - 1935)

Jean-Michel ou Michel, fils de Gustave Alaux.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

Le bâtiment, situé en bordure de la route de Pauillac, est composé d'un corps principal à étage carré, encadré de deux ailes en rez-de-chaussée, abritant les classes de filles et de garçons. La partie centrale, où se trouvent la marie et le logement des instituteurs, présente une façade de trois travées, surmontée d'un fronton triangulaire denticulé. Sur les linteaux des baies du rez-de-chaussée sont peints les trois mots : LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ.

Murs calcaire
pierre de taille
Toit tuile creuse
Étages en rez-de-chaussée, 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans
Techniques sculpture
Représentations denticule fronton
Statut de la propriété propriété de la commune

Annexes

  • AD Gironde, 2O 3840 : Délibération du Conseil municipal : construction d'une école, 25 août 1842.

    "Il sera bâti dans le plus court délai qu'il sera possible un local pour une école primaire et pour le logement de l'instituteur. Il sera bâti deux salles d'école une pour les garçons et l'autre pour les filles ; une autre salle sera bâtie pour le logement de l'instituteur ; une autre chambre attenant pour servir de cuisine à l'instituteur ; deux bâtiments ou lieu d'aisance".

    AD Gironde, 2O 3840 : Rapport concernant un projet de maison d'école, par Chayrou, 12 septembre 1842.

    "Le conseil municipal compose son école de 3 salles d´égales dimensions (10 m sur 5 m 33), une pour les garçons, la 2de pour les filles et la 3ème destinée au logement du maître après l´avoir partagée en une chambre et une cuisine. Chaque salle d´école offrant 53 m 30 carrés pourra ainsi recevoir 50 enfants, pour l´enseignement mutuel ou 76 par l´enseignement simultané. Ces deux salles n´étant point réunies en une seule, nous devons faire remarquer qu´elles exigeront une institutrice et un instituteur ce qui donnera lieu à une augmentation de dépense.

    Le sol du bâtiment ayant été mis au niveau du sol naturel, l´école se trouvera humide. Il convient d´élever le 1er de 0 m 33 au-dessus du 2e ; c´est une correction que nous avons indiquée sur le dessin et dans le devis estimatif.

    La toiture du bâtiment n´ayant point été marquée dans le projet, nous l´y avons également tracée ; elle devra s´élever de 2m au moins au-dessus de la corniche ; elle n´aura que deux versants, et sera à pignons par ses extrémités où il convient de ne pas établir de croupes (...) ".

    AD Gironde, 2O 3840 : Lettre du maire sur l'état de la commune (église, presbytère, école, cimetière) , 6 novembre 1843.

    " (...) En 1834, j´ai pris l´administration de la commune de Soussans en qualité de maire, j´ai trouvé la commune engagée de six mille francs qu´elle devait avec les intérêts à la veuve Laurent, encore la maison presbytérale en ruine, la flèche du clocher, une partie des murs de l´église, le cimetière sans un morceau de clôture servant tous les jours et nuits de pacage aux bestiaux de toute espèce. J´ai trouvé les moyens avec mon bon conseil municipal que j´avais et mon grand travail d´administration et la grande économie que j´ai fait, j´ai parvenu dans un laps de huit ans de faire libérer la commune qu´elle ne doit plus rien et faire réparer et clôturer tous les objets ci-dessus mentionnés sans surcharger nos administrés d´impôts (...) .

    Monsieur le préfet vous savez que bien des fois je vous ai fait connaître que j´étais très embarrassé pour le logement de l´instituteur et pour la salle d´école jusqu'au point que je me suis trouvé d´être obligé de déménager deux chambres de ma maison, mettre mes meubles sur un grenier pour pouvoir donner une chambre pour loger l´instituteur et l´autre pour y tenir la mairie attendu que j´ai abandonné la chambre de la mairie pour en faire une classe pour les garçons pendant quinze mois sans aucune rétribution et si je n´avais pas fait cela il fallait renvoyer les instituteurs, quoiqu'ils n´étaient pas tout à fait bien néanmoins ils ont été bien contents d´y rester (...) ".

    Finalement location d´une maison par un certain Tauzin, contre un loyer de 250 francs par an : deux chambres pour salle d´asile, pour les écoles de la grandeur de 6 m 66 de long sur 5 m de large et une chambre pour le logement des instituteurs et une petite cuisine et les latrines pour les élèves problème sur le montant du loyer et sur les délais d´aménagement ; finalement location d´une autre maison pour 140 francs par an : "ce local se compose de trois chambres au rez-de-chaussée dont en voici les dimensions : la première chambre au midi est de 5 m 66 sur 5 m 33. La seconde chambre du rez-de-chaussée 6 m de long sur 5 m 33 cm. Troisième chambre en rez-de-chaussée 5 m 50 sur 4 m, quatrième chambre au 1er de 6 m sur 5 m 66 cm. Dans le même appartement il y a une cave à placer au moins 25 barriques de vin. Le dessus de la cave, un vaste corridor, deux vastes chambres, un magasin pour le bois, deux places pour le lieu d´aisance pour les élèves dedans et dehors (?) réservée deux places une au midi, l´autre au nord pour la récréation des enfants".

    AC Soussans, Registre des délibérations du Conseil municipal, 1838-1861.

    - 20 décembre 1841 : compte des travaux effectués et payés pour la construction de la maison d´école.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Soussans, Registre des délibérations du Conseil municipal, 1838-1861.

  • AC Soussans, Plans des communaux et des constructions : Devis approximatif, construction d´une nouvelle école de filles et aménagement de l´école actuelle en salle de mairie, 7 juillet 1913.

  • AD Gironde, 2O 3836 : PV réception définitive : construction d'une nouvelle salle de classe de filles et aménagement de l'école actuelle en salle de mairie, 15 juillet 1919.

  • AD Gironde, 2O 3840 : Délibération du Conseil municipal : construction d'une école, 25 août 1842.

  • AD Gironde, 2O 3840 : Rapport concernant un projet de maison d'école, 12 septembre 1842.

  • AD Gironde, 2O 3840 : Lettre du maire sur l'état de la commune (église, presbytère, école, cimetière) , 6 novembre 1843.

  • AD Gironde, 2O 3840 : Délibérations du Conseil municipal, à propos du choix de l'emplacement de l'école, 1844-1845.

  • AD Gironde, 2O 3840 : Construction de la maison d'école-PV adjudication, 23 janvier 1845.

  • AD Gironde, 2O 3840 : Lettre de l'inspecteur des écoles au Préfet, à propos du choix de l'emplacement de l'école, 2 avril 1845.

  • AD Gironde, 2O 3840 : Agrandissement école des garçons : délibération du conseil municipal, 18 mai 1877.

  • AD Gironde, 2O 3840 : Constructions de préaux pour l'école de filles et l'école des garçons, 1906-1910.

Documents figurés
  • Projet d'emplacement de l'école. Plan, non signé, non daté [AD Gironde, 2O 3840].

  • Construction de deux préaux et d'une classe pour l'école de filles. Plan, calque, par Alaux, 20 juillet 1906 [AC Soussans, Plans des communaux et des constructions].

  • Construction de deux préaux et d'une classe pour l'école de filles. Plan, calque, par Alaux, 10 juin 1909 [AC Soussans, Plans des communaux et des constructions].

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Steimer Claire