Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Mairie, école

Dossier IA33003170 réalisé en 2010

Fiche

Parties constituantes non étudiées logement
Dénominations mairie, école
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche) - Castelnau-de-Médoc
Adresse Commune : Margaux
Adresse : 12 rue La Trémoille
Cadastre : 2008 AC 287

La mairie a été construite de 1851 à 1856 selon les plans de l'architecte bordelais Théodore Henri Duphot et par l'entrepreneur Joseph Déjean. Des travaux complémentaires ont, semble-t-il, été prévus selon le devis de l'architecte P. Courau. L'architecte départemental, Auguste Labbé, qui visite les lieux en juillet 1856, atteste que la construction est très satisfaisante.

Dès 1843, la commune recherchait un local pour accueillir la maison d´école communale de garçons et une salle d´asile. En 1852, c'est finalement le terrain proposé par la famille Martin qui est acheté pour construire une salle d´asile et des écoles communales, ainsi qu'un lavoir public. Le terrain en question est situé "au centre du bourg, longeant la route départementale, clos par un mur en très bon état, doué d´un ruisseau bordé dans toute son étendue par un talus construit en pierre de taille, avec un lavoir construit aussi en pierre de taille".

Période(s) Principale : 2e moitié 19e siècle
Dates 1851, daté par source
Auteur(s) Auteur : Déjean Joseph, entrepreneur, attribution par source
Auteur : Courau P., architecte, attribution par source
Auteur : Duphot Théodore Henri,
Théodore Henri Duphot (1810 - 1889)

Père d'Abel Valentin Duphot


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

La mairie est située en retrait de la rue, la cour de récréation des écoles formant aujourd'hui une place. Elle est composée d'un corps de bâtiment à étage carré couronné d'un fronton portant l'horloge et surmonté d'une cloche, qui abritait au rez-de-chaussée la salle d'asile et à l'étage la salle de la mairie.

De part et d'autre, des bâtiments en rez-de-chaussée complètent l'ensemble et servaient de logements pour l'instituteur et pour l'institutrice.

Enfin, deux petites ailes en retour abritaient les salles de classe.

La façade organisée selon trois travées est traitée très simplement, en revanche, le couronnement abritant l'horloge est flanqué d'ailerons à volutes avec des boules d'amortissement.

Murs calcaire
pierre de taille
Toit tuile creuse
Étages en rez-de-chaussée, 1 étage carré
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans
croupe
États conservations bon état
Statut de la propriété propriété de la commune

Annexes

  • DOCUMENTATION COMPLÉMENTAIRE

    - AD Gironde, 2O 2367

    26 novembre 1843 : extrait du registre des délibérations du conseil municipal de la commune. Projet d´acquisition d´un local pour la maison d´école communale de garçons et une salle d´asile. Proposition de M. Isidore Feuillebois, propriétaire et maire de Margaux, de vendre à la commune une maison et dépendances lui appartenant et située au lieu des Rousseaux.

    Plan de la dite maison et de ses dépendances dressé par Joseph Déjean, entrepreneur de bâtiments à Margaux.

    27 mai 1851 : plans de Duphot.

    27 juin 1852 : délibération du conseil municipal.

    Emplacement proposé par la famille Martin : au centre du bourg, longeant la route départementale, clos par un mur en très bon état, doué d´un ruisseau bordé dans toute son étendue par un talus construit en pierre de taille, avec un lavoir construit aussi en pierre de taille.

    19 décembre 1852 : achat par la commune à M. Guillaume Martin père et René Martin fils, anciens commerçants à Margaux d´un emplacement destiné à la construction d´une salle d´asile et des écoles communales et à l´établissement d´un lavoir public.

    17 février 1853 : envoi au préfet de la délibération du conseil municipal relative à la construction d´une maison destinée aux écoles communales, aux logements de l´instituteur et de l´institutrice et à une salle d´asile.

    Plan de l´établissement dressé par M. Duphot, architecte à Bordeaux, adopté par le conseil municipal ; devis et cahier des charges de M. Joseph Déjean, entrepreneur de bâtisses à Margaux.

    15 février 1854 : projet de construction d´une maison d´école et d´une salle d´asile pour la commune de Margaux : devis du par P. Courau.

    La maison dont il est question serait distribuée de la manière à offrir au centre une salle d´asile et une mairie au premier suivie des logements d´instituteur et institutrice composés d´une cuisine, de deux chambres, d´un chai à bois et un petit chai à vin chaque, écoles des garçons et des filles composé des lieux d´aisance sur le côté ouest. Murs de la façade réalisés en moellons de la Roque de Tau, pierre de Bourg, pierre dure de Saint-Macaire pour les appuis et les seuils

    5 mars 1854 : envoi au sous préfet du PV d´adjudication pour la construction d´une maison destinée aux communales, aux logements d´instituteur et institutrice et une salle d´asile.

    1854 : mention de nouvelles salles d´école qui viennent d´être construites.

    26 avril 1855 : construction d´une mairie et d´une maison d´école.

    Travaux de maçonnerie, entreprise Déjean, décompte des travaux, selon l´architecte Courau.

    4 septembre 1855 : lettre du maire au préfet, certifiant que les travaux de construction de la maison commune sont achevés.

    Juillet 1856 : achèvement des travaux de l´école.

    22 juillet 1856 : lettre de l´architecte du département, M. Labbé qui a visité les constructions des écoles et de la mairie : construction très satisfaisante.

    1859 : état de la maison dans laquelle est placée l´école publique des filles de Margaux : planchers des deux chambres du logement de l´institutrice sont pourris.

    2 septembre 1878, devis pour le prolongement de la salle d´école de garçons.

    17 mai 1883, délibération du conseil municipal : devis des travaux à effectuer au local de la directrice de l´école maternelle, établi par M. Minvielle.

    v. 1888 : transformation de l´école maternelle en école enfantine (voir loi du 30 octobre 1886) ; problème car l´école maternelle n´est pas subventionnée par l´État.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Gironde, 2O 2367. Ecoles : construction et travaux, 1843-1888.

  • AD Gironde, 2O 2367. Mairie : construction et travaux, 1843-1856.

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Steimer Claire