Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Lycée polyvalent Georges-Leygues

Dossier IA47003495 réalisé en 2017

Fiche

Précision dénomination lycée polyvalent
Appellations Collège de garçons puis Lycée technique puis ycée polyvalent Georges-Leygues
Dénominations lycée
Aire d'étude et canton Nouvelle-Aquitaine
Adresse Commune : Villeneuve-sur-Lot
Adresse : avenue d' Agen
Cadastre : 2018 DY 1
Adresse Cadastre : 2017 DX 298, 302

Une plaque commémorative apposée sur un mur du bâtiment de logements du lycée (aujourd'hui accueil/administration) rappelle la genèse de la construction de l'établissement : "L'idée première du nouveau Collège National date de 1953 ... Monsieur Paul Lagneau architecte en chef...". Paul Lagneau est le constructeur du lycée Louis-Couffignal, mitoyen (aujourd'hui les 2 lycées sont fusionnés administrativement). Les premiers bâtiments du lycée prévus pour accueillir 900 élèves ont été construits vers 1956-1957 au sud-est de la ville, alors dans la campagne, proche de la route d'Agen. Le 19 octobre 1958 a lieu l'inauguration du nouveau « collège mixte Georges Leygues » par Jacques Raphaël-Leygues - petit fils de l'illustre villeneuvois qui avait donné son nom à l'établissement en 1933 (un premier établissement scolaire avait existé au centre-ville).

La photographie aérienne prise en 1993 montre que le chantier d'extension et de réhabilitation du lycée prévu en 1991 (agence BL2 et H. : C. Bonhomme, M-L Lacube, M. Lorenz et J-M Hen) -voir en annexes la note de présentation- (l'établissement accueille alors près de 1400 élèves), est achevé. Dans la période 2003-2004 a lieu une restructuration complète du bâtiment principal comprenant les salles d'enseignement banalisées, informatiques. En 2004, est construit un pôle scientifique. L’année suivante la cour d'entrée est réaménagée.

Pour les années 2008-2009 : travaux de structuration du restaurant scolaire, de l'infirmerie et d'une aile de la résidence lycéenne. En 2009-2010 : création de la salle média-langues composée de 3 espaces, dédiée à l'apprentissage des langues autour des cinq activités langagières basiques (agence des architectes Cauty et Laparra). Pour la période 2013-2014 : création de trois salles pour la nouvelle section "sciences et technologies de l'industrie et du développement durable" .

L’œuvre du 1% artistique a été approuvée par la délégation de la création artistique du ministère de la Culture le 28 juin 1956 (arrêté du 9 avril 1957). Une des œuvres est une sculpture de Noor-Zade Brener (signée sur le socle) : figure masculine nue jouant de la guitare (métal). Cette sculpture est dans la cour est du lycée. Une autre est une sculpture en carreaux de terre cuite représentant une scène de danse et une scène de la vie agricole (bœuf, foulage du raisin, gerbe de blé ...). L'artiste en est probablement Vadime Androusov. L’œuvre a été tronquée au cours de travaux. L'arrêté de la commission mentionne également les noms de Paul Dufau, de Georges Castaing et de Pierre Raffi sans que des œuvres puissent leur être attribuées in situ.

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle , daté par source
Principale : 1er quart 21e siècle , daté par source
Principale
Dates 1958, daté par source
1991, daté par source
2003, daté par source
2008, daté par source
2013, daté par source
Auteur(s) Personnalité : Leygues Georges,
Georges Leygues , né(e) 1857 (1933 - )

Georges Leygues est né le 26 octobre 1857 à Villeneuve-sur-Lot et mort à Saint-Cloud le 2 septembre 1933. De mai 1894 à janvier 1895 il est ministre de l'Instruction publique et des Beaux-Arts dans le gouvernement de Charles Dupuy. De janvier à octobre 1895 il est ministre de l'Intérieur. De novembre 1898 à juin 1902, ministre de l'Instruction publique et des Beaux-Arts dans le gouvernement de Pierre Waldeck-Rousseau, son passage est marqué par la réforme de l'enseignement secondaire de 1902, qui vise notamment à moderniser l'enseignement des humanités et à rapprocher l'enseignement primaire et secondaire. De mars à octobre 1906 il est ministre des Colonies. Sa carrière ministérielle va s'interrompre pendant onze ans. En 1914, à 58 ans, Georges Leygues s'engage comme capitaine dans les chasseurs alpins, mais il est rapidement rappelé à Paris comme président de la commission des Affaires étrangères de la Chambre des députés. En 1917, Clemenceau lui confie le ministère de la Marine qu'il détiendra ensuite à plusieurs reprises jusqu'à sa mort brutale en 1933.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
personnage célèbre, attribution par source
Auteur : Lagneau Paul,
Paul Lagneau (1913 - 2002)

https://patrimoine.seinesaintdenis.fr/Paul-Lagneau

[Atlas de l’architecture et du patrimoine]

Architecte français qui compte parmi ses réalisations :

-Immeuble, 17 rue Rémusat, 75016 (1960)

-Ancienne station service à Sainte-Maure-de-Touraine (1955), Label XXe siècle

-Stade Max Rousié à Villeneuve-sur-Lot (1956)

-Collège Jean-Louis Etienne à Mazamet (vers 1977)

-Architecte en chef de la ZUP de Montauban

Sources : Centre d’archives du XXe siècle

133 IfaObjet DAU-0-LAGPA. Lagneau, Paul


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte
Auteur : Brener Noor-Zade,
Noor-Zade Brener (1922 - )

Mon atelier Magique. [livre] Editions Robert Laffont, 1978.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur, signature
Auteur : Androusov Vadim
Vadim Androusov (1895 - 1975)

Né à Saint-Pétersbourg, il suit à Paris les cours d'Antoine Bourdelle à l'Académie de al Grande Chaumière dans les années 1920. Il réalise notamment des personnages inspirés de l'Antiquité. Il collabore avec le décorateur André Arbus entre 1930 et 1950.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Auteur : Castaing Georges,
Georges Castaing (1895 - )

Né à Villeneuve-sur-Lot en 1895.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre, attribution par source
Auteur : Raffi Pierre,
Pierre Raffi (1919 - 1987)

Pierre Raffi est né à Alger le 8 février 1919 et mort à Casseneuil (47).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre, sculpteur, attribution par source

Le lycée Georges-Leygues est situé au sud-est de la bastide, bourg de Villeneuve-sur-Lot, proche du Lot, sur les terres de sa rive sud. Le lycée, établi sur une légère hauteur, jouxte et domine le lycée Louis-Couffignal.

Le lycée comprend des bâtiments (premiers construits) en longues barres (R+2, R+3, béton, toit à longs pans, croupes, tuiles creuses mécaniques) orientées ouest-est : bâtiments A et B (salles de classes). Les barres en retour, vers l'est, (salles de classes et internats) sont séparées des précédentes par le gymnase.

Les bâtiments édifiés à des périodes récentes (Agora, pôle sciences) sont en béton couverts de toits terrasses.

Le décor de céramique réalisé dans le cadre du 1% artistique, autrefois visible de l'extérieur, est aujourd'hui dans une remise du gymnase, extension masquant l’œuvre.

Murs béton béton armé enduit
Plans plan rectangulaire régulier
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures terrasse
toit à longs pans croupe
Techniques céramique
Précision représentations

Scène de danse et une scène de la vie agricole (bœuf, foulage du raisin, gerbe de blé)

Statut de la propriété propriété de la région

Références documentaires

Documents d'archives
  • Travaux, 1991.

    Archives de la région Nouvelle-Aquitaine, Bordeaux : 2745 W 4
  • Commission relative au 1% artistique, 1956.

    Archives nationales, Paris : 19880466/24
Bibliographie
  • CHAIGNE Yann. L'Architecture des lycées en Aquitaine de 1986 à 2006 : Les étapes d'une quête identitaire post-décentralisation. Thèse d'histoire de la l'art sous la direction de Marc Saboya, Université Bordeaux 3, 2009.

Liens web

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Charneau Bertrand