Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Les puits de la commune d'Anglade

Dossier IA33006207 réalisé en 2011

Fiche

Voir

Aires d'études Estuaire de la Gironde (rive droite)
Dénominations puits
Adresse Commune : Anglade
Cadastre : 2011 C6 Non cadastré. Domaine public

Selon une tradition non avérée, les puits couverts seraient liés aux populations "gavaches", issues de Saintonge et d'Angoumois, qui, suite au dépeuplement de la Guyenne durant la Guerre de Cent Ans, sont venus repeupler une partie du Bordelais à la fin du 15e siècle.

Si certains des puits repérés peuvent avoir une origine ancienne, les éléments de datation ne permettent pas de remonter au-delà du 19e siècle. Aucun des puits ne figure sur le plan cadastral de 1828, mais l'absence de cadastration ne constitue pas une preuve de l'absence, à cette date, de ces édicules liés à l'adduction d'eau.

Période(s) Principale : 19e siècle

Deux catégories de puits se rencontrent dans la commune : les puits ouverts et les puits couverts.

Les premiers, plus nombreux, ont généralement une margelle bâtie en moellons et sont dotés pour la plupart d'une superstructure métallique. Ils peuvent être aussi accompagnés d´un abreuvoir ou d´une pompe à eau.

Les seconds, également bâtis en moellons, sont couverts par l'extrados d'une voûte et présentent leur ouverture sur la face. Ces puits peuvent être accompagnés d´un abreuvoir.

Les puits privés se situent habituellement dans la cour des maisons, mais un puits intérieur a également été repéré dans un chai à Pallard. Un puits a été repéré à proximité du moulin Elie. Les puits publics sont généralement en bordure de voirie.

Murs calcaire moellon
enduit
pierre de taille
Décompte des œuvres repérés 15
étudiés 2
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Riberolle Jennifer