Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Les maisons et fermes de Cussac-Fort-Médoc

Dossier IA33001655 réalisé en 2008

Fiche

Voir

Aires d'études Estuaire de la Gironde (rive gauche)
Dénominations maison, ferme
Adresse Commune : Cussac-Fort-Médoc

Le cadastre de 1826 montre une organisation de l´habitat le long des axes de communication et regroupé dans différents villages ou hameaux. Les maisons présentent certainement un gros-œuvre du 18e siècle ; toutefois les remaniements, reconstructions ou constructions de la 2e moitié du 19e siècle en laissent aujourd'hui peu de traces apparentes. Deux bâtiments (une maison et une remise) portent les dates de 1798 et 1826, mais il s'agit probablement de remplois. L'étude des augmentations et diminutions des matrices cadastrales permet d'avancer quelques datations sans pour autant apporter de certitudes.

Période(s) Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle
Principale : 21e siècle

142 maisons et fermes ont été repérées, soit 136 maisons et 6 fermes. Parmi les maisons, on distingue des ensembles (25) composés de 2 à 6 logis, et les maisons avec un seul logement (68). 7 maisons et 4 fermes ont été sélectionnées. Les maisons ont très souvent une vocation viticole et sont parfois désignées par le terme de "château". L´habitat est regroupé dans le vieux bourg, le village-rue de Cussac et dans les anciens hameaux aujourd'hui agrégés les uns aux autres. On distingue une organisation en impasses ou cours, perpendiculaires à une voie principale et généralement dotées d'un puits. Des constructions alignées donnent sur cette cour et peuvent être complétées par des dépendances qui leur font face. Ce type d'organisation est visible sur le plan cadastral de 1826 et a été conservé et développé au cours du 19e siècle. Dans ces ensembles, l'une des maisons se distingue parfois par un étage carré ou le décor de sa façade. Les autres logis en rez-de-chaussée peuvent présenter un comble à surcroît ouvert par des jours d'aération. On note très souvent l'asymétrie des pans de toiture, avec un toit plus long à l´arrière qu´à l´avant du bâtiment, correspondant à un espace pouvant abriter un chai ou un lieu de stockage. Aujourd'hui l´arrière de ces maisons a été transformé en espace habitable. Les dépendances sont des chais, des granges ou des remises ; la définition de leur fonction est parfois difficile à établir. De nombreuses granges-étables possèdent un système de claire-voie en bois au niveau du surcroît. Les maisons et les fermes sont construites en calcaire, en moellon ou en pierre de taille. Les façades en moellons sont habituellement recouvertes d´un enduit. Les couvertures sont composées de tuile creuse et plus rarement d´ardoise (pour les maisons de maître).

Décompte des œuvres bâti INSEE 718
repérées 142
étudiées 9
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Steimer Claire