Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Les maisons de Talais

Dossier IA33007069 réalisé en 2012

Fiche

Voir

Aires d'études Estuaire de la Gironde (rive gauche)
Dénominations maison
Adresse Commune : Talais

Rares sont les maisons qui datent du 18e siècle. La période de construction la plus dynamique est la seconde moitié du 19e siècle : le graphique correspondant aux données relevées dans les augmentations/diminutions des matrices cadastrales indique un pic entre 1856 et 1860 et une baisse significative après 1880.

Les bombardements de 1945 ont conduit à reconstruire, dans les années 1950, un certain nombre de maisons.

Aucune date portée n'a été relevée durant l'enquête.

Période(s) Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle

38 maisons ont été repérées, 5 ont été sélectionnées sur des critères de datation ou de typologie.

On distingue les maisons de bourg (qui ont pu abriter un commerce), les anciennes maisons de vignerons (qui ont conservé la baie de décharge du cuvier) et les maisons à vocation agricole (associées à des bâtiments de dépendance).

Les maisons sont dans la grande majorité en rez-de-chaussée, situées en alignement de la voie (dans le bourg) ou perpendiculaire à celle-ci ; peu d´entre elles sont dotées d´un comble à surcroît (3) ou d'un étage en surcroît (1). Les maisons à étage carré sont également peu nombreuses (8) et sont toutes localisées dans le bourg. Les maisons sont bâties en pierre de taille de calcaire (12) ou en moellon (8), recouvertes d´un enduit dans la plupart des cas. Quatre maisons sont construites entièrement ou partiellement en brique dont une, localisée au nord de l´église (route de Loumenade), qui témoigne de l'influence de l'architecture balnéaire de Soulac. Les toitures présentent généralement des pans asymétriques. Le décor en façade est souvent limité à la simple corniche moulurée ou à denticules ; deux maisons dans le bourg se distinguent par leur ornementation plus soignée.

Les maisons bâties dans les années 1950 sont ornées de tables décoratives et de génoises ainsi que de frontons triangulaires (maison au Pargaux). Les maisons peuvent être accompagnées de dépendances, à l'écart, composées de hangars ou remises agricoles, d´une grange ou d´un chai.

Décompte des œuvres bâti INSEE 464
repérés 38
étudiés 5
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Riberolle Jennifer