Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Les Demeures, manoirs et châteaux de Cantenac

Dossier IA33003109 réalisé en 2010

Fiche

Voir

Aires d'études Estuaire de la Gironde (rive gauche)
Dénominations demeure, manoir, château
Adresse Commune : Cantenac
Cadastre : 1826 ; 2009

On dénombre 14 châteaux viticoles dans la commune, de natures variées : deux ont une origine médiévale et seigneuriale (Angludet et Issan) ; un seul est d´origine religieuse (Prieuré-Lichine, ancien prieuré-cure) ; un autre (Château Montbrun) a été détruit au début des années 1950, seuls les chais sont conservés ; quant à la Tour de Bessan, il s'agit non pas d'un château mais d'un cuvier remanié dans les années 1990 : ce vignoble a pris le nom d'une ancienne forteresse médiévale dont les ruines sont conservées dans la commune voisine de Soussans. Le château d'Issan constitue un rare exemple d'architecture du 17e siècle bien conservé, là où la majorité des châteaux a été rebâtie, embellie ou remaniée au cours de la seconde moitié 19e siècle. Le classement des vins de Bordeaux établi en 1855 a contribué à cette fièvre constructive, chaque propriétaire souhaitant afficher l'excellence de son cru et sa réussite sociale. On note l'intervention à plusieurs reprises de l'architecte bordelais Ernest Minvielle, pour la construction de logis ou de bâtiments de dépendance (à Angludet, Cantenac-Brown, Kirwan, Issan).

Période(s) Principale : 17e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle

Les châteaux viticoles de la commune présentent des formes variées, selon l'époque de construction. Le château d'Issan est organisé selon un plan en U agrémenté de pavillons coiffés d'ardoise : la demeure est disposée sur une plateforme accessible par un châtelet d'entrée, entourée de douves, et située au croisement des allées qui desservent le domaine. Le château d'Angludet conserve un escalier rampe-sur-rampe : le logis d'origine, à étage, a été complété d'un logis en rez-de-chaussée, sur le modèle de la chartreuse. On retrouve ce modèle à Brane-Cantenac, rehaussé d'un pavillon central, et au Château Vincent, avec un rez-de-chaussée surélevé.

Le château Martinens présente une façade néoclassique avec fronton triangulaire. On retrouve également des façades régulières et symétriques à Prieuré-Lichine et à Kirwan.

Château Palmer évoque les grands modèles d'architecture du Val de Loire avec ses tourelles et ses toitures d'ardoise, tandis que Cantenac-Brown fait référence à l'architecture anglaise du 16e siècle, en brique et pierre, avec pignons chantournés.

Certains "châteaux" se résument à leur cuvier (château Pouget ou plus récemment La Tour de Bessan).

Toits tuile creuse, ardoise
Murs calcaire
enduit
moellon
pierre de taille
Décompte des œuvres repérées 14
étudiées 14
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Bordes Caroline