Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Les demeures et châteaux de Saint-Julien-Beychevelle

Dossier IA33004804 réalisé en 2011

Fiche

Voir

Aires d'études Estuaire de la Gironde (rive gauche)
Dénominations demeure, château
Adresse Commune : Saint-Julien-Beychevelle

Le château le plus ancien est celui de Beychevelle, siège d'une seigneurie depuis le 14e siècle et qui conserve probablement des éléments du 17e siècle.

Les autres demeures, toutes châteaux viticoles, sont pour la plupart des constructions du 18e siècle, agrandies et remaniées au 19e siècle.

Seul le château Glana est une construction ex-nihilo de la 2e moitié du 19e siècle.

Période(s) Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle
Principale : 21e siècle

Comme château Beychevelle, les châteaux Ducru-Beaucaillou, Langoa-Barton et l'ancien Château Médoc présentent un rez-de-chaussée surélevé, abritant en soubassement des chais.

Sur le modèle de la chartreuse, en simple rez-de-chaussée, le château de Léoville est encadré de deux pavillons et d'ailes de dépendance en retour d'équerre formant une cour. Le château Talbot présentait également ce même plan, mais a été complété dans la 1ère moitié du 19e siècle d'un pavillon à étage.

Le château Branaire-Ducru, le château Lagrange et le château Gruaud-Larose sont dotés d'une même façade ordonnancée avec un léger avant-corps surmonté d'un fronton triangulaire.

Le château Saint-Pierre a été agrandi à plusieurs reprises, l'ensemble présentant donc aujourd'hui des disparités en terme de formes et de matériaux (toitures en ardoise et tuiles creuses).

Le château du Glana se distingue avec l'utilisation de la brique pour le traitement des façades.

Décompte des œuvres bâti INSEE 413
repérés 12
étudiés 12
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Steimer Claire