Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Les demeures et châteaux de Cussac-Fort-Médoc

Dossier IA33001656 réalisé en 2008

Fiche

Voir

Aires d'études Estuaire de la Gironde (rive gauche)
Dénominations demeure, château
Adresse Commune : Cussac-Fort-Médoc

Parmi les châteaux et demeures repérés, le plus ancien, le château de Cussac, a entièrement disparu : il s'agissait au 14e siècle d'une motte et d'une basse-cour entourées de fossés, siège de la seigneurie de Cussac.

Les châteaux et demeures aujourd'hui conservés datent des 18e et 19e siècles. Les châteaux de Bernones et du Rau datent de la fin du 18e siècle. Au cours du 19e siècle, plusieurs sont construits ou reconstruits : le château de Beaumont (1854), Lamothe (1868), Lanessan (1876), La Chesnaye (1878-1882) ou encore les châteaux de Camino-Salva, de Romefort et d'Aney, dont on ne connait pas la date exacte mais qui ont également dû être édifiés dans la 2e moitié du 19e siècle. Les architectes Henri Duphot, Louis-Michel Garros ont construit Beaumont et Lanessan pour le premier et La Chesnaye pour le second.

Période(s) Principale : 14e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle

10 demeures et châteaux ont été recensés : le seul véritable château de la commune n'existe plus, mais les archives permettent de savoir qu'il s'agissait d'une motte avec basse-cour entourée de fossés.

Les autres édifices sont des demeures présentant des formes variées. Les deux demeures du 18e siècle sont des édifices en rez-de-chaussée avec un pavillon central. Lanessan et La Chesnaye se distinguent par le choix d'un style anglais, néo-élizabethain. A Beaumont et à Lamothe, les références sont françaises et plus classiques avec la présence monumentale de tours. Les demeures de Camino-Salva, de Romefort et d'Aney présentent des volumes plus modestes mais des styles tout aussi variés, alliant parfois la brique et la pierre de taille et présentant des toitures en ardoise qui les distinguent des simples maisons de village.

Ces demeures sont des châteaux viticoles auxquels sont associés des bâtiments de vinification et des bâtiments agricoles. Elles sont également entourées de jardins ou de parcs arborés.

Décompte des œuvres bâti INSEE 718
repérés 10
étudiés 10
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Steimer Claire