Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Les demeures et châteaux de Bayon-sur-Gironde

Dossier IA33008745 réalisé en 2015

Fiche

Voir

Aires d'études Estuaire de la Gironde (rive droite)
Dénominations château, demeure
Adresse Commune : Bayon-sur-Gironde

Le château Falfas constitue certainement l'édifice civil le plus ancien sur la commune de Bayon. Construit au début du 17e siècle, il est protégé au titre des Monuments historiques. Le château Eyquem et le château Tayac ont également pour origine deux seigneuries mais les bâtiments ont été très remaniés au cours du 20e siècle pour le premier, tandis que le second a été entièrement reconstruit en 1892.

D'autres châteaux, comme Blissa ou la demeure de Tanesse, sont des demeures reconstruites au 19e siècle. La seconde a été augmentée, probablement suite à un partage familial, d'un nouveau château à l’architecture plus démonstrative avec ses toitures d'ardoise.

Enfin, les maisons du Breuil ou de Côtes de Bellevue commandent un domaine viticole et ont pris à ce titre le nom de "château". Il s'agit de maisons en pierre de taille reconstruites au cours du 19e siècle.

La demeure des Ormeaux, construite à la fin du 19e siècle ou au début du 20e siècle, se distingue par sa position dominant l'estuaire et par le décor de verrières peintes conservé.

Période(s) Principale : 17e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : limite 19e siècle 20e siècle

Les châteaux de la commune présentent des architectures variées : le château de Falfas est composé d'un corps de logis rectangulaire sur lequel viennent se greffer deux pavillons carrés. Le décor sculpté de la porte et des modillons des fenêtres est un témoignage rare de l'architecture des manoirs du début du 17e siècle. Le château Eyquem conserve probablement des éléments du 17e siècle (chaînage d'angle à bossage plat des ailes) mais a été largement remanié suite aux dégâts causés par la Seconde Guerre mondiale. Il s'agissait vraisemblablement d'une chartreuse à pavillon central. L'imposant château Tayac domine l'estuaire : ses volumes, son décor et ses hautes toitures d'ardoise marquent le paysage de la confluence.

Quant aux demeures du Breuil, de Tanesse, de Blissa ou des Côtes de Bellevue, il s'agit de maisons à plan rectangulaire, à façades régulières à travées, avec bandeaux, corniches et encadrements de baies moulurés.

Ces châteaux avaient tous une vocation viticole et sont donc accompagnés de bâtiments de dépendances (chais, cuviers et parties agricoles).

9 édifices repérés et étudiés.

Décompte des œuvres étudié 9
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Steimer Claire