Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Les demeures, châteaux, manoirs du Pian-Médoc

Dossier IA33004747 réalisé en 2014

Fiche

Voir

Aires d'études Sud Médoc Estuaire
Dénominations demeure, château, manoir
Adresse Commune : Le Pian-Médoc

Les premiers actes mentionnant les demeures nobles au Pian remontent au 16e siècle. On retrouve sur le terrain des vestiges de cette époque. À Geneste, la demeure des seigneurs du Pian a conservé son corps de logis datable du 16e ou début du 17e siècle. À Sénéjac, seul le passage d'entrée et les pavillons de jardin (?) témoignent de l'existence d'une demeure noble ayant appartenu à l'abbé d'Ornano au début du 17e siècle.

Le 18e siècle est pratiquement absent de la commune. Il est possible de noter la présence d'un pavillon avec tour circulaire faisant partie de l'ancien château de Malleret. selon Henri Ribadieux, il remonterait à cette période.

Le 19e siècle a bouleversé l'organisation de nombreuses demeures et châteaux. D'une part, les anciens lieux seigneuriaux ont été systématiquement réaménagés (Malleret, Sénéjac, Geneste), que ce soit au niveau du logis ou des dépendances agricoles. C'est d'autre part un temps de création de domaines viticoles, comme peuvent l'être les constructions de Bellegrave-du-Poujeau ou de Duthil, qui commandent des terrains riches et rentables, rapidement reconnus pour leur qualité. C'est enfin un temps d'innovation, d'invention et de distinction pour les propriétaires : à Sénéjac, des races de moutons croisés sont introduites, de nouvelles céréales sont plantées, des viviers accueillent des saumons de la pisciculture d'Huningue (Haut-Rhin) ; à Malleret, un haras est construit, allié à la construction de nouveaux bâtiments agricoles (chais, cuvier) ; à Geneste, la création d'un arboretum de 240 hectares autour du domaine, agrémenté d'espèces exotiques en fait un des fleurons arboricoles et sylvicoles de France tout au long du 19e siècle.

Au siècle suivant, beaucoup de domaines perdent leurs prérogatives suite aux différentes crises (guerres, gelées de 1956, arrachage de la vigne) et tombent en désuétude (Geneste, Duthil) ou abandonnent une partie de leurs terres (Bellegrave).

Période(s) Principale : 16e siècle
Principale : 1er quart 17e siècle
Principale : 19e siècle

Cinq demeures ou châteaux ont été recensés dans la commune du Pian. Chacune des bâtisses s'inscrit dans un parc, voire un aménagement paysager conséquent.

En terme de construction, le château Geneste est le seul à avoir conservé en partie son état ancien : grand corps de logis couvert en tuile creuse, flanqué d'une tour circulaire, percé d'anciennes croisées (ayant perdu meneau et traverse).

Deux édifices peuvent être rapprochés : Malleret et Sénéjac. Ces châteaux possèdent des façades à travées ordonnancées, un étage carré avec un niveau de comble ouvert par des lucarnes décorées. On note également la similitude des grands toits, élevés en pavillon, et couverts en ardoises. Le jeu des avant-corps en saillie à Malleret, ou des pavillons à Sénéjac, donne du volume à l'ensemble à l'édifice. Le décor est, à Sénéjac, inspiré de l'époque médiévale (faux mâchicoulis, encadrement de baie, linteau à accolade...) et du début du 17e siècle (bossage 1 sur 2 de la porte) ; à l'inverse, Malleret est construit sobrement, à l'instar du château d'Arsac par exemple.

Plus modestes sont les demeures de Bellegrave du Poujeau et de Duthil. À Bellegrave, la façade sur cour est particulièrement décorée, la porte surmontée d'un balcon avec garde-corps en fonte, mais le côté jardin offre un dénuement complet, avec peu d'ouvertures et une moindre qualité de mise en œuvre.

Chaque demeure ou château est au cœur d'un complexe agricole voire viticole important. On trouve encore de grands chais et cuviers à Sénéjac, Malleret et Duthil, ainsi que des étables et écuries. Seul le château de Bellegrave a perdu ses dépendances.

Toits ardoise, tuile creuse
Murs calcaire pierre de taille
moellon enduit
Décompte des œuvres étudié 7
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Communauté de communes Médoc-Estuaire - Grollimund Florian