Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Les châteaux et manoirs de la commune de Villeneuve

Dossier IA33007154 réalisé en 2012

Fiche

Voir

Aires d'études Estuaire de la Gironde (rive droite)
Dénominations château, manoir
Adresse Commune : Villeneuve

Parmi les résidences seigneuriales repérées, seul le manoir de l'Escalette trouverait son origine dans une maison forte attestée au 14e siècle. Les traces les plus anciennes encore visibles, de la fin du Moyen Âge ou du début de l'époque moderne, se trouvent à Mendoce, maison noble qui a notamment conservée la tour sud-ouest percée de bouches à feu et son colombier, et à Barbe, avec les douves du château de la même époque. Au 17e siècle est implanté le manoir d´Escalette. Au 18e siècle, le corps de logis du château Mendoce est en partie reconstruit autour de 1720 ; la reconstruction en totalité du château de Barbe après 1774, probablement par un architecte bordelais, témoigne de l'investissement de parlementaires bordelais sur la rive droite de l'estuaire.

Les autres demeures portant l'appellation de "château", tel Château Coubet, d'origine ancienne, ou de "domaine", sont des maisons de maître à la tête d'exploitations viticoles, construites ou reconstruites au 19e siècle, revêtant parfois une allure castrale.

Période(s) Principale : 14e siècle
Principale : limite 15e siècle 16e siècle
Principale : 17e siècle
Principale : 18e siècle

Les châteaux de Barbe, Mendoce et d´Escalette sont les trois anciennes maisons nobles de la commune. Il sont localisées à l´écart du bourg, sur un coteau. Les façades principales, donnant sur une cour ou un parc arboré doté d´un puits, sont tournées en direction du sud, excepté pour le château de Barbe dont la façade principale est tournée vers le nord. Ces demeures sont toutes composées d´au moins un étage carré, couvertes pour la plupart d´un toit à croupes en tuiles creuses ou en ardoise (châteaux de Barbe et de Mendoce). Outre le château d'architecture classique de Barbe, ces demeures sont dotées de tours abritant pièces à vivre (Mendoce) ou escalier (Escalette). Elles sont greffées soit sur la façade antérieure, soit sur la façade postérieure soit aux angles. Le château de Barbe est doté d'une chapelle privée et d'un oratoire isolé. Les demeures sont accompagnées de dépendances, situées dans le prolongement du logis, en retour ou à l´écart de celui-ci, et sont composées de bâtiments viticoles et d'écuries ; un seul colombier est associé à une demeure noble, à Mendoce, à la fois destiné à l'engraissement des terres et des vignes, mais également symbole de la richesse du propriétaire.

Toits tuile creuse, ardoise
Murs calcaire pierre de taille
moellon enduit
Décompte des œuvres repérés 3
étudiés 3

Références documentaires

Bibliographie
  • BESCHI Alain, STEIMER Claire, BARROCHE Adrienne (Photographe) et al. Estuaire de la Gironde : paysages et architectures viticoles : Aquitaine Poitou-Charentes. Lyon : Lieux dits, 2015 (Images du patrimoine).

  • COQUILLAS Didier. Les rivages de l'estuaire de la Gironde du Néolithique au Moyen-Age. Thèse d'histoire : Bordeaux 3, 2001.

  • GUILLON Edouard. Les châteaux historiques et vinicoles de la Gironde. Bordeaux : Coderc, Dégréteau et Poujol, 1866-1869, tomes 1 à 4.

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Riberolle Jennifer - Beschi Alain