Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Les châteaux et demeures de la commune d'Anglade

Dossier IA33006386 réalisé en 2011

Fiche

Aires d'études Estuaire de la Gironde (rive droite)
Dénominations château, demeure
Adresse Commune : Anglade

Une maison forte dite de La Barrière est attestée dès le Moyen Âge sur une motte dominant le marais de la Vergne. Un second château est construit sur le site, vraisemblablement au 17e siècle : en 1729, d'après un procès-verbal de visite et d'estimation, le site est composé d'un "château vieux" et d'un "château neuf". L'ensemble, à l'abandon et en parti ruiné, a disparu depuis.

Parmi les quatre châteaux ou demeures recensés, le Château Guillonnet, datable du 18e siècle, est le plus ancien. La demeure de la Raz-Caman daterait également de l'Ancien Régime mais a été remaniée dans la seconde moitié du 19e siècle. Les demeures des châteaux de Corps de Loup et de La Barrière sont construites dans le troisième quart du 19e siècle.

Période(s) Principale : Moyen Age , (détruit)
Principale : 17e siècle , (détruit)
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle

La demeure du Château Guillonnet, bâtie en moellon, comprend un rez-de-chaussée avec un comble et dix travées en façade. Les autres demeures ont un étage carré. La demeure de la Raz-Caman, remaniée et recouverte d´un enduit, comporte une travée en ressaut ornée d´un fronton triangulaire et des oculus. Les demeures de Corps de Loup et la Barrière présentent des similitudes : elles sont bâties en pierre de taille, couvertes d´une croupe et percées d´ouvertures en arc segmentaire ornées d´agrafes sculptées. Les éléments de modénature sont formés de solins, de corniches et de jambes à bossage encadrant la façade. Des inscriptions mentionnant les initiales des propriétaires sont également présentent (sur une agrafe au-dessus de la porte au Corps de Loup et sur un fronton surmontant la façade à la Barrière). Les quatre demeures sont entourées d´une cour et souvent d´un parc, accompagnées de bâtiments de vinification à distance du logis, des anciennes écuries et dotées, pour les châteaux Guillonnet et Corps de Loup, de pigeonniers.

Toits tuile creuse
Murs calcaire pierre de taille
moellon enduit
Décompte des œuvres
repérés 4
étudiés 4

Références documentaires

Bibliographie
  • BESCHI Alain, STEIMER Claire, BARROCHE Adrienne (Photographe) et al. Estuaire de la Gironde : paysages et architectures viticoles : Aquitaine Poitou-Charentes. Lyon : Lieux dits, 2015 (Images du patrimoine).

Périodiques
  • COUTURA Johel. "Saint-Simon et les Vaillac en Blayais". Cahiers Saint-Simon, 1983, p. 47-57.

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Riberolle Jennifer