Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Les chais et les cuviers de la commune de Villeneuve

Dossier IA33007199 réalisé en 2012

Fiche

Voir

Aires d'études Estuaire de la Gironde (rive droite)
Dénominations chai, cuvage
Adresse Commune : Villeneuve

Certains chais rustiques peuvent dater de l´Ancien Régime, notamment des 17e et 18e siècles, comme ceux dotés d'une porte en arc plein-cintre d'une maison de maître du village ou d'une maison de Jongay. La plupart des chais sont mentionnés comme "bâtiment rural" dans les matrices du cadastre de 1819 ; les bâtiments viticoles du Château de Barbe, plus importante exploitation viticole dès cette époque, figurent sur le plan cadastral déjà bâti sur deux cours distinctes à l'est, témoignant d'une recherche de rationalité dans la disposition des espaces. Les bâtiments viticoles, comme les logis, sont bien souvent remaniés au cours du 19e siècle. La grande majorité des constructions repérées date de la seconde moitié du 19e siècle. Quelques chais sont construits a novo à la fin du 19e siècle et au début du 20e siècle, notamment aux Châteaux Plaisance et au Clos du Cheval Blanc, ainsi que pour une maison du village, daté de 1900. Après 1950, des bâtiments de vinification plus modernes sont bâtis : le Château Plaisance est racheté, transformé et agrandi en 1980 et un bâtiment au nord du village devient le Château Castel la Rose avec la construction de grands cuviers.

Période(s) Principale : 17e siècle, 18e siècle , (?)
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle

Les chais et cuviers, qui abritent également des espaces de stockage, peuvent êtres divisés en deux catégories : ceux relevant d'une viticulture paysanne associés à de modestes logis et ceux appartenant aux domaines viticoles les plus importants de la commune.

Les bâtiments viticoles les plus modestes sont généralement adossés en appentis à l'arrière du logis, moins souvent dans le prolongement. Ceux qui sont indépendant sont souvent des constructions de la première moitié du 20e siècle.

Pour les châteaux viticoles, plusieurs configurations sont possibles. Les bâtiments sont organisés en U autour d´une cour (château de Barbe) ou de part et d´autre d´une cour (château Mendoce) soit en L (château d´Escalette). Les chais et cuviers sont également accolés au logis (château Piémont), dans le prolongement (château Sauman) ou isolés (château Coubet). Plus rarement, le chai peut être situé en soubassement sous le logis (Domaine de la Terrasse).

Les chais et les cuviers, habituellement en rez-de-chaussée, sont pour la plupart percés d´ouvertures en arcs segmentaires. Dans de rares cas, on trouve des bâtiments viticoles à niveau de comble (Châteaux Clos du Cheval-Blanc et Plaisance).

Les chais bâtis à la fin du 19e siècle ou dans la première moitié du 20e siècle ont des encadrements harpés et peuvent présenter un toit débordant (Château Cana) avec lambrequins (Château Plaisance) ou aisseliers (Château Clos du Cheval Blanc).

A Flageolet, cas unique, un ancien chai est transformé en maison d'habitation au milieu du 20e siècle.

Murs calcaire
enduit
moellon
pierre de taille
Décompte des œuvres repérés 38
étudiés 10

Références documentaires

Bibliographie
  • BESCHI Alain, STEIMER Claire, BARROCHE Adrienne (Photographe) et al. Estuaire de la Gironde : paysages et architectures viticoles : Aquitaine Poitou-Charentes. Lyon : Lieux dits, 2015 (Images du patrimoine).

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Riberolle Jennifer - Beschi Alain