Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Les chais et cuviers de Pauillac

Dossier IA33005605 réalisé en 2012

Fiche

Voir

Aires d'études Estuaire de la Gironde (rive gauche)
Dénominations chai
Adresse Commune : Pauillac

La majorité des chais et cuviers de Pauillac datent de la 2e moitié du 19e siècle, époque de reconstruction de ces bâtiments, notamment sur le modèle des cuviers dits médocains.

Parmi les plus anciens - probablement de la 2e moitié du 18e siècle -, les chais et cuviers de Lafite Rothschild, qui bénéficient d'une protection au titre des Monuments historiques.

Parmi les cuviers médocains - à étage -, celui de Lynch Bages conserve ses dispositions intérieures et son matériel. Ailleurs, les planchers demeurent mais ont été remaniés - à Pontet Canet - ou supprimés - à La Couronne. Certains bâtiments comme le cuvier de Mouton-d'Armailhacq, montré en exemple dans la littérature viticole du 19e siècle, n'a pas survécu aux modernisations exigées par la production de grands crus.

Si les grands domaines viticoles se sont dotés d'équipements à l'architecture soignée et à la technologie perfectionnée, les petites propriétés viticoles usent d'espaces plus modestes : le cuvier est alors reconnaissable par ses ouvertures cintrées, dites baies de décharge, par lesquelles la vendange était réceptionnée.

A Pauillac, dès les années 1980, des architectes sont sollicités pour concevoir de nouveaux bâtiments viticoles : les châteaux Pichon-Longueville et Lafite-Rothschild sont les premiers à faire travailler des architectes de renommée mondiale qui proposent des formes originales de chais et de cuviers. Le début du 21e siècle est également marqué par des chantiers spectaculaires : à Pédesclaux avec Jean-Michel Wilmotte ou bien à Mouton-Rothschild avec les ateliers Mazières de Bordeaux.

Période(s) Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle
Principale : 21e siècle

64 chais ou cuviers ont été repérés : 24 ont bénéficié de notices spécifiques, parmi lesquels 14 ont été sélectionnés. 40 chais ou cuviers ont par ailleurs été recensés en parties constituantes : il s'agit souvent de petits chais encore reconnaissables à leur baie de décharge mais qui n'ont plus de fonction viticole. Il est parfois difficile d'identifier ces bâtiments, qui ont subi bien souvent de nombreux remaniements et des changements de destination.

D'autres chais ont également été repérés dans les hameaux de la commune.

La commune de Pauillac compte de très beaux exemples de cuviers médocains, vastes vaisseaux à étage, à l'architecture soignée. Le chai circulaire souterrain dessiné par Ricardo Bofill à Lafite-Rothschild ou bien le décor néo-antique du cuvier de Pichon-Longueville témoignent de l'intérêt porté à ces architectures viticoles à la fin du 20e siècle et au début du 21e siècle.

Décompte des œuvres repérés 64
étudiés 14

Références documentaires

Bibliographie
  • BESCHI Alain, STEIMER Claire, BARROCHE Adrienne (Photographe) et al. Estuaire de la Gironde : paysages et architectures viticoles : Aquitaine Poitou-Charentes. Lyon : Lieux dits, 2015 (Images du patrimoine).

Périodiques
  • STEIMER Claire. « De bois, de béton et d'inox, les chais médocains ». Le Festin, 84, 2013.

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Steimer Claire