Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Les chais et cuviers de la commune de Jau-Dignac et Loirac

Dossier IA33004261 réalisé en 2013

Fiche

Voir

Aires d'études Estuaire de la Gironde (rive gauche)
Dénominations chai, cuvage
Adresse Commune : Jau-Dignac-et-Loirac

Les anciens chais du château Lacombe Noaillac datent du 18e siècle ; ce sont très certainement les seuls exemples de la commune, puisque la très grande majorité des bâtiments viticoles date du 19e siècle, notamment de la seconde moitié, et du 20e siècle, époques à laquelle la viticulture a connu son apogée dans le secteur.

Le cuvier du domaine de Lassalle porte la date de 1901.

Période(s) Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle

Le terme générique de chai comprend à la fois le cuvier qui abrite les cuves pour la vinification et le chai à barriques pour l'élevage du vin.

De nombreux petits chais/cuviers réunissant dans un même espace ces deux éléments ont été repérés, témoins d'une viticulture familiale pour une consommation locale. Ces chais modestes sont souvent situés à l’arrière des logis, en appentis, dans leur prolongement ou perpendiculairement à eux. Certains sont autonomes, séparés de la partie habitation. Ces bâtiments aujourd'hui inutilisés, souvent en mauvais état, sont reconnaissables par leur baie de décharge cintrée ou rectangulaire qui permettait de réceptionner la vendange.

Les chais et les cuviers des domaines viticoles plus importants sont des bâtiments plus imposants, souvent à l'écart de la demeure, organisés autour d'une cour. Les bâtiments viticoles du domaine de Lassalle, en moellons et pierre de taille, sont ornés de brique et de pannes sculptées ; le cuvier est de type médocain, doté d'un niveau de plancher permettant le chargement direct de la vendange par le haut des cuves.

Le chai du château Saint-Aubin a été installé dans d'anciennes écuries, bâtiment présentant des baies en arc brisé. On note que la fonction des bâtiments a souvent évolué et qu'une étable a pu être convertie en cuvier, par exemple.

Décompte des œuvres repéré 51
étudié 7
(c) Conseil départemental de la Gironde ; (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Riberolle Jennifer