Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Le village de Lamarque

Dossier IA33003736 réalisé en 2010

Fiche

Dénominations village
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche) - Castelnau-de-Médoc
Adresse Commune : Lamarque
Adresse :
Cadastre : 1826 ;

Plusieurs cartes et plans représentent le bourg à partir de la fin du 17e siècle.

Une carte datée 1691 montre l'organisation du bâti le long de la rue principale avec l´église à l´est, et le long d'un axe perpendiculaire au nord. Le "château de la Marque" est également bien visible, à distance de ces constructions, au nord de l'église. L'église, située à l'origine dans la zone de palus, est construite dans le bourg en 1674.

Le développement du bourg semble être contraint au sud par la présence de la vigne, à l'est par les zones de palus et au nord par la jalle du Cartillon et la zone marécageuse et boisée qui l'entoure.

Un tènement du 18e siècle fournit le plan précis du quartier de l'impasse Picaille, entre la rue des Faures et la rue du Vieux Chêne. Les maisons avec jardins et vignes s'organisent autour de cours avec puits.

La carte de l'embouchure de la Garonne, datée de 1759, indique que "Lamarque est un bon bourg". Le plan cadastral de 1826 atteste de l’étoffement du bourg : de part et d'autre de l´axe central, les quartiers s´agrandissent, de nouveaux axes et chemins se dessinent. Dans les années 1830, la reconstruction de l'église est engagée, complétée en 1850 par l'ajout du clocher. La construction de la mairie-école et de la halle date également de cette époque. Les commerces se développent également, une cinquantaine est attestée vers 1950. Dans la seconde moitié du 20e siècle, de nouveaux quartiers se développent au sud.

Période(s) Principale : 17e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle

Le bourg s'organise le long d´un axe qui aboutit à l´est à l´église et qui se divise alors en deux voies, l´une menant au port. Cette traverse réunit les bâtiments publiques de la commune : mairie, poste, presbytère ainsi que les principaux commerces.

Le château, situé en retrait au nord, est accessible par une place et une longue allée doublement bordée de platanes. Les maisons sont disposées en alignement sur la voie, attenantes les unes autres. On distingue au sud de l'église l'organisation du bâti en îlots avec des maisons à double façade donnant sur l'axe principal et sur une cour, à l'arrière, avec bâtiments de dépendance et puits commun. On retrouve cette organisation du bâti à l'est de la rue du Vieux Chêne, constituant un autre axe ancien du bourg : les alignements de logis et de dépendances sont ici disposés perpendiculairement à la voie principale et donnent sur des cours dotées de puits.

Plusieurs propriétés viticoles sont installées au cœur du bourg : on trouve donc de nombreux chais, reconnaissables à la baie de décharge permettant de réceptionner la vendange. Le bourg est composé de plusieurs quartiers dont : Saint-Seurin (à l'est), Guillou (au nord-est), Milous (au nord-ouest) et le Retou (à l'ouest).

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Gironde. 2 O 2041. Construction de la halle. 1839-1840.

  • Archives départementales de la Gironde. 2 O 2041. Adjudication du bail de la halle. 1853.

Documents figurés
  • Carte de la situation des places qui desservent l'entrée de la Garonne et de leurs environs de Blaye. [s. n.]1691 [Service historique de la Défense, Vincennes, 1 V H 363].

  • Carte de l’embouchure de la Garonne jusqu’au bec d’Embesse. Dessin, encre et aquarelle, par Desmarais, 1759.

    Archives nationales, Paris : F 14 10059/1/
  • Plan du fort du Médoc et de ses environs. [s. n.], 1707 [Service historique de la Défense, Vincennes, 1 V H 363].

  • Plan du tènement de Cazau Mouliney. [s. n.], 18e siècle [Archives départementales de la Gironde, 2 Fi 1642].

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Riberolle Jennifer