Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Chapelle Saint-Jean de Péré

Le mobilier de la chapelle Saint-Jean de Péré

Dossier IM40006891 réalisé en 2017

Fiche

Parties constituantes non étudiées plaque commémorative, confessionnal, bénitier d'applique, ostensoir, couronne de statue, statue
Aire d'étude et canton Saint-Sever
Localisation Commune : Saint-Sever
Adresse : Rond-point du Pavillon

Le mobilier de la petite chapelle de Péré est presque entièrement contemporain de sa construction dans les années 1920 (maître-autel, confessionnal, table de communion). Les verrières ont été installées en 1924 par le Bordelais Marcel Feur. Les statues de série qui scandent les murs sortent de fabriques parisiennes et orléanaises au tournant des XIXe et XXe siècles. Une statue de Notre-Dame de Buglose et son dais monumental ont été offerts par les époux Maderay à la fin des années 1930.

Auteur(s) Auteur de la source figurée : di Cambio Arnolfo, sculpteur

Annexes

  • Liste des œuvres non étudiées

    Ensemble de 2 plaques commémoratives des époux Maderay [chapelle ouest, mur gauche]

    2e quart 20e s. Marbre noir uni.

    Plaques rectangulaires horizontales à sommet cintré à oreilles et angles échancrés.

    Inscriptions (gravées et dorées) : [croix fleurdelisée] / DR LÉOPOLD MADERAY / 1850-1941 / Priez pour lui (1ère plaque) ; [croix fleurdelisée] / AUGUSTA MADERAY / 1859-1945 / PRIEZ POUR ELLE (2e plaque).

    [Les époux Maderay fondèrent à la fin des années 1930 la petite chapelle accolée au flanc ouest de l'édifice et offrirent la statue de Notre-Dame de Buglose qui l'orne. Le docteur Maderay fut longtemps maire-adjoint de Saint-Sever.]

    Confessionnal [nef, mur gauche] (ill. 20174001457NUC2A)

    Limite 19e s.-20e s. Résineux teinté faux bois et ciré.

    Style néogothique ; trois loges sur plan rectangulaire ; loge centrale saillante avec battant en arc brisé à claire-voie (lancettes et remplage) ; loges latérales à linteau trilobé, avec accotoir, agenouilloir et guichet à jalousie ; frise faîtière à trèfles régnant sur la corniche.

    État : manque la croix au sommet de la loge centrale.

    Bénitier d'applique [nef, entrée, mur droit]

    1ère moitié 20e s. Marbre blanc des Pyrénées.

    Bénitier en forme de coquille, à décor de canaux.

    Ostensoir [sacristie] (ill. 20174001463NUC2A)

    4e quart 19e s. Laiton doré.

    Style néoroman. Base circulaire sur trois pieds en forme de feuille, tige tubulaire, nœud torique à palmettes, gloire à rayons droits (perlés) et flammés, lunette entourée d'un décor découpé à trèfles fleuronnés, croix sommitale rayonnante.

    h = 69,5 ; la = 32.

    État : manque la lunule.

    Couronne de statue [chœur] (ill. 20174001464NUC2A)

    Limite 19e s.-20e s. Laiton doré, verroterie incolore.

    Couronne fleuronnée à étoiles et lys (d'une statue de la Vierge, sans doute celle de Notre-Dame de Lourdes).

    Statue (statuette) : Saint Pierre trônant [nef, à droite de la porte d'entrée] (ill. 20174001458NUC2A)

    Limite 19e s.-20e s. Alliage doré.

    Statuette d'après la célèbre effigie en bronze de l'apôtre à la basilique Saint-Pierre de Rome, longtemps attribuée à Arnolfo di Cambio (1245-1302/10). Sur piédestal cubique rapporté.

    h = 45 (hauteur totale avec le piédestal) ; la = 18.

    _______________________________________________________________________

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe