Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Remi

Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Remi

Dossier IM40005665 réalisé en 2014

Fiche

Parties constituantes non étudiées garde-corps de tribune, verrière, autel, confessionnal, bénitier d'applique, prie-Dieu, armoire de sacristie, porte-cercueil, canon d'autel, croix d'autel, clochette d'autel, sonnette d'autel, boîte à hosties, ciboire, thabor, coquille de baptême, encensoir, navette à encens, goupillon, seau à eau bénite, ampoule à saint chrême, lanterne de procession, croix de procession, chemin de croix, chandelier d'église, chandelier, tronc à quêter, santon, garniture de dais de procession, ornement, étole, statue, livre
Aire d'étude et canton Mugron
Localisation Commune : Hauriet

L'église de Hauriet, parfois considérée comme l'ancienne chapelle des seigneurs de Pébarthe, n'a conservé que très peu de vestiges de son mobilier d'Ancien Régime : une cloche de 1756 (dont la dédicace à saint Remi, patron de la paroisse, atteste la provenance), deux pièces d'orfèvrerie du XVIIIe siècle (un calice par le Parisien Guillaume Loir, 1747-1748, et un coffret aux saintes huiles par Étienne Affre, de Saint-Sever), une croix de procession en bronze et un missel lyonnais de 1702. Apparemment sorti sans dommage de la Révolution, l'édifice subit à l'hiver 1830 un grave incendie qui détruit entièrement le mobilier du chœur et des chapelles des collatéraux, mais n'affecte pas sa partie occidentale - les cloches fondues en 1819 et 1830, respectivement par Decharme et Perret et par le même Decharme associé à Monin, sont ainsi préservées. L'ensemble mobilier est reconstitué progressivement dans le courant du XIXe siècle, en grande partie grâce à des dons privés. Un legs de Françoise Dubedout-Burguerieu permet en 1835 l'exécution d'un nouvel autel par le sculpteur d'origine italienne François Corbellini ; le doreur Guillaume Lagarde, de Saint-Sever, fournit un tabernacle et une garniture d'autel complète en 1837-1838 (seul le tabernacle subsiste, déplacé sur l'autel de la Vierge en 1954) ; M. de Labordène offre un grand meuble de sacristie vers 1835 et B. Cabiro un bénitier en pierre en 1836. Il faut attendre la seconde moitié du siècle pour voir compléter les éléments manquants : don d'une statue de la Vierge par l'impératrice Eugénie en 1864, d'un chemin de croix par l'abbé Bourrus en mars 1874 (il sera remplacé en 1948), de fonts baptismaux en marbre en 1875 et d'un autel de saint Joseph (par la famille Cadilhon, qui fit construire à ses frais le collatéral nord), achat par souscription d'un confessionnal et d'une chaire à prêcher peu avant 1900. Si ces derniers meubles et objets sont conservés (à l'exception de la chaire et de l'autel de saint Joseph, détruits dans les années 1970-80), ont disparu en revanche les quatre tableaux inventoriés en 1866, 1872 et 1906 (un Saint Remi de deux mètres de haut à cadre doré au-dessus du maître-autel, un Rosaire à l'autel de la Vierge, un Saint Jean-Baptiste aux fonts baptismaux et un Saint Jérôme expirant au-dessus de la porte de la sacristie), ainsi que les peintures murales exécutées en 1866-1867 par Léonard Fortuné et celles ajoutées un peu plus tard par Raymond Peyruquéou. En 1881, le verrier bordelais G.-P. Dagrant livre une rose décorative (aujourd'hui disparue) pour la façade occidentale, complétée dans ces mêmes années par un ensemble de huit lancettes géométriques anonymes. L'ensemble ne connaît plus de changement important jusqu'en 1954, date d'une rénovation du chœur qui entraîne la suppression du maître-autel (avec remploi du tabernacle de 1837 sur l'autel de la Vierge) et son remplacement par un meuble moderne en pin. La sacristie conserve un vestiaire complet aux différentes couleurs liturgiques, constitué au tournant des XIXe et XXe siècles, ainsi que plusieurs pièces d'orfèvrerie (outre les deux objets d'Ancien Régime déjà évoqués) : un ostensoir de la maison Trioullier offert par Napoléon III en 1863, une patène du Parisien Jean-François Mézard (1819-1838), un ensemble calice-patène des Favier de Lyon et un ciboire non poinçonné peut-être d'origine étrangère.

Auteur(s) Auteur : Dagrant ou Dagrand Gustave-Pierre,
Gustave-Pierre Dagrant ou Dagrand (1839 - 1915)

Né Pierre-Gustave Dagrand en 1839, change son nom en Gustave-Pierre Dagrant en 1889. Peintre-verrier à Bayonne, puis à Bordeaux (7, cours Saint-Jean).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre-verrier, attribution par source
Auteur : Corbellini François,
François Corbellini

Fabricant de mobilier religieux (marbrier ?) d'origine italienne, actif dans le sud des Landes sous la monarchie de Juillet, documenté en 1834 (Brassempouy) et 1835 (Hauriet). Il est cité sous le nom francisé de "François Corbelinière" dans les archives de Hauriet. Peut-être identifiable au stucateur Santo Corbellini, né en 1803 à Pellio Superiore dans la province de Côme, qui passa à Vittoria en Espagne en 1831 (passeport conservé à la mairie de Saint-Sever, Landes).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant de mobilier religieux, attribution par source
Auteur : Lagarde Guillaume, dit(e) Lagarde aîné,
Guillaume Lagarde , dit(e) Lagarde aîné

Doreur à Saint-Sever (Landes), documenté en 1831, 1837-1838 et 1861. Probablement frère de Raymond Lagarde "cadet", menuisier et sculpteur documenté en 1848.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
doreur, attribution par source
Auteur : Fortuné Léonard, dit(e) Fortuni,
Léonard Fortuné , dit(e) Fortuni (1839 - )

Louis Léonard Fortuné dit Fortuni (né à Bordeaux le 14 février 1839), peintre actif dans la région de Lescar, dans le Vic-Bilh et le sud-est des Landes entre 1866 et 1902 au moins (dates d'activité connues). Il a laissé des peintures dans seize églises des actuelles Pyrénées-Atlantiques, ainsi que dans sept églises des Landes au moins : Lacajunte (1866 ?), Hauriet (1866-1867, détruit), Caupenne (1869-1870), Urgons (1873-1874), Mant (1878), Baigts (1879) et Poudenx (1880).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre, décorateur, attribution par source
Auteur : Mame Alfred,
Alfred Mame (1811 - 1893)

Éditeur à Tours.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
imprimeur-éditeur, signature
Auteur : Repos Étienne,
Étienne Repos

Imprimeur-éditeur à Digne (5, cours des Arès) et Paris (8, rue Cassette) dans la seconde moitié du XIXe siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
imprimeur-éditeur, signature
Auteur : Douillier Jean-Nicolas-Alexandre,
Jean-Nicolas-Alexandre Douillier

Alexandre (prénom usuel) Douillier, éditeur à Dijon dans la première moitié du XIXe siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
imprimeur-éditeur, signature
Auteur : P.,
P.

Orfèvre non identifié, portant pour poinçon un P au pied fourché dans un losange vertical.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
orfèvre
Auteur : Peyruquéou Raymond,
Raymond Peyruquéou (1826 - 1893)

Peintre décorateur né à Tartas et actif à Saint-Sever.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre, décorateur, attribution par source
Auteur : Clergue F. ou G.F.,
F. ou G.F. Clergue

Fabricant d'ornements religieux à Aurillac et à Saint-Martin-Cantalès (Cantal) au début du XXe siècle. Maison encore en activité, dirigée des années 1930 à 1978 par Roger Clergue, puis par Alain Clergue depuis cette date.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant d'ornements religieux, signature
Auteur : Mingardon J.,
J. Mingardon

"Libraire-éditeur" à Marseille (31, rue de l'Arbre) dans la seconde moitié du XIXe siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
imprimeur-éditeur, signature

Annexes

  • Extraits d'archives concernant l'église de Hauriet et son mobilier

    I. AD Landes. Dossier "Église, presbytère, cimetière (1821-1910) :

    - 1831 : réparations à l'église après l'incendie de 1830.

    - 1837 (9.12) : devis estimatif des ouvrages à faire à l'église, par Guillaume Lagarde aîné, doreur à Saint-Sever : "1° Un tabernacle fait dans l'ordre corinthien, en bois blanc, de 80 cm de hauteur, avec 2 chérubins sculptés au-dessus de la porte, un St Jean idem à la porte, longueur avec les 2 ailes comprisses [sic] d'1m. 67 c., avec un agneau imollé [sic] au milieu de chaque aille [sic] [...]... 40 f. / 2° Le tabernacle sera surmonté d'un couronnement, c'est à dire d'une croix avec un Christ, sur un piédestal en allogue [sic pour "analogue"] au tabernacle, de 75 c. ... 13 f. / 3° Quatre chandeliers sculptés à la moderne, de 60 cm de hauteur avec les bobèches en fer blanc... 12. / 4° Toutes les moulures, corniches et le parement de la tassade [sic] de la caisse du tabernacle, ainsi que toutes les sculptures seront entièrement dorés [...], le tout fait à la détrempe [...] et le restant marbre et peint... 80. / 5° La croix et le pied destal avec les ornements seront dorés... 11. / 6° Les quatre chandeliers déjà mentionnés seront dorés... 24. / Total des frais : 180 f." Devis approuvé le 3 avril 1838.

    - 1873-1874 : agrandissement et restauration de l'église, construction du collatéral nord par l'architecte Dabadie ; travaux exécutés en 1873-1874, achevés en mars 1874.

    II. AP Hauriet. Registre des délibérations de la fabrique de Hauriet (1805-1831) :

    - 1805 (6.11) : constitution du conseil de fabrique par Mgr Loison, évêque de Bayonne. "Joseph-Jacques Loison, par la miséricorde divine et par la grâce du Saint Siège apostolique, évêque de Bayonne. / Vu les articles 2, 3 et 4, chapitre 1er de Notre règlement pour la formation des fabriques, approuvé par S.M. l'empereur le 1er Vendémiaire an 13 [...] ; / Vu la liste de douze habitants, fonctionnaires publics ou notables à Nous présentée par les membres du conseil général de la commune de Hauriet réuni dans le lieu de ses séances le 31 octobre 1805, pour la fabrique de la paroisse de ladite commune, / Nous avons nommé et nommons fabriciens de l'église succursale de ladite commune les sieurs - Pierre Laborde propriétaire, Jean Costedoat idem. [...] Donné à Bayonne sous notre seing, notre sceau et le contre-seing de notre secrétaire, le 6 novembre 1805, ainsi signé JJ. Évêque de Bayonne, par mandement Gonnert."

    - 1806 : quête pour la réparation de l'église (citée dans la délibération du 5 mai 1816).

    - 1821 (29.2) : "L'an mil huit cent vingt un, le vingt-neuvième de février, nous soussignés membres de la fabrique de l'église de Hauriet assemblés dans la sacristie de ladite église [...]. / Puis Monsieur le desservant a représenté à l'assemblée qu'il était indispensable de faire faire un surplis, de faire renouveller [sic] l'étole de l'ornement de velours, d'en faire faire une pour les enterrements, et n'ayant pas de fonds suffisants dans la fabrique, s'ils trouvaient à propos qu'il prît sur les cinquante francs qu'il avait reçu [sic] de Madame Lalane pour être employés à l'usage de l'église comme lui desservant le jugerait convenable. Tous les membres consentent [...]"

    - 1822 (24.11) : renouvellement de la délibération du 29.2.1821 relative aux achats d'ornements (alors reportés faute de ressources). Ils seront payés grâce au legs de 50 francs de Mme Lalanne.

    - 1825 (12.7) : "réparations à faire dans l'intérieur de l'église ainsi qu'aux murs qui ferment le cimetière, tant du côté du midi que du côté du nord, que les deux portes pour entrer dans le cimetière [...] ; d'après le devis estimatif, la somme nécessaire pour faire ces réparations se porte à 206 fr. 15 c."

    III. AP Hauriet. Registre des délibérations de la fabrique de Hauriet (1831-1838) :

    - 1832 (4.1) : "L'an mil huit cent trente deux et le quatre du mois de janvier, nous soussignés membres de la fabrique de l'église de Hauriet, nous nous sommes réunis [...] dans le but d'aviser au[x] moyens apprendre [sic] pour la démolition du pilié [sic] qui se trouve à l'entré[e] de l'église ; en conséquence, les membres de ladite fabrique ont jugé à propos que le dit pilié serait converti en un arseau [sic] et que pour la confection de ce dernier, la fabrique s'oblige de payé [sic] la somme de cent francs au nommer [sic] Antoine Ducasse, maçon et tailleur de pierres qui accepte les dits cent francs [...] ; le même dit Ducasse s'oblige en outre, moyenant [sic] les dits cent francs, de construire la partir du mur du cloché [sic] d'aunant [sic] au levant [...]."

    - 1834 (27.4) : acceptation d'un legs de 100 francs par Françoise Dubedout, veuve Burguerieu, fait par son testament du 23 mai 1831 (autorisé par le préfet par lettre du 28 décembre suivant), qui sera employé, "vingt francs pour le carrelage de l'église, quarante francs pour la confection d'un autel, qui sont les choses les plus essentielles, comme il appert à tout le monde".

    - 1834 (7.9) : "Inventaire du mobilier de l'église de Hauriet. / un calice et pataine [sic] en vermeilh. / La custode idem. / l'ostanssoire [sic] doré servant du pied du calice. / un calice et pataine en argent. / une boîte pour porter le viatique en argent. / Deux burettes en verre. / un encensoire et navette en léton [sic] en bon état. / un hopillon [sic pour goupillon] en léton. / une croix en léton. / deux chandelliers en léton. / une hampe en cire [?] blanche. / une boîte en argent pour les huiles. / une croix argentée. / un Christ doré pour l'hotel [sic]. / Ornements. / un ornement de toute couleur à galon doré en bon état. / trois ornements noirs, un à galon de fil hors de service, les deux autres en satin à galon d'argent en bon état avec dalmatiques et tous les meubles de diacre et soudiacre [sic]. / un ornement à galon d'argent en bon état. / deux autres en toute couleur à galon de soie. / Linge. / huit serviètes en bon état. / cinq autres dont deux de fil et les autres en coton usé. / cinq amicts en bon état, sept corporeaux [sic] en fil. / douze purificatoires, douze pour le lavabo. / quatre surplis, deux en pascaline, un devant d'hotel [sic] propre. / quatre petites napes [sic] pour la crédence. / deux missels romains en bon état. / une nape pour la Sainte Table. / une en toile pour couvrir la chaire. / une boîte pour porter le viatique fort usé. / un couvre dais de différentes couleurs en bon état. / [...] un voile pour donner la bénédiction en bon état. / deux étoles pastorales fort usées. / un beau drap mortuaire en satin. / quatre bouquets pour l'hotel. / dix purificatoires en toile. / un sacq [sic] pour porter les effets nessaires [sic] pour aller voir les malades. / la nape en toile. / deux rituels diocésins [sic]. / deux petites armoires du côté de l'hotel. / les cartons pour le canon de la messe. / deux monuments de l'efigie [sic] de St Remi, l'un en papier et l'autre plâtre. / un vieux cabinet et buffet et damé cabinet le [illisible]. / deux rid[e]aux pour couvrir l'hotel avec les baguettes de fer. / une couverture pour le dessus de l'hotel en cotonette [sic]. / un ban [sic] pour le drap mortuaire. / Clos et arrêté le présent inventaire des meubles et effets appartenant à l'église, excepté les papiers, à Hauriet le sept septembre mil huit cent trente quatre."

    - 1835 (26.5) : "[...] Vu la difficulté opposée pour confectionner lechement [sic : l'achèvement ?] de l'autel commencé par le sieur François Corbelinière [sic pour "Corbellini"], disant qu'il est à même de maître [sic] main à l’œuvre pourvu qu'on lui assure la somme de deux cent vingt # convenue entre lui et M. Mora, d'après ce dire la fabrique se reconnaissant étrangère à la police [?] dont il était porteur, lui déclare, et tenant à ce que l'autel se confectionne, et autorise le trésorier à ce but, et dont le délai de un mois à compter de [ce] jour, à Hauriet le même jour que dessus."

    IV. AP Hauriet. Registre des délibérations de la fabrique de Hauriet (1842-1906) :

    - 1842 (16.9) : ordonnance de la visite pastorale de François-Adélaïde-Adolphe Lannéluc, évêque d'Aire. "A la suite de la visite pastorale que nous avons faite dans l'église de Hauriet le douzième jour du mois de septembre de l'an 1842, nous avons ordonné et ordonnons ce qui suit : / art. 1er. La portion de plancher qui est au dessus de la tribune sera renouvellée [sic]. / 2e. La porte du tabernacle sera doublée sur le côté intérieur en étoffe se soie rouge. / 3e. Il sera fait acquisition d'un bénitier portatif. / 4e. M. le curé & la fabrique renouvelleront auprès de l'autorité municipale la démarche la plus pressante pour obtenir qu'il soit donné suite sans plus de retard au projet de construction d'un presbytère convenable et dont la nécessité est aussi urgente qu'indispensable. [...] / Donné à Lahosse en cours de visite pastorale [...] le 16e jour de septembre de l'an 1842."

    - 1843 (28.4) : érection du chemin de croix par Mge Lannéluc représenté par Cyprien de Laborderie, curé de Hauriet.

    - 1850 (4.7) : remerciements à Étienne de Lafosse, chanoine d'Aire et propriétaire à Hauriet, pour "ses bienfaits envers l'église" ; "tout récemment encore, il l'a dotée d'un ornement qui ferait honneur aux premières églises du diocèse".

    - 1860 (29.7) : installation du nouveau curé Pierre Hippolyte Detchemendy.

    - 1860 (6.9) : "Inventaire des meubles et effets appartenant à l'église lors de l'installation de M. Detchemendy comme curé de Hauriet. / Vases sacrés. / 1. Une custode en vermeil. / 2. Un calice et patène en vermeil. / 3. Un ostensoir servant avec le pied du calice en vermeil. / 4. Un calice et patène en argent. / 5. Une paire de burettes en argent avec le plateau. / 6. Un aspersoir avec la cuvette en plaqué. / 7. Un encensoir avec la navette en plaqué. / 8. Trois burettes pour les saintes huiles avec la boîte. / 9. Deux croix plaquées et une en bois pour les morts. / 10. Une petite croix pour l'offrande argentée. / 11. Deux clochettes. / 12. Chandeliers en cuivre et bronzés. / Ornements. / 1. Deux ornements en drap d'or, l'un bon et l'autre usé. / 2. Un ornement violet passable. / 3. Un ornement vert passable, galons argentés. / 4. Trois ornements blancs, un galon doré, vieux, les deux autres faux galon dont l'un bon et l'autre usé. / 5. Un ornement rouge galons de soie presque hors d'état de service. / 6. Un ornement complet noir, galons argentés, avec dalmatique. / 7. Un ornement noir galon argenté en bon état. / 8. Un ornement en velours de coton, galons blancs en mauvais état. / 9. Une chape blanche galons dorés en très mauvais état. / 10. Une chape noire galons argentés en bon état. / 11. Une chape en drap d'or en bon état. / 12. Un drap mortuaire bon. / 13. Deux petits draps mortuaires presque usés. / 14. Six étoles de toutes couleurs, en bon état. / 15. Un voile blanc bon état, galons argentés. / 16. un voile rouge à la réforme, galons blancs. / Linge et autres effets. / 1. Cinq aubes dont deux en mousseline passables, deux en baptiste [sic] bonnes et la 5e en mousseline en vieil état. / 2. Six surplis, deux sans manche en mousseline, et les quatre autres à manches vieux et passables. / 3. Un surplis de confessionnal bon. / 4. Deux aubes d'enfant de chœur. / 5. Six nappes d'autel bonnes. / 6. Dix serviettes en bon état. / 7. Une douzaine de corporaux. / 8. Deux cordons. / 9. Deux douzaines de purificatoires. / 10. Douze manuterges. / 11. Douze amicts. / 12. Un dais avec ses panaches. / Meubles. / 1. Quatre armoires petites dans l'église. / 2. Six grandes et petites dans la sacristie. / 3. Un fauteuil. / 4. Une boîte renfermant les osties [sic] en fer blanc. / 5. Quatre cadres. / 6. Un crucifix. / 7. Trois missels romains, un en bon état et deux vieux. / 8. Un plumet. / 9. Une mauvaise lanterne. / 10. Deux rituels en mauvais état. / 11. Un registre des délibérations se contenant lui-même. / 12. Deux pupitres vieux. / 13. Six petits vases. / 14. Quatre bouquets d'église. / Arrêté à Hauriet le présent inventaire le six septembre mil huit cent soixante."

    - 1861 (16.1) : érection du maître-autel en autel privilégié par Mgr Epivent, évêque d'Aire.

    - 1861 (20.12) : "L'an mil huit cent soixante-un et le vingt décembre [...] Monsieur le curé a exposé au conseil qu'il avait fait faire une armoire pour les ornements et fait devant lui le récolement des divers objets, vases sacrés et ornements dont il avait pris charge à son entrée en fonctions dans la paroisse de Hauriet [...]."

    - 1862 (24.1) : "L'an mil huit cent soixante deux et le vingt quatre du mois de janvier, le conseil de fabrique [...] s'est réuni à l'effet de délibérer sur l'acceptation ou le refus d'une armoire que M. Detchemendy, curé de Hauriet, avait fait faire à la sacristie pour la somme de quinze francs ; [...] attendu que cette armoire avait été faite sans autorisation du conseil ; attendu qu'elle est inachevée et tout à fait incomplète ; attendu que le bois est presque tout, pour ne pas dire entièrement moisi [...], est d'avis de la laisser pour compte à Monsieur Detchemendy [...]".

    - 1861 (21.12) : procès-verbal d'installation de Jean-Baptiste Gachibat, curé de Hauriet.

    - 1863 (23.5) : installation de Jean-Victor Coq "à la desservance de Hauriet".

    - 1863 (28.5) : "Inventaire des divers objets qui servent à l'exercice du culte dans l'église de Hauriet [...]. / Les membres de la Fabrique soussignés certifient que l'église de Hauriet possède : trois chapes dont deux blanches en soie, l'une très bonne sur drap d'or, l'autre commune, la 3me noire en soie assez bien conservée. Trois ornements noirs en soie, l'un bien conservé, l'autre en velours usé, le 3me assez vieux, ayant les deux dalmatiques. Trois ornements blancs en soie, un bien bon, un autre moindre, mais bon ; un 3me presque hors d'usage. Un ornement sur drap d'or, broderie en bosse, riche. Un autre sur fond d'or faux, et à peu près hors de service. Un ornement vert en soie, passable. Deux ornements rouges en soie, neuf et assez riche, l'autre passable, mais vieux. Deux draps mortuaires, un en soie encore bon, l'autre en toile coton et vieux. Un habit noir pour la croix en velours commun. Sept étoles pastorales, six blanches dont deux seulement passables et une noire. Cent douze purificatoires et lavabo en lin. Cinq surplis en batiste assez bons. Trois surplis de confessionnal assez bons, mais en coton ; un seul a des manches. Six aubes, quatre unies et communes, deux brodées. Deux aubes d'enfant de chœur en coton et deux ceintures rouges communes. Douze serviettes assez usées ; trois essuie-mains vieux et usés. Deux bordures en coton pour décoration. Cinq cordons blancs à peu près neufs. Six nappes d'autel pendantes à la Romaine. Quatre pardessus de pierre sacrée dont deux peuvent se doubler grandement. Huit garnitures d'autel. Trois nappes pour la Ste table. Un pardessus en couleur pour couvrir l'autel. Une bannière très-simple. Un ombrellino rouge et vieux. Deux dais blancs, l'un vieux, l'autre tout neuf avec une simple boiserie. Trois grandes croix de procession très bonnes. Deux croix avec Christ à la sacristie, une autre id. aux fonds [sic] baptismaux ; deux autres simples à chaque autel. Deux clochettes. Quatre chandeliers communs, dont deux en cuivre très lourds. Six en étain, très communs. Quatre chandeliers dorés au maître-autel, quatre autres id. à la Vierge. Six vases en porcelaine. Quatre pieds dorés. Deux calices en argent, l'un est doré ; le pied sert aussi à soutenir la gloire d'un ostensoir qui est encore en argent doré. Un ciboire doré qui paraît être en argent, le pied seul cependant porte le poinçon. Un tout petit ciboire d'argent pour porter le St viatique ; une petite boîte idem. Quatre burettes avec leur plateau, deux en verre, deux en cuivre argenté. Un encensoir et sa navette simples. Les 3 crémières sont en argent, boîte et tout. Un bénitier et son goupillon simples. Une petite croix avec Christ pour donner la paix. Huit bouquets très simples. Trois missels romains, un seul est bon. Deux grands livres de chant édition Digne, vespéral et graduel. Deux pupitres portatifs. Six te igitur, cadres dorés. Les armoires de la sacristie sont suffisantes. Quatre petits cadres à la sacristie. Un chemin de croix en bon état. Enfin deux bonnes cloches dont le son est pur, et une clochette d'appel et de peu de valeur. De plus, cinq corporaux en batiste et cinq pales propres. / A l'extérieur, l'église, à part le clocher, paraît délabrée ; à l'intérieur, elle est assez propre, mais très pauvre. Elle possède modestement, ce qui suffit à la rigueur. / La sacristie est assez convenable, elle est propre, mais très humide ; il serait à désirer qu'on pût la changer de place, parce que l'humidité gâte les ornements. [...] / Fait à Hauriet le 28 Mai 1863."

    - 1863 (octobre) : "Supplique à l'Empereur. / L'an mil huit cent soixante trois et le premier dimanche d'8bre, le conseil de fabrique s'est réuni au presbytère en séance ordinaire. On a fait une supplique à l'Empereur ainsi conçue. / A Sa Majesté Napoléon III, Empereur des Français. / Sire, Le conseil de fabrique de la paroisse de Hauriet (canton de Mugron, arrondissement de St-Sever dans les Landes), dûment réuni au presbytère dudit lieu en séance ordinaire le premier dimanche d'8bre 1863 sous la présidence de M. Cabiro, supplie très humblement Votre Majesté de regarder d'un œil favorable la demande qu'il a l'honneur de lui adresser. / Nous voyant tout à fait dépourvus d'un ostensoir convenable aux exercices du culte religieux, et ne sachant comment suffire à cette dépense indispensable, vu l’exiguïté de nos ressources, nous avons résolu à l'unanimité de nous adresser à Votre Majesté, la suppliant très humblement de vouloir bien nous faire don d'un ostensoir pour notre église. / Les soussignés ont l'honneur d'être, Sire, avec le plus profond respect, de Votre Majesté, les très humbles et les très respectueux serviteurs et sujets."

    - 1864 (3.4) : "Sur la proposition de M. le curé de la paroisse, qui nous a communiqué une lettre de M. le directeur de l'administration des beaux-arts de la Maison de l'Empereur, en date du 10 Xbre 1863 à l'effet de faire prendre à la fabrique de Hauriet l'engagement d'acquitter les frais d'emballage et de port d'une statue de la Ste Vierge demandée à Sa Majesté l'Impératrice le 30 9bre 1863 dans une pétition signée par les principaux habitants de la paroisse, nous avons pris à l’unanimité l'engagement, le cas échéant, d'acquitter tous ces frais." [en marge : "Sans résultat"]

    - 1866 (1.10) : "L'an 1866 et le 1er 8bre, le conseil de fabrique [...] s'est réuni [...] à l'effet de penser aux exigences du trimestre et pour s'occuper des moyens à prendre afin d'exécuter dans l'église certains travaux reconnus indispensables à l'approche de l'hiver. [...] / Après les premiers pourparlers d'usage, M. le Président expose au conseil que malgré les réparations effectuées à l'église paroissiale, il reste encore certains travaux très urgents à exécuter : la toiture se trouve dans un mauvais état, le plafond s'effondre, le carrelage du sanctuaire est fortement endommagé et le degré devant subir un remaniement. La sacristie doit être assainie parce que tous les ornements s'y moisissent. M. le Président ajoute qu'il a fait dresser un devis estimatif des réparations dont l'exécution ne saurait être plus longtemps ajournée. [...] / Le conseil, considérant [...] que la fabrique ne saurait parer aux dépenses nécessitées par l'exécution des travaux sus énoncés, attendu que son budget est réglé en déficit ; considérant que la commune ne peut venir au secours de la fabrique, épuisée qu'elle est elle-même soit par des souscriptions volontaires organisées pour réparer les autels et construire les dépendances du presbytère, soit pour une imposition extraordinaire votée en 1865 [...] ; vote une somme de 100 fr. à valoir sur les premiers fonds disponibles et supplie M. le ministre des cultes de daigner accorder un secours de 800 fr. pour l'exécution des travaux projetés." [suit le texte de la lettre au ministre]

    - 1868 (11.11) : installation du curé Vincent Duboscq. "Inventaire des meubles et effets appartenant à l'église de Hauriet lors de l'installation de M. Vincent Duboscq dans la paroisse [...]. / Vases sacrés. / Une custode en vermeil. / Un calice et une patène en vermeil. / Un calice et patène en argent. / Un ostensoir en argent donné par Napoléon III empereur en 1863. / Un plateau et deux burettes en argent ; deux burettes en verre. / Un ciboire doré. Un petit ciboire argent destiné à porter le St viatique. / Trois crémières avec boîte en argent. / Un encensoir avec navette en plaqué. / Un aspersoir ou goupillon avec bénitier en plaqué. / Une croix avec Christ pour donner la paix. / Quatre chandeliers dorés au maître-autel. / Quatre autres dorés plus petits à l'autel de la Vierge. / Deux candélabres en cuivre bronzé à trois branches chacun, une branche est cassée. / Six chandeliers en cristal. Deux chandeliers cuivre massif très ordinaires. / Deux chandeliers en fer bronzé très simples. Deux en étain très ordinaires. / Deux beaux vases dorés. Un plus petit moins beau et dépareillé. / Six vases moyens très convenables dont deux à forme ronde. / Cinq petits très convenables aussi. Deux petits aussi forme ronde, l'un est fendu. / Six bouquetiers en bois massif très vieux. / une croix très convenable à chaque autel. / Trois croix de procession, deux passables, la 3e très vieille. Une pour service funèbre. / Deux clochettes. / Ornements. / Deux ornements en drap d'or, l'un beau, l'autre usé. / Deux blancs passables. Deux autres, l'un blanc, l'autre violet très bon [?]. Un violet passable. Un vert très ordinaire (sur le rouge en soie usé). Un rouge très convenable. Deux noirs, l'un bon, l'autre usé. 2 dalmatiques. Six étoles pastorales. Une en drap d'or. Une blanche et violette pour baptême. Une de différentes couleurs usée. Trois noires passables. / Trois chapes, l'une en drap noir, l'autre en drap d'or passable, la 3e pauvre. / Une bannière assez belle. Deux petites bannières en forme d'oriflamme drap d'or. / Deux voiles pour la bénédiction du Très St Sacrement en mauvais état. Deux draps mortuaires passables. Un dais assez beau. Un voile noir pour la croix. Deux voiles pour les lustres. un devant d'autel noir très passé avec deux petits morceaux de tentures de même couleur pour mettre devant les chandeliers. / Linges et autres effets. / Six aubes ordinaires. Six aubes pour enfants de chœur avec cordon rouge. Quatre cordons blancs pour le prêtre assez bons. 3 surplis, un bon, les deux autres très ordinaires. 2 surplis de confessionnal à manches, l'un passable, l'autre usé. Cinquante-huit manuterges. 8 purificatoires ordinaires. Huit serviettes usées. 4 essuie-mains assez bons. 10 amicts. 7 nappes d'autel à la Romaine. 6 devants d'autel, assez beaux. 7 id. ordinaires. / 6 nappes pour table sainte. 2 couvre-autels ordinaires. / Meubles. / Un vestiaire passable et une grande armoire neuve dans la sacristie. Un fauteuil en mauvais [état]. Un confessionnal portatif également dans la sacristie. Un porte-chape. Une petite armoire dans l'église pour y mettre les livres de chant. Une boîte en fer blanc renfermant les hosties. / Deux te igitur, l'un passable, l'autre très pauvre. / Un missel romain très ordinaire. Deux pupitres passables. / Deux grands livres de chant Graduel et Vespéral édition Digne. / Deux petits livres de chant (format in 12) Graduels et Vespéraux à la fois édition Lecoffre. / Deux Rituels. Un grand et vieux. L'autre plus petit et convenable. / Dix bouquets. Quatre beaux et six autres très ordinaires. / Un petit tableau devant l'autel de la Vierge. une petit tableau aux fonds [sic] baptismaux. Un petit tableau représentant St Jérôme au-dessus de la porte de la sacristie. Quatre petits cadres dans le sanctuaire. 2 petits de chaque côté de l'autel de la Vierge. Un chemin de croix très ordinaire. Un Christ devant la chaire, beau. Un petit Christs au confessionnal. Un 3e à la sacristie très simple. / Une niche en bois servant pour le Jeudi saint. Une niche également avec des fleurs artificielles, très convenable. / Un fer à hosties tout neuf. un petit prie-Dieu à la sacristie trop bas. Un arrosoir. Une mauvaise lanterne."

    - 1872 (janvier) : "Délibération pour demander un secours au conseil municipal. / L'an 1872 et le 1er dimanche de Janvier, le conseil de fabrique [...] s'est réuni au presbytère [...]. L'église de la paroisse ayant été plusieurs fois à des époques antérieures déclarée insuffisante, mais n'ayant jamais pu faute de fonds recevoir un agrandissement désirable, il [le président Antoine Diris] a fait observer qu'aujourd'hui plus que jamais cet agrandissement devenait indispensable en raison du concours nombreux des paroisses voisines qui s'y rendent les jours de Dimanche et de Fêtes. Mr le trésorier a parfaitement abondé dans le sens de Mr le Président, mais il n'a pu s'empêcher de constater que la fabrique était incapable d'entreprendre un pareil travail, attendu qu'elle était dénuée de toute ressource [...]. En présence d'une difficulté qui devenait de plus en plus insurmontable, la séance allait se lever sans rien conclure, lorsqu'un membre, le sieur Cadilhon fils, mu par un sentiment de compassion et de générosité dont Dieu et la paroisse lui sauront gré, prend la parole et déclare en plein conseil qu'il donnera lui-même à toutes heures et moments la somme de mille francs pour le susdit agrandissement de l'église. Encouragé par le don de ce respectable membre, Mr le desservant a fait à son tour des offres qui ont reçu l'approbation générale. Il s'est fait garant de concert avec le reste des membres du conseil, d'une somme semblable. Ces deux chiffres significatifs paraissant encore insuffisants pour l'exécution des travaux d'agrandissement projeté, Mr le Président décrète avec tous les membres de la fabrique qu'un secours de 2600 f. sera demandé au conseil municipal et que Mr le trésorier fournira les pièces exigées par le décret organique de 1809. [...]"

    - 1872 (25.8) : installation du curé Louis-Étienne Darrieutort. "Inventaire de la sacristie de Hauriet à l'arrivée de Mr l'abbé Darrieutort successeur de l'abbé Duboscq envoyé à Labenne. / Vases sacrés et autres objets. / Un calice en vermeil. / Un calice en argent. / Un ciboire doré. Un petit ciboire en argent pour le viatique et une boîte. / Un ostensoir. / Une paire de burettes avec plateau en cuivre argenté. / Une paire avec plateau de verre, un autre plateau en faïence. / Trois crémières avec boîte en argent. / Un encensoir avec la navette. / Un bénitier avec goupillon. / Une petite croix pour la paix. / Quatre chandeliers avec une croix en bois doré au maître-autel. / Quatre id. id. id. à l'autel de la Vierge. / Deux lustres. / Deux candélabres en cuivre doré. / Deux chandeliers en cuivre pour les messes basses. / Quatre en verre vert et blanc. / Deux en bronze, deux en étain et d'autres en débris. / Vases à fleurs. / Deux grands dépareillés. / Quatorze petits et plusieurs cassés. / Cinq en bois doré. / Fleurs. / Quatre à feuillage d'or en bon état. / Huit à feuillage vert id. / Quatre vieux à feuillage d'or. / id. id. à feuillage vert. / Objets divers. / Trois te igitur. / Deux pupitres pour la messe. Un pour les chantres, deux petits. / Deux missels vieux. / id. id. un pour l'ordinaire, un pour les fêtes. / Trois clochettes pour la messe. / Deux cloches au clocher, une sur la sacristie. / Croix. / Trois croix de procession. / Une pour les enterrements. / Une en face de la chaire, une à la sacristie, deux au confessionnal. / Livres. / Un graduel et antiphonaire pour les chantres. / Deux rituels, un grand et un petit. / Un missel et antiphonaire parisien. / Deux petits livres de chant (Lecoffre). / Statues et tableaux. / Une statue de la Vierge. / Un tableau du rosaire. / id. de St Rémi. / id. de St jean-Baptiste aux fonts baptismaux. / id. de St Jérôme expirant, trois petits cadres. / Un chemin de la croix avec procès-verbal, celui de l'autel privilégié et celui du rosaire. / Meuble et objets. / Un vestiaire. / Une armoire à fleurs et à linge. / id. pour les livres. / Une caisse pour les cierges de la confrérie. / Un fauteuil et sièges pour les enfants. / id. à la sacristie avec prie-Dieu et grille. / Un porte-chape. / Une boîte pour les hosties, id. pour les sceaux de la paroisse. / Un fer pour faire cuire les hosties. / un arrosoir, une lanterne, deux plats pour les quêtes. / Une niche en bois et autres objets pour le jeudi saint. / Un petit bénitier, un plumeau, deux balais. / Ornements. / Un en drap d'or convenable. / id. en damas blanc neuf. / Un en drap de cuivre [sic] usé. / Deux blancs communs. / Un rouge convenable. / Un vert passé, un violet convenable. / Deux noirs, l'un usé avec des dalmatiques. / Trois chapes, une convenable, une usée (beau galon), une noire. / Un voile de bénédiction, en drap d'or, un autre hors de service, un rouge. / Une étole pastorale, usée, une pour les baptêmes, une pour les enterrements, une à croises [sic] pour les libera, une pour la communion, d'autres à brûler. / Quatre ornements, deux noirs, un rouge, un blanc, pour le feu. / Deux draps mortuaires, une tenture noire pour l'autel, et d'autres tentures pour le feu avec un drap mortuaire en lustrine. / Un dais convenable, un autre hors de service, une bannière, deux oriflammes. / Linge. / Aubes, 3 en tulle, deux à fleurs, une pour les morts, 8 pour les enfants de chœur, quatre soutanes rouges. / Surplis 3, un au confessionnal, deux déchirés. / Cordons 4, Palles 9, Corporaux 11, Amicts 11, Purificatoires 30, Manuterges 60, Serviettes 16. / Nappes d'autel 7, petites 4, pour la communion 4. / Devants d'autel brodés 12, unis 7. / Couvertures d'autels, deux bleu[e]s, une rouge, une verte. / Couvertures des chandeliers, 4 rouges, 8 blanches. / Trois trois, un rideau rouge. / Plus quantité de débris et autres choses (sans nom). / Hauriet, 20 août."

    - 1874 (22.3) : "Installation du chemin de croix. / Louis Marie Olivier Epivent, par la miséricorde divine et la grâce su St Siège apostolique, évêque d'Aire et de Dax / Sur la demande écrite qui nous a été adressée le 5 mars 1874 par M. le curé de Hauriet, d'ériger le chemin de la croix dans l'église de Hauriet, doyenné de Mugron, archidiaconé de St-Sever. [...] Nous autorisons l'érection du chemin de la croix dans l'église de Hauriet, et nous nommons pour l'ériger avec les cérémonies requises M. Darrieutort. [...] La présente autorisation et le procès-verbal de l'érection du chemin de la croix [...] seront placés dans un tableau sous verre, à côté de la première station. / Donné à Aire [...] le 6 mars 1874. / Procès-verbal. / Nous Louis Étienne Darrieutort délégué par l'ordonnance de Mgr l'évêque consignée ci-dessus, avons érigé avec les cérémonies et formalités requises le chemin de la croix dans l'église de Hauriet. Fait à Hauriet le 22 mars 1874. [...] / Ce chemin de la croix est un don de M. Bourrus doyen de Mugron. Le jour de cette cérémonie 22 mars jour de la Passion, M. Passicos a prêché les stations, le concours des fidèles a été considérable."

    - 1875 (23.9) : installation du curé Jean-Baptiste Hippolyte Andrieu.

    - 1876 (1.10) : installation du curé Hilaire Collongues.

    - 1878 (1.1) : installation du curé Gustave Jacques Tonia.

    1881 (3.7) : "[...] M. le curé a proposé au conseil de mettre les fonds [sic] baptismaux du côté de l'évangile et le confessionnal à la place actuelle des fonds baptismaux. Le grille des fonds baptismaux actuels servirait à fermer le porche où nous mettrions les chaises au lieu de les mettre dans l'église" : proposition approuvée.

    - 1881 (1.11) : installation du curé L. Arras. "Inventaire des objets servant au culte religieux dans la paroisse de Hauriet à l'arrivée de M. L. Arras. / Ornements. / 1°. Deux voiles de bénédiction. / 2°. Trois étoles blanches, deux noires. / 3°. Six chasubles blanches, trois rouges, deux noires, une verte, une violette, une double blanche et noire. / 4°. Deux dalmatiques noires. / 5°. Un dais de bénédiction. / 6°. Une chappe [sic] blanche, une autre noire. / Linge. / 1°. Six aubes. / 2°. Vingt-six serviettes. / 3°. Quatre soutanes d'enfant de chœur. / 4°. Trois pèlerines pour enfant de chœur. / 5°. Trois calottes rouges id. / 6°. Trois barrettes rouges id. / 7°. Trois aubes blanches id. / 8°. Quatre surplis id. / 9°. Dix-sept devants d'autel. / 10°. Douze nappes de communion. / 12° [sic]. Trois tapis. / 13°. Quatre draps mortuaires. / 15°. Soixante-quatre purificatoires. / 16°. Douze manuterges. / 17°. Deux calices. / 18°. Un ostensoir. / 19°. Un ciboire. / 20°. Des crémières. / 21°. une navette. / 22°. Un encensoir. / 23° Trois croix de procession. / 24°. Un goupillon et un bénitier. / 25°. Dix-sept taies de chandelier. / [26°.] Une paire de burettes. / [27°.] Un arrosoir. / [28°.] Deux missels. / [29°.] Deux bannières et divers autres objets. / [30°.] Trois rituels. / [31°.] Huit bouquets dorés. / [32°.] Douze id. bleus. / [33°.] Des tentures d'autel pour les messes des morts."

    - 1885 (1.5) : installation du curé Bernard Daudigeos.

    - 1886 (1.8) : installation du curé L. Lapeyre. "Inventaire des objets servant au culte religieux dans la dite paroisse de Hauriet à l'arrivée de Mr Lapeyre. / Ornements. / 1°. 2 voiles de bénédiction. / 2°. 1 étole blanche et violette, 3 blanches et 2 noires. / 3°. 4 chasubles blanches, 3 rouges, 2 vertes, 1 violette, 3 noires, une double blanche et noire. / 4°. 2 dalmatiques noires. / 5°. 1 dais de bénédiction. / 6°. 1 chappe [sic] noire et 1 blanche. / Linge. / 1°. Six aubes. / 2°. Vingt-six serviettes (dont 5 ou 6 en très mauvais état). / 3°. Quatre soutanes d'enfants de chœur. / 4°. Trois calottes rouges pour enfants de chœur. / 5°. Quatre pèlerines rouges. / 6°. Quatre barrettes rouges. / 7°. Trois aubes blanches. / 8°. Quatre surplis. / 9°. Quinze devants d'autel. / 10°. Douze nappes de communion et d'autel. / 11°. Trois tapis. / 12°. Quatre draps mortuaires. / 13°. Douze amicts. / 14° Soixante-quatre purificatoires. / 15°. Douze manuterges. / Divers objets affectés au culte. / 16°. Deux calices. / 17°. Un ostensoir. / 18°. Un ciboire. / 19°. Des crémières. / 20°. une navette. / 21°. Un encensoir. / 22° Trois croix de procession. / 23°. Un goupillon et un bénitier. / 24°. Dix-sept taies de chandelier. / 25°. Une paire de burettes. / 26°. Deux missels. / 27°. Deux bannières et divers autres objets. / 28°. Trois rituels. / 29°. Huit bouquets dorés. / 30°. Quatre bleus et huit verts. / 31°. Des tentures d'autel pour messes des morts."

    - 1894 (23.12) : installation du curé Duvignau.

    - 1898 (31.8) : installation du curé Jean-Vincent Bernet, missionnaire de Notre-Dame de Buglose.

    - 1905 (17.12) : "Inventaire des objets servant au culte religieux dans la paroisse de Hauriet (17 Déc. 1905). / Ornements. / 2 voiles de bénédiction. / 1 étole blanche et violette. / 1 étole dorée. / 2 étoles noires, dont la plus belle à la confrérie. / 3 chasubles blanches, 1 dorée, 2 rouges, 1 verte, 1 violette, 3 noires. / 2 dalmatiques noires. / 1 vieux dais de procession. / 1 chappe [sic] noire, 1 blanche et 1 dorée. / Linge. / 5 aubes de prêtre pour la sainte messe. / 20 serviettes dont 5 ou 6 en mauvais état. / 4 soutanes d'enfants de chœur. / 8 surplis d'enfants de chœur. / 3 calottes rouges, 4 pèlerines et 4 barrettes rouges. / 12 devants d'autel. / 3 nappes de communion et 6 d'autel. / 3 tapis d'autel. /. 3 draps mortuaires dont les deux plus beaux à la confrérie. / 12 amicts. / 22 purificatoires. / 30 manuterges. / 5 surplis de prêtre. / Divers objets affectés au culte. / 2 calices. / 1 ostensoir. / 1 ciboire. / 1 paire de crémières. / 1 navette et 1 encensoir. / 2 croix de procession dont l'une à la confrérie. / Goupillon et un bénitier. / 12 taies de chandelier. / 2 paires de burettes. / 2 missels. / 2 bannières et divers autres objets. / 1 rituel. / 1 thabor. / 8 bouquets dorés, dont 1 paire appartient à Mme Cadilhon. / 4 [bouquets] bleus et 4 vieux verts. / Des tentures neuves d'autel pour services funèbres et un catafalque neuf appartenant à la confrérie. / 8 petits chandeliers cuivre de la confrérie. / 4 aubes noires d'enfants de chœur de la confrérie. / 2 bancs noirs pour morts de la confrérie, etc. / Le dessus du grand vestiaire de la sacristie a été acheté par M. l'abbé Andrieux, curé de Sordes. L'autel de St Joseph, les statues de St Antoine, du Sacré-Cœur, de la sainte Vierge et de St François d'Assise ont été achetées par des particuliers, ainsi que le confessionnal neuf et beaucoup d'autres objets de l'église et de la sacristie. Les donateurs se réservent la propriété de ces objets. / Fait à Hauriet le 17 Déc.bre 1905."

    - 1906 (14.2) : "Extrait de la protestation faite par M. le curé au nom du conseil de fabrique à l'agent du Fisc lors de l'inventaire dans l'église de Hauriet le 14 février 1906. / En assistant à l'inventaire qui va avoir lieu, j'entends n'y figurer qu'à titre de témoin passif sans y prendre aucune part active, et je fais toutes les réserves nécessaires quant aux conséquences qu'il pourra avoir par rapport aux biens dont la gestion est confiée au conseil de fabrique que je représente. / [...] Extrait de la revendication faite par le conseil de fabrique à l'occasion de l'inventaire. / Les membres du conseil de fabrique de la paroisse de Hauriet réunis en séance extraordinaire le 11 février 1906 ont été priés par les intéressés de notifier à l'agent du Fisc, chargé de dresser l'inventaire de l'église de Hauriet, les revendications suivantes : / La famille Cardilhon, propriétaire à Hauriet, revendique l'autel de S. Joseph, quatre bouquets dorés et quatre bouquets bleus les plus be&aux, six chandeliers en cuivre doré, une paire de bancs pour les morts, la plus belle garniture dorée du maître-autel, la plus belle garniture bleue de l'autel de la S. Vierge, deux nappes blanches pour maître-autel et une somme de deux mille francs pour la construction du bas-côté de l'église et la décoration des trois sanctuaires. / La famille Dupouy à Mourroy revendique le lustre en face de la chaire et une nappe de S. table. / Un groupe de familles dont le nom est inscrit sur le registre paroissial revendique le confessionnal neuf et la chaire ; un autre groupe revendique la statue de la S. Vierge. / M. l'abbé Andrieux, ancien curé de Hauriet, revendique la grande armoire neuve qui se trouve au-dessus du vestiaire de la sacristie. / M. l'abbé Duvignau, ancien curé de Hauriet, revendique les statues de St Antoine et de St François d'Assise. / La famille Salles revendique l'harmonium. / Les fabriciens font en outre la réserve de leurs droits et de leurs protestations pour plusieurs objets de l'église ou de la sacristie dont ils ne connaissent pas encore la provenance. / En foi de quoi ont signé tous les membres présentes. / Hauriet, le 11 février 1906."

    V. AP Hauriet. Catalogue de la confrérie du S[ain]t Sacrement de l'église de Hauriet l'année 1834 :

    - 1834 (10.6) : érection de la confrérie par Dominique-Marie Savy, évêque d'Aire. La confrérie compte vingt membres, dont cinq hommes seulement.

  • Extraits de la monographie paroissiale de Hauriet (s.d., vers 1887)

    "Section IIe. Archéologie. 1ère partie. Bâtiments religieux.

    [L'église, ancienne chapelle seigneuriale, fut peut-être bâtie par les seigneurs de Pébarthe.] Pendant l'hiver de 1830, sous M. l'abbé Darbins, le feu prit à l'église [...]. Cet incendie détruisit les archives et l'église elle-même presque en entier. Les deux autels, le balustre, le confessionnal, toute la voûte, qui était en bois, ainsi que la toiture de l'église, furent réduits en cendres [...]. L'autel de St Remi fut refait aux frais de la commune. M. le chanoine Lafosse y contribua pour la somme de 130 fr. et donna le tableau placé au-dessus de l'autel. Le second autel, dit de la Ste Vierge, fut réparé par les soins et aux frais de M. de Labordène. Le tableau de la Ste Vierge, celui des fonts baptismaux, le balustre, l'armoire de la sacristie furent donnés par le même. [...] Durant l'année 1866, M. l'abbé Coq dépensa près de 1000 fr. pour faire réparer le maître-autel et agrandir le sanctuaire. L'année suivante, avec une somme de 1000 fr. [...], il fit reconstruire et agrandir la sacristie. [...] Il eut recours au pinceau non moins bizarre que fécond de M. Fortuné, qui couvrit les murs du sanctuaire et de l'église de parfaites bigarrures. [...] [Plus tard, sous les curés Duboscq puis Darrieutort, l'église fut] agrandie au nord et achevée en 1875.

    Le chemin de la croix est un don de M. l'abbé Bourrus. En février 1875, une personne charitable de Mugron donna le marbre des fonts baptismaux. [...] La fabrique fit, sous M. l'abbé Collongue, l'achat du lustre du maître-autel, le 25 février 1877, et d'une étole pastorale au prix de 80 fr.

    Sous l'abbé Tonia, le peintre Raymond Peyruquéou fit des peintures dans les sanctuaire et les nefs de l'église.

    Le clocher renferme deux cloches qui portent les inscriptions suivantes : Marthe Lacouture - Dabadie - Lanavère - Bastiat - Larrède - Costedoat - Ducasse - Burguerieu - Decharme et Perret Frs. / Darbins curé d'Hauriet - Jn Dabadie fils - Bayle maire - Parrain Toine Ducasse-Tenie - Marraine Marthe Lacouture 1830. / Deuxième cloche, plus petite : Decharme et Monin fondeurs - St Rémi - Bd Lacouture, curé - Dame Texoire Lacouture - Jn Larrède marg.ller - Jn Baptiste Costedoat - Jn Burguerieu - Jn Ducasse maire - Bernard Beyries fils - 1819. Parrain : Jn Cabiro Larruox - Marraine Dame Françoise Cassiet, veuve Laborde Prouet. [...].

    L'autel principal en bois n'a rien qui le distingue."

  • Liste des oeuvres disparues

    Verrière (rose). Verre peint, plomb. Oculus circulaire (diamètre : 60 cm). Fourni par le peintre-verrier bordelais Gustave-Pierre Dagrant (1839-1915) en 1881. Le fonds Dagrant (AD Gironde, non classé) conserve un dessin à la mine de plomb (légendé "Hauriet Landes") et une mention dans un livre de comptes à la date de 1881 ("Église de Hauriet Landes. 1 Rose [...] 38. Valeur au 15 juillet"). Le seul oculus circulaire de l'église est la baie de la façade occidentale, actuellement dépourvue de verrière peinte.

    Autel (maître-autel ?). Exécuté en 1835 par François "Corbelinière" (Corbellini).

    Autel de saint Joseph. Revendiqué en 1906 par ses donateurs, la famille Cadilhon.

    Chaire à prêcher. Dite "presque neuve" dans l'inventaire du 14 février 1906.

    Ensemble de 4 chandeliers et d'une croix d'autel (garniture d'autel). Bois doré, 1838. Fournis par le doreur Guillaume Lagarde aîné, de Saint-Sever (devis du 9 décembre 1837, approuvé le 3 avril 1838). Signalés par la suite dans les inventaires successifs de l'église : "quatre chandeliers dorés au maître-autel" (28 mai 1863), "quatre chandeliers dorés au maître-autel" (11 novembre 1868), "quatre chandeliers avec une croix en bois doré au maître-autel" (25 août 1872).

    Peintures murales. Exécutées en 1866-1867 par le peintre Léonard Fortuné dit Fortuni (né en 1839 à Bordeaux). Signalées dans la monographie paroissiale (vers 1887) : "il [l'abbé Coq] eut recours au pinceau non moins bizarre que fécond de M. Fortuné, qui couvrit les murs du sanctuaire et de l'église de parfaites bigarrures". Ce décor fut détruit lors de la réfection du chœur en 1954. Le même peintre décora en 1869-1870 l'église Saint-Martin de Caupenne et en 1879 la chapelle du Sacré-Cœur à l'église de Baigts, dans le même canton.

    Ensemble de 4 tableaux : Remise du rosaire (?), Saint Jean-Baptiste (Baptême du Christ ?), Saint Remi, Saint Jérôme expirant. Signalés dans les inventaires de la fabrique des 11 novembre 1866, 25 août 1872 et 14 février 1906 : 1) "un petit tableau devant l'autel de la Vierge" (1866), "un tableau du Rosaire" (1872) ; 2) "un petit tableau aux fon[t]s baptismaux" (1866), "un tableau de St Jean-Baptiste aux fonts baptismaux" (1872) ; 3) "un petit tableau représentant St Jérôme au-dessus de la porte de la sacristie" (1866), "un tableau de St Jérôme expirant" (1872) ; 4) "un tableau de St Rémi" (1872), "un tableau placé au-dessus du maître-autel, de 2m de h. sur 1m de la., avec cadre en bois doré, représentant l'évêque St Rémi, toile peinte" (1906, n° 25). Ce dernier se trouvait encore dans le chœur dans les années 1970 ; il a disparu avant 1992, date d'un pré-inventaire du mobilier de l'église. Le tableau de l'autel de la Vierge (1) et celui des fonts baptismaux (2) furent donnés par "M. de Labordène" après l'incendie de 1830 (monographie paroissiale).

  • Liste des oeuvres non étudiées

    Garde-corps de tribune [vaisseau principal, tribune occidentale] (ill. 20144000435NUC2A)

    1ère moitié 19e s. (?). Chêne.

    Garde-corps droit à 22 balustres carrés en double poire.

    la = 402.

    [Garde-corps peut-être refait après l'incendie de l'église en 1830.]

    Ensemble de 8 verrières géométriques [chœur, baies 1 et 2 ; collatéraux, baies 3 à 8]

    2e moitié 19e s. Verre coloré, plomb (réseau).

    Verrières à une lancette en arc brisé ; décor de losanges blancs à fleurettes jaunes ; bordures à feuilles vertes et filets bleus sur fond rouge.

    h = 170 environ.

    État : les deux verrières du chœur sont dissimulées par la fausse abside en hémicycle ajoutée en 1954 ; la moitié inférieure manquante de la verrière 6 est remplacée par un panneau en verre américain à motif nuagé.

    [Les archives de la fabrique bordelais de Gustave-Pierre Dagrant (AD Gironde) conservent un croquis de verrière décorative (rose) de 60 cm de diamètre destinée à l'église de Hauriet (certainement à la petite rose de la façade occidentale, aujourd'hui vide) ; une mention dans un registre de comptes de la fabrique mentionne son paiement à la date de 1881. Ill. 20144001993NUC2 et 20144001993NUC2]

    Autel et tabernacle (maître-autel) [chœur]

    1954. Pin.

    Autel table sur quatre pieds ; tabernacle posé sur un support indépendant en bois.

    Autel : h = 98 ; la = 220.

    [Installés en 1954 après la réfection complète du chœur ; le tabernacle, repéré en 1992, a été supprimé avant 2014.]

    Confessionnal [collatéral sud, 1ère travée] (ill. 20144000443NUC2A)

    Vers 1900. Chêne teinté.

    Style néogothique. Confessionnal à trois loges, sur degré de plan trapézoïdal. Loge centrale : battant rectangulaire avec claire-voix dans la partie supérieure ; loges latérales ouvertes avec accotoir, agenouilloir et guichet à jalousie. Décor : quadrilobes ajourés sur la claire-voie du battant central, gâble à remplage aveugle et croix sommitale (manquante), frise faîtière de trèfles sur les loges latérales, pinacles aux angles.

    h = 270 ; la = 190 (dimensions approximatives).

    État : il manque la croix sommitale de la loge centrale.

    [Inventaire de 1906 (n° 4) : "Confessionnaux, deux, en bois, mobiles, de 2m50 de h. et 1m50 de la., comprenant chacun trois compartiments". L'inventaire dressé par la fabrique elle-même le 24 février 1906 précise : "un groupe de familles dont le nom est inscrit sur le registre paroissial revendique le confessionnal neuf". Mgr Delannoy, évêque d'Aire et de Dax de 1876 à 1905, souscrivit pour son achat.]

    Confessionnal de sacristie [sacristie (1992), puis collatéral sud, à l'est (2014)]

    20e s. Bois.

    Bénitier d'applique [collatéral nord, à l'ouest]

    Indatable. Pierre peinte.

    Vasque de plan grossièrement rectangulaire.

    h = 16 ; la = 20.

    Prie-Dieu [collatéral sud, à l'est]

    19e s. Bois.

    Prie-Dieu à tablette-accotoir supportée par quatre colonnettes en bois tourné ; agenouilloir.

    h = 80 ; la = 54.

    Armoire de sacristie [sacristie] (ill. 20144001344NUC1A)

    19e s. Bois blanc teinté faux bois et pin.

    Trois battants juxtaposés, les deux de droite jumelés.

    h = 206 ; la = 233.

    Porte-cercueil [collatéral nord (en 1992)]

    Limite 19e s.-20e s. Bois peint en noir.

    [Repéré en 1992, non retrouvé en 2014.]

    Ensemble de 3 canons d'autel [sacristie]

    4e quart 19e s. Chromolithographie, bois doré.

    Croix d’autel [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s. Bronze argenté.

    Pied circulaire bombé, Christ rapporté ; décor : trois angelots groupés à chaque extrémité des bras.

    h = 15,7.

    Clochette d'autel [sacristie] (ill. 20144001346NUC1A)

    Limite 19e s.-20e s. Laiton doré.

    Sonnette d'autel [sacristie] (ill. 20144001346NUC1A)

    Limite 19e s.-20e s. Bronze doré et acier.

    Quatre timbres ; poignée en bronze avec élément de prise en forme de fleur de lys.

    Boîte à hosties (n° 1) [sacristie] (ill. 20144001346NUC1A)

    Limite 19e s.-20e s. Fer blanc, verre coloré.

    Forme cylindrique, couvercle emboîtant. Décor estampé : rinceaux de vigne, armoiries (effacées). Cabochons de verroterie colorée rouge, rose et verte ; intérieur capitonné de satin blanc.

    h = 7 ; d = 10,4.

    Boîte à hosties (n° 2) [sacristie] (ill. 20144001346NUC1A)

    Limite 19e s.-20e s. Fer blanc.

    Forme cylindrique, couvercle emboîtant.

    h = 5.

    Ciboire [non localisé] (ill. 20144000375NUC2A)

    2e moitié 19e s. Laiton doré.

    Pied circulaire pyramidal, nœud en vase, coupe à sommet étranglé, couvercle emboîtant à haut mamelon pyramidal. Décor (repoussé, ciselé, fondu) : rinceaux de vigne sur le bord du pied, l'épaulement du nœud et le bord du couvercle, canaux sur l'embase du pied et le mamelon du couvercle, croix sommitale tréflée avec gloire de rayons à la croisée.

    h = 22 ; d = 10 (coupe) ; d = 8,5 (pied).

    [La forme inhabituelle de ce ciboire fait supposer une fabrication étrangère, que l'absence de tout poinçon ou marque empêche de préciser.]

    Thabor [sacristie] (ill. 20144001346NUC1A)

    Limite 19e s.-20e s. Laiton et bronze dorés, verre coloré.

    Style néo-roman. Pieds en forme de volutes feuillues, décor ajouré de palmettes sur les faces, cabochons de verre coloré rouge et médaillon faux émail (croix).

    h = 12 ; la = 26.

    Coquille de baptême [sacristie] (ill. 20144001346NUC1A)

    2e moitié 19e s. Cuivre argenté.

    Réserve en forme de coquille soudée sur un pied circulaire ; poignée circulaire.

    h = 4,5.

    Encensoir [sacristie]

    Milieu 19e s. Laiton et bronze argentés.

    Pied circulaire, réserve galbée, couvercle emboîtant, chaînes fondues. Décor (estampé, ajouré, fondu) : feuilles d'acanthe (épaulement de la réserve), vase (au sommet du couvercle).

    h = 25.

    [N° 50, inv. 1906.]

    Navette à encens [sacristie] (ill. 20144001346NUC1A)

    4e quart 19e s. Bronze argenté.

    Base circulaire, réserve en forme de nef ; décor (fondu) : feuilles lancéolées sur le pied, rinceaux et tête d'ange ailée sur le couvercle.

    h = 8 ; la = 13,5.

    [N° 50, inv. 1906.]

    Seau à eau bénite et goupillon [sacristie] (ill. 20144001346NUC1A)

    Limite 19e s.-20e s. Laiton doré.

    Seau cylindrique à bagues, anse trilobée.

    Seau : h = 10,5.

    Goupillon [sacristie] (ill. 20144001346NUC1A)

    19e s. (?) Laiton (?) argenté.

    Ampoule à saint chrême [sacristie] (ill. 20144001346NUC1A)

    2e moitié 19e s. Argent.

    Boîte cylindrique à couvercle emboîtant avec croix sommitale fondue et soudée.

    Poinçon de fabricant non identifié (sous la base) : lettre P à la base fourchue, dans un losange vertical. Inscription (gravée) : O. CHRIS.

    [Le même poinçon de fabricant non identifié se retrouve sur deux autres ampoules au saintes huiles à l'église de Baigts (canton de Mugron).]

    Paire de lanternes de procession [chœur (en 1992)]

    2e moitié 19e s. Laiton doré, verre transparent, bois tourné (hampe).

    Style néogothique.

    État : lanternes transformées en lampe de sanctuaire avant 1992 ; non retrouvées en 2014.

    Croix de procession (n° 1) [collatéral sud] (ill. IVR72_20144000429NUC2A)

    2e moitié 19e s. Laiton et bronze argentés, bois tourné.

    Style néoclassique. Hampe en bois, à pans ; douille emboîtante en laiton ; nœud en vase à panse godronnée ; croix en bronze argenté ; Christ, titulus (parchemin déroulé) et fleuron au bas du montant fondus et rapportés ; fleurons ajourés à palmette soudés aux extrémités des bras.

    h = 214 (avec hampe) ; h = 60 (croix et douille) ; la = 30.

    [N° 48, inv. 1906]

    Croix de procession (n° 2) [sacristie]

    2e moitié 19e s. Laiton et bronze argentés, bronze doré, bois tourné.

    Style néoclassique. Hampe en bois ; douille emboîtante en laiton ; nœud en balustre ; croix en bronze argenté ; Christ, gloire rayonnante (à la croisée) et titulus (écriteau rectangulaire) fondus, dorés et rapportés ; fleurons ajourés à volutes adossées en forme de lyre soudés aux extrémités des bras.

    h = 220 (avec hampe) ; h = 73 (croix et douille) ; h = 147 (hampe).

    [N° 48, inv. 1906]

    Chemin de croix [collatéraux]

    1948. Plâtre peint polychrome et faux bois.

    Personnages en bas relief, cadres quadrilobés à croix sommitale, numéro des stations en chiffre romains, titre en français.

    h = 68 ; la = 43.

    Inscription "Souvenir Mission 1948".

    [A remplacé en 1948 un chemin de croix "à cadres en bois de 0.50 de h. sur 0.30 de la., gravures en papier" (n° 6, inv. 1906), offert en 1874 par l'abbé Bourrus et installé le 22 mars 1874.]

    Paire de chandeliers d'église [sacristie] (ill. 20144001346NUC1A)

    Limite 19e s.-20e s. Laiton doré.

    Trois lumières à bobèche et binet ; pied circulaire bombé à décor fondu (lambrequins) ; décor de lys en laiton découpé.

    h = 36.

    Ensemble de 4 chandeliers [collatéral nord, autel de la Vierge]

    Milieu 19e s. Laiton doré.

    Base hexagonale, tige pyramidale à pans, binet en vase.

    h = 27.

    Ensemble de 2 chandeliers [sacristie]

    Milieu 19e s. Laiton peint argenté.

    Base hexagonale, tige pyramidale à pans, binet en vase.

    h = 27.

    Tronc à quêter (ange-tronc) [sacristie]

    20e s. Plâtre polychrome.

    Statuette d'ange à tête articulée sur charnière. Inscription peinte sur la base : MERCI.

    Ensemble de 12 santons (crèche de Noël) [sacristie]

    20e s. Plâtre polychrome.

    Pièces : Enfant Jésus, Vierge, saint Joseph, trois mages, trois bergers, âne, bœuf, chien.

    Garniture de dais de procession (du Saint-Sacrement) [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s. Drap lamé doré, fil métal doré (passementerie et décor).

    Décor (brodé) : roses.

    Étole (étole pastorale) [sacristie] (ill. 20144001347NUC1A)

    Limite 19e s.-20e s. Drap lamé doré, fil métal doré (passementerie, décor).

    [Peut-être l'étole pastorale achetée en 1877 par l'abbé Collongue pour 80 francs (monographie paroissiale).]

    Ensemble de 15 ornements (chasuble, étole, bourse de corporal, étole, voile de calice) [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s.

    A. Damas de coton et soie blanc, bougran de toile jaune (doublure), fil métal doré (passementerie, décor). Motif de fond du damas : semis de quadrilobes fleuronnés. Décor brodé (croix dorsale de la chasuble) : monogramme IHS. Ill. 20144001345NUC1A.

    B. Gros de Tours de coton et soie blanc, bougran de toile rouge (doublure), fil de soie polychrome vert, violet et or (passementerie, décor). Décor brodé (croix dorsale de la chasuble) : quadrilobes fleuronnés. Ill. 20144001347NUC1A.

    C. Satin de coton et soie blanc, bougran de toile rouge (doublure), fil de coton jaune-or (passementerie, décor). Décor brodé (croix dorsale de la chasuble) : monogramme IHS en gothique textura dans un quadrilobe entouré de rinceaux avec passiflores. Ill. 20144001348NUC1A.

    D. Drap lamé doré, bougran de toile rouge (doublure), fil métal doré (passementerie). Décor brodé (croix dorsale de la chasuble) : monogramme IHS en gothique textura dans des rinceaux fleuris avec passiflores et feuilles de vigne, croix végétales. Ill. 20144001355NUC1A.

    E. Damas de coton et soie vert, bougran de toile verte (doublure), fil métal doré (passementerie). Motif de fond du damas : ceps de vigne avec grappes. Ill. 20144001349NUC1A.

    F. Satin de coton et soie vert, bougran de toile verte (doublure), fil de coton jaune-or (passementerie, décor). Décor brodé (croix dorsale de la chasuble) : monogramme IHS en gothique textura entouré de rinceaux avec passiflores et feuilles de vigne. Ill. 20144001352NUC1A.

    G. Satin de coton et soie vert, bougran de toile verte (doublure), fil de coton jaune-or (passementerie, décor). Décor brodé (croix dorsale de la chasuble) : monogramme IHS en gothique textura entouré de rinceaux avec passiflores et feuilles de vigne. Identique au précédent.

    H. Velours de coton et soie rouge grenat, drap lamé doré (croix dorsale et bande pectorale), bougran de toile verte (doublure), fil métal doré (passementerie, décor), fil de soie polychrome (décor). Décor broché (croix dorsale à redents de la chasuble) : triangle trinitaire à la croisée, rinceaux. Motif du galon système : grappes de raisin. Ill. 20144001353NUC1A.

    I. Damas de coton et soie rouge cerise, bougran de toile rouge (doublure), fil de coton jaune-or (passementerie, décor). Décor (croix dorsale à redents de la chasuble) : monogramme JHS, croix et clous à la croisée, deux branches de rosier nouées en sautoir par un nœud de ruban. Ill. 20144001356NUC1A.

    J. Satin de coton et soie violet, bougran de toile violet (doublure), fil métal argenté (passementerie, décor). Décor brodé (croix dorsale de la chasuble) : monogramme IHS en gothique textura dans un quadrilobe entouré de rinceaux. Ill. 20144001350NUC1A.

    K. Damas de coton et soie violet, bougran de toile violet (doublure), fil métal doré (passementerie). Décor de fond du damas : branches de vigne avec feuilles et épis de blé. Croix dorsale à redents. Ill. 20144001357NUC1A.

    L. Velours de coton et soie noir, bougran de toile noire (doublure), fil métal argenté (passementerie, décor). Décor brodé (croix dorsale à redents de la chasuble) : monogramme JHS en gothique textura dans un médaillon ovale à la croisée, branches de rosiers. Marque de fabricant (sur étiquette au col de la chasuble) : "[...] chasublier à Aurillac" (sans doute la maison F. Clergue d'Aurillac [Cantal], fondée vers le début du XXe siècle et toujours en activité). Ill. 201434001354NUC1A.

    M. Velours de coton et soie noir, bougran de toile rose (doublure), fil métal argenté (passementerie). Ill. 201434001351NUC1A.

    N et O. Damas de coton et soie noir, bougran de toile noire (doublure), fil métal argenté (passementerie). Deux ornements identiques, en mauvais état dès avant 1992.

    Ensemble d'un groupe sculpté et de 4 statues

    Limite 19e s.-20e s. Plâtre polychrome.

    Saint François d'Assise recevant le Christ crucifié dans ses bras (collatéral nord ; h = 119 ; adaptation en trois dimensions d'un célèbre tableau de Murillo [vers 1668, musée des Beaux-Arts de Séville] popularisé par la gravure ; plusieurs fabricants de sculpture sérielle, parmi lesquels l'Institut catholique de Vaucouleurs [dès 1893], eurent le modèle à leur catalogue ; autres exemplaires à Goos [réf. IM40004949], Ozourt [réf. IM40005145] et Poyartin [réf. IM40005245] ; repeint à la gouache par Mme Yvette Pilau vers 1990 ; ill. 20144000446NUC2A). Sacré-Cœur (collatéral nord ; h = 120 environ ; inscription sur le socle : [V]ENEZ A MOI) ; n° 17, inv. 1906). Christ Roi au Sacré-Cœur (collatéral nord, mur ouest ; Christ couronné, drapé dans un manteau royal, tenant un sceptre doré et désignant son cœur, debout sur un globe portant les instruments de la Passion ; n° 10, inv. 1906 ; sur console en plâtre polychrome à enroulements feuillagés ; ill. 20144000444NUC2A). Saint Antoine de Padoue (vaisseau central, mur occidental, au sud ; h = 110 environ ; sur console en plâtre polychrome à tête d'ange ; n° 10, inv. 1906). Saint Joseph et l'Enfant Jésus (collatéral sud, mur est, au-dessus de l'emplacement de l'autel dédié au saint [supprimé] ; h = 120 environ ; visages repeints en noir pour faire pendant à la pseudo-Vierge noire de l'autel nord [Notre-Dame des Victoires] ; sur console en plâtre polychrome à feuilles de chardon).

    Ensemble de 6 livres [sacristie]

    A. Missel romain. Alfred MAME, Tours, 1854. Reliure en cuir rouge, dos à cinq nerfs, décor doré au fer sur les plats. Page de titre : "Missale romanum [...] / Turonibus / Typis A. Mame, typographi / Illustrissimi ac Reverendissimi D. N. Archiepiscopi et cleri / MDCCCLIV".

    B. Missel romain. Alfred MAME, Tours, 1869. Reliure en cuir rouge, dos à cinq nerfs, décor doré au fer sur les plats. Page de titre : "Missale romanum [...] / Turonibus / Typis A. Mame, typographi / Illustrissimi ac Reverendissimi D. N. Archiepiscopi et cleri / MDCCCLXIX".

    C. Graduel romain. Étienne REPOS, Paris et Digne, 1859. Reliure en cuir brun à clous, dos à cinq nerfs. Page de titre : "Graduel romain / contenant / les messes des dimanches, des fêtes et des féries de toute l'année / [armoiries du pape Pie IX] / Digne, commission ecclésiastique, Cour des Arès / Paris, Librairie de E. REPOS, Rue Cassette, 8 / MDCCCLIX". Signalé dans un inventaire du 23 mai 1863 (registre de la fabrique) : "Deux grands livres de chant édition Digne, vespéral, graduel".

    D. Psautier romain. Étienne REPOS, Paris et Digne, 1859. Reliure en cuir brun à clous, dos à cinq nerfs. Page de titre : "Psautier romain / contenant / les messes des dimanches, des fêtes et des féries de toute l'année / [armoiries du pape Pie IX] / Digne, commission ecclésiastique, Cour des Arès / Paris, Librairie de E. REPOS, Rue Cassette, 8 / MDCCCLIX". Signalé dans un inventaire du 23 mai 1863 (registre de la fabrique) : "Deux grands livres de chant édition Digne, vespéral, graduel".

    E. Antiphonaire et graduel. Jean-Nicolas-Alexandre DOUILLIER, Dijon, 1832. Reliure en cuir brun, dos à cinq nerfs. Page de titre : "Antiphonaire / et / graduel / à l'usage des diocèses / qui suivent / le rit parisien ; / nouvelle édition / aussi complète que celle en deux volumes / augmentée / de la messe de Dumont, / de tierce, sexte et none des grandes fêtes de l'année, / et d'un très-grand nombre d'offices introduits dans cette liturgie / par Monseigneur de Périgord, / archevêque de Paris / A Dijon, / chez Douillier, libraire, imprimeur de Monseigneur l'évêque, / et éditeur des liturgies parisienne et romaine. / M.DCCC.XXXII". Ill. 20144000374NUC2A.

    F. Vespéral romain. J. MINGARDON et Compagnie, Marseille, 1879. Page de titre : "Vesperale romanum [...] / Marseille MDCCCLXXIX".

    _______________________________________________________________________

Références documentaires

Documents d'archives
  • Registre des délibérations de la fabrique de Hauriet (1805-1831).

    Archives paroissiales, Hauriet
  • Registre des délibérations de la fabrique de Hauriet (1831-1838).

    Archives paroissiales, Hauriet
  • Registre des délibérations de la fabrique de Hauriet (1838-1841).

    Archives paroissiales, Hauriet
  • Registre des délibérations de la fabrique de Hauriet (1842-1906).

    Archives paroissiales, Hauriet
  • Registre de comptabilité de la fabrique de Hauriet (1864-1906).

    Archives paroissiales, Hauriet
  • Comptes de la fabrique (1840-1849, 1850-1853, 1860-1869, 1874, 1887).

    Archives paroissiales, Hauriet
  • Catalogue de la confrérie du Saint Sacrement de l'église de Hauriet l'année 1834.

    Archives paroissiales, Hauriet
  • Monographie paroissiale de Hauriet, s.d. (vers 1887).

    Archives départementales des Landes : 16 J 16 b
  • Église (1821-1910).

    Archives départementales des Landes : 2 O 887
  • Réponses aux circulaires de mai 1905 concernant les bâtiments, les meubles et objets d'art.

  • Église : acquisition d'une chaire, d'un autel, de statues et d'ornements, secours de l’État (1874-1884).

    Archives départementales des Landes : 70 V 147/6
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique, 14 février 1906.

    Archives départementales des Landes : 70 V 147/9
  • Legs à la fabrique (1832-1833) : Françoise Dubedout veuve Burguerieu (1832-1833).

    Archives départementales des Landes : 70 V 147/10
  • Comptes de gestion de la fabrique (1894-1905).

    Archives départementales des Landes : 70 V 147/12
Documents figurés
  • Projet de verrière décorative (rose) pour l'église de Hauriet, 1881.

    Archives départementales de la Gironde
  • Armoire de sacristie. Diapositive, 1992.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 193
  • Objets cultuels. Diapositive, 1992.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 193
  • Ornement blanc (n° 1). Diapositive, 1992.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 193
  • Ornement blanc (n° 1). Diapositive, 1992.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 193
  • Ornement blanc (n° 2). Diapositive, 1992.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 193
  • Ornement doré. Diapositive, 1992.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 193
  • Ornement vert (n° 1). Diapositive, 1992.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 193
  • Ornement vert (n° 2). Diapositive, 1992.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 193
  • Ornement rouge (n° 1). Diapositive, 1992.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 193
  • Ornement rouge (n° 2). Diapositive, 1992.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 193
  • Ornement violet (n° 1). Diapositive, 1992.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 193
  • Ornement violet (n° 1). Diapositive, 1992.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 193
  • Ornement violet (n° 1). Diapositive, 1992.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 193
  • Ornement noir (n° 2). Diapositive, 1992.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 193
Périodiques
  • Revue de Gascogne.

    tome I, 1860, p. 462 (Procès-verbal des églises du diocèse d'Aire)
  • Écho religieux des Pyrénées et des Landes, Pau.

    1874, p. 205
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe