Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Pierre

Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Pierre

Dossier IM40004734 réalisé en 2013

Fiche

Parties constituantes non étudiées tableau commémoratif des morts, verrière, confessionnal, bénitier, lutrin, fauteuil de célébrant, lustre d'église, bras de lumière, canon d'autel, chandelier d'autel, croix d'autel, pupitre d'autel, pupitre-thabor, vase d'autel, patène, encensoir, navette à encens, seau à eau bénite, santon, chandelier d'église, conopée, chape, étole, ornement, voile huméral, statue, livre, cloche
Aire d'étude et canton Montfort-en-Chalosse
Localisation Commune : Cassen

Le mobilier de l'ancienne église de Cassen n'est évoqué avec quelque précision que dans la monographie paroissiale rédigée par le desservant en 1890. L'élément principal en était le maître-autel en marbres polychromes, création du dernier tiers du XVIIIe siècle dans la lignée des frères Mazzetti. Ce meuble est le seul datant de l'Ancien Régime remployé (avec un nouveau tabernacle acquis en 1834) lors de reconstruction de l'édifice en 1874. Dans les années qui suivent la fin des travaux, un nouveau maître-autel est acquis et un autel de la Vierge offert par le maire Geoffroy. Le vestiaire et les vases sacrés sont entièrement renouvelés, ces derniers auprès d'orfèvres parisiens (calice et ostensoir par les frères Demarquet) et lyonnais (calice d'Henry Nesme offert en 1916). Les deux cloches, fondues en 1857 par l'Auscitain Jules Perret, proviennent en revanche de la vieille église, tout comme le Baptême du Christ peint en 1836 par le Parisien Constant Misbach. Les verrières anonymes pourraient être l’œuvre de l'atelier palois Mauméjean.

Auteur(s) Auteur : Diharce,
Diharce

Maison Diharce, marchand d'ornements religieux, fondée à Bayonne en 1804 ou 1824 (les deux dates se retrouvent indifféremment sur des étiquettes). Elle était dirigée vers 1900 par Camille Diharce.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
marchand, signature
Auteur : Mame Alfred et fils,
Mame Alfred et fils

Maison d'édition à Tours (voir Mame Alfred).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
imprimeur-éditeur, signature
Auteur : Perret Jules Jean-Baptiste,
Jules Jean-Baptiste Perret (1827 - )

Fondeur de cloches à Auch, fils et associé (de 1844 à 1854) puis successeur (en 1857) de Jean-Baptiste Perret (1796-1857).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur de cloches, attribution par source

Annexes

  • Extraits de documents concernant le mobilier de l'église

    A.D. Landes, 16 J 19 : monographie paroissiale de Cassen et Louer, par le curé Jean Farbos (1838-1921), 1er octobre 1890.

    - Au clocher sont placées deux cloches. La première porte l'inscription : "Parrain Léon Lafitte, président de la fabrique. Ste Marie priez pour nous. Marraine Armande Geoffroy, née de Melet. / Jules Jn Bte Perret fondeur à Auch 1857". La seconde : "Saint Clair priez pour nous. Parraine Léon Dufau [père de la comtesse de Poudens]. Marraine Mademoiselle Claudine Lalanne. / Jules Jn Bte Perret fondeur à Auch 1857".

    - Bas-côtés. Côté Épître, "la toute petite chapelle de saint Joseph" renferme une statue du saint ("en terre cuite polychromée, d'une expression vulgaire") "placée dans un semblant de niche à la hauteur du commencement de l'ogive, et une grille en forme d'appui de communion", ainsi que l'ancien maître-autel en stuc et marbre, "du style Louis XV" selon le vicaire général d'Aire, l'abbé Moutas ; l'autel (2 m de large sur 40 cm de profondeur) a été mutilé pour pouvoir entrer dans la chapelle. Côté Évangile est la chapelle de la Sainte Vierge, avec une statue de la Vierge en bois doré, "la tête légèrement inclinée en avant et à droite, les bras croisés en X sur la poitrine" ; l'autel neuf en "pierre fine d'Angoulême", "incommode et lourd", a été installé "en mémoire de feu Armande Geoffroy, née de Melet".

    - Sanctuaire. Trois verrières : le Sauveur au milieu, saint Pierre à droite, saint Clair à gauche. Autel neuf en pierre d'Angoulême ou de Chauvigny, "mélange fleuri de gothique et de roman", surmonté d'un ciborium, la table d'autel soutenue de six colonnettes, sans anges adorateurs, "trop haut et peu profond".

    _______________________________________________________________________

  • Liste des oeuvres non étudiées

    Tableau commémoratif des morts de la guerre de 1914-1918 [nef centrale, 2e pilier à droite]

    Vers 1920. Marbre blanc.

    Plaque verticale cintrée à oreilles ; inscriptions gravées et dorées.

    h = 120 environ.

    Ensemble de 10 verrières [collatéraux, baies 3 à 10, 12, 14] (ill. 20134001303NUC2A et 20134001304NUC2A)

    4e quart 19e s. Verre transparent, peint au pochoir, grisaille sur verre.

    Verrières décoratives ; lancettes en arc brisé à motifs géométriques (losanges et cercles combinés) sur fond végétal stylisé en grisaille ; bordures colorées à dominante rouge (5) ou bleue (5).

    h = 180 ; la = 40 (dimensions approximatives).

    Confessionnal [collatéral gauche] (ill. 20134002718NUC1A)

    Limite 19e s.-20 s. Pin teinté.

    Loge centrale avec battant en arc brisé à claire-voie (quatre lancettes) ; loges latérales avec accotoir, agenouilloir et guichet à jalousie ; corniche droite d'assemblage.

    h = 210 ; la = 220 (dimensions approximatives).

    Ensemble de 3 bénitiers [porche (1) et vaisseau central, entrée (2)]

    4e quart 19e s. Marbre blanc uni.

    Bénitiers d’applique, suspendus ; vasques semi-circulaires.

    la = 25.

    Lutrin à armoire [collatéral droit]

    19e s. Bois teinté.

    h = 112 (armoire).

    État : lutrin perdu, seule reste l'armoire.

    Fauteuil de célébrant [chœur]

    1er quart 20e s. Bois fruitier, velours façonné rouge (garniture).

    Style néogothique. Dossier : décor d'arcature brisée et de quadrilobes gravés.

    h = 85.

    Lustre d'église (couronne de lumières) [vaisseau central]

    Limite 19e s.-20e s. Laiton et bronze dorés.

    Style néogothique.

    Paire de bras de lumière [collatéral gauche, autel de la Vierge]

    Limite 19e s.-20e s. Laiton doré, verre taillé.

    Bras à trois branches ; pampilles de verre taillé à facettes.

    Jeu de 3 canons d'autel [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s. Chromolithographie, laiton doré, verre transparent coloré et incolore.

    Canon central en trois panneaux avec croix sommitale. Chromolithographies en arc brisé, ornées de vignettes historiées (calvaire avec sainte Madeleine sur le canon central, Agonie au jardin des oliviers sur le canon du lavabo, Résurrection du Christ sur le canon du dernier évangile). Cadres vitrés en laiton doré avec cabochons de verroterie verte et rouge.

    h = 40 ; la = 52,5 (canon central) ; h = 32,5 ; la = 21,2 (canons du lavabo et du dernier évangile).

    État : glaces gauche et centrale du canon central manquantes ; glace du canon du dernier évangile brisée.

    Ensemble de 2 chandeliers d’autel [chœur]

    2e moitié 19e s. Laiton (autrefois argenté).

    Style néoclassique. Pied triangulaire à volutes angulaires, tige cannelée, nœud en vase godronné, bobèche en vase Médicis, broche. Décor : bustes du Christ, de la Vierge et de saint Joseph sur les faces du pied.

    h = 69,5 (75 avec la broche).

    Ensemble de 3 chandeliers d’autel [sacristie]

    2e moitié 19e s. Laiton doré.

    Style néoclassique. Pied triangulaire à volutes angulaires, tige cannelée, nœud en vase godronné, bobèche en vase Médicis, broche. Décor : bustes du Christ, de la Vierge et de saint Joseph sur les faces du pied.

    h = 30 environ.

    État : manque un quatrième chandelier.

    Croix d’autel (n° 1) [collatéral gauche, autel de la Vierge]

    4e quart 19e s. Bronze et laiton dorés.

    Base triangulaire, nœud en vase godronné ; Christ (revers creux), titulus (écriteau rectangulaire), gloire (à la croisée), branches de vigne (sur le nœud) et palmettes à la romaine (aux extrémités des bras) fondus et rivés ou soudés ; bustes du Christ, de la Vierge et de saint Joseph sur les faces de la base.

    h = 33.

    Croix d’autel (n° 2) [collatéral droit, autel de saint Joseph]

    4e quart 19e s. Bronze et laiton dorés.

    Base triangulaire, nœud en vase godronné ; Christ (revers creux), titulus (en forme de parchemin déroulé), gloire (à la croisée) et fleurons à feuilles de vigne (aux extrémités des bras) fondus et rivés ou soudés ; bustes du Christ, de la Vierge et de saint Joseph sur les faces de la base.

    h = 90,5.

    Pupitre d’autel [sacristie]

    19e s. Bois fruitier découpé et ajouré.

    Pupitre-thabor [sacristie]

    2e moitié 19e s. Laiton et bronze dorés.

    Plateau rectangulaire, mobile sur charnières. Décor : pieds en patte de lion ; quatre plaques fondues sur la face, en forme de pelta avec scènes de la vie du Christ estampées (Nativité, Baptême du Christ, Agonie au jardin des oliviers, Calvaire) ; croix poinçonnée sur le plateau.

    Ensemble de 2 vases d’autel [collatéral droit, autel de saint Joseph]

    1er quart 0e s. Cuivre doré.

    Vases en forme d’amphore à anses ; décor estampé en relief sur la panse : bandeau à rinceaux d'acanthe.

    h = 34.

    Patène [sacristie]

    1ère moitié 20e s. (?) Argent doré.

    Sans ombilic ; décor gravé : croix pattée dans un cercle.

    d = 13,9.

    Poinçon de fabricant (non identifié) : lettre G dans un losange vertical.

    État : patène dépareillée.

    Encensoir [sacristie]

    Milieu 19e s. Laiton et bronze argentés.

    Style néo-18e s. Pied circulaire, réserve piriforme, couvercle emboîtant. Décor fondu (trois angelots aux points de passage des chaînes, vase au sommet du couvercle), estampé (godrons et feuilles d'acanthe sur la réserve) et ajouré à l’emporte-pièce (palmettes sur le couvercle).

    h = 30.

    Navette à encens [sacristie]

    Milieu 19e s. Bronze argenté.

    Forme en nef ; décor de godrons.

    h = 8.

    Seau à eau bénite [sacristie]

    2e moitié 19e s. Laiton argenté.

    Forme en vase Médicis, sans décor.

    h = 21.

    Ensemble de 18 santons [sacristie]

    1er quart 20e s. Plâtre polychrome.

    Appartiennent à deux séries distinctes : Enfant Jésus (moderne), 2 Vierge, 2 saint Joseph, 3 mages, 2 bergers, 2 bœufs, 2 ânes, 4 moutons.

    h = entre 14 et 18.

    Paire de chandeliers d'église (n° 1) [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s. Laiton doré.

    Style néoroman. Chandeliers "mosaïques" à cinq branches étagées ; décor végétal stylisé fondu.

    h = 50.

    Paire de chandeliers d'église (n° 2) [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s. Laiton doré.

    Chandeliers à trois branches.

    Conopée [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s. Satin de coton et soie blanc, fil métal doré (passementerie, décor).

    Décor brodé : monogramme IHS.

    Ensemble de 2 chapes [sacristie] (ill. 20134002728NUC1A)

    Limite 19e s.-20e s.

    A. Drap lamé doré, bougran de toile rouge (doublure), fil métal doré (passementerie, décor), laiton doré (fermail). Décor brodé du chaperon : monogramme I.H.S.

    B. Velours de coton et soie noir, bougran de toile noir (doublure), fil métal argenté (passementerie, décor). Décor brodé (chaperon) : monogramme IHS dans des rinceaux de vigne et de blé.

    Ensemble de 3 étoles [sacristie] (ill. 20134002729NUC1A)

    Limite 19e s.-20e s.

    A. Satin de coton et soie blanc, fil métal doré (passementerie, décor). Décor : croix.

    B. Satin de coton et soie blanc, tapisserie au petit point en fil polychrome (passementerie, décor). Décor (tapisserie) : croix, fleurs.

    C. Moire de coton et soie rouge, tapisserie au petit point en fil polychrome (rouge, vert et blanc). Décor (tapisserie) : croix, fleurs.

    Ensemble de 5 ornements [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s.

    A. Chasuble : drap lamé or ; doublure en bougran rouge ; galon système doré et décor brodé en fil polychrome (rouge, bleu, vert et doré). Décor : croix dorsale fleuronnée avec monogramme I.H.S. dans un médaillon polylobé à fond rouge, croix pattées à nimbe bleu, grappes de raisin, feuilles de vigne et perles. Ill. 20134002725NUC1A.

    B. Chasuble : drap lamé or ; doublure en bougran de toile rouge; galon et décor broché en fil doré. Décor : croix dorsale à redents avec monogramme I.H.S. en lettres gothiques dans des rinceaux à feuilles de vigne. Ill. 20134002725NUC1A.

    C. Chasuble : damas de coton et soie viole ; doublure en bougran, violet ; passementerie en fil métal argenté. Croix dorsale à redents. Ill. 20134002727NUC1A.

    D. Chasuble : satin de coton et soie blanc ; doublure en bougran rouge ; galon et décor broché en fil doré ; peinture à la gouache polychrome. Décor : croix dorsale avec I.H.S. en lettres gothiques entouré de rosiers au naturel (peints à la gouache) formant une couronne d'épines autour du monogramme. Ill. 20134002727NUC1A.

    E. Chasuble : damas de coton et soie vert ; galon et décor brodé en fil or. Décor : croix dorsale à redents avec cœur sacré de Jésus à la croisée. Ill. 20134002727NUC1A.

    Voile huméral [sacristie] (Ill. 20134002729NUC1A)

    Limite 19e s.-20e s. Damas de coton et soie blanc, coton rouge (doublure), fil de soie polychrome (jaune-or et violet). Décor brodé : monogramme IHS en lettres gothiques dans un quadrilobe entouré de quatre pensées.

    Ensemble de 4 statues

    Limite 19e s.-20e s. Plâtre polychrome (sauf mention contraire).

    Immaculée Conception (collatéral gauche, niche au-dessus de l'autel de la Vierge ; plâtre blanc ; h = 120 environ ; sur console en plâtre blanc à motifs végétaux stylisés). Saint Joseph et l’Enfant Jésus (collatéral droit, niche au-dessus de l'autel de saint Joseph ; plâtre blanc ; h = 120 environ ; sur console en plâtre blanc à motifs végétaux stylisés). Saint Antoine de Padoue (entrée du chœur, à gauche ; h = 145 environ ; sur console en plâtre polychrome à décor d'angelots jumelés et de roses ; ill. 201340002724NUC1A). Notre-Dame de Lourdes (sacristie ; h = 51).

    Livre : Missel romain (n° 1) [sacristie]

    1925. MAME et fils, éditeur à Tours. Papier, carton, cuir.

    Reliure en carton, cuir teinté rouge, décor doré au fer (croix rayonnante sur les plats, fleurons sur le dos), dos à cinq nerfs, tranche dorée.

    Titre : MISSALE / ROMANUM / Ex decreto sacrosancti concilii tridentini / restitutum / S. PII V PONTIFICIS MAXIMI / jussu editum / aliorum pontificum cura recognitum / a PIO X REFORMATUM / ET / SSMI D.N. BENEDICTI XV / auctoritate vulgatum / Editio sexta typicam Vaticanam / [armoiries de Pie XI] / Turonibus / Typis Alfredi MAME et filiorum / Sanctae Sedis apostolicae et sacrae Rituum congregationnis / typographorum / MCMXXV.

    Frontispice : Adoration des bergers d'après Diego Vélasquez (lettre : "Velasquez pinxit - Phot Braun et Cie".

    h = 32,5 ; la = 24 ; pr = 6.

    Livre : Missel romain (n° 2) [sacristie]

    1938. MAME et fils, éditeur à Tours. Papier, carton, cuir.

    Reliure en carton, cuir teinté rouge, décor doré au fer, dos à cinq nerfs.

    Titre : MISSALE / ROMANUM / Ex decreto sacrosancti concilii tridentini / restitutum / S. PII V PONTIFICIS MAXIMI / jussu editum / aliorum pontificum cura recognitum / a PIO X REFORMATUM / ET / SSMI D.N. BENEDICTI XV / auctoritate vulgatum / Editio sexta typicam Vaticanam / [armoiries de Pie XI] / Turonibus / Typis Alfredi MAME et filiorum / Sanctae Sedis apostolicae et sacrae Rituum congregationnis / typographorum / MCMXXXVIII.

    Ensemble de 2 cloches [clocher]

    1857. Bronze.

    Non vues (clocher inaccessible).

    [La monographie paroissiale de 1890 signale deux cloches, la première portant l'inscription : "Ste Marie priez pour nous - parrain Léon Lafitte président de la fabrique - marraine Armande Geoffroy née de Melet - Jules Jn Bte Perret fondeur à Auch 1857". La seconde : "Saint Clair priez pour nous - parrain Léon Dufau - marraine Mademoiselle Claudine Lalanne - Jules Jn Bte Perret fondeur à Auch 1857". La marraine de la grosse cloche, Jeanne-Armande de Melet (1817 - 14 mai 1872), fille du chevalier Jacques de Mélet et d'Hortense de Brun, était l'épouse du maire Prosper Geoffroy (1811-1879). Celle de la petite cloche, Claudine Marie Marguerite Lalanne (1823-1898) était sa nièce (fille de sa sœur Jeanne-Charlotte Geoffroy).

    _______________________________________________________________________

Références documentaires

Documents d'archives
  • Monographie paroissiale de Cassen et Louer, par le curé Jean Farbos, 1er octobre 1890.

    Archives départementales des Landes : 16 J 19
  • Église : secours pour réparation, acquisition d'un tabernacle en marbre, travaux, 1830-1834.

    Archives départementales des Landes : 70 V 83/5
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique, 1906.

    Archives départementales des Landes : 70 V 83/8
Documents figurés
  • L'ensemble d'orfèvrerie en 1991 : 2 calices et patènes, 2 ciboires, ostensoir, seau à eau bénite, navette à encens.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 60 : canton de Montfort-en-Chalosse
  • Chapes. Diapositive, 1991.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 60 : canton de Montfort-en-Chalosse
  • Deux ornements dorés : les chasubles. Diapositive, 1991.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 60 : canton de Montfort-en-Chalosse
  • Ornements violet, blanc et vert. Diapositive, 1991.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 60 : canton de Montfort-en-Chalosse
  • Étoles et voile huméral. Diapositive, 1991.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 60 : canton de Montfort-en-Chalosse
  • Statue de saint Antoine de Padoue. Diapositive, 1991.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 60 : canton de Montfort-en-Chalosse
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe