Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Eglise paroissiale Saint-Pierre

Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Pierre

Dossier IM40006305 réalisé en 2016

Fiche

Parties constituantes non étudiées verrière, plaque commémorative, autel, gradin d'autel, confessionnal, bénitier, clôture des fonts baptismaux, prie-Dieu, armoire, table, clochette d'autel, sonnette d'autel, vase d'autel, ciboire, ostensoir, encensoir, navette à encens, seau à eau bénite, goupillon, croix de procession, baiser de paix, chandelier d'église, chandelier, drap mortuaire, tour d'autel, chape, chasuble, étole, manipule, drapeau, statue, livre, casque
Aire d'étude et canton Saint-Sever
Localisation Commune : Banos

La reconstruction totale de l'église de Banos en 1901 ne semble pas avoir occasionné un renouvellement de son mobilier, au contraire de beaucoup d'autres lieux de culte chalossais. Ainsi, les deux autels principaux, réputés provenir du couvent des Jacobins de Saint-Sever, sont des créations de la fin du XVIIe siècle (maître-autel) et du milieu du siècle suivant (autel secondaire, actuellement de saint Joseph). Le troisième, dédié à la Vierge, est probablement l'autel de marbre acquis entre 1862 et 1866. Le reste du mobilier date essentiellement du XIXe siècle. Les seuls éléments de décor installés immédiatement après l'érection de la nouvelle église sont les verrières du chœur, non datées, curieusement signées du célèbre faïencier Louis Majorelle mais peut-être exécutées par le verrier nancéien Émile Richard. Entre 1902 et 1952, époque de son ministère à la tête de la paroisse, le chanoine Jean-Baptiste (H.) Descorps, peintre et sculpteur amateur, réalise pour son église une série de peintures murales et de tableaux, copiés pour la plupart d'après des maîtres anciens (Raphaël, Rubens, Van Dyck, Le Sueur) ou modernes (Ingres). La sacristie renferme, outre un vestiaire complet aujourd'hui en partie supprimé, des pièces d'orfèvrerie parisiennes, parmi lesquelles une chapelle (actuellement incomplète) offerte par l'impératrice Eugénie en 1862.

Auteur(s) Auteur : Mame Alfred,
Alfred Mame (1811 - 1893)

Henry-Armand-Alfred Mame (Tours, 17 août 1811 - Tours, 12 avril 1893), fils d'un imprimeur lui-même issu d'une famille d'éditeurs et de libraires originaires d'Angers (maison fondée en 1778), porta à son apogée les éditions Mame, rachetées en 1980 par Desclée de Brouwer.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
imprimeur-éditeur
Auteur : Mingardon J.,
J. Mingardon

"Libraire-éditeur" à Marseille (31, rue de l'Arbre) dans la seconde moitié du XIXe siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
imprimeur-éditeur
Auteur : Laîné Adolphe ; Havard J.,
Laîné Adolphe ; Havard J.

Imprimeurs-éditeurs à Paris (19, rue des Saints-Pères).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
imprimeur-éditeur
Auteur : Douillier Jean-Nicolas-Alexandre,
Jean-Nicolas-Alexandre Douillier

Alexandre (prénom usuel) Douillier, éditeur à Dijon dans la première moitié du XIXe siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
imprimeur-éditeur
Auteur : Pélagaud Jean Benoît,
Jean Benoît Pélagaud (1802 - 1889)

Né le 1er mars 1802 à Vaise (Rhône), mort le 7 juin 1889. Reprend avec Lesne et Crozet les deux imprimeries de Rusand et reçoit le 7 mars 1835 son brevet de libraire. L'imprimerie, spécialisée dans les livres de dévotion et d'histoire religieuse, les catéchismes et les livres destinés aux établissements d'enseignement catholiques, a pour raison sociale "Pélagaud, Lesne et Crozet", puis "Pélagaud et Lesne" après le retrait de Crozet le 21 mai 1838, enfin "J.B. Pélagaud" après celui de Lesne le 18 mai 1844. Ouvre dans les années 1850 une librairie au 57 rue des Saints-Pères à Paris ; renonce à son brevet de lithographe en faveur de Mougin. En 1883, l'entreprise passe aux mains de Vitte et Perussel (source : Dictionnaire des imprimeurs-lithographes du XIXe siècle, site de l’École nationale des chartes ; adresse : http://elec.enc.sorbonne.fr/imprimeurs/node/25671).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
imprimeur-éditeur

Annexes

  • Liste des oeuvres non étudiées

    Ensemble de 8 verrières [collatéraux, baies 3 et 4, 7 à 12] (ill. 20164001276NUC2A)

    20e s. Verre transparent coloré, plomb (réseau).

    Verrières géométriques ; lancettes en plein cintre ; losanges bleus et rosés.

    Ensemble de 2 verrières [collatéraux, baies 5 et 6] (ill. 20164001275NUC2A)

    Vers 1901. Verre transparent coloré, plomb (réseau).

    Verrières décoratives ; lancettes en plein cintre ; quadrilobes perlés et losanges mêlés de motifs végétaux sur fond grisaille ; bordures colorées rouges et vertes à motifs de feuilles de persil.

    Plaque commémorative du chanoine Descorps [collatéral droit, entrée] (ill. 20164001342NUC2A)

    3e quart 20e s. Marbre blanc veiné.

    Rectangulaire vertical. Inscription gravée : [croix dorée] "POUR MOI, VIVRE / C'EST LE CHRIST..." / PAR VOTRE FIDÉLITÉ CATHOLIQUE / ET DANS VOS PRIÈRES / SOUVENEZ-VOUS / DE / MAÎTRE ET CHANOINE / JEAN-BAPTISTE DESCORPS / CURÉ DE BANOS / 1902-1962 / "BONUS PASTOR / ANIMAM SUAM / DAT PRO OVIBUS SUIS..." / (JOA. X. II).

    Autel de la Vierge (autel et gradin) [collatéral gauche] (ill. 20164001391NUC2A)

    1862-1866. Marbre blanc et gris veiné des Pyrénées.

    Style néogothique. Autel tombeau rectangulaire, avec arcature trilobée sur six colonnettes, adossé à un massif formant gradin ; sans tabernacle.

    Décor (gravé et peint) : trilobes dans les écoinçons des arcs de l'autel.

    h = 104 ; la = 201,5 (autel) ; pr = 94 ; la = 235 (massif postérieur).

    [Sans doute l'autel acquis entre 1862 et 1866 (AD Landes, 2 O 266).]

    Confessionnal [collatéral gauche, ancienne chapelle baptismale]

    Limite 19e s.-20e s. Chêne.

    Trois loges sur plan rectangulaire ; loge centrale saillante, avec battant à claire-voie (cinq lancettes en arc brisé) flanqué de colonnettes tournées en balustre, fronton découpé chantourné à croix sommitale ; loges latérales à linteau cintré, avec agenouilloir, accotoir et guichet à jalousie.

    Bénitier (actuellement fonts baptismaux) [collatéral gauche] (ill. 20164001341NUC2A)

    2e moitié 19e s. Pierre peinte en blanc.

    Vasque ovale à bord saillant, fixée sur un pied en balustre carré et une base moulurée en doucine droite.

    h = 89,5 ; la = 64 ; pr = 50 (vasque) ; h = 37 (base).

    [Bénitier naguère placé à l'entrée du vaisseau central, déplacé dans le collatéral gauche, où il est utilisé comme cuve baptismale.]

    Bénitier (bénitier mural) [collatéral gauche, pilier à l'entrée]

    Limite 19e s.-20e s. Marbre blanc.

    Vasque d'applique en forme de coquille ovale.

    Clôture des fonts baptismaux (élément) [collatéral gauche]

    Limite 19e s.-20e s. Chêne.

    Un seul panneau conservé ; décor ajouré de croisillons.

    h = 75 ; la = 119.

    [Décor identique à celui du garde-corps de la tribune.]

    Paire de prie-Dieu [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s. Bois peint faux ébène, reps vert, peluche beige.

    Pieds galbés, dossier-accotoir sculpté et ajouré ; garniture en reps (1er prie-Dieu) ou en peluche (2e prie-Dieu). Décor : croix entourée de volutes et de motifs organiques (1er prie-Dieu), croix entourée de palmes (2e prie-Dieu).

    Armoire de sacristie [sacristie]

    19e s. Pin ou sapin teinté faux chêne.

    Armoire sur plinthe ; deux battants jumelés au centre, flanqués de deux étroits battants sur les côtés (placard à croix de procession à gauche, placard à vases sacrés à droite) ; corniche d'assemblage moulurée en doucine droite.

    h = 227 ; la = 208 (avec la corniche : la = 223) ; pr = 14,5 (avec la corniche : la = 25).

    Armoire de sacristie (bas d'armoire) [sacristie]

    Milieu 19e s. Pin ou sapin teinté faux chêne.

    Armoire sur pieds de section carrée ; deux battants juxtaposés, jumelés, avec faux-dormant (pilastre) solidaire du battant de droite ; pilastres angulaires ; à l'intérieur, une seule tablette (refaite) ; plateau à rive droite.

    h = 110 ; la = 169 ; pr = 56.

    Table [collatéral droit, entrée]

    Limite 19e s.-20e s. Chêne.

    Six gros pieds en balustre avec traverse d'entrejambe ; décor de toupies en pendentif.

    Clochette d'autel [sacristie]

    19e s. Laiton, bois fruitier (manche).

    Grelot en guise de battant.

    Sonnette d'autel [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s. Acier chromé, bronze doré (monture).

    Sonnette à quatre timbres. Décor de la poignée : croix fleurdelisée.

    Paire de vases d'autel (obus) [sacristie]

    1er quart 20e s. Laiton.

    Douilles d'obus remployées. Décor estampé : branches de lierre et inscription "SOUVENIR 1918".

    h = 23.

    État : servent de porte-bougie.

    Ciboire [sacristie] (ill. 20164001284NUC2A)

    Milieu 19e s. Alliage argenté (en totalité).

    Style classique. Pied circulaire à décor poinçonné (frise de volutes, croix entre deux fleurs, guirlandes), nœud ovoïde (guirlandes), une collerette, coupe nue, couvercle à mamelon en dôme avec croix fondue et soudée.

    h = 24,5 ; d = 9,7 (coupe) ; d = 12 (pied).

    Ostensoir [sacristie] (ill. 20164001288NUC2A)

    1ère moitié 19e s. Bronze ou alliage argenté, argent doré (anneau de la lunette).

    Style classique. Base rectangulaire en piédouche pyramidal, tige en balustre, gloire à croix sommitale. Décor (repoussé, ciselé, estampé) : pattes de lion (pieds), Agneau mystique sur le livre aux sept sceaux (face de la base), triangle trinitaire (revers de la base), volutes et grappes de raisin (tige), rayons, angelots (gloire), croix fleuronnée.

    h = 46 ; la = 19 (gloire) ; la = 16 (base).

    État : remonté à l'envers (l'Agneau de la base est actuellement au revers) ; lunule perdue.

    Encensoir [sacristie]

    2e moitié 19e s. Laiton argenté.

    Style classique. Décor : godrons sur la base et le bord du couvercle ; étoiles ajourées sur le couvercle.

    Navette à encens [sacristie]

    2e moitié 19e s. Bronze argenté.

    Forme en nef ; godrons sur la base et le bord du couvercle.

    Ensemble seau à eau bénite et goupillon [sacristie

    2e moitié 19e s. Laiton argenté.

    Seau en vase Médicis, à anse mobile sur charnières ; décor estampé sur la pans : feuilles. Goupillon entièrement en laiton, à manche cylindrique.

    Croix de procession (n° 1) [sacristie] (ill. 20164001309NUC2A et 20164001310NUC2A)

    Milieu 19e s. Bronze et laiton argentés, bois tourné et peint (marron).

    Style néoclassique. Hampe en bois, douille emboîtante en laiton ; gros nœud en urne à anses feuillagées ; collerette festonnée ; croix en bronze avec Christ (revers creux), Madeleine (au revers) et titulus fondus et rivés ; fleurons des extrémités à double face, fondus, repercés et soudés. Décor : Christ représenté vivant, le regard tourné vers le ciel, au moment de l'invocation au Père ; titulus : écriteau rectangulaire ; effigie de Madeleine orante au revers du montant ; fleurons ajourés à palmette, acanthes perlées et grappe de raisin aux extrémités du montant et de la traverse.

    h = 83 (avec la douille, sans la hampe) ; la = 37,5 ; h = 144 (hampe).

    Croix de procession (n° 2) [sacristie] (ill. 20164001311NUC2A)

    Milieu 19e s. Laiton argenté, bronze doré, bois tourné et peint en vert (hampe).

    Style néoclassique. Hampe en bois, douille emboîtante en laiton (nœud manquant) ; croix et titulus et fleurons fondus et rivé ; fleurons des extrémités à double face, fondus et soudés. Décor : Christ représenté vivant, le regard tourné vers le ciel, au moment de l'invocation au Père, les pieds reposant sur le suppedaneum ; titulus néo-17e siècle : cartouche ovale horizontal entouré de cuirs et volutes ; fleurons à acanthes aux extrémités du montant et de la traverse.

    h = 64,5 (avec la douille, sans la hampe) ; la = 29,5 ; h = 134 (hampe).

    État : mauvais état, métal noirci, pièce métallique de renfort rivée sur la partie inférieure du montant.

    Baiser de paix [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s. Bronze ou régule argenté.

    Forme trilobée. Décor : Christ en croix (fondu et rapporté) sur fond en relief (rinceaux à grappes de raisin) et amati. Poignée (soudée) bifide à décor de feuilles fondu dans la masse.

    h = 10,5 ; la = 10.

    Paire de chandeliers d’église [chœur, maître-autel]

    Limite 19e s.-20e s. Laiton et bronze dorés.

    Chandeliers à cinq lumières. Décor en laiton découpé : bouquet d'épis de blé, de lys et de grappes de raisin.

    h = 37.

    Paire de chandeliers (n° 1) [sacristie] (ill. 20164001285NUC2A)

    Limite 19e s.-20e s. Laiton doré.

    Base circulaire, tige fuselée de section circulaire, binet en vase ovoïde.

    Décor en relief : frise de bâtons rompus ou dents de scie (base, haut de la tige, binet).

    h = 27,5 ; d = 13 (base).

    État : ressoudure au plomb à la base des deux tiges.

    Paire de chandeliers (n° 2) [chœur, maître-autel]

    19e s. Laiton doré.

    Base circulaire, tige cylindrique, bobèche mobile (manquante), binet.

    Décor : guillochage.

    h = 21.

    Paire de chandeliers (n° 3) [sacristie]

    19e s. Laiton doré.

    Base hexagonale, tige hexagonale à pans incurvés, bobèche mobile à six pans, binet circulaire en vase.

    h = 27,5 ; d = 14.

    Paire de chandeliers (n° 4) [sacristie]

    19e s. Laiton doré.

    Base circulaire, tige en balustre, binet galbé en vase.

    h = 20 ; d = 11 (base).

    Chandelier [sacristie]

    19e s. Cuivre rouge (autrefois argenté).

    Base circulaire (bourrée), tige en balustre à nœuds superposés, bobèche fixe, binet en vase.

    h = 27,5 ; d = 11 (base).

    Poinçon d'argenture (10 M) et de doublé (sous la base, illisible) : DOUBLE / [...].

    Drap mortuaire [sacristie]

    1ère moitié 20e s. (?). Velours de coton et soie noir, fil métal argenté (passementerie).

    Tour d'autel [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s. Gaze, résille et paillettes dorées.

    Décor : rinceaux avec épis de blé et grappes de raisin.

    Chape [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s. Damas de coton et soie blanc, bougran de coton rouge (doublure), fil métal doré (passementerie).

    Décor brodé : monogramme IHS dans une gloire rayonnante. Galon à motifs de fleurettes et de palmes ou feuilles d'acanthe.

    Chasuble [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s. Damas de coton et soir noir, fil métal argenté (passementerie).

    Très mauvais état.

    Ornement (vert) [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s. Satin de coton et soie vert pomme, bougran de coton vert (doublure), fil de coton jaune et vert (passementerie).

    Décor brodé : monogramme IHS dans une gloire (croix dorsale de la chasuble). Galon à motifs de fleurs et feuilles de chardon et de grenades.

    Ornement (noir) [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s. Satin de coton et soie noir, bougran de toile de coton noire (doublure), fil de coton jaune et noir (passementerie).

    Décor brodé : monogramme IHS dans un médaillon en amande (croix dorsale de la chasuble). Galon à motifs de fleurs et feuilles de chardon et de grenades.

    Étole pastorale [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s. Moire de coton et soie blanche, fil de coton polychrome (décor).

    Décor brodé (fil rouge, rose, vert, beige, or) : croix fleuronnée, rinceaux avec roses. Galon à motifs de chevrons.

    Ensemble de 7 étoles et de 7 manipules (éléments d'ornements liturgiques) [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s. (sauf mention contraire).

    A. Drap lamé doré, bougran de toile verte (doublure), fil métal doré (passementerie). Décor du galon : fleurettes à six pétales, palmes.

    B. Drap lamé doré, bougran de toile rouge (doublure), fil métal doré (passementerie, décor). Décor en application : croix. Décor du galon : fleurettes à six pétales, palmes.

    C. Moire de soie blanche, satin de coton jaune-or (doublure), fil métal doré (passementerie, décor). Décor en application : croix de style Art déco. Vers 1930-1940.

    D. Satin damassé de soie blanc, satin jaune (décor), bougran de toile jaune-or (doublure), fil métal doré et fil de coton jaune et beige (passementerie). Décor en application : croix en satin jaune.

    E. Satin de soie rouge cerise, tapisserie au petit point polychrome (décor), bougran de toile jaune-or (doublure), fil métal doré (passementerie). Décor en application en tapisserie : croix fleurdelisée dans un médaillon. Galon à motifs de chevrons.

    F. Damas de soie violet, drap lamé doré (décor), bougran de toile rouge (doublure), fil métal doré (passementerie). Décor en application : croix.

    G. Damas de soie et coton noir, bougran de toile noire (doublure), fil de coton blanc (passementerie). Décor en application : croix. Motif de fond du damas : grandes feuilles et fleurettes.

    [Seuls éléments conservés de 7 ornements aux couleurs liturgiques).]

    Ensemble de 5 statues

    Limite 19e s.-20e s. Plâtre polychrome (sauf mention contraire).

    Sacré-Cœur (vaisseau central, 2e pilier à droite ; plâtre blanc ; h = 101 ; inscription peinte sur le socle, à droite : "DONNÉ / par la famille TASTÉT [sic] / à la GOUARDÈRE" ; sur console en plâtre blanc à motifs de grappes de raisin). Vierge à l'Enfant ou Immaculée Conception (collatéral gauche, au-dessus de l'autel ; h = 143). Saint Joseph et l'Enfant Jésus (collatéral droit, au-dessus de l'autel ; socle octogonal ; h = 83). Notre-Dame de Lourdes (sacristie ; h = 79 ; mauvais état).

    Ensemble de 7 livres [sacristie]

    A. Missel romain. Jean-Nicolas-Alexandre DOUILLIER, Dijon, 1846. Page de titre : "Missale romanum / [...] / Divione, / apud J.N.-Alexand. Douillier, bibliopolam, nec non D.D. episcopi / typographum, Parisiensiumque usuum editorem. / M.DCCC.XLVI". Mauvais état : manque la reliure.

    B. Missel romain. Jean-Benoît PÉLAGAUD (1802-1889) et Compagnie, Lyon, 1851. Reliure en cuir brun clair, dos à cinq nerfs, décor doré au fer sur les plats et le dos (croix entourée de grotesques, frises de feuilles). Page de titre : "Missale romanum [...] / Lugduni / apud Pelagaud et socios, SS. DD. Papæ bibliotypographos, / Viâ Mercatorià, 26 / Parisiis, / in Bibliotheca ecclesiastica Poussielgue-Rusand / via vulgo dicta Petit-Bourbon-Saint-Sulpice, 3, / M.DCCC.LI."

    C. Missel romain. Alfred MAME, Tours, 1869. Reliure en cuir rouge, dos à cinq nerfs, décor doré au fer sur les plats. Page de titre : "Missale romanum [...] / [armoiries du pape Pie IX] / Turonibus / Typis A. Mame, typographi / Illustrissimi ac Reverendissimi D. N. Archiepiscopi et cleri / MDCCCLXIX". Très mauvais état : manque le plat de reliure postérieur.

    D. Missel romain. Alfred MAME, Tours, 1895. Reliure en cuir rouge, dos à cinq nerfs, décor doré au fer sur les plats. Page de titre : "Missale romanum / ex decreto sacrosancti concilii tridentini / restitutum / S. Pii V. Pontificis Maximi / jussu editum / Clementis VIII. et Urbani VIII. / auctoritate recognitum / accuratissima editio / novis missis ex indulto apostolico concessis aucta / [armes du pape Léon XIII] / Turonibus / typis A. Mame, typographii / EE. ac RR. DD. cardinalis archiepiscopi, et cleri / M.DCCC.XCV". Ex-libris manuscrit (sur la page de garde) : "+ Eglise de Banos / 2 avril 1899".

    E. Graduel romain. J. MINGARDON et Compagnie, Marseille, 1888. Reliure en cuir brun clair. Page de titre : "Graduale romanum [...] / Marseille, / imprimerie et librairie Saint-Thomas d'Aquin / J. MINGARDON, directeur / 11, place Sébastopol, 11 / 1888". Reliure en très mauvais état.

    F. Rituel romain. Adolphe LAINÉ et J. HAVARD, Paris et Digne, 1866. Reliure en cuir noir, dos à cinq nerfs. Page de titre : "Rituale romanum / Pauli V Pontificis Maximi / jussu editum / et a Benedicto XIV / auctum et castigatum / cum cantu [...] / Parisiis / Apud Ad. Lainé et J. Havard / 19 via Sanctorum Patrum / - / Diniae / apud / Socios pro Cantu romano / MDCCCLXVI." Mauvais état.

    G. Vespéral romain. J. MINGARDON et Compagnie, Marseille, 1888. Reliure en cuir brun clair. Page de titre : "Vesperale romanum [...] / Marseille, / imprimerie et librairie Saint-Thomas d'Aquin / J. MINGARDON, directeur / 11, place Sébastopol, 11 / 1888". Reliure en très mauvais état.

    Ensemble de 3 drapeaux [sacristie et collatéral droit] (ill. 20164001343NUC2A)

    Limite 19e s.-20e s. Tissu, bois tourné et peint (faux bois et bleu), laiton doré (piques).

    Drapes tricolores.

    Casque [sacristie]

    1er quart 20e s. (1915 ?). Acier.

    Casque de type Adrian 1915.

    [Servit peut-être de modèle au chanoine Descorps pour son tableau commémoratif des morts de la guerre et pour son monument aux morts sur la placette qui porte son nom (réf. IM40006339).]

    _______________________________________________________________________

Références documentaires

Documents d'archives
  • Église (1830-1912).

    Archives départementales des Landes : 2 O 206
  • Église, reconstruction (1897-1901).

    Archives départementales des Landes : 70 V 27/4
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique (1906).

    Archives départementales des Landes : 70 V 27/7
  • Dons et legs à la fabrique (1832-1898) : Charles Marsan (1832-1833), Jean-Charles Marsan (1835-1839), Bernard Dupouy (1852), anonyme (1855-1856), Jean-Baptiste Duris (1867), Marie Dauga veuve Joie (1896-1898).

    Archives départementales des Landes : 70 V 27/8
  • Service du patrimoine et de l'Inventaire. Dossier de pré-inventaire de la commune de Banos, 1969.

    Service du patrimoine et de l'Inventaire, région Aquitaine
Bibliographie
  • CHABAS David. Villes et villages des Landes. Capbreton : D. Chabas. Tome I, 1968 ; tome II, 1970 ; tome III, 1972 ; tome IV, 1974.

    Capbreton, 1970, t. II, p. 63-66
  • LERAT Serge (dir.). Landes & Chalosses. Pau : Cairn, 1984.

    t. II, p. 1062
Périodiques
  • "Recherches historiques sur l'influence du protestantisme dans la province d'Auch pendant la seconde moitié du XVIe siècle. Procès-verbal de l'état des églises du diocèse d'Aire en vertu des Lettres clauses de Charles IX, roy de France, en date du 5 octobre 1571", Bulletin du Comité d'Histoire et d'Archéologie de la province ecclésiastique d'Auch (Revue de Gascogne), t. 1, 1860.

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe