Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Pierre et cimetière

Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Pierre

Dossier IM40004940 réalisé en 2013

Fiche

Parties constituantes non étudiées autel, confessionnal, fonts baptismaux, bénitier d'applique, meuble de sacristie, armoire de sacristie, fauteuil de célébrant, chandelier pascal, patène, encensoir, navette à encens, seau à eau bénite, croix de procession, chemin de croix, chandelier d'église, chandelier, chape, statue, litre, livre
Aire d'étude et canton Montfort-en-Chalosse
Localisation Commune : Hinx

Le mobilier de l'église de Hinx avant la Révolution n'est connu que par les mentions sommaires des procès-verbaux de visites pastorales. Rien n'en subsiste aujourd'hui. Les premières indications précises, relevées par Gilbert Larrey dans les registres de la commune, remontent à la période révolutionnaire, avec le don à la paroisse d'un lutrin provenant de la chapelle des carmes de Dax le 8 novembre 1792, l'inventaire des objets du culte en métal précieux le 6 mars 1793 (leur poids est évalué à 17 marcs 4 gros), leur envoi au dépôt de Dax le 26 ventôse an 2 et la construction d'un autel de la Patrie le 3 frimaire an III dans l'édifice devenu temple de la Raison l'année précédente. Cet autel, "en astuf [stuc ?] façon marbre tricolore", sommé d'un "arc de la Liberté avec son bonnet", devait rapidement disparaître. Les "débris des anciens autels" avaient été brûlés par la municipalité avant le mois de messidor en III. La reconstitution du mobilier après le rétablissement du culte catholique se fit très lentement : en 1829, l'église, menacée d'interdiction et "ouverte", ne possède encore qu'un '"autel renversé". Son remplacement est enfin effectué en 1834 parallèlement aux "grosses réparations" faites à l'église ; un vieil autel de Notre-Dame est orné "de dorures et marbrures" par le peintre-doreur qui a œuvré au maître-autel. Un inventaire rédigé le 8 février 1833 au départ du curé Capdeville mentionne à la sacristie "un calice en argent et ses accessoires [sans doute le calice acquis en 1827 de F.-J. Bertrand-Paraud], un second calice et patène en argent, un porte-Dieu et une custode en argent, un ostensoir avec croissant en argent, six nappes une pour le maître-autel et une pour Notre-Dame, deux croix, une bannière, une lampe, un encensoir, une crémière en argent, trois ornements, une chape, un drap mortuaire, une garniture de chaire, un missel [sans doute le Missel parisien de 1827 toujours conservé], un livre d'épîtres [celui de 1762, conservé], un aspersoir, deux petites sonnettes, etc." Suivront les refontes successives des deux cloches, en 1836, 1850 (par François-Dominique Delestan) et 1874 (par son fils Louis-Rémy). La construction d'un second bas-côté en 1866 entraîne un renouvellement partiel du mobilier et, surtout, l'exécution d'un décor mural (aujourd'hui disparu) par le peintre toulousain Laurent Barthe et la pose de verrières figurées et décoratives par le verrier palois Jules-Pierre Mauméjean. Quelques ajouts ponctuels (un harmonium en 1887, un confessionnal en 1902) viennent compléter l'aménagement au tournant des XIXe et XXe siècles, époque où sont acquises plusieurs statues de série. La sacristie renferme des pièces d'orfèvrerie d'origine exclusivement parisienne : outre le calice déjà cité de Bertrand-Paraud, deux ciboires du tout début du XIXe siècle (par N.-T. Cailliez et J.-P. Chauvin), une patène de M. Thierry (1853-1885) et un ostensoir de Martin et Lebas (après 1865). Cet ensemble est resté intact jusqu'aux années 1970-1980, époque où la quasi-totalité du mobilier ancien a été supprimée et les peintures murales détruites. A l'occasion d'une rénovation intérieure en 2012, une verrière pour la tribune a été commandée au verrier dacquois Brigitte Nogaro.

Auteur(s) Auteur : Thierry Marie,
Marie Thierry

Orfèvre à Paris, fils et successeur d'Alexandre Thierry. Poinçon insculpé en 1853, biffé en 1885.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
orfèvre, signature
Auteur : Barthe Laurent,
Laurent Barthe

Peintre-décorateur toulousain, "élève de l'école des Arts de Toulouse", collaborateur de la manufacture de porcelaine de Valentine à Saint-Gaudens dès 1832, auteur de décors muraux à Hinx (Landes) en 1866 et à Montaut (Pyrénées-Atlantiques) vers 1860. Sans doute parent de Jean-Marie-Ernest Barthe, autre "peintre en décor" originaire de Toulouse, qui travailla aussi en 1863 de la fabrique de Valentine et fournit des peintures à l'église de Téthieu (Landes) en 1865-1866.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre, décorateur, attribution par source
Auteur : Laîné Adolphe ; Havard J.,
Laîné Adolphe ; Havard J.

Imprimeurs-éditeurs à Paris (19, rue des Saints-Pères).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
imprimeur-éditeur, signature
Auteur : Repos Étienne,
Étienne Repos

Imprimeur-éditeur à Digne (5, cours des Arès) et Paris (8, rue Cassette) dans la seconde moitié du XIXe siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
imprimeur, signature
Auteur : Desclée et Compagnie,
Desclée et Compagnie

Imprimeur-éditeur à Tournai (Belgique).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
éditeur

Annexes

  • Liste des oeuvres disparues.

    Ensemble autel et tabernacle (maître-autel). Bois peint et doré. Acquis par la commune pour l'église paroissiale en 1834. Des "travaux supplémentaires", payés en mai 1835, inclurent l'achat d'une garniture de chandeliers en bois doré. L'ensemble a été supprimé dans les années 1970-1980 avec la quasi-totalité du mobilier ancien de l'église.

    Lutrin. Provenant de la chapelle des carmes de Dax nationalisée à la Révolution, ce lutin fut accordé à la paroisse de Hinx le 8 novembre 1792 (Archives municipales de Dax, 9 M 13). Il n'est pas repérable dans les documents ultérieurs concernant le mobilier de l'église.

    Paire de chandeliers d'autel. Bois doré sur apprêt crayeux. Première moitié 19e siècle. Tige balustre en double poire, sculpté de volutes et de godrons, base triangulaire. h= 64. Objets repérés en 1991, non retrouvés en 2013.

  • Liste des oeuvres non étudiées

    Croix de cimetière [cimetière, à l'est] (ill. 20134000729NUC2A)

    Limite 19e s.-20e s. Fonte peinte polychrome, bois.

    Christ en croix (représenté vivant).

    Ensemble de 3 autels, un tabernacle et 2 faux tabernacles (maître-autel, autels de la Vierge et de saint Joseph) [chœur] (ill. 20134002801NUC1A et 20134000790NUC2A)

    Vers 1970-1980. Marbre noir et gris

    Autels tables sur piètement de forme trapézoïdale ; tabernacle mural au maître-autel, faux tabernacles aux deux autels secondaires.

    h = 115 ; la = 180 (maître-autel) ; h = 31 ; la = 29 (tabernacle du maître-autel) ; h = 112 ; la = 125 (autels secondaires).

    Confessionnal [collatéral sud, à l'ouest] (ill. 20134002797NUC1A)

    1902. Bois blanc teinté.

    Plan rectangulaire ; trois loges, celle du confesseur avec battant cintré à claire-voie (trois barreaux découpés en balustre), celles des pénitents à linteau découpé cintré, agenouilloir, accotoir et guichet à jalousie.

    [Confessionnal acquis en 1902 par la fabrique.]

    Confessionnal de sacristie [réserve]

    19e s. Bois.

    Simple battant à claire-voie avec volet coulissant.

    Fonts baptismaux [collatéral sud (en 1991)]

    Vers 1970-1980. Pierre, fer forgé.

    Cuve ovale en pierre, à bord saillant, fixée sur support en fer forgé.

    h = 95 ; la = 80 (vasque).

    [Fonts supprimés avant 2013 et remplacés par des fonts modernes en fausse pierre copiés d'un modèle roman (Apôtres en frise autour de la cuve).]

    Bénitier d'applique [porche]

    19e s. (?). Pierre.

    Vasque d'applique en demi-lune.

    la = 38.

    Meuble de sacristie (commode-armoire) [sacristie] (ill. 20134002799NUC1A)

    Milieu 20e s. Chêne teinté et verni.

    Commode-chasublier à huit tiroirs superposés, encadrée de deux corps d'armoire à battant unique.

    h = 210 environ ; la = 220.

    Ensemble de 3 armoires de sacristie [réserve nord]

    Limite 19e s.-20e s. Bois.

    Armoires à deux battants juxtaposés.

    Fauteuil de célébrant [collatéral nord]

    20e s. Bois, cuir teinté noir (garniture).

    h = 82.

    Chandelier pascal [réserve nord]

    20e s. Bois tourné.

    Base tripode.

    h = 130.

    Patène [sacristie]

    2e moitié 19e s. Marie THIERRY, orfèvre à Paris (1853-1885). Argent doré.

    Sans ombilic ; décor gravé : monogramme I.H.S. en lettres gothiques dans un polylobe à redents fleuronnés.

    d = 14,5.

    Poinçons : garantie gros ouvrages 1er titre Paris 1838-1973 ; poinçon de fabricant (partiellement effacé) : un M à gauche, une étoile en pointe, dans un losange vertical (sans doute le poinçon de Marie Thierry).

    Encensoir [sacristie]

    2e moitié 19e s. Laiton peint (argenté).

    Style classique. Décor : godrons sur la base et le bord du couvercle.

    h = 21.

    Navette à encens [sacristie]

    2e moitié 19e s. Bronze argenté.

    Style classique. Décor : godrons sur la base et le bord du couvercle, canaux sur les flancs de la coupe, arabesque en réserve sur le couvercle.

    h = 8,5 ; la = 13.

    Seau à eau bénite et goupillon [sacristie]

    20e s. Alliage argenté.

    Anse trilobée.

    h = 20.

    Croix de procession [réserve nord (en 1991)] (ill. 20134002800NUC1A)

    Milieu 19e s. Laiton argenté, bronze doré, bois.

    Style néoclassique. Hampe en bois, douille emboîtante en laiton ; nœud en forme d’urne godronnée ; croix en bronze argenté ; Christ et titulus (cartouche ovale entouré de cuirs néo-17e siècle) en bronze doré ; fleurons en forme de lyre feuillagée, soudés aux extrémités des bras.

    h = 176 (avec la hampe).

    [Croix repérée en 1991, non retrouvée lors du recensement de 2013.]

    Chemin de croix [collatéraux]

    Vers 1960-1970. Bois, alliage doré.

    Médaillons en métal doré fixés sur de petite croix en bois.

    Paire de chandeliers d’église [sacristie]

    4e quart 19e s. Laiton et bronze dorés (repeints à la bronzine).

    Style néoroman. Chandeliers à base tripode ajourée, sept lumières à binet, bobèche et coupelle en verre moulé, étagées sur des tiges ornées de rinceau et de perles.

    h = 71.

    Chandelier (n° 1) [sacristie]

    19e s. Laiton doré.

    Base circulaire moulurée, tige balustre en poire, bobèche mobile emboîtante, binet en vase.

    h = 24,5.

    Chandelier (n° 2) [sacristie]

    19e s. Laiton doré.

    Base hexagonale moulurée, tige hexagonale pyramidale, bobèche hexagonale, binet en vase.

    h = 25.

    Ensemble de 6 chapes [sacristie] (ill. 20134002803NUC1A)

    Limite 19e s.-20e s.

    A. Drap lamé doré, fil métal doré (passementerie, décor). Décor brodé (chaperon) : monogramme JHS en lettres gothiques, rinceaux fleuris.

    B. Damas de coton blanc, fil de coton jaune et rouge (passementerie).

    C. Damas de coton et soie blanc, fil de soie rouge (décor), fil métal doré (passementerie). Décor brodé (chaperon) : monogramme IHS dans un encadrement à motifs floraux.

    D. Velours de coton et soie violet, bougran de toile violet (doublure), fil métal doré (passementerie,décor), paillons dorés (gloire). Décor (chaperon) : monogramme IHS dans une gloire rayonnante.

    E. Damas de soie et coton blanc, velours vert (croix dorsale), fil métal doré (passementerie). Décor (chaperon) : croix pattée en velours vert avec chrisme entre l'alpha et l'oméga dans un médaillon à la croisée.

    F. Damas de coton et soie noir, fil métal argenté (passementerie). Sans décor.

    Statue : Saint Pierre [clocher, niche de la face sud] (ill. IVR72_20134000728NUC2A)

    4e quart 19e s. Métal (régule ou zinc ?).

    h = 140 environ.

    Ensemble de 8 statues

    Limite 19e s.-20e s. Plâtre peint blanc ocre (repeintes en 2013 à l'occasion de la rénovation intérieure de l'église), sauf mention contraire.

    Saint Joseph à l'Enfant (collatéral sud, niche au-dessus de l'autel ; h = 100 environ). Immaculée Conception (collatéral nord, niche au-dessus de l'autel ; plâtre peint polychrome ; h = 100 environ ; ill. 20134002801NUC1A [avant repeint] et 20134000790NUC2A [après repeint]). Saint Vincent de Paul (vaisseau central, mur ouest ; h = 140 environ). Sainte Thérèse de Lisieux (vaisseau central, mur ouest ; h = 140 environ). Sacré-Cœur (collatéral nord, à l'ouest ; h = 138, la = 35 ; ill. 20134002802NUC1A). Sainte Jeanne d’Arc (collatéral nord, à l'ouest ; h = 162, la = 43 ; ill. 20134002802NUC1A). Notre-Dame de Lourdes (n° 1) (sacristie ; plâtre polychrome ; h = 52). Notre-Dame de Lourdes (n° 2) (réserve nord ; h = 105).

    Litre funéraire [vaisseau central]

    17e-18e s. (?).

    Fragments d'une litre mis au jour lors de la rénovation intérieure de l'église en 2013, puis à nouveau recouverte.

    Livre : Missel romain [réserve nord]

    1909. DESCLÉE et Compagnie, éditeur à Bruges. Papier, carton, cuir.

    Page de titre : MISSALE ROMANUM [...] / DESCLEE ET SOCII [...] 1909.

    Frontispice : Messe de saint Grégoire.

    Livre : Graduel romain [réserve nord]

    1858. E. REPOS, éditeur à Paris. Papier, carton, cuir.

    Page de titre : GRADUEL ROMAIN [...] / Digne / Typographie de E. Repos / Cours des Arès, 5 / Paris / Librairie de E. Repos / Rue Cassette 8. / MDCCCLVIII. Vignette in-texte : armoiries de pape Pie IX avec trophée liturgique.

    Livre : Rituel romain [réserve nord]

    1866. Adolphe LAINÉ et J. HAVARD, éditeurs à Paris. Papier, carton, cuir.

    Page de titre : RITUALE ROMANUM [...] / Parisiis / Apud Ad. Lainé et J. Havard / 19, via Sanctorum Patrum. / Diniae / apud Socios pro Cantu Romano. / MDCCCLXVI.

    _______________________________________________________________________

Références documentaires

Documents d'archives
  • Église, presbytère, cimetière (1810-1938).

    Archives départementales des Landes : 2 O 920
  • Chapelle du hameau de Saint-André : démolition, aliénation des matériaux et des dépendances, 1817-1823.

    Archives départementales des Landes : 70 V 152/4
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique, 1906.

    Archives départementales des Landes : 70 V 152/6
  • Dons et legs à la fabrique, 1760-1811.

    Archives départementales des Landes : 70 V 152/7
  • Extrait du registre des dépenses des marguilliers de la fabrique, 1810.

    Archives départementales des Landes : 70 V 152/8
  • AM Dax. 9 M 13 (église des carmes). Arrêté du directoire du district de Dax accordant à la municipalité de Hinx le lutrin des Carmes, 8 novembre 1792.

    Archives municipales, Dax : 9 M 13
Documents figurés
  • Maître-autel. Diapositive, 1991.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 167
  • Confessionnal. Diapositive, 1991.

  • Meuble de sacristie. Diapositive, 1991.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 167
  • Croix de procession. Diapositive, 1991.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 167
  • Ensemble de six chapes. Diapositive, 1991.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 167
  • Statue de l'Immaculée Conception. Diapositive, 1991.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 167
  • Statues du Sacré-Cœur et de sainte Jeanne d'Arc. Diapositive, 1991.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 167
Bibliographie
  • LARREY Gilbert. Histoire de l'église Saint-Pierre de Hinx. Manuscrit, s.d.

  • SUAU Jean-Pierre (dir). Le vitrail dans les églises des Landes (1850-2010). Dax, Amis des églises anciennes des Landes, 2012, vol. I (Donateurs et créateurs).

    p. 62-63
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe