Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Martin

Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Martin

Dossier IM40006561 réalisé en 2017

Fiche

Parties constituantes non étudiées monument aux morts, croix de cimetière, plaque commémorative, verrière, clôture de chapelle, banc de fidèles, siège de célébrant, prie-Dieu, meuble de sacristie, armoire de sacristie, couronne de lumières, lampe de sanctuaire, chandelier d'autel, croix d'autel, sonnette d'autel, chandelier d'église, ciboire, patène, thabor, coffret aux saintes huiles, encensoir, navette à encens, cuiller à encens, seau à eau bénite, goupillon, bannière de procession, croix de procession, santon, croix, statue, peinture monumentale, livre, harmonium
Aire d'étude et canton Saint-Sever
Localisation Commune : Fargues

La petite église de Fargues, qui semble avoir toujours compté parmi les plus modestes de l'ancien archiprêtré de Tursan, a conservé peu de vestiges de son mobilier d'Ancien Régime, qui ne dut jamais être très abondant. Un bénitier à godrons du XVIIIe siècle et peut-être la cuve, difficilement datable, des fonts baptismaux en sont les principaux éléments, avec des reliefs provenant d'un tabernacle (probablement des années 1700) illustrant des épisodes de la vie de saint Martin, patron de la paroisse, et remployés dans un meuble beaucoup plus récent. Une statue de Vierge à l'Enfant du début du XVIIIe siècle, repérée en 1969, a disparu depuis lors. Le tombeau actuel du maître-autel, l'autel néoclassique en marbre de la chapelle de la Vierge et l'unique confessionnal datent du milieu du XIXe siècle. L'ensemble a été complété à la fin du même siècle par plusieurs statues de série en plâtre. Le décor peint au pochoir des murs du chœur a été exécuté dans les premières décennies du XXe siècle, peut-être par l'atelier Leduc de Bordeaux, auteur d'autres compositions similaires dans la région. Les verrières abstraites sont de création récente. La sacristie, qui ne renferme actuellement aucun ornement textile, conserve quelques pièces d'orfèvrerie de la seconde moitié du XIXe siècle, d'origine parisienne (P.-H. Favier, A. Jolivet, veuve Demarquet) et lyonnaise (L. et P. Gille), ainsi que quelques autres objets de série, parmi lesquels un riche missel de la maison Desclée et Lefebvre de 1895. En revanche, le "petit vitrail en grisaille" fourni en 1877 par le verrier bordelais Gustave-Pierre Dagrant pour 40 francs n'existe apparemment plus dans l'église.

Auteur(s) Auteur : Dagrant ou Dagrand Gustave-Pierre,
Gustave-Pierre Dagrant ou Dagrand (1839 - 1915)

Né Pierre-Gustave Dagrand en 1839, change son nom en Gustave-Pierre Dagrant en 1889. Peintre-verrier à Bayonne, puis à Bordeaux (7, cours Saint-Jean).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre-verrier, attribution par source
Auteur : Laîné Adolphe ; Havard J.,
Laîné Adolphe ; Havard J.

Imprimeurs-éditeurs à Paris (19, rue des Saints-Pères).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
éditeur, signature
Auteur : Dumont et Lelièvre,
Dumont et Lelièvre

Fabrique d'harmoniums fondée aux Andelys (Eure) en 1874 par l'imprimeur Lelièvre, associé dès 1877 à Léon Dumont, concepteur d'instruments.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
facteur d'harmonium, signature

Annexes

  • Liste des œuvres non étudiées

    Monument aux morts de la guerre de 1914-1918 [contre la façade occidentale de l'église] (ill. 20174000591NUC2A, 20174000592NUC2A)

    Vers 1920. Calcaire, marbre gris, fonte peinte.

    Haute stèle à refends, au couronnement en bâtière, sur socle à degré. Décor sculpté dans la masse : croix latine soutenue par des rinceaux (couronnement). Deux plaques de marbre gris, l'une encastrée, l'autre scellée, avec inscriptions gravées et soulignées de blanc : La Commune de FARGUES / à ses Soldats / Morts pour la FRANCE / 1914-1918 [suit la liste des 11 soldats morts]. Deux plaques ajoutées au bas (guerre de 1939-1945 [marbre blanc], guerre d'Algérie [marbre brèche gris-noir]).

    Croix de cimetière [quartier sud] (ill. 20174000587NUC2A, 20174000588NUC2A,20174000589NUC2A))

    4e quart 19e s. Calcaire.

    Croix en fonte ajourée encastrée dans un haut socle en calcaire sur triple degré. Décor du socle : tables rentrantes à extrémités cintrées à oreilles. Décor de la croix : couronne d'épine et clous à la croisée, motifs végétaux.

    Plaque commémorative de l'abbé Joseph Bordes [nef, mur sud]

    Limite 20e s.-21e s. Calcaire gravé.

    Inscription (gravée et peinte en rouge) : A / L’ABBÉ BORDES / qui fut curé ici / HOMMAGE / et / RECONNAISSANCE.

    Plaque accompagnée de photographies encadrées de l'abbé Bordes.

    [Marie Joseph François Bordes, né à Tartas le 31 janvier 1880, ordonné prêtre en 1904 pour le diocèse d'Aire et de Dax, fut curé de Fargues de 1908 à 1912, puis de Gamarde de 1924 à 1932, professeur au séminaire de Poyanne, enfin vicaire général du diocèse et chanoine d'Aire et Dax en 1936. Héros de la Première Guerre mondiale, il entra pendant la Seconde Guerre dans le réseau de résistance "Alliance", fut arrêté par la Gestapo en décembre 1943, déporté à Buchenwald et fusillé au camp de Gaggenau le 30 novembre 1944. Sa dépouille fut transférée à Gamarde et inhumée dans l'église du bourg.]

    Ensemble de 6 verrières symboliques (baies 2 à 6, 8) [chœur, nef, chapelle nord]

    2e moitié 20e s. Verre américain.

    Une verrière dans le chœur (baie 2), trois dans la nef (baies 4, 6 et 8), deux dans la chapelle nord (baies 3 et 5). Lancettes en plein cintre. Compositions abstraites avec motifs symboliques (identification sous réserves) : colombe et cercle blanc (baie 2) ; croix bleue (baie 3) ; rivière bleue, bougie et livre ? (baie 4) ; croix, marteau et clous ? (baie 5) ; calice et hostie (baie 6) ; cierge allumé (baie 8).

    [J.-P. Suau (dir.), Le vitrail dans les églises des Landes, Dax, 2012, p. 233 (verrières non attribuées). Le "petit vitrail en grisaille" livré en 1879 par le verrier bordelais Gustave-Pierre Dagrant pour 40 francs (AD Gironde, fonds Dagrant [non classé], livre de comptes) n'existe plus dans l'église.]

    Deux battants (de confessionnaux ?) [réserve au nord de l'église] (ill. 20174000598NUC2A)

    19e s. Bois teinté faux bois.

    Premier battant : parie partie avec panneau mouluré en accolade de style Louis XV, partie supérieure à claire-voie (cinq barreaux découpés en balustre). Deuxième battant à claire-voie (trois barreaux droits).

    Clôture de chapelle (table de communion) [chapelle de la Vierge]

    2e moitié 19e s. Chêne teinté.

    Deux panneaux dormants (manque le portillon central), agenouilloir (côté nef). Décor découpé : arcature en plein cintre avec trèfles ajourés dans les écoinçons.

    h = 85,5.

    Paire de bancs de fidèles [nef, à l'ouest]

    19e s. Chêne teinté et ciré.

    Dossier droit plein, accotoirs à enroulements, quatre pieds.

    Banc de fidèles [nef, à l'ouest]

    19e s. Chêne teinté et ciré.

    Dossier droit ajouré à barrettes et montant central, accotoirs droits sur supports montant de fond, six pieds.

    Siège de célébrant [chœur, mur sud]

    20e s. Bois résineux teinté faux chêne sombre.

    Siège à trois places, celle du centre (pour le célébrant principal) surélevée et dotée d'un repose-pieds, celles des côtés (pour acolytes) ; accotoirs droits ; dossier en mitre avec pommes d'amortissement.

    h = 166 ; la = 200 ; pr = 64.

    Prie-Dieu à armoire [sacristie]

    19e s. Pin ou sapin teinté faux chêne.

    Prie-Dieu à armoire avec battant (fermé par un crochet sur le côté), pupitre-accotoir en dos d'âne, à abattant, agenouilloir rapporté.

    h = 96 ; la = 56,5 ; pr = 54.

    Meuble de sacristie (commode-armoire) [sacristie]

    4e quart 19e s. et 20e s. Feuillu et résineux (pin).

    Meuble à deux corps : commode-chasublier à quatre battants juxtaposés, les deux centraux jumelés ouvrant à l'origine sur une série de tiroirs superposés (supprimés), les deux latéraux isolés et ouvrant sur autant de placards ; plateau d'assemblage à dessus marqueté dessinant un losange (au centre) et deux croix de saint André (sur les côtés) ; armoire à quatre battants, les deux centraux jumelés, les deux latéraux ouvrant sur autant de placards ; corniche droite d'assemblage à profil en cavet renversé ; fiches à vases et entrées de serrure (modernes) en fer forgé.

    Chasublier : h = 104 ; la = 262,5 ; pr = 84,5 ; armoire : h = 78 ; pr = 32 (38 avec la corniche).

    Armoire de sacristie [sacristie, mur ouest]

    Limite 19e s.-20e s. Résineux teinté faux chêne.

    Six battants juxtaposés, jumelés deux à deux, avec feuillure ; plinthe ; corniche d'assemblage rapportée.

    h = 198,5 ; la = 325 ; pr = 58.

    Couronne de lumières [chœur]

    4e quart 19e s. Laiton doré.

    Lustre à deux couronnes ajourées superposées (respectivement à huit et quatre lumières), croix en pendentif.

    État : électrifiés.

    Paire de lampes de sanctuaire (actuellement lustres d'église) [nef] (ill.20174000651NUC2A)

    Milieu 19e s. (vasques), 4e quart 19e s. (bras de lumières). Laiton et bronze dorés.

    Style classique. Vasque galbée en laiton, avec anneau de préhension fixé au culot, trois chaînes à maillons fondus ovales et boules ajourées ; décor estampé de feuilles nervurées et de cartouches à rocailles. Éléments ajoutés (remployés de lustres en cuivre rouge fin 19e s.) : trois bras de lumières à bobèche et binet (grossièrement soudés à la vasque), trois angelots. Élément ajouté (provenant d'un lustre à pampilles fin 19e ou début 20e s.) : boule en verre moulé translucide (décor de losanges et de bandeaux à écailles et cabochons).

    Ensemble de 2 chandeliers d’autel et d'une croix d'autel [sacristie]

    4e quart 19e s. Laiton et bronze dorés.

    Style néoroman. Base triangulaire ajourée, tige tubulaire, nœud torique ; bobèche et broche (chandeliers) ; croix fondue avec Christ et titulus rapportés. Décor : feuilles (angles de la base) ; médaillon quadrilobé perlé avec croix latine fleuronnée (faces de la base) ; bandeaux tors à rinceaux de vigne (tige) ; feuilles (nœud) ; Christ en croix (représenté vivant, yeux au ciel), titulus en forme d'écriteau rectangulaire.

    Croix : h = 80 ; la = 28.

    Croix d’autel [chapelle nord, autel de la Vierge]

    Milieu 19e s. Laiton argenté.

    Style néoclassique. Base rectangulaire en piédouche, nœud en vase Médicis. Décor : Agneau mystique (face de la base), palmettes romaines (extrémités des bras) ; Christ représenté vivant, titulus en forme de parchemin déroulé.

    h = 40.

    Sonnette d’autel [sacristie]

    Milieu 20e s. Acier chromé et laiton doré.

    Sonnette à quatre timbres. Décor : quatre croix rayonnantes.

    Paire de chandeliers d’église (n° 1) [chœur, maître-autel]

    4e quart 19e s. Laiton et bronze dorés à rehauts peints bleus.

    Candélabres à branches. Base tripode galbée et ajourée (décor de feuilles), nœud en vase à panse godronnée, bouquet de sept lumières étagées en pyramide, à bobèches et binets ; décor d'épis de blé, lys, grappes de raisin et feuilles de vigne en laiton découpé.

    h = 88 ; la = 28,5.

    État : chandeliers électrifiés.

    Paire de chandeliers d'église (n° 2) [chœur, maître-autel]

    4e quart 19e s. Laiton et bronze dorés.

    Chandeliers à trois lumières (bobèches et binets) ; décor de feuilles d'acanthe estampées (base), d'épis de blé, lys, grappes de raisin et feuilles de vigne en laiton découpé (bouquet de lumières).

    h = 36.

    Paire de chandeliers (n° 1) [sacristie]

    Milieu 19e s. Laiton (argenté à l'origine).

    Base circulaire, tige en fuseau, binet en vase. Décor : bandeaux guillochés sur la base, la tige et le binet.

    h = 25,7.

    État : argenture effacée ; manque la bobèche mobile.

    Paire de chandeliers (n° 2) [sacristie]

    Milieu 19e s. Laiton (argenté à l'origine).

    Base circulaire, tige en balustre, nœud en urne, binet en vase. Décor : bandeaux guillochés et perlés sur la base et la tige, perles sur le binet.

    h = 25,7.

    État : argenture effacée ; manque la bobèche mobile.

    Chandelier (n° 1) [sacristie]

    Milieu 19e s. Laiton argenté.

    Base circulaire, tige en balustre, binet en vase. Décor : bandeaux guillochés à quadrillage fleuronné (base) et à filets de perles tors (binet).

    h = 24,5 ; d = 12 (base).

    État : dépareillé ; manque la bobèche mobile.

    Chandelier (n° 2) [sacristie]

    Milieu 19e s. Laiton argenté.

    Base circulaire, tige cylindrique, nœud en urne, binet en vase. Décor : bandeaux guillochés à quadrillage fleuronné et chevrons (base, binet).

    h = 25,5.

    État : dépareillé ; manque la bobèche mobile.

    Ciboire [sacristie]

    2e moitié 19e s. Alliage argenté (coupe comprise).

    Pied circulaire, tige tubulaire, nœud torique plat, coupe nue, couvercle à mamelon et croix grecque nimbée (fondue et soudée). Sans décor.

    h = 21 ; d = 8 (coupe) ; d = 10,2 (pied).

    Patène [sacristie] (ill. 20174000601NUC2A)

    1819-1838, Paris. Argent doré.

    Ombilic saillant à décor ciselé-gravé : IHS, croix, cœur et clous dans un cercle à double filet.

    d = 14,9.

    Poinçons : grosse garantie Paris 1819-1838 ; 1er titre Paris 1819-1838 (pas de poinçon de fabricant). Chiffre poinçonné : 68.

    Thabor [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s. Laiton doré, verre coloré, faux émail cloisonné.

    Style néoroman. Pieds fondus en patte de lion, décor végétal stylisé ajouré à la moresque sur les faces, cabochons de verre coloré vert, croix grecque pattée en faux émail.

    Coffret aux saintes huiles [sacristie]

    19e s. Fer.

    Boîte rectangulaire ; à l'intérieur, plaque découpée, percée de deux alvéoles pour ancrage d'ampoules aux saintes huiles (perdues).

    État : manque le couvercle ; fer rouillé.

    Encensoir (n° 1) [sacristie] (ill. 20174000609NUC2A)

    Milieu 19e s. Laiton et bronze argentés.

    Style classique. Pied circulaire, couvercle emboîtant, trois chaînes, plaque sommitale nue. Décor estampé et fondu : palmettes (coupe), volutes feuillagées, entrelacs et godrons (couvercle), trois angelots fondus (passages des chaînes), vase (élément de prise du couvercle).

    h = 29 ; d = 12.

    Encensoir (n° 2) [sacristie]

    Milieu 19e s. Laiton argenté.

    Style classique. Pied circulaire godronné, vase godronné, couvercle ajouré (triangles disposés en étoiles, cœurs) avec élément de prise en forme de vase, trois chaînes et plaque.

    h = 26.

    Navette à encens et sa cuiller [sacristie]

    2e moitié 19e s. Bronze argenté.

    Base circulaire, réserve en forme de nef ; décor fondu sur le couvercle : urne fumante, bouquet de roses.

    h = 8 ; la = 13.

    Navette à encens [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s. Bronze argenté.

    Base circulaire, réserve en forme de nef ; décor : godrons.

    h = 6 ; la = 14.

    État : argenture effacée.

    Seau à eau bénite (n° 1) [sacristie]

    Milieu 19e s. Laiton argenté.

    Seau en vase Médicis doublé intérieurement par un vase en étain. Décor estampé : gros godrons (culot), palmettes (renflement supérieur), coquille (supports de l'anse).

    h = 18,5 (sans l'anse ; avec : 20,5) ; d = 15,5.

    Seau à eau bénite (n° 2) [sacristie]

    4e quart 19e s. Laiton argenté.

    Style néo-médiéval. Seau tronconique doublé intérieurement par un vase en étain. Décor estampé : frise d'entrelacs (culot), feuilles et perles (renflement supérieur).

    h = 16,5 (sans l'anse ; avec : 195) ; d = 16,5.

    Goupillon [sacristie]

    20e s. Bronze et laiton fondus et dorés.

    l = 20.

    Bannière de procession (élément) [sacristie]

    20e s. Bois tourné et peint (brun rouge), laiton doré.

    Élément : traverse de hampe de bannière ; embouts en forme de pomme de pin.

    Croix de procession (n° 1) [sacristie]

    19e s. et 1er quart 21e s. Bois peint noir et faux or.

    Hampe de section octogonale, nœud tourné, croix à embouts rapportés en forme de feuille ; Christ (représenté mort, les pieds cloués l'un sur l'autre reposant sur le suppedaneum) et titulus rapportés.

    h = 244 ; la = 45. Hampe seule : h = 162 ; croix : h = 82.

    État : croix presque entièrement refaite à une date récente (montant et traverse, titulus) ; les anciens éléments remplacés sont déposés, en mauvais état, dans une armoire de la sacristie.

    Croix de procession (n° 2) [sacristie]

    Milieu 19e s. Bronze et laiton argentés, bronze doré.

    Style néoclassique. Hampe et douille emboîtante en laiton argenté, nœud en forme de vase cratère, croix en bronze argenté ; le Christ (revers creux), le titulus, la gloire, les fleurons aux extrémités des bras et les anses du nœud sont fondus, dorés et rivés. Christ représenté vivant, les yeux au ciel, les pieds cloués l'un à côté de l'autre ; titulus tenu par un ange en vol ; gloire de nuées et de rayons à la croisée ; fleurons en lyre à volutes et feuilles en panache aux extrémités des bras, palmette et godrons au bas du montant, anses carrées à la grecque de part et d'autre du nœud.

    État : il manque la hampe, le fleuron sommital de la croix et celui de la traverse à gauche.

    [Croix identiques conservées à Labastide-Chalosse (réf. IM40003554), Morganx (réf. IM40003749) et Saint-Jean-de-Lier.]

    Ensemble de 12 santons (crèche de Noël) [sacristie]

    20e s. Plâtre polychrome (repeint).

    Pièces : Enfant Jésus, Vierge, saint Joseph, trois rois mages, trois bergers (un agenouillé avec mouton, un debout jouant de la cornemuse, un vieillard debout tenant un panier avec volaille et fruits), âne, bœuf, deux moutons.

    Croix : Christ en croix [chœur, au-dessus du maître-autel]

    Limite 19e s.-20e s. Plâtre patiné faux bronze (Christ), plâtre blanc (titulus), bois teinté faux chêne (croix).

    Christ (classique) : statue petite nature.

    Christ : h = 130 environ.

    Ensemble de 6 statues

    Limite 19e s.-20e s. Plâtre polychrome (sauf mention contraire).

    Sacré-Cœur (nef, mur sud ; inspiré du modèle dit "de Mme Royer", approuvé par Léon XIII ; signature en creux sur le globe, à droite : "Faull..ca.." [?] ; cachet rond et vert illisible ; ill. 20174000641NUC2A). Saint Vincent de Paul (nef, mur nord, pilier de l'arcade d'entrée de la chapelle, à l'ouest ; repeint). Sainte Thérèse de Lisieux (vers 1930 ; modèle du Carmel de Lisieux ; nef, mur nord, pilier de l'arcade d'entrée de la chapelle, à l'ouest ; repeint). Immaculée Conception (statuette en plâtre blanc ; nef, mur sud ; cachet carré illisible au revers). Sainte Jeanne d'Arc (statuette en plâtre blanc ; nef, mur sud). Notre-Dame de Fatima (2e moitié 20e s. ; chœur, au sud ; cachet au revers : écusson avec croix pattée).

    Paire de statues (en pendant) : Vierge, saint Jean l'Évangéliste [chœur, au-dessus de l'autel]

    Limite 19e s.-20e s. Plâtre patiné fausse terre cuite.

    Disposées de part et d'autre d'un Christ en croix (d'autre provenance) : Calvaire.

    h = 85.

    Peinture monumentale [hémicycle du chœur]

    1ère moitié 20e s. Détrempe (?).

    Peinture couvrant le mur en hémicycle, au-dessus des portes (la partie inférieure du mur, aujourd'hui recouverte de plaques de liège, était sans doute peinte de tentures feintes). Décor : bandeau à fond vert orné de rinceaux peuplés d'oiseaux becquetant (un seul motif répété), couronné d'une frise de palmettes ; au-dessus, un semis de croix fleurdelisées inscrit dans un réseau de chaînes sur fond beige ; derrière le maître-autel, un grand panneau (aujourd'hui vide et garni de toile de jute jaune) encadré de pilastres à rinceaux rouges et verts.

    [Peut-être par l'atelier bordelais d'Ernest Leduc, auteur dans l'entre-deux-guerres de plusieurs décors comparables dans la région (par exemple à Saint-Aubin en 1932.]

    Livre : Rituel romain [sacristie]

    1866. Adolphe LAINÉ et J. HAVARD, Paris et Digne.

    Reliure en cuir brun, dos à cinq nerfs. Page de titre : "Rituale romanum / Pauli V Pontificis Maximi / jussu editum / et a Benedicto XIV / auctum et castigatum / cum cantu [...] / Parisiis / Apud Ad. Lainé et J. Havard / 19 via Sanctorum Patrum / - / Diniae / apud / Socios pro Cantu romano / MDCCCLXVI."

    Mauvais état (manque la quasi-totalité du dos de la reliure).

    Harmonium [chœur]

    4e quart 19e s. DUMONT et LELIÈVRE, Paris. Chêne teinté (caisse), ivoire, régule (poignées).

    Deux colonnettes en balustre cannelé aux angles de la face de la caisse.

    Marque d’auteur (sur plaque circulaire en porcelaine blanche) : Manufacture d’orgues des Andelys (Eure) / DUMONT & LELIÈVRE / Orgue-médiophone / Harmoniphrase-Claviphone / Choriphone-Contrebasse / Tableau solfège / de L. DUMONT / breveté S.G.D.G. Médailles des expositions de 1886 et 1887.

    ___________________________________________________________________________________________________________

Références documentaires

Documents d'archives
  • Réponse à la circulaire de mai 1905 : renseignements sur l'église et le presbytère, acquisition d'objets mobiliers, secours du ministère de la Justice et des Cultes (1882-1884), restauration de l'église et du clocher (1902-1903).

    Archives départementales des Landes : 70 V 121/5
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique (1906).

    Archives départementales des Landes : 70 V 121/9
  • Legs à la fabrique (1846-1880) : François Lamarcade (1846-1847), Jean Claverie (1879-1880, deux plans).

    Archives départementales des Landes : 70 V 121/10
  • Extrait d'un livre de comptes (janvier 1879) : fourniture d'un "petit vitrail en grisaille".

    Archives départementales de la Gironde : Fonds Dagrant (non classé)
  • Dossier de pré-inventaire de l'église de Fargues, 1969.

    Service du patrimoine et de l'Inventaire, région Aquitaine
Bibliographie
  • SOUSSIEUX Philippe. Dictionnaire historique des Landes. Études landaises, 2012.

    p. 290-291
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe