Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste

Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste

Dossier IM40004163 réalisé en 2011

Fiche

Parties constituantes non étudiées tableau commémoratif des morts, croix monumentale, verrière, tabernacle, bénitier, lutrin, prie-Dieu, fauteuil de célébrant, tabouret de célébrant, meuble de sacristie, canon d'autel, chandelier d'autel, croix d'autel, sonnette d'autel, vase d'autel, thabor, encensoir, goupillon, navette à encens, seau à eau bénite, santon, croix de procession, baiser de paix, chemin de croix, chandelier d'église, dalmatique, étole, manipule, voile huméral, chandelier, statue, socle, livre
Aire d'étude et canton Dax nord
Localisation Commune : Saubusse

Les rares éléments anciens du mobilier de l'église de Saubusse sont conservés dans la chapelle sud, sans doute bâtie au XVe siècle et qui servit sous l'Ancien Régime de lieu de sépulture à la famille des seigneurs de Bellepeyre. Cette destination funéraire explique la présence d'une statue en pierre de saint Michel "psychopompe" (XVIe siècle), qui ornait probablement l'autel de la chapelle. Celui-ci a toutefois été remplacé après la Révolution par un nouveau meuble à retable décoré d'une copie du célèbre Saint Michel de Guido Reni. De la même époque date l'autel-retable qui lui fait face dans la chapelle nord, dédiée à la Vierge. Dans le même temps (1814), le peintre oloronais Bernard Montaut fournit un nouveau tableau pour le maître-autel (entièrement repeint dans les années 1960-70). En 1840, le fondeur dacquois F.-D. Delestan refond la grosse cloche et en fournit une nouvelle. Le reste du mobilier et du décor, hormis un bénitier mural partiellement du XVIIIe siècle, ne remonte qu'aux dernières décennies du XIXe siècle : maître-autel en marbre proche des productions toulousaines et bordelaises de l'époque (entre 1887 et 1906), chaire à prêcher (vers 1880, détruite), siège de chœur, etc. La vitrerie du chœur fut installée en deux temps, peu avant 1887 (attributs de saint Jean-Baptiste) et en 1893 par le Bordelais G.-P. Dagrant (verrières de l'Assomption et du Martyre de saint Eugène, offertes par Marie et Eugène Fialon en hommage à leurs saints patrons). Le dernier aménagement en date est le renouvellement quasi total, en 1977, du mobilier de la sacristie. Celle-ci renferme des pièces d'orfèvrerie des XIXe et XXe siècles, de provenance parisienne (C.-R. Menessier, C. Tonnelier, L. Kaeppler, Demarquet frères), ainsi que d'intéressantes faïences de la fabrique lilloise De Bruyn.

Auteur(s) Auteur : Mame Alfred,
Alfred Mame (1811 - 1893)

Henry-Armand-Alfred Mame (Tours, 17 août 1811 - Tours, 12 avril 1893), fils d'un imprimeur lui-même issu d'une famille d'éditeurs et de libraires originaires d'Angers (maison fondée en 1778), porta à son apogée les éditions Mame, rachetées en 1980 par Desclée de Brouwer.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
éditeur, imprimeur
Auteur : Laîné Adolphe ; Havard J.,
Laîné Adolphe ; Havard J.

Imprimeurs-éditeurs à Paris (19, rue des Saints-Pères).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
éditeur

Annexes

  • Liste des œuvres disparues.

    Chaire à prêcher.

    « Faite sous la direction de M. Espinasse […] de Bordeaux, venu à Saubusse où il est mort avant l’année 1880 », selon la monographie du curé Brun (1887). Supprimée dans les années 1970 ou 1980.

    Ensemble d’ornements.

    Aux couleurs liturgiques. Détruits en 1977 lors du réaménagement de la sacristie. Seuls ont été conservés 5 étoles pastorales, 2 manipules et 3 voiles huméraux (voir liste des œuvres non étudiées).

    _______________________________________________________________________

  • Liste des œuvres non étudiées.

    Ensemble de 7 tableaux commémoratifs des morts (des guerres de 1914-1918, de 1939-1945 et d’Indochine) [nef, niche du mur sud]

    Vers 1920, vers 1945, vers 1955.

    Marbre rouge, marbre noir.

    Guerre de 1914-1918 : plaque de marbre rouge, inscriptions gravées et dorées ; h= 191.

    Guerre de 1939-1945 et d’Indochine : six plaques de marbre noir, inscriptions gravées et dorées.

    Croix monumentale : Christ en croix [devant le clocher, à l’ouest] (ill. 20114001506NUC2A)

    Limite 19e s.-20e s. Pierre appareillée (socle), fonte de fer (croix).

    Christ en ronde bosse (fonte) ; croix à bras ajourés (rinceaux de vigne), fleurons, rosace et gloire à la croisée.

    h = 300 environ.

    Ensemble de 2 verrières (verrières décoratives) [chapelle nord]

    4e quart 19e s. Verre transparent imprimé et peint.

    Verrières rectangulaires. Décor : médaillon à monogramme M.A. sur fond à motifs géométriques combinés (cercles et losanges).

    h = 160 environ.

    Verrière (verrière symbolique) [chapelle sud]

    Vers 1970. Verre transparent imprimé et peint.

    Verrière rectangulaire. Décor : attributs de saint Joseph (gouge et rabot) sur fond à motifs géométriques (cercles).

    h = 180 environ.

    Tabernacle [chœur]

    Vers 1970. Bois.

    Tabernacle mural, encastré.

    Bénitier [nef, au sud-ouest]

    16e s. ( ?). Pierre.

    Bénitier mural ; vasque circulaire à demi-encastrée.

    h = 19 ; la = 41.

    Lutrin [chœur] (ill. 20114001559NUC2A)

    20e s. Fer forgé.

    Ferronnerie dans le goût du 18e siècle.

    Ensemble de 4 prie-Dieu [chœur]

    Limite 19e s.-20e s. Bois, velours façonné vert (garniture).

    Fauteuil de célébrant [chœur]

    19e s. Bois tourné.

    Siège paillé, dossier à quatre traverses en forme de volutes affrontées.

    Ensemble de 4 tabourets de célébrant [chœur]

    Limite 19e s.-20e s. Bois tourné, velours façonné rouge (garniture de trois tabourets), tapisserie au petit point polychrome (garniture d’un tabouret).

    h = 57 ; la = 42 (trois tabourets) ; h = 47 ; la = 38 (un tabouret).

    Meuble de sacristie (commode-armoire de sacristie) [sacristie]

    1977. Pin.

    Commode-chasublier à sept tiroirs superposés et deux battants, surmontée d’un miroir et flanquée de deux corps d’armoire à battant unique.

    h = 218 ; la = 300.

    [Réalisé par un menuisier local après la réfection de la sacristie en 1973-1977.]

    Ensemble de 3 canons d’autel [sacristie]

    2e moitié 19e s. Chromolithographie, bois mouluré et doré (cadres).

    Estampes et cadres au sommet en arc brisé.

    h = 41.

    Ensemble de 4 chandeliers d’autel et d’1 croix d’autel (n° 1) [chapelle nord, autel de la Vierge]

    Milieu 19e s. Laiton doré.

    Style néoclassique. Pied triangulaire, tige cannelée, bobèche en vase Médicis, broche (chandeliers), Christ et titulus fondus (croix). Décor : bustes du Christ, de la Vierge et de saint Joseph (1ère paire de chandeliers, croix d’autel) ou des évangélistes Jean, Luc et Matthieu avec leurs symboles (2e paire) sur les faces de la base ; pieds en pattes de lion. Croix : palmettes à l’antique aux extrémités des bras.

    Chandeliers : h = 44,5 (sans la broche) ; croix : h = 57, la = 24.

    Ensemble de 4 chandeliers d’autel et d’1 croix d’autel (n° 2) [sacristie]

    4e quart 19e s. Bronze doré (redoré à la bronzine).

    Style néo-roman. Pied triangulaire, tige tubulaire, nœud torique, bobèche découpée, broche (chandeliers), Christ fondu et rivé (croix). Décor ajouré : croix sur les faces de la base.

    Chandeliers : h = 50 (sans la broche) ; croix : h = 75.

    Ensemble de 2 chandeliers d’autel [chapelle nord, autel de la Vierge]

    4e quart 19e s. Bronze doré.

    Style néo-roman. Pied triangulaire, tige tubulaire, nœud torique, bobèche, broche. Décor ajouré : croix sur les faces de la base.

    h = 46 (sans la broche).

    Sonnette d’autel [sacristie]

    1ère moitié 20e s. Bronze doré, alliage chromé.

    Sonnette à trois timbres.

    h = 17.

    Vase d’autel [sacristie (en 1992)]

    Limite 19e s.-20e s. Porcelaine dure.

    Vase balustre. Décor peint (sur fond bleu sombre) : écusson de Jeanne d’Arc avec bannière et croix de Lorraine, aigles aux ailes déployées.

    h = 17 ; d = 17.

    [Objet repéré en 1992, non retrouvé lors de l’inventaire de 2011.]

    Thabor (pupitre-thabor) [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s. Laiton doré, verre coloré.

    Thabor à plateau mobile sur charnières ; pieds en patte de lion ; faces ajourées à décor de palmettes et fleurons (verroterie colorée).

    h = 14 ; la = 30,5 ; pr = 29.

    Encensoir [sacristie]

    2e moitié 19e s. Laiton argenté.

    Décor sur les flancs de la réserve et sur la base : godrons. Couvercle : ajourage en forme d’étoiles et de larmes.

    h = 25.

    Navette à encens [sacristie]

    2e moitié 19e s. Bronze argenté.

    Style néo-rocaille. Forme en nef ; décor fondu en relief : chérubin aux ailes croisées, rinceaux.

    h = 8.

    Ensemble de 2 seaux à eau bénite et 2 goupillons [sacristie]

    2e moitié 19e s. Laiton argenté, bois et laiton argenté (manche des goupillons).

    Seaux en base Médicis. Décor estampé en relief sur la panse du seau : palmettes.

    Seaux : h = 20.

    Ensemble de 7 santons (crèche) [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s. Plâtre polychrome.

    Enfant Jésus, Vierge, saint Joseph, trois rois, un berger.

    h. moyenne = 25.

    Croix de procession (n° 1) [sacristie] (ill. 20114001517NUC2A)

    Milieu 19e s. Laiton et bronze argentés.

    Douille emboîtante en laiton ; nœud en forme d’urne godronnée ; croix en bronze argenté ; Christ et titulus fondus et rivés ; palmettes en lyre aux extrémités des bras ; titulus en forme de cartouche ovale néo-17e siècle à cuirs et volutes.

    h = 69 ; la = 32 (avec la douille).

    État : la hampe est perdue.

    Croix de procession (n° 2) [sacristie (en 1992)]

    Milieu 19e s. Laiton argenté, bronze doré.

    Style néoclassique. Douille emboîtante en laiton ; nœud en forme d’urne ; croix en bronze argenté ; Christ et titulus fondus et rivés ; palmettes à l’antique aux extrémités des bras.

    h = 64 (avec la douille).

    État : la hampe est perdue ; argenture et dorure usées.

    [Croix repérée en 1992, non retrouvée lors du recensement de 2011.]

    Baiser de paix [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s. Bronze doré.

    Décor : Christ en croix (fondu et soudé).

    h = 10.

    État : Christ brisé.

    Chemin de croix [nef]

    Vers 1970. Cuivre, bois.

    Reliefs de cuivre repoussé fixés sur des croix en bois.

    Ensemble de 4 chandeliers d’église [sacristie]

    4e quart 19e s. Laiton et bronze dorés.

    Chandeliers à cinq branches avec binet et bobèche, base semi-sphérique. Décor végétal stylisé.

    h = 50.

    Ensemble de 2 chandeliers d’église [sacristie]

    4e quart 19e s. Laiton et bronze dorés.

    Style néogothique. Chandeliers à cinq branches avec binet et bobèche, disposées autour d’une couronne ajourée ; tige torsadée, nœud torique. Décor fondu : baies gothiques à remplage végétal encadrées de pinacles (base).

    h = 66.

    Ensemble de 5 étoles (étoles pastorales) et 2 manipules [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s.

    A. Damas de coton et soie blanc, fil métal doré (passementerie), fil de coton orangé (décor). Décor : croix de passementerie, rinceaux.

    B. Drap lamé doré, fil métal doré (passementerie, décor). Décor : croix. Avec 2 manipules assortis.

    C. Velours de coton et soie noir, fil métal argenté (passementerie, décor). Décor : croix pattées, rinceaux.

    D. Velours de coton et soie noir, fil métal argenté (passementerie, décor). Décor : croix pattées, roses.

    E. Velours de coton et soie noir, fil métal argenté (passementerie).

    Ensemble de 3 voiles huméraux [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s.

    A. Satin de coton et soie blanc, fil métal doré (passementerie), fil de soie or, orangé, rose, rouge, vert et jaune (décor). Décor : monogramme I.H.S. dans une couronne d’épines, boutons de roses et de fleurs des champs. N°47, inv. 1906 (« 2 draps de bénédiction »).

    B. Drap lamé doré, fil métal doré (passementerie, décor). Décor : monogramme I.H.S. avec croix et clous, dans une gloire entourée d’un encadrement de rinceaux de roses et de perles. N°47, inv. 1906 (« 2 draps de bénédiction »).

    C. Drap de coton blanc, fil métal doré (passementerie), fil de coton polychrome (décor). Décor brodé : monogramme J.H.S., rinceaux et fleurs.

    Ensemble de 6 chandeliers [sacristie]

    19e s. Cuivre doré.

    Base circulaire, tige en balustre, binet, bobèche mobile.

    h = 25.

    Ensemble de 2 statues

    4e quart 19e s. Plâtre polychrome.

    Saint Jean-Baptiste (nef, ancienne baie murée du mur nord ; h = 100 environ ; n° 35, inv. 1906 : « Quatre statues de plâtre représentant [...] St Jean-Baptiste [...], revendiquée par M. l’abbé Brun de Doazit »). Notre-Dame de Lourdes (chapelle nord, sur l’autel ; h = 112 ; n° 35, inv. 1906 : « Quatre statues de plâtre représentant [...] ND de Lourdes [...], revendiquée par Mlle Poisson »).

    Ensemble de 5 socles (piédestaux) [chapelle nord]

    1er quart 20e s. Bois mouluré.

    Style Art Nouveau. Motifs décoratifs « en coup de fouet ».

    Ensemble de 2 livres [sacristie]

    A. Missel romain. 1925. Titre : « Missale romanum […] Turonibus, Typis Alfredi MAME et filiorum MCMXXV ». Reliure carton et cuir rouge à filets dorés. Inscription concernant le donateur (manuscrite) : « Offert à l’église de Saubusse en souvenir de M. J.B. Lavielle / 1er novembre 1928 ».

    B. Rituel romain. 1866. Titre : « Rituale romanum […] Parisiis Diniae / Apud Ad. LAÎNÉ et J. HAVARD / MDCCCLXVI ». N° 31, inv. 1906 (« un rituel »).

    _______________________________________________________________________

  • Extraits de documents concernant le mobilier de l'église.

    A.D. Landes, 16 J 19. Monographie paroissiale de Saubusse, par le curé Brun, 1887.

    - « Section deuxième. Archéologie. / 1ère partie. Bâtiments religieux ».

    Église Saint-Jean-Baptiste : murs romans, piliers du sanctuaire à tailloirs XIIIe siècle, voûte du sanctuaire du XIIIe siècle, voûte de la nef du XVe siècle. Deux chapelles, l’une dédiée à la Vierge, l’autre à saint Michel et saint Joseph. Portail sans doute restauré au XVe siècle dans le style du XIIIe.

    - Trois autels « sans cachet particulier [...] en bois peint et doré ».

    - « Les vitraux aux croisées du chœur [...] datent seulement de quelques années [...]. Simples et gracieux, ils portent des emblèmes rappelant les principaux événements de la vie et de la mort de saint Jean-Baptiste ».

    - « La chaire est assez belle. Elle a été faite sous la direction de M. Espinasse [...] de Bordeaux, venu à Saubusse où il est mort avant l’année 1880. »

    - Inscriptions des deux cloches.

    Grande cloche : « Parrain M. Saintorens François Théodore adjoint au maire. Marraine Mme Desquerre née Vergès Marie. Délestan [sic], fondeur à Dax l’an 1840 / - / conseillers municipaux : Desquerre maire, Badeigts de Laborde, Fourscq Barthélemy, Capdevielle Jean-Baptiste, Bacqueyrisse fils, Cassiède Jean ».

    Petite cloche : « Parrain Lavielle Jean-Baptiste. Marraine Mad. Hourton née Catherine Piet./ Conseillers de la fabrique : / M.M. Poutou-Cambot, prêtre desservant, Hourton Jean président, Saintorens Auguste Antoine trésorier, Larroquette Pierre, Lavielle Bernard ».

    - « Une pierre tombale dans l’église portant l’inscription : ROBEQS OROETE IVDEX ET M VILENAVE COLS ME EREXERVT 1649. »

    - « Dans le porche, il y a trois tombes, l’une de Madame Delachaux, née Collin, mère de Mad. Desjobert ; la 2e de M. Lartigue, maire, décédé le 18 août 1812 ; la 3e de M. Borda, curé nommé à Saubusse en 1790 et revenu dans la paroisse après le rétablissement du culte. La date de sa mort est le 1er août 1816. »

    _______________________________________________________________________

Références documentaires

Documents d'archives
  • Monographie paroissiale de Saubusse, par le curé Brun, 1887.

    Archives départementales des Landes : 16 J 19
  • Église, 1817-1925.

    Archives départementales des Landes : 2 O 1907
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique, 14 février 1906.

    Archives départementales des Landes : 70 V 354/6
  • Dons et legs à la fabrique, 1809-1811 (Quitterie Dutastet), 1877-1878 (Catherine Aimée Subsol veuve Lavielle).

    Archives départementales des Landes : 70 V 354/7
  • Réponse à la circulaire du 18 brumaire an X, renseignements sur Jean Duplantier, prêtre (an IX), pétition des habitants pour la nomination de Laurent Borda, prise de possession de la succursale par ce desservant (an X, an XII), supplément de traitement accordé au desservant

    [extrait des délibérations et rôle de cotisation (an XII).

    Archives départementales des Landes : 70 V 354/12
Bibliographie
  • CARDAILLAC Xavier de. Églises fortifiées landaises. Dax, Ducasse et Dubon, 1926.

    p. 84-86
  • CHABAS David. Villes et villages des Landes. Capbreton : D. Chabas. Tome I, 1968 ; tome II, 1970 ; tome III, 1972 ; tome IV, 1974.

    Capbreton, 1968, t. I, p. 387-395
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe