Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste

Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste

Dossier IM40003870 réalisé en 2011

Fiche

Parties constituantes non étudiées tableau commémoratif des morts, confessionnal, bénitier, clôture de choeur, prie-Dieu, meuble de sacristie, dais de procession, chandelier funéraire, lustre d'église, bouquet d'autel, pupitre d'autel, pupitre-thabor, vase d'autel, bassin à burettes, calice, ciboire des malades, patène, ampoule aux saintes huiles, coffret aux saintes huiles, coquille de baptême, encensoir, goupillon, navette à encens, seau à eau bénite, santon, bannière de procession, baiser de paix, chemin de croix, croix, reliquaire, chandelier d'église, tour d'autel, conopée, drap mortuaire, chape, chasuble, ornement, étole, voile huméral, costume de suisse, armoire, chandelier, vase décoratif, jardinière à fleurs, statue, livre, harmonium, hallebarde, burettes
Aire d'étude et canton Dax nord
Localisation Commune : Mées

L'église de Mées, reconstruite en 1865-1868, n'a rien conservé du mobilier de l'édifice précédent, pas même le maître-autel néoclassique en marbre polychrome livré en 1844 par le marbrier dacquois Bertrand Lagrange. La totalité de l'ameublement fut renouvelée avant même l'achèvement du lieu de culte, certainement sous l'autorité de l'architecte Hippolyte Durand, principal maître d’œuvre de la construction. Il choisit à cette occasion la même équipe qui avait travaillé pour lui quatre ans plus tôt sur le chantier de l'église voisine de Rivière (réf. IA40001535) : le verrier palois J.-P. Mauméjean fournit l'ensemble de la vitrerie en 1867 ; le sculpteur Duffau de Maubourguet et le peintre Darré de Tarbes livrent le maître-autel et probablement les deux autels secondaires en 1868 ; un menuisier non identifié fabrique une chaire et un confessionnal presque identiques à ceux de Rivière. Deux grands tableaux, l'un copie du Titien par Mme Rheal (don de Napoléon III), l'autre copie du Caravage par le peintre local Paul Corta, sont installés en regard dans l'avant-chœur en 1869 et 1871. En 1867, le fondeur dacquois L.-R. Délestan livre deux nouvelles cloches (elles seront refondues en 1908, respectivement par E. Vauthier et par P. Chambon). Des familles de paroissiens, comme les Castets, les Capdupuy et les Dumora, complètent cet ensemble dans les années suivantes en offrant lustres, statues de série (par les fabriques Raffl et Giscard) et garnitures d'autel. Enfin, les peintres bordelais Bonnet et Vettiner réalisent en 1900 un vaste décor figuré dans le chœur. Les objets du culte, dont aucun n'est antérieur au milieu du XIXe siècle, sont tous de fabrication lyonnaise (plusieurs pièces de G. et P. Gille et de Désir et Arquiche), sauf le grand ostensoir, sorti de l'atelier parisien de Jamain et Chevron - ont disparu en revanche l'ostensoir acquis en 1842 et la garniture d'autel fournie la même année par le doreur Roquejofre d'Aire. L'ensemble décoratif et mobilier est resté inchangé jusqu'à nos jours, à l'exception regrettable du démantèlement du maître-autel dans les années 1990.

Auteur(s) Auteur : Lagrange Bertrand, marbrier
Auteur : Roquejoffre ou Roquegeoffre,
Roquejoffre ou Roquegeoffre

Roquejoffre (Roquejofre ou Roquegeoffre), doreur à Aire-sur-l'Adour au milieu du XIXe siècle. Il travailla en 1842 pour Doazit (canton de Mugron) et pour Mées (canton de Dax sud), en 1844 pour Bahus-Juzanx (Montsoué).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
doreur
Auteur : Orlando Louis, doreur
Auteur : Diharce,
Diharce

Maison Diharce, marchand d'ornements religieux, fondée à Bayonne en 1804 ou 1824 (les deux dates se retrouvent indifféremment sur des étiquettes). Elle était dirigée vers 1900 par Camille Diharce.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant marchand
Auteur : Giscard,
Giscard

Manufacture de sculptures en terre cuite et plâtre, fondée à Toulouse par Jean-Baptiste Giscard (1818-1906), auquel succédèrent, de père en fils, Bernard (1851-1926), Henri (1895-1985) et Joseph (1931-2005).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant de statues
Auteur : Dessain Hubert,
Hubert Dessain (1837 - 1913)

Éditeur belge, héritier d'une maison d'édition fondée à Reims en 1680 (sous le nom "A la Bible d'or"), transférée à Liège en 1740 par Jean Dessain, puis à Malines par Hubert en 1854. La maison (Dessain Printing) est toujours active à Malines.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
éditeur
Auteur : Monnot A., éditeur
Auteur : Dogilbert, éditeur
Auteur : Desclée de Brouwer, éditeur
Auteur : Bernard Ernoult, éditeur
Auteur : Doumergue Etienne, éditeur
Auteur : Cavel et Compagnie, éditeur
Auteur : Biton Vendée, éditeur
Auteur : Choisy-le-Roi, fabrique
Auteur : Gille Louis et Pierre,
Louis et Pierre Gille

Orfèvres à Lyon (poinçon insculpé en 1889, biffé en 1927).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
orfèvre
Auteur : Raffl Ignaz,
Ignaz Raffl (1828 - 1883)

Fabricant de statues d'origine allemande, installé à Paris en 1857, y fonde la Maison Raffl ou La Statue religieuse (64, rue Bonaparte).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant de statues

Annexes

  • Liste des œuvres disparues.

    Ensemble autel, gradin d’autel, tabernacle (maître-autel)

    Marbres divers (aspin, bleu turquin, campan isabelle, blanc d’Italie, lumachelle).

    Livré en 1844 par le marbrier et plâtrier Bertrand Lagrange, de Dax (cf. ci-dessus, documentation). Lagrange travailla aussi pour les églises voisines de Saint-Pandelon en 1842 et de Téthieu en 1845.

    Ensemble de 6 chandeliers et d’une croix d’autel (garniture d’autel)

    Bois ( ?) doré. Achetés en 1842 au doreur Roquejofre, d’Aire, pour 75 fr. (chandeliers) et 18 fr. (croix).

    Ensemble de 2 cloches

    Bronze. Louis-Rémy Délestan, fondeur à Dax, 1867.

    Mentionnées dans la monographie paroissiale du curé Darribère, 1887-1888.

    _______________________________________________________________________

  • Liste des œuvres non étudiées.

    Tableau commémoratif des morts de la guerre de 1914-1918 [nef, mur sud] (ill. 20114000405NUC2A)

    Vers 1920. Marbre blanc.

    Plaque de marbre blanc, sommet cintré à oreilles, inscriptions gravées et dorées ; décor gravé, peint et doré : croix de guerre entre deux drapeaux posés en sautoir.

    h = 225 ; la = 110.

    Dédicace : EN GLORIEUSE MÉMOIRE DES ENFANTS / DE MÉES / MORTS POUR LA FRANCE [suit la liste des 28 morts et des 5 disparus, disposés en deux colonnes].

    Confessionnal [escalier du clocher]

    3e quart 19e s. Chêne teinté.

    Style néo-roman. Loge du confesseur : battant rectangulaire à claire-voie (3 lancettes trilobées) ; une loge de pénitent à gauche (linteau en arc segmentaire) avec accotoir, agenouilloir et guichet à jalousie. Décor : colonnettes, gâble à trèfle ajouré (loge du confesseur), pinacles angulaires, corniche crénelée, tourelles octogonales à flèche sommitale.

    Dimensions approximatives : h = 250 ; la = 200.

    État : la loge latérale de droite a été supprimée (mortaises, traces d’arrachement).

    [N° 21, inv. 1906]

    Ensemble de 4 bénitiers [nef, porte occidentale, portes nord et sud]

    3e quart 19e s. Marbre blanc.

    Bénitiers d’applique, suspendus : vasque en forme de coquille.

    la = 41.

    Clôture de chœur [chœur]

    3e quart 19e s. Fer forgé et peint.

    Trois portillons, celui du centre à deux battants, ceux des extrémités à battant unique. Décor forgé : volutes et entrelacs.

    h = 72.

    [N° 4, inv. 1906]

    Prie-Dieu [réserve nord]

    Limite 19e s.-20e s. Bois, velours façonné rouge (garniture de l’accotoir et de l’agenouilloir).

    Meuble de sacristie (commode de sacristie) [sacristie]

    2e moitié 19e s. Chêne.

    Commode à deux battants juxtaposés ouvrant sur une série de huit tiroirs superposés ; quatre tiroirs juxtaposés ouvrent dans la traverse supérieure, au-dessus des battants.

    h = 115 ; la = 262.

    [N° 1, inv. 1906]

    Dais de procession [pièce jouxtant la tribune] (ill. 20114000452NUC2A)

    2e moitié 19e s. Bois blanc tourné et peint (rouge et doré).

    Quatre montants tournés en balustre cannelé, traverses. Forment sans doute ensemble avec quatre vases d’amortissement en bois doré déposés à la réserve nord (cf. ci-dessous).

    État : dais démonté et déposé.

    Ensemble de 12 chandeliers funéraires [réserve nord]

    2e moitié 19e s. Bois peint en noir.

    Tige en balustre, bobèche et binet.

    Lustre d’église (n° 1) [chœur, au sud]

    2e moitié 19e s. Laiton et bronze dorés.

    Lustre à 6 lumières (bobèche et binet) réparties sur une couronne de style néo-roman à décor de rinceaux ajourés ; chaînes et croix en pendentif (pour la préhension) fondus et dorés.

    État : lustre électrifié.

    [N° 36, inv. 1906 : « trois lustres cuivre dont deux revendiqués par MM. Labat et Capdupuy».]

    Lustre d’église (n° 2) [chœur, au nord]

    2e moitié 19e s. Laiton et bronze dorés.

    Lustre à 6 lumières (bobèche et binet) réparties sur une vasque de style néo-roman ; chaînes et croix en pendentif (pour la préhension) fondus et dorés.

    État : lustre électrifié.

    [N° II/36, inv. 1906 : « trois lustres cuivre dont deux revendiqués par MM. Labat et Capdupuy ».]

    Ensemble de 12 bouquets d’autel [réserve nord]

    1ère moitié 20e s. Papier doré.

    [N° 30, inv. 1906 ?]

    Pupitre d’autel [réserve nord]

    2e moitié 19e s. Bois découpé et ajouré.

    Support mobile sur charnière.

    h = 49 ; la = 31.

    Pupitre-thabor [réserve nord]

    2e moitié 19e s. Laiton peint et peint faux émail, verre transparent coloré.

    Faces ajourées à décor de rinceaux, pieds en patte de lion ; médaillons en faux émail avec les symboles des Évangélistes (médaillons circulaires) ; cabochons en verroterie colorée rouge et verte.

    h = 15 ; la = 33 ; pr = 28.

    Vase d’autel (n° 1) [réserve nord] (ill. 20114000356NUC2A)

    Limite 19e s.-20e s. Porcelaine dure blanche.

    Vase cornet vertical, à base ovale et encolure évasée et festonnée ; anses moulées en forme de feuilles de vigne ; décor en pastillage à rehauts polychromes sur la face de la panse : tige de rosier aux fleurs épanouies.

    h = 23,5.

    État : brisé et recollé.

    Vase d’autel (n° 2) [réserve nord]

    Milieu 20e s. Porcelaine dure blanche.

    Vase cornet vertical, à base ovale et encolure évasée et festonnée ; anses moulées dorées ; décor peint sur la face de la panse : vue d’un village.

    h = 30.

    Marque sous la base : « Italy ».

    Ensemble 2 burettes et bassin à burettes [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s. Verre moulé, laiton doré.

    Burettes en forme d’aiguière, bassin ovale. Décor : cabochons de verre coloré.

    Burettes : h = 12 ; bassin : la = 22.

    Ensemble calice, patène [sacristie]

    1889-1927. Louis et Pierre GILLE, orfèvres à Lyon ; Louis ORLANDO, doreur à Pau. Argent doré.

    Calice : pied circulaire, tige tubulaire, nœud torique, fausse-coupe découpée ; patène : ombilic saillant. Décor (repoussé, gravé) : feuilles de vigne, grappes de raisin et pommes de pin (calice), monogramme I.H.S. (patène).

    Calice : h = 24 ; pied : d = 16,1 ; coupe : d = 9,7.

    Poinçons (coupe, pied, patène) : garantie gros ouvrages 1er titre départements 1838-1973 ; poinçon de fabricant (L G, une étoile, dans un losange horizontal). Marque de restauration (sur une étiquette collée sous le pied du calice) : « Louis ORLANDO doreur ».

    [Le poinçon des orfèvres lyonnais Louis et Pierre Gille fut en usage de 1889 à 1927. Le doreur Louis Orlando fut actif à Pau, 7, rue de Foix (cf. baiser de paix à l’église d’Arsague, canton d’Amou (réf. IM40001539).]

    Ciboire des malades [sacristie] (ill. 20114000544NUC2A)

    Milieu 19e s. Argent.

    Pied circulaire, coupe nue, couvercle à croix sommitale tréflée.

    Aucun poinçon.

    h = 7,5.

    Ensemble 2 ampoules aux saintes huiles et coffret aux saintes huiles [sacristie]

    2e moitié 19e s. Alliage argenté, buis.

    Ampoules cylindriques à couvercle emboîtant, en alliage ; coffret rectangulaire en buis.

    Marque gravée sur le récipient des ampoules : SC (= sanctum chrisma), O (= oleum [sanctum]).

    Coquille de baptême [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s. Laiton argenté.

    Pied circulaire, anse soudée avec appuie-pouce.

    h = 6.

    Encensoir [réserve nord]

    2e moitié 19e s. Laiton argenté.

    Style néoclassique. Pied circulaire, couvercle emboîtant. Décor fondu en relief et ajouré à l’emporte-pièce : palmettes.

    Navette à encens [sacristie]

    2e moitié 19e s. Bronze argenté.

    Forme en nef ; décor de godrons.

    h = 8.

    Ensemble seau à eau bénite et goupillon [sacristie]

    2e moitié 19e s. Laiton argenté, bois.

    Seau en vase Médicis à décor de palmettes estampées ; goupillon à manche de bois.

    Seau : h = 19.

    Ensemble de 11 santons [réserve nord]

    1ère moitié 20e s. Plâtre polychrome.

    Hauteur moyenne : h = 20.

    Ensemble de 4 bannières de procession [réserve nord]

    4e quart 19e s. et 2e quart 20e s. Toile peinte à l’huile.

    Décor peint sur la face : A) saint Vincent de Paul ; B) saint Joseph ; C) saint Jean-Marie Vianney, curé d’Ars ; D) sainte Bernadette Soubirous.

    Baiser de paix [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s. Laiton doré.

    Forme hexalobée ; décor ciselé-gravé sur fond amati : monogramme I.H.S. avec la croix et le cœur sacré dans une couronne d’épines.

    d = 14.

    Chemin de croix [nef] (fig. 05-06)

    4e quart 19e s. Plâtre peint polychrome.

    Reliefs de forme quadrilobée à redents, croix sommitale rapportée en bois.

    h = 100 environ (avec la croix sommitale).

    [N° 45, inv. 1906 : « un chemin de la croix plâtre, acquis et revendiqué par M. le curé personnellement. »]

    Croix : Christ en croix [abside, pan axial]

    Limite 19e s.-20e s. Plâtre polychrome, bois (croix).

    h = 220 environ (croix).

    Reliquaire (encolpion) de saint Vincent de Paul [sacristie] (ill. 20114000544NUC2A)

    1ère moitié 20e s. Laiton doré, peinture à l’émail.

    Lunette ovale horizontale entourée d’un encadrement en laiton ajouré orné de huit médaillons circulaires en faux émail à motifs géométriques.

    la = 8.

    Inscription manuscrite (sur l’authentique) : St Vincent de Paul.

    Ensemble de 2 chandeliers d’église (n° 1) [réserve nord] (ill. 20114000363NUC2A et 20114000364NUC2A)

    4e quart 19e s. Laiton et bronze dorés.

    Base tripode ajourée, nœud en forme de vase, bouquet à cinq lumières (bobèche et binet) disposées sur trois registres. Décor fondu et découpé : feuillages et rosaces romans sur la base, animaux fabuleux sur le nœud, lys sur le bouquet de lumières.

    h = 90 ; la = 38.

    Ensemble de 2 chandeliers d’église (n° 2) [réserve nord]

    4e quart 19e s. Laiton et bronze dorés.

    Base triangulaire, bouquet à six lumières (bobèche et binet). Décor fondu et ajouré : feuillages romans.

    h = 50 environ.

    Ensemble de 2 chandeliers d’église (n° 3) [réserve nord]

    4e quart 19e s. Laiton et bronze dorés.

    Base triangulaire, bouquet à cinq lumières (bobèche et binet). Décor découpé : épis de blé, grappes de raisin et feuilles de vigne, lys.

    h = 50 environ.

    Chandelier d’église [réserve nord]

    4e quart 19e s. DIHARCE, marchand à Bayonne. Laiton et bronze peints (en bleu) et dorés.

    Cinq bobèches disposées sur une tige oblique ; cabochons de verre coloré.

    h = 41.

    Marque de marchand (sous la base) : DIHARCE – BAYONNE.

    Ensemble de 5 tours d’autel et d’un conopée [sacristie]

    1ère moitié 20e s.

    A. Satin de coton et soie blanc ; passementerie et décor brodé (épis de blé, pampres et croix) en fil métal doré.

    B. Satin de coton et soie bleu ; décor brodé en fil blanc (« peinture à l’aiguille ») : écu aux armes de sainte Jeanne d’Arc.

    C. Satin de coton et soie rouge ; passementerie et décor brodé (fleurs) en fil polychrome. Avec conopée assorti.

    D. Velours façonné blanc ; décor peint à la gouache (fleurs).

    E. Damas de coton et soie violet.

    Ensemble de 6 draps mortuaires [réserve nord]

    1ère moitié 20e s. Feutre noir, fil blanc (passementerie).

    Ensemble de 6 chapes [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s. (sauf indication contraire).

    A. Tissu synthétique blanc, bougran blanc (doublure), fil de coton polychrome (passementerie, décor). Décor brodé (chaperon) : chrisme rayonnant (doré) dans un médaillon circulaire entouré d’une couronne de roses. Milieu 20e s. ill. 20114000545NUC2A.

    B. Damas de coton et soie blanc, bougran blanc (doublure), fil de coton polychrome (passementerie, décor). Décor brodé (chaperon) : croix dorée avec monogramme J.H.S. dans un médaillon en amande. 2e moitié 20e s. ill. 20114000546NUC2A.

    C. Damas de coton et soie vert, bougran vert (doublure), fil de coton polychrome (passementerie, décor). Décor brodé (chaperon, identique à celui de la chape B) : croix dorée avec monogramme J.H.S. dans un médaillon en amande. 2e moitié 20e s. ill. 20114000546NUC2A.

    D. Damas de coton et soie violet, bougran violet (doublure), fil de soie jaune-or et orangé (passementerie, décor). Décor brodé (chaperon) : monogramme I.H.S. ill. 20114000546NUC2A.

    E. Velours de coton et soie noir, bougran noir (doublure), fil métal argenté (passementerie, décor). Décor brodé (chaperon) : monogramme J.H.S. et rinceaux. ill. 20114000546NUC2A.

    F. Velours de coton et soie noir, bougran noir (doublure), fil métal argenté (passementerie, décor). Décor (chaperon) : Agneau mystique dans une gloire. ill. 20114000546NUC2A.

    Chasuble [sacristie] (ill. 20114000548NUC2A)

    Limite 19e s.-20e s. Damas de coton et soie blanc, fil métal doré (passementerie, décor).

    Décor brodé sur la croix dorsale (fil métal sur rembourrage en carton) : monogramme J.H.S. rayonnant, rinceaux de style Louis XIV.

    État : le reste de l’ornement (étole, manipule, bourse de corporal et voile de calice) est perdu.

    Ensemble de 12 ornements [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s. (sauf indication contraire).

    A. Damas de coton et soie blanc, bougran rouge (doublure), fil métal doré (passementerie, décor). Décor du damas : quadrilobes fleuronnés. Décor brodé (croix dorsale de la chasuble) : monogramme J.H.S. dans une gloire, branches de palme. ill. 20114000547NUC2A.

    B. Damas de coton et soie blanc, bougran rouge (doublure), fil polychrome et doré (passementerie, décor). Décor du damas : quadrilobes à redents. Décor brodé (croix dorsale de la chasuble) : monogramme I.H.S. et fleurs stylisées. ill. 20114000549NUC2A.

    C. Damas de coton et soie blanc, bougran rouge (doublure), fil métal doré (passementerie, décor) et fil de soie rouge et vert (décor). Décor brodé (croix dorsale de la chasuble) : monogramme J.H.S. dans une gloire, rinceaux, perles de métal doré.

    D. Drap lamé doré, bougran de toile rouge (doublure), fil métal doré (passementerie, décor). Décor (croix dorsale de la chasuble) : monogramme J.H.S. croix et clous dans une gloire. ill. 20114000550NUC2A.

    E. Damas de coton et soie rouge, bougran jaune-or (doublure), fil polychrome (passementerie, décor). Décor de soie jaune, orangé et blanc (croix dorsale de la chasuble) : monogramme I.H.S. et tiges fleuries avec œillets. ill. 20114000551NUC2A.

    F. Damas de coton et soie rouge, bougran rouge (doublure), fil polychrome et argenté (passementerie, décor). Décor du damas : grands bouquets de roses et de fleurs des champs. Décor brodé (croix dorsale de la chasuble) : Agneau mystique dans une gloire dorée, larges branches de palmier et fleurs bleues. ill. 20114000552NUC2A.

    G. Damas de coton et soie violet, bougran jaune-or (doublure), fil jaune et orangé (passementerie, décor). Décor du damas : fleurettes. Décor brodé (croix dorsale de la chasuble) : monogramme I.H.S. en lettres gothiques dans un médaillon quadrilobé à redents cantonné de fleurs à pistil. Marque sur étiquette au colletin de la chasuble : «Œuvre des tabernacles. Dax ». ill. 20114000553NUC2A.

    H. Damas de coton et soie vert, bougran vert (doublure), fil blanc (passementerie, décor). Décor du damas : fleurs à pistil et rosaces crucifères dans des compartiments losangés. Décor en tapisserie au petit point (refait) sur la croix dorsale de la chasuble : croix pattée en médaillon. ill. 20114000554NUC2A.

    I. Damas de coton et soie vert bouteille et vert anglais, bougran vert (doublure), fil argenté (passementerie, décor). Décor du damas : grandes fleurs épanouies. Décor brodé en fil argenté (croix dorsale de la chasuble) : monogramme I.H.S. dans une gloire, rinceaux de roses en rivière. ill. 20114000555NUC2A9.

    J. Damas de coton et soie noir, bougran noir (doublure), fil blanc (passementerie). Sans décor.

    K. Velours de coton et soie noir, bougran noir (doublure), fil métal argenté (passementerie, décor). Décor brodé (croix dorsale de la chasuble) : monogramme J.H.S. dans un médaillon quadrilobé, six autres médaillons quadrilobés à motif crucifère. ill. 20114000556NUC2A.

    L. Velours de coton et soie noir, bougran noir (doublure), fil métal argenté (passementerie, décor). Décor brodé (croix dorsale de la chasuble) : monogramme J.H.S. dans une gloire. ill. 20114000557NUC2A.

    Étole (étole pastorale) [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s. Velours de coton et soie noir, bougran noir (doublure), fil métal argenté (passementerie, décor).

    Décor brodé : croix, fleurettes, rinceaux.

    Voile huméral [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s. Damas de coton et soie blanc, fil rouge et doré (passementerie, décor).

    Costume de suisse [réserve nord]

    4e quart 19e s. Feutre rouge, fil métal doré (passementerie).

    Costume correspondant à une « grande tenue » de suisse : il comprend une redingote à longues basques, une culotte à la française, un gilet et un baudrier, tous en feutre de coton rouge. La hallebarde (en laiton et bois) est aussi conservé (voir ci-dessous). En revanche, les bas et le bicorne signalé par les sources écrites n’ont pas été retrouvés.

    Selon une communication orale, ce costume était celui de Laborde, suisse de l’église de Mées à la fin du 19e siècle.

    [N° 38, inv. 1906 : « Habit de suisse avec hallebarde ».]

    Armoire [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s. Pin teinté.

    Placard mural à huit battants disposés sur deux registres.

    [N° I/1, inv. 1906]

    Ensemble de 2 chandeliers [autel de la Vierge]

    2e moitié 19e s. Laiton doré.

    Base circulaire, tige en gaine, binet en vase, bobèche mobile.

    h = 25.

    Ensemble de 2 vases décoratifs (n° 1) [pièce jouxtant la tribune] (ill. 20114000450NUC2A et 20114000451NUC2A)

    Milieu 19e s. Bois blanc peint (rouge et doré).

    Vases en forme d’amphore avec anses carrées à la grecque ; décor en papier doré, découpé et collé sur la panse : frise de palmettes.

    h = 160 environ.

    [Provenance et usage inconnus.]

    Ensemble de 2 vases décoratifs (n° 2) [réserve nord] (ill. 20114000344NUC2A)

    Milieu 19e s. Bois doré à la feuille et peint en noir (socle), métal doré (anses).

    En forme de vase Médicis. Décor en relief au culot de la panse : frise de feuilles rondes.

    [Peut-être des motifs d’amortissement du dais de procession ?]

    Ensemble de 2 jardinières à fleurs [réserve nord]

    Limite 19e s.-20e s. Faïencerie de CHOISY-LE-ROI. Faïence blanche, décor peint polychrome.

    Décor floral (iris pour l’une des deux jardinières).

    Marque peinte (sous la base des deux objets) : « Choisy-le-Roi ».

    Ensemble de 7 statues

    Limite 19e s.-20e s. Plâtre polychrome (sauf mention contraire).

    Saint Antoine de Padoue (nef, 1ère travée au nord ; h = 120 environ ; sur console en plâtre polychrome à grandes feuilles dentelées vert sombre ; marque de fabrique sur le socle : «RAFFL / Paris » ; n° 39, inv. 1906 : « Cinq statues plâtre savoir [...] 1 St Antoine revendiqué par Mlle Castets »). Saint Jean-Baptiste (nef, 2e travée au nord ; h = 140 environ ; sur console en plâtre polychrome à deux angelots ; ill. 20114000407NUC2A). Notre-Dame de Lourdes (nef, 3e travée au nord ; h = 120 environ ; sur console en plâtre polychrome à grandes feuilles dentelées vert clair ; n° 39, inv. 1906 : « Cinq statues plâtre savoir [...] 1 Ste Vierge »). Sacré-Cœur (nef, 1ère travée au sud ; h = 120 environ ; sur console en plâtre polychrome à enroulements feuillagés ; n° 39, inv. 1906 : « Cinq statues plâtre savoir [...] 1 Sacré-Cœur revendiqué par M. Castets »). Bienheureuse Jeanne d’Arc (1909-1920 [« Bse Jeanne d’Arc »] ; nef, 2e travée au sud ; h = 120 environ ; sur console en plâtre polychrome à clef pendante feuillagée, roses et armoiries du Carmel [ancien support de la statue de sainte Thérèse de Lisieux, qui suit] ; ill. 20114000406NUC2A). Sainte Thérèse de Lisieux (vers 1930 ; h = 120 environ ; marque de fabricant : « GISCARD statuaire TOULOUSE » ; sur console en plâtre polychrome à enroulements feuillagés). Immaculée Conception (sacristie ; plâtre blanc ; h = 67,5 ; inscription en creux sur la base : «Immaculée Conception / le 8 décembre 1854 »).

    Ensemble de 11 livres [réserve nord]

    A. Missel romain. 1874. Titre : « Missale romanum [...] Mechliniae / H. DESSAIN / MDCCCLXXIV ». Armoiries du pape Pie IX.

    B. Antiphonaire romain. Vers 1920. Titre : « Antiphonaire romain [...] A. MONNOT / PARIS.

    C. Vespéral romain (n° 1). Titre : « Vesperale romanum [...] CAVEL et Cie 17, rue Martel, PARIS. S.d.

    D. Vespéral romain (n° 2). Titre : « Vêpres des dimanches ordinaires […] BITON, VENDÉE / CAVEL et Cie / PARIS. S.d.

    E. Vespéral romain (n° 3). Titre : « Dimanche à vêpres [...] Roubaix - BERNARD – ERNOULT ». S.d.

    F. Cantiques de Saurin. 1900. Titre : « Recueil de prières et / de cantiques, à l’usage des / paroisses et des maisons d’éducation / par M. l’abbé Saurin à Cuers (Var) [...] DESCLÉE DE BROUWER ET CIE / LILLE-PARIS / [...] / MCM ».

    G. Cantiques et motets populaires à l’unisson. 1913. Titre : « Cantiques et motets populaires à l’unisson […] DOGILBERT, BRUXELLES, BELGIQUE » [1913].

    H. Cantiques et motets du chanoine Pirio. 1900. Titre : « Recueil de prières, cantiques et motets à l’usage des élèves des institutions chrétiennes / par M. l’abbé [Désiré] Pirio / [...] VANNES-PARIS 1922 / DESCLÉE DE BROUWER / BELGIQUE ».

    I. Organi agmina canora. Après 1920. Titre : « Organi agmina canora […] Étienne DOUMERGUE / BITON, VENDÉE / Imprimé à Bordeaux ».

    J. L’Organiste grégorien. Titre : « L’Organiste grégorien [...] CAVEL et Cie / 17, rue Martel, PARIS. S.d.

    K. Recueil d’orgue. 1943. Titre : « Recueil d’orgue [...] BITON. Librairie St-Joseph [Saint-Laurent-sur-Sèvre, Vendée] / 1943.

    Harmonium [chœur, au sud]

    1er quart 20e s. Chêne teinté (caisse), ivoire.

    h = 98 ; la = 120.

    [Propriété de Mme Cop (comm. orale).]

    Hallebarde (de suisse) [pièce jouxtant la tribune]

    Limite 19e s.-20e s. Laiton doré (pique), bois tourné (manche).

    h = 180 environ.

    [N° 38, inv. 1906 : « Habit de suisse avec hallebarde ».]

    _______________________________________________________________________

  • Extraits de la monographie paroissiale du curé Darribère, vers 1887-1888.

    "Section deuxième. Archéologie". L’église de Mées, bâtie en pierre d’Angoulême, fut érigée en 1866 par les architectes Hippolyte Durand et Hippolyte Guichenné, et bénite le 19 février 1868.

    L’église possède deux cloches. La plus grande porte l’inscription : « Je me nomme St Jean Baptiste. J’ai eu pour parrain Capdupuy maire de Mées et pour marraine Catherine Girons veuve Castets. M. Eugène Labat curé. Delestan fondeur à Dax 1867 ». La petite cloche porte : « Je me nomme Ascension. J’ai eu pour parrain Charles Dumora, pour marraine Marceline Rives[...] dame Castets. Julien Pierre Capdupuy maire de Mées. E. Labat curé. Delestan fondeur à Dax 1867 ».

    "L’autel est ogival et en bois".

    _______________________________________________________________________

  • Extraits d'archives concernant la constitution du mobilier de l'église, 1842-1844.

    AD Landes. 2 O 1256. Église, presbytère, cimetière, 1836-1931.

    1842 : acquisition d’un ostensoir ; achat de six chandeliers dorés (75 fr.) et d’une croix dorée (18 fr.) au doreur Roquejoffre, d’Aire (qui dora la même année les deux autels de l’église de Doazit, canton de Mugron).

    1844 : construction d’un nouvel autel en marbre par le marbrier et plâtrier Bertrand Lagrange, de Dax (devis du 25.9.1844). Le devis, s’élevant à la somme de 600 francs, donne la description suivante : "Base du tombeau en Aspin bleu turquin, corniche de la base en marbre blanc. Le tombeau sera en Campan Izabelle orné de deux pilastres ou consoles, décoré d’une sculpture entre elles qui représente des emblèmes de la religion lesquelles reposeront sur des avant-corps formant pied d’esteaux (sic). Une gloire sculté (sic) en bas relief au milieu du tombeau en marbre blanc, frise au-dessus du tombeau en marbre gris mélangé. Corniche au-dessus du tombeau en lumachelle. Les deux arrière-corps en bleu turquin, lesquels seront couronnés des bases, frises et corniches qui fait l’ensemble du tombeau. Deux gradins jaspés rose, socles en bleu turquin, tablettes des gradins en lumachelle ou en gris. Base du tabernacle brèche africaine. Corps du tabernacle en marbre blanc d’Italie, orné de bases attiques, pilastres, chapiteaux composites, soutènement de draperie en marbre blanc sculté (sic) en bas relief, architraves, frises et corniches au-dessus tout en marbre blanc d’Italie. La porte du tabernacle sera plaquée de trois couleurs différentes, rouge, jaune et vert, munie de deux charnières et d’une serrure avec sa clef. Retable servant d’arc boutant au tabernacle pour le conforter à supporter une exposition en marbre coquillé. L’Exposition composée de quatre colonnes avec leurs bases et chapiteaux formant trapèze ; au-dessus des dites colonnes, il y sera placé une petite corniche en marbre blanc, laquelle sera surmontée par un pied douche (sic), une boule et une croix en marbre blanc."

    Reconstruction de l’église par les architectes Hippolyte Durand et Hippolyte Guichenné en 1865-1869.

    _______________________________________________________________________

Références documentaires

Documents d'archives
  • Monographie paroissiale, par le curé Darribère, vers 1887-1888.

    Archives départementales des Landes : 16 J 19
  • Église, presbytère, cimetière, 1836-1931.

    Archives départementales des Landes : 2 O 1256
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique, 12 février 1906.

    Archives départementales des Landes : 70 V 212/6
Documents figurés
  • Ciboire des malades, reliquaire de saint Vincent de Paul et 2 lunules.

    Archives départementales des Landes : 1338 W art. 43 / canton de Dax sud
  • Chape blanche (n° 1).

    Archives départementales des Landes : 1338 W art. 43 / canton de Dax sud
  • Chape blanche (n° 2), chape verte, chape violette et 2 chapes noires.

    Archives départementales des Landes : 1338 W art. 43 / canton de Dax sud
  • Ornement blanc (n° 1).

    Archives départementales des Landes : 1338 W art. 43 / canton de Dax sud
  • Chasuble blanche.

    Archives départementales des Landes : 1338 W art. 43 / canton de Dax sud
  • Ornement blanc (n° 2).

    Archives départementales des Landes : 1338 W art. 43 / canton de Dax sud
  • Ornement doré.

    Archives départementales des Landes : 1338 W art. 43 / canton de Dax sud
  • Ornement rouge (n° 1).

    Archives départementales des Landes : 1338 W art. 43 / canton de Dax sud
  • Ornement rouge (n° 2).

    Archives départementales des Landes : 1338 W art. 43 / canton de Dax sud
  • Ornement violet.

    Archives départementales des Landes : 1338 W art. 43 / canton de Dax sud
  • Ornement vert (n° 1).

    Archives départementales des Landes : 1338 W art. 43 / canton de Dax sud
  • Ornement vert (n° 2).

    Archives départementales des Landes : 1338 W art. 43 / canton de Dax sud
  • Ornement noir (n° 1).

    Archives départementales des Landes : 1338 W art. 43 / canton de Dax sud
  • Ornement noir (n° 2).

    Archives départementales des Landes : 1338 W art. 43 / canton de Dax sud
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe