Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste (Saint-Barthélemy)

Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste (Saint-Barthélemy)

Dossier IM40005200 réalisé en 2013

Fiche

Parties constituantes non étudiées lambris de demi-revêtement, girouette, confessionnal, lutrin, banc de choeur, armoire de sacristie, chandelier d'autel, croix d'autel, pupitre-thabor, clochette d'autel, sonnette d'autel, bassin à burettes, burettes, patène, plateau de communion, encensoir, navette à encens, seau à eau bénite, goupillon, chandelier d'église, drap mortuaire, chape, ornement, étole, barrette, soutane, surplis, statue, santon
Aire d'étude et canton Montfort-en-Chalosse
Localisation Commune : Poyartin

Si l'église de Poyartin a conservé un important décor d'architecture de la première moitié du XVIe siècle (clefs de voûte) et de la fin du XVIIe siècle (porte occidentale, tribune et niche des fonts baptismaux), elle ne possède plus que quelques rares témoins de son mobilier d'Ancien Régime : un tabernacle en bois doré de style rocaille datable des années 1770-1780, seul vestige de l'ancien maître-autel vendu en 1972 ; la cuve de la chaire à prêcher, également de la seconde moitié du XVIIIe siècle mais très remaniée en 1828 ; enfin, une paire de bénitiers difficilement datable qui pourrait remonter à la même époque. En revanche, la cloche livrée par le fondeur Lasserre en 1721 a été refondue en 1903 (l'inscription de la cloche actuelle en conserve seule le souvenir).

L'essentiel du mobilier actuel a été installé après le rétablissement du culte et surtout à partir de la Restauration. En mai 1809, l'église est dite encore "dénuée de tous les meubles nécessaires à l'exercice du culte" et "dans un état de vétusté et de délabrement total". La situation ne s'améliore qu'à compter des années 1827-1828. A cette date, le maître-autel, "qui tombait en ruine" et les deux autels latéraux sont restaurés ou rétablis, la chaire réparée et complétée et un nouveau meuble de sacristie installé. Dans le même temps, les objets cultuels, dérobés "par des vagabonds" en mai 1822, sont acquis ou offerts par des paroissiens - trois pièces de l'orfèvre parisien Bertrand-Paraud (calice, patène et ciboire) sont toujours conservées. En octobre 1829, l'évêque Savy en visite pastorale trouve une église en bon état et bien pourvue de mobilier et d'objets du culte, ainsi que de quelques tableaux (dont un Saint Jean).

L'effort d'amélioration mené dans la seconde moitié du XIXe siècle et au début du XXe concernera par conséquent davantage le décor porté de l'édifice : les fenêtres sont ainsi garnies de verrières figurées lors de deux campagnes principales, la première en 1868 par le Toulousain Auguste Charlemagne, la seconde en 1907 par le Bordelais Gustave-Pierre Dagrant - la dernière verrière, celle de la rose occidentale, ne sera fournie par le verrier orléanais Louis Gouffault qu'en 1953. En 1893, des décorateurs anonymes (peut-être les Bordelais Bonnet et Vettiner) exécutent dans le chœur des peintures murales à l'effigie des saints patrons ancien (saint Germain) et moderne (saint Jean-Baptiste) de la paroisse. Les deux cloches sont fondues respectivement par le fondeur dacquois Louis-Rémy Delestan en 1867 et par son frère et successeur Gustave en 1903 (cette dernière avec le matériau de la cloche de 1721 déjà citée).

Le XXe siècle n'apporte que peu de modifications à cet ensemble, mais celles-ci sont d'importance. En 1933, les familles notables offrent collectivement un nouveau chemin de croix (identique à celui de l'église voisine d'Ozourt, installé à la même époque). En 1946, le peintre dacquois Duvigneau exécute dans le collatéral nord un grand ex-voto commémorant le retour des 42 prisonniers de guerre originaires du village. Surtout, le curé Salvat obtient en 1960 de l'évêché de Dax le dépôt dans son église de l'ancien maître-autel du Grand Séminaire d'Aire (d'abord destiné à la cathédrale), commande majeure de l'évêque Delannoy au fabricant lillois Buisine-Rigot en 1898. L'installation de ce meuble de qualité eut toutefois pour conséquence la suppression (puis la vente en 1972) de ce qu'il restait de l'ancien maître-autel d'Ancien Régime (à l'exception du tabernacle déjà mentionné), ainsi que l'occultation presque totale du décor peint de 1893.

La sacristie renferme, outre les objets de Bertrand-Paraud déjà citées (1824), des pièces d'orfèvrerie dues aux Parisiens Adrien Brigaud et Henri Chevron. Le vestiaire, complet, a été constitué principalement au tournant des XIXe et XXe siècles et dans l'entre-deux-guerres.

Auteur(s) Auteur : Favier Pierre-Henry,
Pierre-Henry Favier (1809 - 1894)

Orfèvre à Paris, actif entre 1846 et 1870. Son fils Louis lui succéda.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
orfèvre
Auteur : Giscard,
Giscard

Manufacture de sculptures en terre cuite et plâtre, fondée à Toulouse par Jean-Baptiste Giscard (1818-1906), auquel succédèrent, de père en fils, Bernard (1851-1926), Henri (1895-1985) et Joseph (1931-2005).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant de statues, signature
Auteur : Monna François-Dominique,
François-Dominique Monna (1849 - 1907)

La maison toulousaine Monna, fondée avant 1887 par François-Dominique Monna (1849-1907), produisait, selon un encart publicitaire de 1890, "statues religieuses, autels, chaires à prêcher et chemins de croix, en terre cuite, pierre, bois et marbre". L'entreprise, devenue "Trinqué-Monna" en 1929, ne ferma définitivement qu'en 1972.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant de statues, signature
Auteur : Lacoste,
Lacoste

Entreprise de ferronnerie à Salies-de-Béarn (Pyrénées-Atlantiques).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ferronnier, attribution par source
Auteur : Lasserre,
Lasserre

Fournit en 1721 une cloche à l'église de Poyartin (canton de Montfort-en-Chalosse), refondue en 1903.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur de cloches, attribution par source

Annexes

  • Extraits de documents concernant l'église de Poyartin

    A.D. Landes, 11 J 236 / 1 D 1. Actes et correspondance concernant les biens de la fabrique, en particulier legs, succession, démolition de l'oratoire Saint-Sevret (1794-1839).

    - Le 13 mai 1809, l'église est dite "dénuée de tous les meubles nécessaires à l'exercice du culte" et "dans un état de vétusté et de délabrement total".

    A.D. Landes, 11 J 236 / 1 E 1. Délibérations du conseil de fabrique (an XII-1831).

    - Séance du 19 septembre 1824 : "[...] 1° La chaire est dans un délabrement complet, le baldaquin manque, elle doit être refaite en entier... fr. 500. / 2° Le sanctuaire du maître-autel et des chapelles collatérales sont fermés (sic) avec un balustre en fer, il manque deux portes ci... 85. / 3° Il manque un ornement rouge, objet indispensable... 100. / 4° Il faut nécessairement une aube et un surplis... 70. / 5° Un dais, celui qui existe est vieux, troué, même indécent... 150 [...]."

    - Séance du 12 janvier 1825 : reprise à l'identique de la délibération précédente.

    - Séance du 22 avril 1827 : reprise à l'identique de la délibération précédente.

    - Séance du 9 mars 1828. Dans la nuit du 16 au 17 mai 1822 a été opéré le vol de tous les ornements et objets du culte "par des vagabonds". A cette date, "le maître-autel tombait en ruine ainsi que deux autels qui se trouvent dans les collatéraux, les deux derniers demandent dans le moment quelques réparations." [...] / "Le tout a été rétabli par la charité des fidèles, de nouveaux vases sacrés acquis." Manque encore, toutefois, "le balustre en fer qui ferme le chœur et les autels collatéraux", la chaire est "dans un état déplorable", il n'y a "point de lampes au maître-autel ni aux autels collatéraux, un vieux lustre au maître-autel qui doit être redoré."

    - Séance du 4 octobre 1829 : procès-verbal de la visite pastorale de Mgr Savy, évêque d'Aire. Manquent une table de communion et ses portes en fer ; les tableaux sont "bien" ; au-dessus des fonts baptismaux est "un tableau de saint Jean" ("bien") ; la chaire et les confessionnaux sont "bien" ; les vases "bien" (calice et patène, ciboire, ostensoir, porte-Dieu) ; les ornements comportent chasubles, chapes, étole, écharpe, dais, drap mortuaire ; les linges sont "bien" ; les objets divers "en bon état" (croix de procession, croix d'autel, encensoir, burettes, grands chandeliers, carton d'autel [sic], lampe, bénitier portatif) ; les livres comprennent deux missels, un rituel ("à relier"), un livre de chant ("bien").

    A.D. Landes, 11 J 236 / 1 E 2. Délibérations du conseil de fabrique (1831-1906).

    - Séance du 5 février 1871 : "Les travaux de restauration de la chapelle de la Ste Vierge [vont] commencer."

    - Séance du 28 avril 1889 : "Dépenses de 1888. / Achat de vases sacrés... 64,30 f."

    - Séance du 1er avril 1894 : "Dépenses de 1893. / Grosses réparations ou peintures du sanctuaire... 600 f. / Dépenses pour la décoration... 300 f."

    - Séance du 9 avril 1899 : "Dépenses de 1898. / Achat d'une chasuble... 65 f."

    - Séance du 6 avril 1902. / "Dépenses de 1901. / Achat d'une chappe (sic)... 97 f. / Lampe du sanctuaire... 50 f."

    - Séance du 30 avril 1905 : "Dépenses de 1904. / Refonte d'une cloche... 200 f."

  • Liste des oeuvres disparues

    Maître-autel (autel, tabernacle et retable). Bois peint et doré. Remplacé en 1960-1961 par un autel de Buisine-Rigot (1898) provenant de l'ancienne chapelle du Grand Séminaire d'Aire (réf. IM40005213) ; vendu en 1972 à l'initiative de l'abbé Roger Salvat, curé de Poyartin et d'Ozourt. Localisation actuelle inconnue.

    Cloche. Fondue en 1721 par Lasserre (fondeur non documentée) ; matériau remployé en 1903 pour la fonte de la petite cloche par le fondeur dacquois Gustave Delestan (réf. IM40005253).

  • Liste des oeuvres non étudiées

    Ensemble lambris de demi-revêtement et bancs de chœur [chœur, chapelles de la Vierge et du Sacré-Cœur] (ill. 20134002261NUC2A)

    1ère moitié 19e s. Chêne teinté faux bois.

    Lambris régnant sur les murs du chœur et sur les murs des extrémités orientales des collatéraux ; il inclut dans le chœur deux bancs formant six fausses-stalles, avec sièges mobiles sur charnières et accotoirs découpés en volute.

    État : le lambris, déjà supprimé dans les collatéraux avant 2013, disparaîtra entièrement à l'occasion de la prochaine restauration intérieure projetée.

    Girouette [clocher] (ill. 20134002261NUC2A)

    1959. Ferronnerie LACOSTE, Salies-de-Béarn. Fer forgé.

    Décor : croix nimbée, coq (relief monté en coquille).

    Ensemble de 2 confessionnaux [collatéraux (en 1992)] (ill. 20134002873NUC1A)

    2e moitié 19e s. Bois peint faux bois.

    Trois loges sur plateforme de plan trapézoïdal ; loge centrale : battant rectangulaire à claire-voie (trois lancettes) ; loges latérales à linteau droit, accotoir, agenouilloir et guichet à jalousie ; panneaux moulurés rectangulaires ; décor ajouré sur la traverse supérieure de la loge centrale (trèfle et triangles), décor découpé et rapporté en amortissement des loges (croix tréflée sur trilobe ajouré, festons tréflés).

    h = 250 ; la = 190 (dimensions approximatives).

    Ensemble de 2 lutrins [collatéral sud, chœur]

    4e quart 19e s. Bois tourné.

    Pieds en balustre.

    h = 130 ; h = 120.

    État : pupitre de l'un des lutrin remplacé.

    Armoire de sacristie (placard) [sacristie, angle nord-ouest] (ill. 20134002876NUC1A)

    4e quart 19e s. Chêne et pin.

    Meuble d'encoignure à deux paires superposées de battants moulurés petit cadre.

    h = 280 ; la = 140 (dimensions approximatives).

    Lustre d'église (lampe de sanctuaire) [collatéral sud, autel du Sacré-Cœur] (ill. 20134002429NUC2A)

    2e moitié 19e s. Laiton doré, verre coloré.

    Vasque de style néoroman, en laiton doré à la bronzine, avec cabochons de verroterie colorée ; anneau de préhension ; pomme de pin en pendentif.

    Ensemble de 4 chandeliers d’autel [sacristie, autels de la Vierge et du Sacré-Cœur]

    4e quart 19e s. Laiton et bronze dorés.

    Style néoroman. Pied triangulaire ajouré, tige tubulaire, nœud torique, bobèche à bord festonné, broche.

    Décor : croix grecque tréflée (pied), motifs floraux en relief (tige).

    h = 41 (46 avec la broche).

    Croix d’autel (n° 1) [chœur, maître-autel] (ill. 20134002443NUC2A)

    2e moitié 19e s. Laiton et bronze argentés et dorés.

    Style néoclassique. Base triangulaire, nœud en vase godronné, croix en bronze à revers non décoré ; Christ (représenté vivant, les yeux au ciel) et titulus (en forme de parchemin déroulé) dorés, fondus et rivés.

    Décor : pattes de lion sous la base, volutes angulaires, Christ portant sa croix, Vierge et saint Joseph sur les faces de la base, palmettes romaines aux extrémités des bras.

    h = 90 environ.

    Croix d’autel (n° 2) [collatéral nord, autel de la Vierge] (ill. 20134002416NUC2A)

    Milieu 19e s. Laiton et bronze dorés.

    Style classique. Base hexagonale (refaite), nœud piriforme, collerette godronnée ; Christ (représenté vivant, les yeux au ciel, les pieds reposant sur le suppedaneum) et titulus (en forme de parchemin déroulé) fondus et rivés, gloire (à la croisée) soudée.

    Décor : palmettes aux extrémités des bras.

    h = 20 environ.

    Pupitre-thabor [sacristie] (ill. 20134002888NUC1A)

    Limite 19e s.-20e s. Laiton doré.

    Style néoroman. Pupitre mobile, pieds fondus en forme de feuilles, décor de rinceaux romans sur les faces entourant quatre médaillons émaillés en amande (Sacré-Cœur, Vierge, saint Joseph, Christ aux outrages).

    h = 16.

    Paire de clochettes d’autel [sacristie] (ill. 20134002888NUC1A)

    Limite 19e s.-20e s. Laiton et bronze.

    h = 8,5 ; h = 11,5.

    Sonnette d'autel [sacristie] (ill. 20134002888NUC1A)

    20e s. Laiton doré et acier chromé.

    Trois timbres.

    h = 14,5.

    2 jeux de burettes avec bassin à burettes [sacristie] (ill. 20134002888NUC1A)

    20e s. Verre transparent.

    Patène [sacristie]

    1846-1894. Pierre-Henry FAVIER (1846-1870) ou son fils Louis-Marie FAVIER (1872-...), orfèvres à Paris. Argent doré.

    Ombilic saillant à décor gravé : monogramme IHS, croix, cœur, clous dans une couronne d'épines.

    d = 13,5.

    Poinçons : poinçon de fabricant (FAVIER, deux burettes sans anse entre deux points, dans un losange horizontal) ; garantie gros ouvrages 1er titre Paris 1838-1973 (Minerve).

    Plateau de communion [sacristie]

    Milieu 20e s. Laiton doré.

    Plateau ovale à anses découpées ornées de croix Art déco gravées.

    la = 24,5.

    Encensoir [sacristie]

    2e moitié 19e s. Laiton argenté.

    Style classique. Pied circulaire, couvercle emboîtant. Décor : guillochis à la molette (réserve), ajourage à croisillons en losange (couvercle).

    h = 24.

    Ensemble de 2 navettes à encens [sacristie] (ill. 20134002888NUC1A)

    2e moitié 19e s. Bronze argenté.

    Style néoclassique. Coupe en forme de nef, couvercle mobile sur charnière, pied circulaire. Décor en relief : godrons (1ère navette) ; canaux, tiges feuillues, rinceaux et feuilles de vigne (2e navette).

    h = 7, la = 13 (1ère navette) ; h = 7, la = 12 (2e navette).

    Seau à eau bénite et goupillon [sacristie] (ill. 20134002888NUC1A)

    2e moitié 19e s. Laiton argenté.

    Style classique. Seau en vase Médicis à pied et bord du vase godronnés ; goupillon entièrement en laiton.

    Seau : h = 19 (21 avec l'anse).

    Paire de chandeliers d’église [réserve nord] (ill. 20134002857NUC1A)

    4e quart 19e s. Laiton et bronze dorés.

    Style néoroman. Chandeliers "mosaïques" à base triangulaire ajourée, six lumières étagées sur tige oblique, à bobèches et binets ; décor de feuilles de vigne.

    h = 41,5 ; la = 52.

    Drap mortuaire [sacristie]

    1ère moitié 20e s. Velours uni de coton et soie noir, bougran de toile noire (doublure), fil métal argenté (passementerie, décor).

    Décor brodé : larmes.

    Ensemble de 3 chapes et d'une étole pastorale [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s.

    A. Moire de coton et soie jaune-or, bougran de toile blanche (doublure), fil métal argenté (passementerie, décor) et fil de soie polychrome (décor). Décor brodé (chaperon) : triangle trinitaire dans une gloire, roses et fleurs des champs au naturel, feuilles d'acanthe en panache argentées. Mauvais état (mites). Ill. 20134002878NUC1A.

    B. Damas de coton et soie rouge, bougran violet (doublure), fil métal doré (passementerie, décor). Décor de fond du damas : bouquets de fleurs. Ill. 20134002277NUC2A et 20134002878NUC1A.

    C. Velours uni de coton et soie noir, bougran noir (doublure), fil métal argenté (passementerie, décor). Décor brodé (chaperon) : Pélican mystique dans une gloire. Avec étole pastorale assortie (décor brodé : croix ancrée, rinceaux avec roses). Ill. 20134002879NUC1A.

    Ensemble de 11 ornements (complets : chasuble, étole, manipule, bourse de corporal, voile de calice) [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s.

    A. Damas de coton et soie blanc, tapisserie polychrome au petit point (croix dorsale de la chasuble, orfrois), bougran de toile jaune (doublure), fil métal doré (passementerie). Décor de fond du damas : rosaces. Décor brodé (croix dorsale de la chasuble) : monogramme I.H.S. à la croisée, bouquets de fleurs polychromes sur le champ de la croix. Ill. 20134002884NUC1A.

    B. Damas de coton et soie noir, bougran de toile jaune-or (doublure), fil métal argenté (passementerie, décor). Décor de fond du damas : rosiers, épis de blé et pampres. Décor (croix dorsale de la chasuble) : croix potencée et nimbée en application (ajout récent), rinceaux. Ill. 20134002884NUC1A.

    C. Velours de coton et soie noir, bougran de toile noir (doublure), fil métal argenté (passementerie, décor). Décor brodé (croix dorsale de la chasuble) : monogramme I.H.S. en gothique textura, entrelacs avec fleurs et feuilles de chardon. Ill. 20134002884NUC1A.

    D. Drap lamé doré, bougran de toile rouge (doublure), fil métal doré (passementerie, décor). Décor brodé (croix dorsale de la chasuble) : monogramme J.H.S. en gothique textura, croix végétales et fleurons dans des quadrilobes et des losanges dans les bras de la croix. Ill. 20134002882NUC1A.

    E. Drap lamé doré, bougran de toile rouge (doublure), fil métal doré (passementerie, décor). Décor brodé (croix dorsale de la chasuble) : monogramme J.H.S. en gothique textura, entrelacs avec roses et fleurs stylisées. Ill. 20134002882NUC1A.

    F. Velours de coton et soie rouge grenat (croix dorsale), bougran de toile vieux-rose (doublure), fil métal doré et argenté (passementerie, décor). Décor brodé (croix dorsale à redents de la chasuble) : colombe du Saint-Esprit dans une gloire. Ill. 20134002882NUC1A.

    G. Velours de coton et soie rouge vermillon (croix dorsale), bougran de toile rouge (doublure), fil métal doré (passementerie, décor). Décor brodé (croix dorsale à redents de la chasuble) : monogramme I.H.S avec croix et clous, rinceaux de vigne avec grappes, feuilles et vrilles. Ill. 20134002882NUC1A.

    H. Damas de coton et soie violet, bougran de toile jaune-or (doublure), fil de coton jaune-or et orangé (passementerie, décor). Décor de fond du damas : fleurs de passiflores. Décor brodé (croix dorsale à redents de la chasuble) : monogramme I.H.S. en gothique textura dans un encadrement feuillagé. Ill. 20134002883NUC1A.

    I. Velours de coton et soie violet, bougran de toile violette (doublure), fil métal doré (passementerie, décor). Décor brodé (croix dorsale à redents de la chasuble) : monogramme I.H.S. en gothique textura dans des entrelacs avec roses et fleurs des champs. ill. 20134002883NUC1A.

    J. Damas de coton et soie vert, bougran de toile de coton vert (doublure), fil métal doré (passementerie, décor). Décor de fond du damas : roses épanouies, fleurs à pistil saillant. Décor brodé (croix dorsale de la chasuble) : monogramme I.H.S. en gothique textura dans un quadrilobe entouré de feuilles de platane. Ill. 20124002880NUC1A.

    K. Damas et satin de coton et soie vert, bougran de toile de coton vert (doublure), tapisserie au petit point polychrome (décor), fil métal doré (passementerie). Décor de fond du damas : rosaces avec couronnes d'épines dans des quadrilobes. Croix dorsale et orfrois de la chasuble en satin vert, à décor en application de médaillons circulaires en tapisserie (motifs de croix ancrées). Ill. 20124002880NUC1A.

    Ensemble de 3 étoles pastorales [sacristie] (ill. 20134002881NUC1A)

    Limite 19e s.-20e s.

    A. Taffetas de coton blanc et violet (revers), fil métal doré (passementerie, décor). Décor : croix grecque (en galon).

    B. Damas de coton noir, fil métal argenté (passementerie, décor). Décor : croix grecque (en galon).

    C. Drap lamé doré, fil métal doré (passementerie, décor). Décor brodé : croix en tiges de chardon, rinceaux avec fleurs de chardon.

    Barrette [sacristie]

    1ère moitié 20e s. Feutre de coton noir, fil de laine noire (houppe).

    Bonnet carré.

    Ensemble de 5 costumes d'enfant de chœur (soutanes, surplis) [sacristie] (ill. 20134002885NUC1A)

    Milieu 20e s. Coton rouge, coton et linon blancs.

    Ensemble de 4 statues

    Limite 19e s.-20e s. Plâtre polychrome (sauf mention contraire).

    Saint Joseph à l'Enfant (collatéral nord, travée orientale ; h = 102 ; marque de fabricant peinte en doré sur le socle à gauche : "F.D. Monna. Toulouse" ; état : manque le lys de saint Joseph ; sur console en plâtre polychrome à angelot et phylactère). Saint Germain de Paris (collatéral sud, 1er pilier sud, face ouest ; h = 99 [avec la crosse : h = 108] ; titre peint sur le socle [surajouté] : "Saint Germain" ; sur console en plâtre polychrome à angelot en buste tenant un phylactère ; statue sans doute par François-Dominique Monna, fabricant à Toulouse : autre exemplaire à l'église de Lacrabe, canton d'Hagetmau, sous le titre de "Saint Loup" ; saint Germain est le titulaire de l'ancienne église paroissiale de Poyartin, liée à la maison noble d’Étienne de Talauresse). Sainte Thérèse de Lisieux (collatéral nord, 2e pilier nord, face ouest ; h = 99 ; marque de fabricant sur le socle à droite : "GISCARD / STATUAIRE" et cachet du Carmel de Lisieux ; sur console en plâtre à motifs végétaux stylisés). Immaculée Conception (niche au-dessus de la porte d'entrée du porche ; plâtre blanc ; h = 100 environ ; type dit "de la Médaille miraculeuse" ; ill. 20134002265NUC2A).

    Ensemble de 10 santons (crèche de Noël) [sacristie]

    1ère moitié 20e s. Plâtre polychrome.

    Composition : Enfant Jésus, Vierge, saint Joseph, trois rois mages, deux bergers, âne, bœuf.

    Hauteur moyenne : h = 50.

    ___________________________________________________________________________________________________________

Références documentaires

Documents d'archives
  • Registre des délibérations du conseil de fabrique de Poyartin (an XII-1831).

    Archives départementales des Landes : 11 J 236 / 1 E 1
  • Registre des délibérations du conseil de fabrique de Poyartin (1831-1906).

    Archives départementales des Landes : 11 J 236 / 1 E 2
  • Actes et correspondances concernant les biens de la fabrique de Poyartin (1794-1939).

    Archives départementales des Landes : 11 J 236 / 1 D 1
  • Église, presbytère, cimetière (1809-1935).

    Archives départementales des Landes : 2 O 1707
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique (1906).

    Archives départementales des Landes : 70 V 277/8
  • Dons et legs à la fabrique (1773-1878) : Jean Duboscq (1773-1810), Jean Darcet (1813-1832), Félix Lasserre (1858), Manès (1872), Bernard Lanusse (1877-1878).

    Archives départementales des Landes : 70 V 277/9
  • Monographie de Poyartin par l'abbé Vincent Foix, s.d.

    Archives départementales des Landes : 2 F 966-2
Documents figurés
  • Confessionnal (d'une paire). Diapositive, 1991.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 174
  • Armoire de sacristie. Diapositive, 1991.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 174
  • Ensemble d'objets cultuels en 1991 : pupitre-thabor, burettes et bassin, seau à eau bénite et goupillon, navette à encens, sonnette d'autel, deux clochettes d'autel, ciboire. Diapositive, 1991.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 174
  • Ensemble de deux chapes (une rouge, une dorée). Diapositive, 1991.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 174
  • Chape noire et étole pastorale. Diapositive, 1991.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 174
  • Ensemble de trois ornements (un blanc, deux noirs). Diapositive, 1991.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 174
  • Ensemble de quatre ornements (deux rouges, deux dorés). Diapositive, 1991.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 174
  • Ensemble de deux ornements violets. Diapositive, 1991.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 174
  • Ensemble de deux ornements verts. Diapositive, 1991.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 174
  • Ensemble de quatre étoles pastorales. Diapositive, 1991.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 174
  • Ensemble de soutanes et de surplis d'enfant de chœur. Diapositive, 1991.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 174
Bibliographie
  • Il était une fois Poyartin. Brochure, s.d., 250 p.

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe