Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Étienne

Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Étienne

Dossier IM40003970 réalisé en 2011

Fiche

Parties constituantes non étudiées croix de cimetière, tableau commémoratif des morts, verrière, autel, gradin d'autel, armoire eucharistique, tabernacle, confessionnal, bénitier, meuble de sacristie, chandelier d'autel, croix d'autel, ciboire, patène, thabor, plateau de communion, encensoir, navette à encens, croix, bourse de corporal, conopée, étole, ornement, console, statue, livre
Aire d'étude et canton Dax sud
Localisation Commune : Narrosse

Le mobilier ancien de l'église Saint-Étienne n'est connu qu'au travers de mentions imprécises dans des procès-verbaux de visite pastorale et surtout grâce à la monographie paroissiale rédigée par le desservant en 1887. A cette date étaient encore conservés plusieurs éléments du décor d'Ancien Régime, au premier chef le maître-autel "en bois sculpté et doré" dédié au saint titulaire. De cet ensemble, qui datait certainement de la fin du XVIIe siècle, ne subsistent aujourd'hui que quelques vestiges déposés : le motif d'amortissement d'une aile de tabernacle, dont le style renvoie aux productions dacquoises de la fin du règne de Louis XIV (réf. IM40003991), et des éléments décoratifs du retable, de la même époque mais de qualité inférieure (réf. IM40003990). Les trois tableaux de la fin du XVIIe siècle qui occupaient la contre-table et les ailes du retable ont été repeints, pour tout ou partie, par le peintre dacquois Eugène Milliès-Lacroix en 1851 (réf. IM40003992 et IM40003993). C'est sans doute le même artiste qui repeignit (sur une composition du XVIIe ou du XVIIIe siècle) le tableau de saint Eutrope, ancien patron de la paroisse, qui ornait l'autel secondaire dans le bas-côté nord (réf. IM40003994). Enfin, une belle clôture de chœur en fer forgé, datable des années 1760-1780, encore presque intacte en 1992, a été déposée depuis peu au clocher (réf. IM40003976). Peu d'ajouts notables ont été apportés au XIXe siècle, à l'exception du retable déjà mentionné. En 1816, l'urne du cœur de l'ancien consul Roger Ducos, propriétaire à Narrosse, est inhumée dans le sanctuaire (la dalle funéraire est toujours visible, encastrée dans le pavement, réf. IM40003971). Le vieil autel de saint Eutrope est remplacé au début du XXe siècle par un meuble de marbre. La reconstruction du clocher par l'architecte Legrand (1859-1860) entraîne la refonte en 1861 des deux cloches par le Dacquois F.-D. Delestan (la plus grande sera refondue à nouveau par le Tarbais Fourcade en 1932). Les derniers aménagements interviennent à la fin du XXe siècle : en 1991, le vieux maître-autel de bois est supprimé et remplacé par un autel tombeau en pierre dû au marbrier local Alipio Alves Gonçalves et au sculpteur Jacques Lasserre ; dans les années 1990, le verrier Charles Carrère d'Anglet substitue de nouvelles compositions abstraites aux vitraux décoratifs des années 1900. Les pièces d'orfèvrerie conservées à la sacristie, toutes des XIXe et XXe siècles, sortent de fabriques parisiennes (J.-A. Loque, A. Thierry) et lyonnaises (L. Guillat, L. et P. Gille, H. Nesme). Enfin, un recueil manuscrit de cinq messes (1833-1836), dû à l'instituteur J.-B. Sarciat, de la commune voisine d'Œyreluy, a été récemment déposé à Narrosse (réf. IM40003995).

Auteur(s) Auteur : Armand-Calliat Marie Joseph Jean Camille, dit(e) Armand-Calliat fils,
Marie Joseph Jean Camille Armand-Calliat , dit(e) Armand-Calliat fils (1862 - 1938)
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
orfèvre
Auteur : Richomme Louis, dit(e) frère Marie-Bernard,
Louis Richomme , dit(e) frère Marie-Bernard

Né à Vire en 1883, mort à Soligny en 1975. Trappiste.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur, auteur du modèle
Auteur : Desvergnes Charles Jean Cléophas,
Charles Jean Cléophas Desvergnes (1860 - 1928)

Sculpteur né le 19 août 1860 à Bellegarde (Loiret) et mort le 4 mars 1928 à Meudon (Hauts-de-Seine). Élève d'Henri Chapu, second prix de Rome en 1887, puis premier prix en 1889, il installe son atelier à Paris (131, rue de Vaugirard) à partir de 1895, où il crée de nombreux monuments commémoratifs et des statues religieuses (essentiellement de Jeanne d'Arc, son sujet de prédilection). Un musée, créé à partir des œuvres offertes à sa ville natale en 1912, porte son nom à Bellegarde.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur, auteur du modèle
Auteur : Marron Marcel,
Marcel Marron

Fabricant de statues ("éditeur") à Orléans.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant de statues
Auteur : Repos Étienne,
Étienne Repos

Imprimeur-éditeur à Digne (5, cours des Arès) et Paris (8, rue Cassette) dans la seconde moitié du XIXe siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
éditeur

Annexes

  • Liste des œuvres disparues.

    Ensemble de 2 verrières (ill. 20114001123NUC2A)

    Nef. Fin du 19e s. Verre transparent peint au pochoir, plomb (réseau). Lancette en arc brisé.

    Décor géométrique et végétal stylisé en grisaille, avec motif symbolique dans un médaillon quadrilobé au tiers supérieur (croix rayonnante ; pélican mystique). Repérées en 1992, en mauvais état (il ne restait que le tiers supérieur de la verrière à la croix, les deux tiers de celle au pélican) ; remplacées dans les années 1990 par de nouvelles verrières par Charles Carrère, d’Anglet (réf. IM40003972).

    Ensemble autel, tabernacle et retable (maître-autel, dédié à saint Étienne)

    Fin du 17e siècle. Bois sculpté et doré. Signalé par la monographie paroissiale de 1887 ; progressivement démantelé au 20e siècle, définitivement supprimé en 1989. Les seuls éléments conservés sont : le relief d’amortissement de l’une des ailes du tabernacle (réf. IM40003991), quatre reliefs d’amortissement du retable (réf. IM40003990) et les trois tableaux du retable, en grande partie repeints en 1851 (réf. IM40003992 et IM40003993).

    Cloche

    Bronze, 1861. Fondue par le Dacquois François-Dominique Delestan (1806-1865) en même temps qu’une autre cloche, toujours conservée (réf. IM40003997). Diamètre : 90 cm. Elle portait l’inscription : ST ETIENNE PRIEZ POUR NOUS. CHARLES DULAU DESSERVANT / PIERRE SOUSSOTTE MAIRE. DELESTAN FONDEUR A DAX 1861. / PARRAIN MR CHARLES LE QUIEN DE LA NEUFVILLE. MARRAINE HELENE CAMIADE NEE RENAUD-MAGUES (A.D. Landes, 16 J 19, monographie paroissiale de 1887). Le parrain, Charles Le Quien de La Neufville (1806-1892), était le petit-neveu de l’évêque de Dax du même nom. La cloche fut refondue en 1932 par le fondeur tarbais Fourcade (réf. IM40003996).

    _______________________________________________________________________

  • Liste des œuvres non étudiées.

    Croix de cimetière [cimetière, allée centrale] (ill. 20114001000NUC2A)

    2e moitié 19e s. Pierre.

    Socle à deux degrés ; haut piédestal carré à base et corniche moulurés ; colonne à fût cylindrique et abaque carré ; croix à montant et traverse de section carrée.

    Ensemble de 2 tableaux commémoratifs des morts (de la guerre de 1914-1918) [nef]

    Vers 1920. Marbre blanc et gris-noir.

    1ère plaque carrée à angles supérieurs échancrés, en marbre blanc ; 2e plaque rectangulaire horizontale en marbre gris ; inscriptions gravées et dorées.

    Ensemble de 5 verrières [chœur (baies 0 à 2), collatéral nord (baies 3 et 9)]

    Années 1990. Charles CARRÈRE, verrier à Anglet ( ?). Verre transparent coloré.

    Décor de losanges aux couleurs pastel.

    Ensemble autel, gradin d’autel et tabernacle (autel secondaire) [collatéral nord, à l’ouest] (ill. 20114001091NUC2A)

    1ère moitié 20e s. Marbre gris plaqué sur âme de pierre.

    Autel-table à deux colonnettes cylindriques (tailloir et socle carré) ; gradin droit portant un tabernacle parallélépipédique à porte rectangulaire (en marbre blanc). Décor gravé et doré : calice et hostie avec l’inscription « Ecce Panis Angelorum » (porte du tabernacle), rinceaux (gradin).

    Dimensions totales : h = 162 ; la = 190.

    [A remplacé après 1887 l’ancien autel de saint Eutrope à l’extrémité orientale du collatéral ; déplacé contre le mur occidental en 1989, pour permettre l’installation à l’est des fonts baptismaux et des trois tableaux restaurés de l’ancien retable du maître-autel.]

    Armoire eucharistique et console [collatéral nord]

    Vers 1989. Bois teinté.

    Armoire à porte en plein cintre flanquée de deux colonnettes à fût renflé, et surmontée d’un fronton à lambrequins. Posée sur une console constituée d’une tablette en bois, semi-circulaire à oreilles, soutenue par trois supports, dont un grand galbé en talon au centre ; décor sculpté de fleurons.

    h = 95 ; la = 81 (armoire) ; h= 86 ; la = 91 (console).

    Tabernacle [chœur, au nord]

    1989. Céramique.

    Coffre rectangulaire horizontal. Inscription : PAX.

    Confessionnal [collatéral nord (en 1992)] (ill. 20114001122NUC2A)

    2e quart 20e s. Bois (chêne et pin) teinté.

    Trois loges sur plan trapézoïdal ; loge centrale saillante, avec battant rectangulaire à claire-voie (trois barreaux) et fronton sommital ; loges latérales ouvertes avec accotoir, agenouilloir et guichet à jalousie ; décor de style Art déco : billettes, croix pattée dans un hexagone (loges centrale) et des cercles (loges latérales), pommes de pin en amortissement.

    Dimensions approximatives : h = 200 ; la = 250.

    [Repéré en 1992 dans le collatéral, ôté de l’église avant 2011.]

    Bénitier [collatéral nord, porte]

    19e s. ( ?). Pierre.

    Bénitier mural, encastré dans une niche cintrée.

    h = 21 ; la = 36 ; pr = 32.

    Meuble de sacristie (commode-armoire de sacristie) [sacristie]

    20e s. Bois teinté.

    Meuble composite (éléments de provenances différentes) : commode-chasublier à quatre battants ouvrant sur des tiroirs superposés ; armoire à battants vitrés.

    Dimensions approximatives : h = 200 ; la = 220.

    Ensemble de 6 chandeliers d’autel [clocher, rez-de-chaussée] (ill. 20114001106NUC2A, 20114001107NUC2A et 20114001108NUC2A)

    4e quart 19e s. Bronze et laiton dorés.

    Style néo-roman. Pied triangulaire ajouré, tige tubulaire, nœud torique, bobèche en coupelle. Décor : rinceaux romans sur les faces du pied, quadrillage sur la tige, feuilles sur le nœud et la bobèche.

    État : il manque les broches.

    Ensemble de 4 chandeliers d’autel [clocher, rez-de-chaussée] (ill. 20114001106NUC2A)

    2e moitié 19e s. Bronze et laiton dorés.

    Style néo-roman. Pied triangulaire bombé et ajouré, tige torsadée, nœud torique, bobèche, broche. Décor : palmettes et rinceaux romans sur les faces du pied, torsades sur la tige, palmettes d’acanthe sur la bobèche.

    Ensemble de 2 chandeliers d’autel (n° 1) [clocher, rez-de-chaussée] (ill. 20114001106NUC2A et 20114001107NUC2A)

    4e quart 19e s. Bronze et laiton dorés.

    Style néo-roman. Pied conique, tige tubulaire, nœud torique, bobèche en coupelle ajourée, broche. Décor : feuilles sur le pied, le nœud et la bobèche.

    Ensemble de 2 chandeliers d’autel (n° 2) [sacristie]

    2e moitié 19e s. Bronze et laiton dorés.

    Style classique. Pied circulaire godronné, tige cannelée, bobèche en vase godronné, binet.

    h = 30.

    Croix d’autel [sacristie]

    1er quart 20e s. Alliage argenté et doré.

    Bras tubulaires, décor végétal stylisé.

    h = 65.

    Ciboire [sacristie (en 1992)]

    1819-1838. Laiton doré, argent (coupe).

    Poinçons sur la coupe : moyenne garantie Paris 1819-1838 ; 1er titre Paris 1819-1838. Pas de poinçon de fabricant.

    [Objet repéré en 1992, non retrouvé en 2011.]

    Patène [sacristie]

    Milieu 20e s. Marie Joseph Jean Camille ARMAND-CALLIAT, dit ARMAND-CALLIAT fils, Lyon (poinçon en usage 1907-1967). Argent doré.

    Décor gravé : poisson dans les flots, panier de pains.

    d = 14,5.

    Poinçons : garantie gros ouvrages 1er titre départements 1838-1973 ; poinçon de fabricant (A C, une mouche, dans un losange horizontal).

    Thabor [clocher]

    2e moitié 19e s. Bois blanc doré sur apprêt crayeux.

    Plan rectangulaire, élévation galbée ; bas-relief en plâtre rapporté sur la face : Pélican mystique.

    Mauvais état.

    Ensemble de 2 plateaux de communion [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s. Cuivre doré.

    Plateau de communion [sacristie]

    2e moitié 19e s. Étain.

    Décor de style Louis XV.

    la = 21.

    Encensoir [sacristie]

    2e moitié 19e s. Laiton argenté.

    Style néoclassique. Pied circulaire, couvercle emboîtant. Décor fondu en relief et ajouré à l’emporte-pièce : feuilles et palmettes.

    h = 26.

    Navette à encens [sacristie]

    2e moitié 19e s. Bronze argenté.

    Décor (fondu dans la masse) sur le couvercle : urne fumante, bouquet de roses.

    h = 8.

    Croix : Christ en croix (n° 1) [nef, extrémité occidentale, mur nord] (ill. 20114001121NUC2A)

    Limite 19e s.-20e s. Plâtre polychrome, bois (croix).

    Croix en bois teinté ; Christ, titulus et gloire en plâtre peint, médaillons quadrilobés en plâtre doré avec les symboles des Évangélistes aux extrémités de la croix.

    h = 210 environ (croix).

    Croix : Christ en croix (n° 2) [clocher]

    Limite 19e s.-20e s. Plâtre polychrome, bois (croix).

    Mauvais état ; déposé.

    Ensemble de 5 bourses de corporal [sacristie]

    1ère moitié 20e s. Carton, lin, fil métal doré.

    Décor brodé en fil doré : monogramme I.H.S., croix.

    Conopée (n° 1) [sacristie]

    1ère moitié 20e s. Satin blanc, fil métal doré (passementerie).

    Décor peint à la gouache : fleurs.

    Conopée (n° 2) [sacristie]

    1ère moitié 20e s. Velours rouge, fil métal doré (passementerie).

    Étole (étole pastorale) [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s. Satin noir, fil métal argenté (passementerie).

    Décor d’application en fil argenté : croix.

    Ensemble de 15 ornements (chasuble, étole, bourse de corporal, étole, voile de calice) [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s. (sauf indication contraire).

    A. Damas de coton et soie blanc, tapisserie au petit point polychrome (croix dorsale et colonne pectorale de la chasuble), bougran de toile rouge (doublure), fil de soie rouge et or (passementerie). Décor (croix dorsale de la chasuble) : monogramme I.H.S., fleurs.

    B. Damas de coton et soie blanc, tapisserie au petit point blanche, jaune et rouge (croix dorsale et colonne pectorale de la chasuble), bougran de toile jaune (doublure), fil métal doré (passementerie, décor). Décor (croix dorsale de la chasuble) : monogramme I.H.S., couronnes et fleurs de lys.

    C. Damas de coton et soie blanc, bougran de toile jaune (doublure), fil métal doré (passementerie), fil de soie polychrome (décor). Décor brodé (croix dorsale de la chasuble) : monogramme I.H.S., fleurs.

    D. Damas de coton et soie blanc, bougran de toile jaune (doublure), fil de coton rouge et jaune-or (passementerie, décor). Décor (croix dorsale de la chasuble) : croix. 20e s.

    E. Drap lamé doré, bougran de toile rouge (doublure), fil métal doré (passementerie) et argenté (décor). Décor (croix dorsale de la chasuble) : Agneau mystique, rinceaux.

    F. Drap lamé doré, bougran de toile rouge (doublure), fil métal doré (passementerie) et argenté (décor). Décor (croix dorsale de la chasuble) : Agneau mystique.

    G. Velours de coton et soie rouge grenat, bougran de toile rouge (doublure), fil métal doré et fil de soie orangé (passementerie, décor). Décor (croix dorsale de la chasuble) : monogramme J.H.S.

    H. Damas de coton et soie rouge (vieux rose), bougran de toile rouge (doublure), fil métal doré (passementerie, décor). Décor brodé (croix dorsale de la chasuble) : monogramme J.H.S. dans une gloire.

    I. Damas de coton et soie violet, bougran de toile violet (doublure), fil métal argenté et fil de coton blanc (passementerie, décor). Décor brodé (croix dorsale de la chasuble) : monogramme I.H.S.

    J. Satin de coton et soie violet, bougran de toile violet (doublure), fil métal doré (passementerie, décor). Décor brodé (croix dorsale de la chasuble) : monogramme I.H.S., fleurs.

    K. Satin de coton et soie violet, bougran de toile jaune-or (doublure), fil de coton orangé (passementerie, décor). Décor brodé (croix dorsale de la chasuble) : monogramme I.H.S., fleurs.

    L. Satin de coton et soie vert, bougran de toile vert (doublure), fil métal argenté (passementerie, décor). Décor brodé (croix dorsale de la chasuble) : Agneau mystique sur le livre aux sept sceaux. Mauvais état.

    M. Damas de coton et soie noir, bougran de toile noire (doublure), fil métal argenté (passementerie, décor). Décor (croix dorsale de la chasuble) : monogramme I.H.S., rinceaux et chardons.

    N. Velours de coton et soie noir, bougran de toile noire (doublure), fil métal argenté (passementerie, décor). Décor (croix dorsale de la chasuble) : monogramme I.H.S.

    O. Velours de coton et soie noir, bougran de toile noire (doublure), fil métal argenté (passementerie, décor). Décor (croix dorsale de la chasuble) : motifs végétaux stylisés.

    Ensemble de 7 statues

    Limite 19e s.-20e s. Plâtre polychrome (sauf mention contraire).

    Saint Joseph et l’Enfant Jésus (collatéral nord ; h = 110 ; inv. 1906 : « 2 statues [...] St Joseph »). Sacré-Cœur (collatéral nord, autel ; h = 113 ; inv. 1906 : « 1 statue de Jésus Christ sur le maître-autel »). Notre-Dame de Lourdes (collatéral nord, autel ; h = 114 ; inv. 1906 : « Vierge de Lourdes à l’hotel [sic] de la Vierge »). Sainte Jeanne d’Arc (nef, à l’ouest ; h = 150 environ ; signature : « Ch. Desvergnes / M. Marron édit. Orléans »). Sainte Thérèse de Lisieux (plâtre blanc ; vers 1930 ; collatéral ; h = 97 ; signature : « fr. M. Bernard Richomme »). Immaculée Conception (plâtre blanc ; h = 71 ; d’après l’Immaculée Soult de Murillo ; sacristie). Saint Étienne (galerie extérieure nord [autrefois dans le chœur] ; plâtre blanc ; h = 143 ; la = 36,5 ; piédestal moderne en ciment ; ill. 20114001196NUC2A).

    Livre : missel romain [clocher] (ill. 20114001105NUC2A)

    1962. DESCLÉE ET COMPAGNIE.

    Reliure en cuir rouge, signets dorés en soie de couleur.

    Titre : « Missale romanum / Romae – Tornaci – Parisiis – Neo Eboraci / Typis Societatis S. Joannis Evangelistae / DESCLEE & SOCII / S. Sedis Apostolicae et S. Rituum Congregationis typographi / Printed in Belgium ». Frontispice : photogravure d’une mosaïque (chrisme entouré de colombes).

    _______________________________________________________________________

  • Extraits de la monographie paroissiale de 1887.

    AD Landes. 16 J 19. Monographie paroissiale, 1887.

    "Section 2e. Archéologie / 1ère partie : bâtiments religieux".

    "Au haut de la nef principale se trouve l’autel du patron, St Étienne, et au haut de la nef du bas-côté, l’autel de St Eutrope, sur le tabernacle duquel une statue de la Vierge, l’église n’ayant pas d’autel spécial pour elle."

    Autel retable principal "en bois sculpté et doré".

    L’église possède deux cloches. La plus grande, de 90 cm de diamètre, porte l’inscription : "Saint Étienne priez pour nous. Charles Dulau desservant. / Pierre Soussotte maire. Delestan fondeur à Dax 1861. / Parrain Mr Charles Le Quien de La Neufville. Marraine Hélène Camiade née Renaud-Magues". La petite cloche de 73 cm de diamètre, porte : "O Marie conçue sans péché priez pour nous. Charles Dulau desservant. / Pierre Soussotte maire. Delestan fondeur à Dax 1861. / Parraine Mr Étienne Larrieu. Marraine Mlle Marie Germaine Duvignau ".

    _______________________________________________________________________

  • Extraits d'archives concernant le mobilier et la réfection de l'église, 1841-1932.

    AD Landes. 2 O 1457. Église, presbytère, cimetière, 1817-1932.

    1841 : projet de refonte des cloches, non exécuté.

    1848 : projet de reconstruction de l’église ; abandonné au profit d’une simple réfection.

    1853 : nouveau projet de refonte des cloches par François-Dominique Delestan, fondeur à Dax (devis : 423 fr.). Il ne sera exécuté qu’en 1861.

    1857-1860 : reconstruction du clocher par l’architecte Legrand.

    1932 : refonte d’une cloche par le fondeur Fourcade de Tarbes.

    _______________________________________________________________________

Références documentaires

Documents d'archives
  • Monographie paroissiale, 1887.

    Archives départementales des Landes : 16 J 19
  • 2 O 1457 (Église, presbytère, cimetière, 1817-1932

    Archives départementales des Landes : 2 O 1457
  • Église et presbytère : projet de réparation et de transfert de l'église, location du presbytère, 1849-1907.

    Archives départementales des Landes : 70 V 238/3
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique, 8 mars 1906.

    Archives départementales des Landes : 70 V 238/5
Documents figurés
  • Verrière (détruite après 1992).

    Archives départementales des Landes : 1338 W art. 54 / canton de Dax sud
  • Confessionnal (en 1992).

    Archives départementales des Landes : 1338 W art. 54 / canton de Dax sud
  • Croix : Christ en croix (en 1992).

    Archives départementales des Landes : 1338 W art. 54 / canton de Dax sud
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe