Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-André

Le mobilier de l'église paroissiale Saint-André

Dossier IM40005452 réalisé en 2014

Fiche

Parties constituantes non étudiées lambris de demi-revêtement, bénitier, clôture des fonts baptismaux, lutrin à armoire, chaise d'église, banc de fidèles, armoire de sacristie, pupitre d'autel, thabor, plateau de communion, plat à quêter, encensoir, navette à encens, chandelier d'église, ornement, statue, estampe
Aire d'étude et canton Mugron
Localisation Commune : Bergouey

La petite église de Bergouey a conservé une partie importante de son mobilier d'Ancien Régime, en premier lieu le maître-autel et son retable de la fin du XVIIe ou du début du XVIIIe siècle, avec sa toile inspirée de Le Brun et ses deux statues à l'effigie des saints André et Loup, patrons principal et secondaire de la paroisse. Du XVIIIe siècle datent aussi un ensemble de fauteuil et fausse-stalle de célébrant, ainsi qu'un coffre de fabrique et la vasque d'un bénitier de marbre. L'autel secondaire, originellement dédié à l'ermite saint Gilles, fut affecté au culte de la Vierge en 1851 et en grande partie refait à cette occasion par le décorateur mugronnais Tiburce Meyranx, à l'exception de son tabernacle en bois doré, seul élément conservé du meuble du XVIIIe siècle. Après le rétablissement du culte consécutif au Concordat de 1801, quelques acquisitions viennent compléter l'ensemble mobilier, notamment un meuble de sacristie de style Louis XV tardif, une clôture de chœur à balustres et des fonts baptismaux en marbre des Pyrénées, ainsi que plusieurs pièces en bois doré au décor identique formant ensemble (garniture du maître-autel, croix de procession, lampe de sanctuaire). Le vestiaire et les vases sacrés sont presque entièrement renouvelés à la fin du XIXe siècle, ces derniers auprès d'orfèvres parisiens (J.-B. A. Martin) et lyonnais (Favier frères) - la sacristie conserve toutefois un ciboire en argent de la fin du XVIIe siècle. La pose de verrières colorées par un verrier toulousain est prévue pour la fin de l'année 2014.

Auteur(s) Auteur : Bès Antoine Pierre Augustin,
Antoine Pierre Augustin Bès (1807 - )

Né à Paris le 31.3.1807. Imprimeur-éditeur à Paris (11, rue Gît-le-Cœur puis 17, quai des Grands-Augustins), associé successivement à son beau-père Jean-François Dubreuil de 1838 à 1840, puis à son beau-frère Gabriel François Dubreuil (source : École nationale des chartes, dictionnaire des imprimeurs-lithographes du XIXe siècle, http://elec.enc.sorbonne.fr/imprimeurs/node/21878).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
imprimeur-éditeur, signature
Auteur : Dubreuil Gabriel François,
Gabriel François Dubreuil (1818 - )

Né à Paris le 30.11.1818. Imprimeur-éditeur à Paris (11, rue Gît-le-Cœur puis 17, quai des Grands-Augustins), succède 26.2.1840 à son père Jean-François Dubreuil en association avec son beau-frère Antoine Bès. Breveté taille-doucier en 1852 (source : École nationale des chartes, dictionnaire des imprimeurs-lithographes du XIXe siècle, http://elec.enc.sorbonne.fr/imprimeurs/node/22248).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
imprimeur-éditeur, signature

Annexes

  • Extraits de documents concernant l'église de Bergouey et son mobilier

    Extraits de documents concernant l'église de Bergouey et son mobilier (AD Landes, 2 O 287) :

    - 1851 (juillet) : projet de reconstruction de l'autel de saint Gilles dans le collatéral nord. Il "doit être rétabli à neuf" ; "on a fait faire un plan pour la reconstruction de cet autel" ; il serait "fait tout en plâtre" pour 130 francs. Dessin de l'autel projeté avec son retable, par Tiburce Meyranx, de Mugron. Des travaux ont déjà été effectués "à l'autel de saint André" (id est : au maître-autel).

  • Liste des oeuvres non étudiées

    Lambris de demi-revêtement [chœur]

    1er quart 19e s. (?). Chêne teinté.

    Régnant autrefois sur le pourtour du chœur, le lambris est en 2014 limité à deux panneaux du côté nord, incluant la porte de la sacristie.

    h = 210,5.

    [N° 21, inv. 1906 : "Boiseries entourant le sanctuaire, scellées, avec 1 siège".]

    Paire de bénitiers d'applique [collatéral nord et tribune occidentale]

    18e s. (?). Pierre, brique (encadrement du bénitier du collatéral).

    Vasque circulaire (bénitier du collatéral) ou grossièrement rectangulaire (bénitier de la tribune), à demi encastrée dans le mur.

    Bénitier du collatéral : h = 31 ; d = 22. Bénitier de la tribune : h = 15 ; la = 27.

    Clôture des fonts baptismaux [vaisseau principal, mur sud, à l'ouest] (ill. 20144001519NUC2A)

    1er quart 19e s. Chêne et pin teintés faux bois, fer forgé.

    Battant unique à partie inférieure pleine et partie supérieure à claire-voie (8 barreaux de section carrée, posés de champ) ; taquet et plaque en fer forgé et découpé.

    h = 220 ; la = 124.

    Lutrin à armoire [chœur] (ill. 20144001542NUC1A)

    19e s. Chêne teinté.

    Pupitre double fixe, sur toge octogonale encastrée dans une armoire parallélépipédique sur plinthe.

    h = 145 ; la = 47,5 (armoire) ; la = 50 (pupitre).

    Chaise d'église [chœur (en 1992)]

    19e s. Bois.

    Dossier ajouré à deux colonnettes tournées en balustre.

    Initiales (gravées sur la traverse supérieure du dossier) : H + B.

    h = 90 ; la = 42.

    Ensemble de 13 bancs de fidèles [nef]

    19e s. Bois feuillu.

    Bancs à dossier et accotoirs.

    h = 78 ; la = 250.

    Armoire de sacristie [sacristie]

    2e moitié 19e s. Pin ou sapin teinté faux chêne.

    Deux battants (originellement vitrés).

    h = 195 ; la = 105.

    Pupitre d'autel [sacristie] (ill. 20144001414NUC2A)

    Milieu 19e s. Bois fruitier.

    Pupitre mobile, à sommet cintré à oreilles, avec tablette, soutenu par deux consoles en volute découpées.

    h = 48 ; la = 34,5.

    Thabor [collatéral nord, autel de la Vierge] (ill. 20144001533NUC2A)

    Milieu 19e s. Bois blanc doré à la feuille d'or.

    Thabor de plan rectangulaire et d'élévation en talon renversé ; décor rapporté en plâtre ou stuc : Agneau mystique sur le livre aux sept sceaux (argenté, sur la face), trophées liturgiques (sur les côtés), cartouches rocaille à coquille (aux angles), frises de rinceaux, d'oves et dards.

    la = 38.

    [Sert de support à une statue de l'Immaculée Conception sur l'autel de la Vierge.]

    Plateau de communion [sacristie]

    2e moitié 19e s. Cuivre doré.

    Forme ovale.

    l =20 ; la = 13,5.

    Paire de plats de quête [sacristie]

    19e s. Bois fruitier.

    Forme circulaire.

    d = 20,5.

    Encensoir [sacristie]

    2e moitié 19e s. Laiton argenté.

    Style classique. Pied circulaire, couvercle emboîtant. Décor fondu : godrons (réserve, couvercle).

    h = 22.

    Navette à encens [sacristie]

    2e moitié 19e s. Bronze argenté.

    Style classique. Pied circulaire, coupe en forme de nef. Décor fondu : urne fumante, bouquet de roses (couvercle).

    h = 7 ; la = 12,5.

    Paire de chandeliers à branches d’église [collatéral nord, autel de la Vierge]

    4e quart 19e s. Cuivre rouge et faux albâtre.

    Candélabres à trois lumières (bobèches et binets) ; nœud et bague en faux albâtre.

    h = 32.

    Ensemble de 7 ornements (complets : chasuble, étole, manipule, bourse de corporal, voile de calice) [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s.

    A. Damas de coton et soie blanc, bougran de coton jaune-or (doublure), fil métal doré (passementerie, décor). Décor brodé (croix dorsale de la chasuble) : monogramme IHS, épis de blé, feuilles de vigne et vrilles. Ill. 20134001543NUC1A.

    B. Damas de coton et soie blanc, bougran de coton rouge (doublure), fil métal doré (passementerie), fil de coton orangé (décor). Décor brodé (croix dorsale de la chasuble) : monogramme IHS en onciales gothiques. Mauvais état en 1992 (déchirures, taches), détruit entre 1992 et 2014. Ill. 20134001550NUC1A.

    C. Drap lamé doré, bougran de coton rouge (doublure), fil métal doré (passementerie, décor). Décor brodé (croix dorsale de la chasuble) : monogramme I.H.S. en onciales gothiques entouré de tiges fleuries de roses. Ill. 20134001547NUC1A.

    D. Damas de coton et soie rouge ou vieux rose (croix dorsale), fil métal doré (passementerie, décor). Décor de fond du damas : grandes roses épanouies ou en bouton. Décor broché (croix dorsale de la chasuble) : monogramme IHS dans une gloire, tiges fleuries enroulées en rivière. 2e moitié 19e s. Détruit entre 1992 et 2014. Ill. 20134001551NUC1A.

    E. Damas de coton et soie violet, bougran de toile violette (doublure), fil de soie argenté (passementerie). Décor de fond du damas : rinceaux de vigne avec grappes et feuilles, fleurettes. Détruit entre 1992 et 2014. Ill. 20134001548NUC1A.

    F. Satin de coton et soie violet, bougran de toile violette (doublure), fil métal argenté (passementerie). Décor du galon : rinceaux de vigne. Détruit entre 1992 et 2014. Ill. 20134001545NUC1A.

    G. Damas de coton vert, bougran de toile verte (doublure), fil métal argenté (passementerie). Décor de fond du damas : grandes roses épanouies ou en bouton. Ill. 20124001544NUC1A.

    Ensemble de 3 statues (statuettes)

    Limite 19e s.-20e s. Plâtre polychrome (sauf mention contraire).

    Saint Joseph à l'Enfant (sacristie ; plâtre blanc ; h = 33). Sacré-Cœur (sacristie ; h = 65). Sainte Thérèse de Lisieux (collatéral nord ; h = 80 ; sur console en plâtre polychrome à motifs de feuilles de chardon).

    Estampe (lithographie) : Sacré-Cœur de Jésus [sacristie]

    Après 1840. Antoine BÈS et Gabriel François DUBREUIL, Paris. Papier, bois, verre.

    Lithographie en noire et blanc, sous verre, dans un cadre en bois peint en noir.

    Cadre : h = 67,5 ; la = 53.

    Titre (trilingue) : Sacré-Cœur de Jésus / Corazon Sagrado de Jesus / The Sacred Heart of Jesus. Lettre (sous le trait carré) : A Paris, chez Bès et Dubreuil, imp. édit. Quai des Gds Augustins. 17 - Déposé. Inscription (manuscrite à l'encre noire, sous le titre) : Sacré Cœur de Jésus ayez pitié de nous.

    État : papier sale et déchiré en partie haute.

    [Antoine Bès, né à Paris le 31.3.1807, imprimeur-éditeur à Paris (11, rue Gît-le-Cœur puis 17, quai des Grands-Augustins), associé successivement à son beau-père Jean-François Dubreuil de 1838 à 1840, puis à son beau-frère Gabriel François Dubreuil, né à Paris le 30.11.1818.]

    ___________________________________________________________________________________________________________

Références documentaires

Documents d'archives
  • Église, 1823-1936.

    Archives départementales des Landes : 2 O 287
  • Demandes d'érection en succursale de l'annexe de Bergouey (1842, 1851).

    Archives départementales des Landes : 70 V 45/2
  • Demande de secours pour l'acquisition d'une cloche (1877).

    Archives départementales des Landes : 70 V 45/6
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique, 5 mars 1906.

    Archives départementales des Landes : 70 V 93/9
Documents figurés
  • Lutrin. Diapositive, 1992.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 190
  • Ornement blanc (n° 1). Diapositive, 1992.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 190
  • Ornement blanc (n° 2). Diapositive, 1992.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 190
  • Ornement doré. Diapositive, 1992.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 190
  • Ornement vert. Diapositive, 1992.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 190
  • Ornement rouge. Diapositive, 1992.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 190
  • Ornement violet (n° 1). Diapositive, 1992.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 190
  • Ornement violet (n° 2). Diapositive, 1992.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 190
Bibliographie
  • CABANOT Jean, MARQUETTE Jean-Bernard, SUAU Bernadette. Guide pour la visite de quelques églises anciennes de Chalosse. Amis des Églises anciennes des Landes. Dax : Barrouillet, 1987.

    p. 14-15

Liens web

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe