Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Notre-Dame

Le mobilier de l'église paroissiale Notre-Dame

Dossier IM40006582 réalisé en 2016

Fiche

Parties constituantes non étudiées croix de cimetière, tombeau, plaque commémorative, verrière, confessionnal, prie-Dieu, lustre d'église, chandelier d'autel, sonnette d'autel, patène, navette à encens, goupillon, chandelier d'église, étole, ornement, voile huméral, statue, livre
Aire d'étude et canton Saint-Sever
Localisation Commune : Audignon

Au contraire de nombreuses églises chalossaises réaménagées au XIXe siècle, Notre-Dame d'Audignon a conservé une part importante de son mobilier et de son décor porté d'Ancien Régime. Elle possède en outre deux rares témoins de l'aménagement ecclésial au Moyen Âge : un autel en pierre datable de la seconde moitié du XIIe siècle (et donc presque contemporain de l'édifice roman lui-même), et surtout un retable-refend du XVe siècle, découvert incidemment en 1962 et qui constitue un unicum pour le patrimoine religieux landais. Des fonts baptismaux et bénitiers d'applique de la fin du XVe ou du début du XVIe siècle complètent ces vestiges.

Les deux derniers siècles de l'Ancien Régime sont également bien représentés par des ensembles mobiliers de qualité. L'autel de sainte Catherine comporte un tabernacle monumental (provenant sans doute d'un maître-autel) attribuable à l'atelier de Jean Ier Ferrère et datable des années 1650-1660. La chaire à prêcher en pierre (autre rareté pour la Chalosse) a été construite en 1718 par le maçon Pierre Duplantier, dit Bibé. Peu après, la fabrique commande un nouveau maître-autel à retable, exécuté en 1724-1725 par le sculpteur saint-severin Chadel, doré deux ans plus tard par Jean Dutour et orné de l'un des deux antependia en cuir gaufré repérés dans le département des Landes. Le meuble, destiné à masquer le vieux retable gothique, a été déplacé dans le collatéral sud après la redécouverte de ce dernier. D'autres aménagements sont réalisés dans le courant du XVIIIe siècle : lambris et stalles du chœur par le menuisier saint-severin Jean-Baptiste Gigun en 1761 (aujourd'hui déplacés dans le bas-côté avec le retable de Chadel) ; nouvel autel de saint Michel, avec tableau exécuté en 1777 par le peintre auscitain Jean-Baptiste Smets, pour le collatéral nord ; autel et tableau (d'après Antoine Dieu) dédiés à sainte Catherine dans le collatéral sud. Ce dernier est complété en 1848 par un retable inspiré de celui de saint Michel et dû au menuisier Raymond Lagarde.

L'église traversa la Révolution sans dommages. Aussi les ajouts effectués aux XIXe et XXe siècles n'ont-ils modifié l'ensemble mobilier qu'à la marge. La plupart résultent de dons des propriétaires successifs du château de Captan, les Captan, les Galard et les Bernou de Rochetaillée. Ils incluent quelques œuvres plastiques de qualité, comme un buste de Christ d'Auguste Clésinger (vers 1867) et un tableau du peintre académique Édouard Sain (L'Étoile du matin, 1895), ainsi que des pièces de mobilier civil (fauteuil Louis XV, banquettes Restauration et lustre de cristal). Une plaque apposée dans le collatéral sud rappelle la mémoire des donateurs. Les autres acquisitions concernent le vestiaire, entièrement constitué au tournant des XIXe et XXe siècles, sans doute avec l'aide des marquis de Galard (l'un des ornements liturgiques porte leurs armes brodées), et les vases sacrés, œuvres d'orfèvres parisiens (Pierre-Henry Favier) et lyonnais (Favier frères). Les deux cloches datent de la même époque : la première - refonte d'une cloche payée 689 livres le 17 mars 1779 au fondeur espagnol Manuel Corrales - exécutée par le Tarbais Ursulin Dencausse en 1889, la seconde par son fils Jean-Louis Ursulin en 1911.

Auteur(s) Auteur : L'Art du Vitrail,
L'Art du Vitrail

Atelier de fabrication de verrières, fondé à Bordeaux par Michel Gaston, repris en 2009 par Jean-François Bordenave-Clamouse (né à Bordeaux le 26 mai 1945).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
atelier, attribution par source
Auteur : Rouillard Pierre,
Pierre Rouillard

Fabricant de statues à Angers dans la première moitié du XXe siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant de statues, signature
Auteur : Richomme Louis, dit(e) frère Marie-Bernard,
Louis Richomme , dit(e) frère Marie-Bernard

Né à Vire en 1883, mort à Soligny en 1975. Trappiste.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur, auteur du modèle, signature
Auteur : Perisse frères,
Perisse frères

Imprimeurs-éditeurs à Lyon (49, rue Mercière et 60, rue Centrale) au XIXe siècle. Librairie fondée vers 1759-1760 par les fils d'Antoine I ou d'André Perisse : Antoine II dit l'aîné (mort en 1812), reçu libraire en 1760, Jean-Marie Perisse (mort en 1834) et Jean-André Perisse-Duluc (1738-1800). S'y adjoint avant 1774 une imprimerie que dirigeront Antoine II, breveté en juillet 1810, puis Antoine III (1787-1860), fils de Jean-Marie. Imprimerie du Roi à Lyon de 1814 à 1830. Maison rachetée en 1868 par Louis Lecoffre pour la librairie, cédée ensuite à Vitte & Lutrin, par Jules Nicolle, pour l'imprimerie. De 1779 à 1818, travaillent fréquemment en association avec, successivement à Paris : Louis-Henri Perisse dit le jeune (de 1779 à 1799 env.), sa veuve (de 1800 à 1806 env.), puis Louis-Antoine Perisse et Marc-Charles Compère libraires associés (de 1806 à 1818). De 1819 à 1824, avant l'établissement de la maison de Paris, travaillent en association avec le libraire parisien Méquignon fils aîné (dit aussi "junior") (source : site de la BnF, adrsse URL : http://data.bnf.fr/12295341/freres_perisse/)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
imprimeur-éditeur, signature
Auteur : Desclée, Lefebvre et Compagnie,
Desclée, Lefebvre et Compagnie

Desclée, Lefebvre et Compagnie, imprimeurs-éditeurs à Tournai.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
imprimeur-éditeur, signature
Auteur : Mame Alfred,
Alfred Mame (1811 - 1893)

Éditeur à Tours.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
imprimeur-éditeur, signature
Auteur : Mame Alfred et fils,
Mame Alfred et fils

Maison d'édition à Tours (voir Mame Alfred).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
imprimeur-éditeur, signature
Auteur : Laîné Adolphe ; Havard J.,
Laîné Adolphe ; Havard J.

Imprimeurs-éditeurs à Paris (19, rue des Saints-Pères).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
imprimeur-éditeur, signature
Auteur : Corrales Manuel,
Manuel Corrales

Fondeur de cloches d'origine espagnole (né à Dorsabit dans la province de Guipuzcoa), dont l'activité dans les Landes est attestée entre 1749 (Nerbis) et 1779 (Audignon).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur de cloches, attribution par source

Annexes

  • Œuvre déplacée

    Ciboire. Argent et laiton argenté. Par Jean-Baptiste Simon Lefranc, Paris, 1798-1809. Déplacé à l'église abbatiale de Saint-Sever, chef-lieu du canton réf. IM40006205).

  • Liste des œuvres non étudiées

    Croix de cimetière [cimetière, au sud du chevet de l'église] (ill. 20164001598NUC2A)

    19e s. Pierre (grès ?).

    Socle parallélépipédique en forme de dé, mouluré en quart-de-rond (base) et en cavet (corniche), sur degré carré ; colonne à fût lisse, chapiteau-gorgerin et abaque amortie d'une croix pattée en ronde bosse.

    Plaque en marbre blanc (apposée ultérieurement sur la face sud) : Abbé LABORDE / ancien Curé d'Audignon / 1824-1895 / P.P.L. [la dalle funéraire de l'abbé est accolée à la base de la croix].

    Tombeau de la famille Cabiro [cimetière, au sud du chevet de l'église] (ill. 20164001599NUC2A, 20164001600NUC2A, 20164001601NUC2A)

    2e moitié 19e s. Calcaire, fer forgé et fonte (clôture).

    Petit enclos funéraire entouré d'une clôture à barreaux de fer et piques en fonte, encastrée dans une bordure en pierre ; à la tête de l'enclos, une stèle parallélépipédique en calcaire amortie d'une croix tréflée en ronde bosse.

    Épitaphe (gravée sur la face sud, en grande partie illisible) : ICI REPOSENT / MARIE... CABIRO / NÉE LE... 1838 / DÉCÉDÉE LE 13 SEPTbre 194... [...] / ... CABIRO / 1833-1879 / ...OUÉ CAPITAINE / CHEVALIER DE LA LÉGION D'HONNEUR / 1838-1926.

    Plaque commémorative [collatéral nord, mur ouest]

    Limite 20e s.-21e s. Marbre blanc.

    Plaque rectangulaire horizontale. Inscription gravée et dorée : +m BENEDICTUS QUI VENIT. / ALFONS-MARIA CARDINAL STICKLER / CONSEILLER DES PAPES / PRÉFET - BIBLIOTHÈQUE VATICANE / PÈLERIN DE N.D. D'AUDIGNON / AD PERPETUAM MEMORIAM.

    h = 40 ; la = 65,5.

    [Le prélat autrichien Alfons Maria Stickler (Neunkirchen 23.8.1910 - Rome 12.12.2007), archevêque titulaire de Bolsena en 1983, fut créé cardinal le 25 mai 1985 et devint bibliothécaire et archiviste de la Sainte Église le surlendemain. Voir sa notice sur le site "The Cardinals of the Holy Roman Church" : http://www2.fiu.edu/~mirandas/bios1985.htm#Stickler]

    Ensemble de 11 verrières [chœur, collatéraux]

    4e quart 20e s. L'Art du Vitrail, Bordeaux. Verre transparent coloré, plomb (réseau).

    Abside (baie 0) : une verrière à motifs inspirés des verrières d'Aubazine. Chœur (baies 1 à 4) : quatre verrières en plein cintre, à motifs géométriques (deux très étroites [baies 1 et 2], les deux autres larges [baies 3 et 4]). Collatéraux (baies 5 à 10) : six verrières en arc brisé, à losanges en camaïeu de blanc, jaune pâle, rosé et orangé.

    [Verrières créées par l'atelier L'Art du Vitrail, fondé à Bordeaux par Michel Gaston, repris en 2009 par Jean-François Bordenave-Clamouse (Bordeaux, 26.5.1945) (réf. : Le vitrail dans les églises des Landes, 2012, p. 85).

    Confessionnal (n° 1) [collatéral nord]

    1ère moitié 19e s. Chêne teinté faux bois et ciré.

    Style classique. Trois loges sur plan rectangulaire ; loge centrale saillante, battant en plein cintre avec panneau plein orné d'une moulure cintrée à oreilles et claire-voie à quatre barreaux tournés ; loges latérales ouvertes à linteau cintré sur consoles, avec accotoir, agenouilloir et guichet à jalousie. Décor : croix et deux pommes en amortissement de la loge centrale.

    h = 229 (sans la croix sommitale) ; la = 200 ; pr = 100.

    Confessionnal (n° 2) [collatéral sud]

    2e moitié 19e s. Chêne teinté faux bois et ciré.

    Style néogothique éclectique. Trois loges sur plan rectangulaire ; loge centrale saillante, battant en arc brisé avec claire-voie à deux lancettes et oculus quadrilobé ajouré ; loges latérales ouvertes à linteau en arc brisé, avec accotoir, agenouilloir et guichet à jalousie. Décor : pointes de diamant en relief sur la partie pleine du battant de la loge centrale et dans les écoinçons supérieurs ; frise faîtière découpée et croix sommitale à croisée ajourée en losange.

    h = 231 (sans la croix sommitale ; avec la croix : h = 286).

    Prie-Dieu [collatéral nord, à l'est]

    4e quart 19e s. Chêne teinté faux bois et ciré.

    Agenouilloir presque carré ; accotoir sur pieds tournés en colonnettes baguées, avec panneau de fond ajouré (croix) et pupitre à casier abattant.

    h = 92 ; la = 58 ; pr = 64.

    Lustre d'église [vaisseau central]

    4e quart 19e s. Bronze, verre transparent taillé à facettes.

    Dix lumières sur un seul rang, à bobèches en verre.

    État : électrifié.

    Paire de chandeliers d'autel [sacristie]

    4e quart 19e s. Bronze (autrefois argenté).

    Base circulaire godronnée, tige en balustre à trois nœuds, bobèche en vase godronné.

    h = 26 ; d = 13,7 (base).

    Sonnette d’autel [sacristie]

    2e quart 20e s. Bronze et acier chromé.

    Carillon à quatre timbres.

    h = 16,5 ; la = 19.

    Patène [sacristie] (ill. 20164001486NUC2A)

    1819-1838. Orfèvre parisien. Argent doré.

    Ombilic saillant. Décor gravé : monogramme IHS, croix, cœur percé de trois clous dans une couronne d'épines.

    d = 16,5 ; d = 8 (ombilic).

    Poinçons : 1er titre et moyenne garantie Paris 1819-1838 ; poinçon de fabricant (partiellement illisible) : lettre A (?) à gauche, lettre C à droite, & en haut, motif non identifié en bas (losange vertical).

    État : bord enfoncé en trois endroits.

    Navette à encens [sacristie]

    2e moitié 19e s. Bronze argenté.

    Forme en nef ; décor (fondu) : urne fumante et bouquet de roses (couvercle).

    h = 7,5 ; la = 13.

    Goupillon [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s. Laiton doré.

    Manche soudé.

    l = 24,5.

    Ensemble de 4 chandeliers d'église [collatéraux, autels de saint Michel et de sainte Catherine]

    2e moitié 19e s. Laiton et bronze dorés.

    Style néogothique. Base tripode, tige en vase à panse ovoïde et anses en crosse, bouquet de sept lumières (trois niveaux plus une lumière sommitale). Décor : monstres cynocéphales ailés, rinceaux et pommes de pin (base), feuilles de vigne (tige), lys, épis de blé, grappes de raisin et feuilles de vigne en laiton découpé (bouquet de lumières).

    h = 1075 ; la = 40 (bouquet) : la = 18,5 (base).

    Étole pastorale [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s. Drap lamé doré, filé or (passementerie, décor).

    Ensemble de 4 ornements [sacristie] (ill. 20114000539NUC2A, 20114000540NUC2A et 20114000541NUC2A)

    Limite 19e s.-20e s.

    A. Satin moiré de coton et soie blanc, fil métal doré (passementerie, décor). Décor (croix dorsale à redents et orfrois de la chasuble) : tiges fleuries de lys et de roses. Motif du galon : épis de blé, grappes de raisin, feuilles de vigne.

    B. Damas de coton et soie violet, bougran de toile violette (doublure), filé argent (passementerie). Motif de fond du damas : passiflores. Motif du galon : feuilles d'acanthe et fleurettes.

    C. Damas de coton et soie violet, bougran de toile violette (doublure), tapisserie au point (croix dorsale de la chasuble et orfrois), fil de soie violet et blanc (passementerie). Motif de fond du damas : passiflores et grenades dans des quadrilobes. Décor (croix dorsale en tapisserie) : monogramme IHS sur fond violet.

    D. Damas et velours de coton et soie noir, bougran noir (doublure), fil métal argenté (passementerie, décor). Motif de fond du damas : grands lys épanouis, épis de blé, grappes de raisin. Motif du galon : as de pique et chevrons. État : manquent la chasuble, la bourse et la voile, seuls sont conservés l'étole et le manipule).

    Voile huméral [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s. Drap lamé doré, tissu synthétique (doublure), fil métal doré (passementerie).

    Très mauvais état.

    Ensemble de 2 statues

    Limite 19e s.-20e s. Plâtre blanc.

    Saint Antoine de Padoue (vaisseau central, 1er pilier nord, face ouest ; sur console en plâtre blanc ornée de deux angelots, de lys et de roses). Sainte Thérèse de Lisieux (vaisseau central, 1er pilier nord, face ouest ; h = 119 ; signature : "fr. M. Bernard" [Louis Richomme, en religion Frère Marie Bernard] ; cachet de fabricant sur le socle à gauche : ROUILLARD STAT. / ANGERS ; sur console en plâtre blanc ornée d'enroulements végétaux en crosse et d'un médaillon ovale avec un bouquet de trois roses ; ill. 20174000735NUC2A).

    Ensemble de 6 livres [sacristie]

    A. Missel romain (n° 1). PERISSE frères, Lyon, 1854. Reliure en cuir brun, dos à cinq nerfs, décor à la moresque doré au fer sur les plats, tranches dorées. Page de titre : "Missale romanum [...] / Apud Perisse Fratres bibliopolas / SS. D.D. S. Papae et Em. cardinalis archiepiscopi Lugdunensis typographos / Lugduni / in priori domo / via Mercatoria, 49, et via Centrali, 60. // Parisiis, / in recentiori domo / via Sancti Sulpitii, 38 / MDCCCLIV".

    B. Missel romain (n° 2). DESCLÉE, LEFEBVRE et Compagnie, Tournai, 1895. Reliure en toile rouge, dos à cinq nerfs. Titre : "Missale romanum [...] / Tornaci Derviorum, / Sumptibus et Typis Societatis S. Joannis / Evangelistae, Desclée, Lefebvre et Sociorum / Pont. Edit. / 1895". Frontispice (chromolithographie) : Messe de saint Grégoire. [Sept autres exemplaires étudiés dans les Landes, dont un à l'église de Fargues.]

    C. Missel romain (n° 3). Alfred MAME, Tours, 1895. Reliure en cuir rouge, dos à cinq nerfs, décor doré au fer sur les plats (croix fleuronnée et rayonnante) et le dos (cartouches à feuilles). Page de titre : "Missale romanum [...] / Turonibus / Typis A. Mame, typographi / Illustrissimi ac Reverendissimi cardinalis archiepiscopi, et cleri / MDCCCXCV".

    D. Missel romain (n° 4). Alfred Mame et fils, Tours, 1925. Reliure en cuir rouge, dos à cinq nerfs, décor doré au fer sur les plats (croix fleuronnée et rayonnante) et le dos (cartouches à feuilles). Titre : « Missale romanum [...] Turonibus / typis Alfredi Mame et filiorum / Sanctae Sedis Apostolicae et Sacrae rituum Congragationis / typographum » ; autorisation d'imprimer : MCMXXV. Armoiries du pape Pie XI. Frontispice (photogravure) : Adoration des bergers (d'après Vélasquez).

    E. Missel romain (n° 5). Alfred Mame et fils, Tours, 1932. Reliure en cuir rouge, dos à cinq nerfs, décor doré au fer sur les plats (croix fleuronnée et rayonnante) et le dos (cartouches à feuilles). Titre : « Missale romanum [...] Turonibus / typis Alfredi Mame et filiorum / Sanctae Sedis Apostolicae et Sacrae rituum Congragationis / typographum » ; autorisation d'imprimer : MCMXXXII. Armoiries du pape Pie XI. Frontispice (photogravure) : Adoration des bergers (d'après Vélasquez).

    F. Rituel romain. Adolphe LAINÉ et J. HAVARD, Paris, 1866. Titre : « RITUALE ROMANUM / Pauli V Pontificis Maximi / jussu editum / et a Benedicto XIV / auctum et castigatum / CUM CANTU / Juxta traditionem accurate emendato / cui accedunt varia supplementa ad usum provinciae Auscitanae / ill. ac RR. D.D. Archiepiscopi / Franc. Aug. DELAMARE / Jussu edita / [trophée pontifical] / PARISIIS / Apud Ad. Lainé et J. Havard / 19, via Sanctium Patrum / DINIAE / Apud / Socios pro cantu romano / MDCCCLXVI ». Reliure en toile noire (mauvais état).

    _______________________________________________________________________

Références documentaires

Documents d'archives
  • Église, réparations (1835-1836, 1840, 1846, 1854, 1889-1890, 1905).

    Archives départementales des Landes : E dépôt 17/2 M
  • Fabrique, inventaire des biens (1905-1906).

    Archives départementales des Landes : E dépôt 17/1 P 1
  • Fabriques : budgets, comptes (1894-1903).

    Archives départementales des Landes : E dépôt 17/1 P 2
  • Legs Lamothe, de Captan et Claverie à l'église (1850, 1857-1858, 1878).

    Archives départementales des Landes : E dépôt 17/1 P 3
  • Réponse à la circulaire de mai 1905 concernant les bâtiments ; secours pour réparation de l'église et refonte d'une cloche (1846, 1886).

    Archives départementales des Landes : 70 V 18/3
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique (1906).

    Archives départementales des Landes : 70 V 18/5
  • Dons et legs à la fabrique (1811-1885) : Saint-Genez (vers 1811), Jean Saint-Genez dit Cé (1811), Jean Daugreilh (1844), Jeanne Pancaut veuve Lamothe (1837), Marie-Anne de Larhède veuve de Jean Castaignos-Guibat (1846), Rose-Philippe-Hippolyte, marquis de Galard (1877), Jean-Pierre Fauthoux (1885).

    Archives départementales des Landes : 70 V 18/6
  • Registre de délibérations du conseil de fabrique (1842).

    Archives paroissiales, Audignon
  • Dossier de pré-inventaire de l'église d'Audignon, 1969.

    Service du patrimoine et de l'Inventaire, région Aquitaine
Périodiques
  • "Recherches historiques sur l'influence du protestantisme dans la province d'Auch pendant la seconde moitié du XVIe siècle. Procès-verbal de l'état des églises du diocèse d'Aire en vertu des Lettres clauses de Charles IX, roy de France, en date du 5 octobre 1571", Bulletin du Comité d'Histoire et d'Archéologie de la province ecclésiastique d'Auch (Revue de Gascogne), t. 1, 1860.

    p. 459
  • CAZAURAN Jean-Marie (abbé). "Pouillé du diocèse d'Aire", Bulletin de la Société de Borda. Dax, 1884, p. 21-34, 97-119, 201-216 ; 1885, p. 131-162, 229-244, 255-286 ; 1886, p. 1-29, 281-283.

    p. 104, 114, 202, 209-210
  • LAPEYRE André. "Audignon village de Chalosse : l'église Notre-Dame de l'Assomption". Bulletin de la Société de Borda, 1952, n° 1, p. 12-36.

  • ROUSSEAU Francis. "Les retables de Notre-Dame en Audignon". Bulletin de la Société de Borda, 1965, n° 320, p. 367-384, et 1966, n° 321, p. 3-14.

  • Bulletin de l'Association des Amis des Églises Anciennes des Landes.

    mai 2009

Liens web

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe