Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Notre-Dame (Saint-Roch)

Le mobilier de l'église paroissiale Notre-Dame (Saint-Roch)

Dossier IM40007182 réalisé en 2018

Fiche

Parties constituantes non étudiées confessionnal, bénitier d'applique, chaire à prêcher, ambon, meuble de sacristie, armoire de sacristie, lustre d'église, exposition, chandelier d'autel, croix d'autel, burettes, encensoir, navette à encens, réserve à eau baptismale, croix de procession, chemin de croix, chandelier d'église, chandelier, pavillon de ciboire, pale, tour d'autel, garniture de dais de procession, chape, étole, voile huméral, statue, estampe, livre, harmonium, horloge
Aire d'étude et canton Tartas est
Localisation Commune : Le Leuy

L'église du Leuy, plusieurs fois remaniée et réaménagée au cours des deux derniers siècles, n'a conservé presque aucun vestige de son mobilier ancien, à l'exception notable d'un relief médiéval du Christ crucifié (XIVe siècle ?) et de deux statues en pendant des saints Pierre et Paul, datables du dernier quart du XVIIe siècle et provenant sans doute d'un retable disparu - les fonts baptismaux en calcaire, peut-être anciens, ont été presque entièrement reconstitués en 1986. Un tableau de Saint Pierre pourrait remonter à la première moitié du XIXe siècle ; un Christ en croix, copie ancienne ou peut-être réplique de Zurbarán, a été récemment donné à l'église. L'autel de la Vierge est acquis dans les années 1840-1850. Le reste du mobilier et du décor a été mis en place dans la seconde moitié du même siècle. En 1867, des membres de la famille Bibes (qui compta deux maires du Leuy) offrent le maître-autel et l'autel de saint Roch (actuellement de saint Joseph). Une chaire à prêcher (aujourd'hui démantelée), un grand meuble de sacristie et un confessionnal viennent compléter cet ensemble au tournant des XIXe et XXe siècles. La vitrerie de l'édifice, curieusement hétérogène, comporte des verrières du Bordelais Gustave-Pierre Dagrand (avant 1889) et des Toulousains Louis-Victor Gesta (avant 1894) et Amédée Bergès (avant 1892). Dans les années 1930, le peintre mugronnais Meyranx exécute un décor mural et plafonnant (toiles marouflées et peinture sur enduit) qui sera supprimé lors d'une rénovation intérieure en 1986. La sacristie conserve un riche vestiaire aux couleurs liturgiques du début du XXe siècle (une vingtaine d'ornements complets) et plusieurs pièces d'orfèvrerie issues de fabriques parisiennes (Martin et Dejean, Jamain et Chevron, E. Lethimonnier) et lyonnaise (Favier frères), ainsi qu'une ampoule à huile des malades, seul objet d'Ancien Régime dû à l'orfèvre montois Joseph Lacère (vers 1760). Les deux cloches ont été fondues respectivement en 1810 (peut-être par l'Orthézien J. Domercq) et en 1878 (par Louis-Rémy Delestan de Dax).

Auteur(s) Auteur : Dessain Hubert,
Hubert Dessain (1837 - 1913)

Éditeur belge, héritier d'une maison d'édition fondée à Reims en 1680 (sous le nom "A la Bible d'or"), transférée à Liège en 1740 par Jean Dessain, puis à Malines par Hubert en 1854. La maison (Dessain Printing) est toujours active à Malines.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
éditeur, signature
Auteur : Mame Alfred,
Alfred Mame (1811 - 1893)

Henry-Armand-Alfred Mame (Tours, 17 août 1811 - Tours, 12 avril 1893), fils d'un imprimeur lui-même issu d'une famille d'éditeurs et de libraires originaires d'Angers (maison fondée en 1778), porta à son apogée les éditions Mame, rachetées en 1980 par Desclée de Brouwer.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
éditeur, signature
Auteur : Mame Alfred et fils,
Mame Alfred et fils

Maison d'édition à Tours (voir Mame Alfred).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
éditeur, signature
Auteur : Laîné Adolphe ; Havard J.,
Laîné Adolphe ; Havard J.

Imprimeurs-éditeurs à Paris (19, rue des Saints-Pères).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
imprimeur-éditeur, signature
Auteur : Turgis Louis Auguste, dit(e) Turgis jeune,
Louis Auguste Turgis , dit(e) Turgis jeune (1818 - )

Prénom usuel : Louis. Né à Gouville (Manche) le 2 mai 1818. Imprimeur-lithographe, fils d'imprimeur, succède à son frère à partir du 10 juillet 1856 (brevet) ; installé au 80, rue Serpente (1857), puis au 10 & 12, rue des Écoles, enfin au 60, rue Serpente ; crée une succursale à New-York (41 Barclay Street, 78 Duane Street, 83 Saint Léonard).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
imprimeur, signature

Annexes

  • Liste des œuvres non étudiées

    Confessionnal [collatéral nord, 2e travée] (ill. 20184001503NUC1A)

    Limite 19e s.-20e s. Chêne teinté faux bois.

    Style néogothique ; trois loges sur plan trapézoïdal ; loge centrale saillante avec battant rectangulaire à claire-voie (deux barreaux, arcs outrepassés et croisillons) ; loges latérales à linteau droit, avec accotoir, agenouilloir et guichet à jalousie ; croix tréflée au sommet de la loge centrale ; frise faîtière à trèfles régnant sur la corniche.

    h = 265 (hauteur totale avec la croix sommitale).

    [N° I/4, inv. 1906 ? : "un confessionnal en bois de chêne à 3 compartiments avec bancs".]

    Bénitier d'applique (n° 1) [vaisseau central, 1er pilier ouest]

    Indatable. Pierre.

    Vasque circulaire.

    d = 31.

    Bénitier d'applique (n° 2) [collatéral sud, 1ère travée, porte latérale]

    Indatable. Calcaire.

    Vasque circulaire à demi encastrée dans une niche en plein cintre.

    h = 27 ; d = 48 (bénitier seul).

    Bénitier d'applique (n° 3) [collatéral nord, 1er pilier ouest]

    20e s. Bois teinté sombre, ivoirine, tridacne.

    Bénitier composé d'un panneau de bois teinté à découpe chantournée, sur lequel est fixée une valve de tridacne soutenue par une console de bois en talon et surmontée d'un crucifix en ivoirine.

    h = 84 ; la = 36 (dimensions totales).

    [Don d'un particulier à l'église après 1991.]

    Chaire à prêcher (élément) [collatéral sud, niche des fonts baptismaux]

    4e quart 19e s. Bois teinté.

    Seul élément conservé : pied de la cuve, constitué d'un faisceau de trois colonnettes accolées et montées sur un socle hexagonal. Transformé en pied de cierge pascal par l'adjonction d'une tablette moderne et d'une bobèche de chandelier en laiton argenté (à motif de palmettes).

    h = 101 ; d = 32 (avec la tablette ajoutée).

    [Élément déposé de l'ancienne chaire à prêcher inventoriée en 1906 sous le n° I/6 : "une chaire en bois blanc verni, escalier tournant, abat-voix, fixée au mur".]

    Ambon [chœur, au sud] (fig. 20184001510NUC1A)

    Milieu 20e s. Claude LUCBÉREILH, menuisier à Cauna (?). Chêne teinté et verni.

    Plan semi-circulaire, borné par deux montants quadrangulaires latéraux ; sur la face, pupitre soutenu par un écusson orné d'une croix avec IHS.

    h = 124 ; la = 178.

    [Deux ambons identiques ont été exécutés en 1952 pour l'église de Cauna par le menuisier Claude Lucbéreilh, qui pourrait être aussi l'auteur du meuble non documenté du Leuy.]

    Meuble de sacristie (commode-armoire) [sacristie] (fig. 20184001505NUC1A)

    4e quart 19e s. Chêne (bâti), pin (panneaux des battants) et bois blanc teinté.

    Commode-chasublier sur quatre pieds équarris, à quatre battants, les deux centraux jumelés ouvrant sur une série de six tiroirs superposés, les deux battants latéraux isolés et ouvrant sur autant de placards ; plateau d'assemblage en cinq planches, avec angles adoucis en quart-de-rond, fente rectangulaire percée à l'extrémité droite (pour offrandes ?) ; cave surmontée par une armoire à quatre battants, les deux centraux jumelés, les latéraux isolés, ouvrant sur des étagères ; corniche d'assemblage moulurée à profil en doucine droite et angles adoucis en quart-de-rond. Battants sans feuillure, moulurés petit cadre.

    h = 255 ; la = 229. Chasublier : h = 103 ; la = 229 ; pr = 89,5. Armoire : h = 152 ; la = 218 ; pr = 61,5.

    Inscriptions (peintes sur les tiroirs du chasublier) : ROUGE ; BLANC ; ETOLES ; VERT VIOLET ; DAIS VOILES ; NOIR.

    État : il manque l'angle de droite de la corniche de l'armoire ; celui de gauche est déboîté.

    [N° I/40, inv. 1906 : "une armoire vestiaire en bois blanc, encadrement chêne, 4 portes en haut, une table, 4 portes en bas avec tiroirs à coulisses, 2m50 x 2m - 15".]

    Armoire de sacristie [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s. Bois feuillu.

    Armoire d'encoignure à deux battants juxtaposés.

    h = 200 (hauteur approximative).

    Lustre d'église (n° 1) [chœur]

    3e quart 19e s. Laiton doré, verre moulé et taillé, fer (chaînes).

    Lustre à cinq lumières sur branches à bobèche et binet ; perles enfilées, pendeloques, balustres et gouttes en verre moulé et taillé sur une armature de bronze et de laiton doré ; motifs estampés et découpés en laiton sur le pourtour de la couronne et sur le couronnement. Décor : Tables de la Loi alternant avec des croix dans des rinceaux de vigne (motifs estampés sur le pourtour de la couronne et du cercle sommital), Adoration du Saint Sacrement par deux anges (motif répétitif découpé au-dessus de la couronne), angelots (sur les ornements découpés du couronnement).

    h = 80 environ.

    État : lustre électrifié.

    [N° I/10, inv. 1906 ? : "un lustre à 5 lumières métal doré et verre". Modèle dit de "l'adoration du Saint Sacrement", figurant dans le catalogue de la maison Cauzier-Lahaye de Nancy (31, rue Saint-Nicolas) en 1863. Nombreux autres exemplaires conservés dans les églises des Landes.]

    Lustre d'église (n° 2) [vaisseau central, 2e travée]

    4e quart 19e s. Bronze et verroterie.

    Vasque hexalobée en bronze portant six lumières à bobèche polylobée et binet. Décor (sur le pourtour de la vasque) : palmettes alternant avec des fleurs (au cœur constitué d'un cabochon en verroterie orange).

    État : lustre électrifié.

    Lustre d'église (n° 3) [vaisseau central, 1ère travée]

    4e quart 19e s. Laiton.

    Petite vasque ajourée en laiton, en forme de cône renversé, portant trois branches à bobèches et binets.

    État : lustre électrifié.

    Exposition [sacristie] (ill. 20184001504NUC1A)

    Limite 19e s.-20e s. Laiton et cuivre découpé, estampé et doré, bois.

    Exposition mobile constituée d’un plateau rectangulaire en bois sur lequel sont fixées deux branches de lys en laiton découpé et doré, disposées en cercle et reliées au sommet par une couronne royale fermée, crucifère.

    h = 90 environ.

    [Des modèles d’exposition similaires figurent dans le catalogue (vers 1900) de la maison Bouvard ou "L’Art catholique lyonnais" (n° 45 : "exposition à deux ou trois branches, plateau garni de velours grenat et galerie cuivre"), et dans celui de la veuve E. Haussaire, 38 rue Bonaparte à Paris (1899, n° 112).]

    Ensemble de 4 chandeliers et d'une croix d'autel (garniture d'autel) (n° 1) [réserve nord] (fig. 20184001511NUC1A et 20184001436NUC2A)

    Milieu 19e s. Laiton doré.

    Style néoclassique. Base triangulaire, tige cannelée, nœud en vase, bobèche en vase Médicis et broche. Décor : bustes du Christ, de la Vierge et de saint Joseph (faces de la base des chandeliers), bustes de Dieu le Père, du Christ et colombe du Saint-Esprit (faces de la base de la croix) ; cannelures (tige), godrons (nœud, bobèche des chandeliers) ; Christ en croix représenté vivant ; titulus porté par un angelot ; fleurons de style Régence à coquille et volutes aux extrémités des bras de la croix.

    Chandeliers : h = 56 (sans la broche) ; h = 64 (avec la broche). Croix : h = 70,5 ; la = 28,5 (traverse) ; la = 16,5 (base).

    Ensemble de 4 chandeliers et d'une croix d'autel (garniture d'autel) (n° 2) [réserve nord] (fig. 20184001511NUC1A)

    Limite 19e s.-20e s. Bronze et laiton dorés (à la bronzine).

    Style néoroman. Base triangulaire ajourée, tige torsadée, nœud torique, bobèche ajourée et broche. Décor : pommes de pin (base).

    Chandeliers : h = 59 ; la = 22. Croix : h = 75 environ.

    Ensemble de 4 chandeliers d'autel [collatéral sud, autel de la Vierge]

    4e quart 19e s. Bronze et laiton dorés.

    Style néoroman. Base ajourée presque sphérique, bobèche ajourée et broche. Décor : rinceaux romans.

    h = 31,5 (hauteur actuelle) ; la = 15,5.

    État nœud et partie supérieure de la tige supprimés.

    Paire de burettes et leur plateau [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s. Verre moulé et gravé, laiton doré (monture des burettes, plateau).

    Burettes en forme d'aiguière.

    Burettes : h = 13.

    Encensoir [sacristie]

    2e moitié 19e s. Laiton argenté.

    Style classique. Décor estampé (palmettes) et fondu.

    Paire de navettes à encens [sacristie]

    2e moitié 19e s. Bronze argenté.

    Style classique. Forme en nef. Décor fondu : godrons (bord du couvercle).

    h = 7 ; la = 13.

    Réserve à eau baptismale [collatéral sud, niche des fonts baptismaux]

    19e s. Cuivre rouge.

    Récipient circulaire à couvercle emboîtant, avec trois anses en boucle torsadées et rivées (deux sur les flancs du récipient, une sur le couvercle) ; intérieur étamé. Décor (repoussé, sur le couvercle) : étoile ou fleur à six pétales.

    h = 12 ; d= 23,5 (sans les anses).

    Croix de procession [sacristie]

    2e moitié 19e s. Laiton et bronze argentés, bois tourné.

    Style néoclassique. Hampe en bois ; douille emboîtante en laiton ; nœud en urne avec feston et tore de laurier ; croix en bronze ; Christ (figuré vivant, yeux au ciel), gloire (dorée), titulus (écriteau rectangulaire) et fleurons (palmettes romaines) fondus et rapportés.

    h = 73 (croix avec la douille, sans la hampe) ; h = 200 (avec la hampe).

    [N° I/70, inv. 1906 : "une croix de procession en métal argenté, manche bois".]

    Chemin de croix [collatéraux]

    4e quart 19e s. Plâtre peint polychrome et doré.

    Cadres quadrilobés dorés à croix sommitale rapportée ; scènes en bas et demi relief, peintes au naturel.

    h = 84 (avec la croix) ; la = 54.

    [N° I/9, inv. 1906 : "un chemin de croix, 14 tableaux en terre cuite peinte - 25").]

    Paire de chandeliers à branches d'église [sacristie] (fig. 20184001431NUC2A et 20184001432NUC2A)

    4e quart 19e s. Bronze et laiton dorés, porcelaine blanche.

    Base hémisphérique ajourée sur trois pieds en volutes, bouquet de lumières à quatre branches avec bobèches et binets ; décor fondu : rinceaux romans et palmettes (base) ; lys en porcelaine blanche sur tiges feuillues en laiton découpé et doré.

    h = 45 ; la = 38.

    Paire de chandeliers (n° 1) [sacristie]

    19e s. Laiton doré.

    Base circulaire, tige en fuseau, binet en vase.

    h = 20.

    Paire de chandeliers (n° 2) [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s. Régule doré.

    Décor fondu : dauphins.

    h = 30.

    Pavillon de ciboire [sacristie]

    1ère moitié 20e s. Moire de soie et coton blanc, fil métal doré (passementerie), gouache.

    Décor peint à la gouache sur les quatre pans : cœur sacré de Jésus et marguerites ; gerbe de blé ; branches de vigne avec grappes ; monogramme IHS et lys.

    Pale [sacristie]

    1ère moitié 20e s. Lin blanc sur carton.

    Décor brodé en fil de soie polychrome : monogramme IHS et croix dans un médaillon quadrilobé.

    Tour d'autel [sacristie]

    1ère moitié 20e s. Satin de coton et soie blanc, fil métal doré (passementerie), fil de soie polychrome (décor).

    Décor broché : monogramme IHS, tige fleurie de "campanules".

    Garniture de dais de procession [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s. Damas de soie rouge rosé, fil métal argenté (passementerie).

    Damas fond satin à effet cannetillé, décor gaufré (grandes roses, tiges fleuries et passiflores) ; galon argent à motif de rivière et palmettes.

    Ensemble de 3 chapes [sacristie] (ill. 20184001508NUC1A et 20184001509NUC1A)

    Limite 19e s.-20e s.

    A. Damas de coton et soie blanc, bougran de toile rouge (doublure), fil métal doré et fil de coton rouge (passementerie, décor). Décor (chaperon) : monogramme IHS en gothique textura dans un quadrilobe entouré de motifs végétaux stylisés. État : taches rouges sur le damas.

    B. Damas de coton et soie blanc, bougran de toile rouge (doublure), fil métal doré et argenté (passementerie, décor). Décor (chaperon) : Pélican mystique argenté dans une gloire dorée.

    C. Velours de coton et soie noir, bougran de toile noire (doublure), fil de coton blanc (passementerie, décor). Décor (chaperon) : monogramme IHS avec croix et clous dans une gloire, rinceaux avec passiflores et pensées.

    Ensemble de 3 étoles pastorales [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s.

    A. Damas de coton et soie violet, fil de coton blanc argenté (passementerie, décor). Décor (brodé) : quadrilobe fleuronné.

    B. Tapisserie au petit point à fond blanc, bougran de toile rouge (doublure). Décor en fil coton polychrome : monogramme JHS, tiges de lys.

    C. Velours de coton et soie noir, bougran de toile noire (doublure), fil de coton blanc (passementerie, décor). Décor (broderie Cornély) : croix ancrée, tige fleurie.

    Voile huméral [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s. Drap lamé doré, bougran de toile violette (doublure), fil métal doré (passementerie, décor).

    Décor (broderie sur carton) : Agneau mystique.

    Ensemble de 4 statues

    Limite 19e s.-20e s. (sauf mention contraire). Plâtre polychrome (sauf mention contraire).

    Sacré-Cœur (collatéral sud, 2e pilier, face sud ; h = 140, la = 38 [socle] ; inscription peinte en doré sur le socle : "Venez à moi" ; manque l'index de la main droite ; n° I/37, inv. 1906 ["une statue du Sacré-Cœur, en plâtre, haut. 1m25"] ; ill. 20184001501NUC1A). Saint Antoine de Padoue (collatéral sud, 1er pilier, face sud ; h = 109 ; manque avant-bras gauche de l'Enfant Jésus ; posée sur un tronc en bois [h = 13,5] ; n° I/15, inv. 1906 ["une statue de St Antoine en stuc peint, 1m20, revendiquée par la famille Dartiguelongue au Gaye au Leuy"]). Sainte Thérèse de Lisieux (collatéral nord, angle nord-ouest ; vers 1930 ; h = 106 ; entourée d'une guirlande de roses en métal doré à lumières électriques ; ill. 20184001502NUC1A). Immaculée Conception (réserve nord ; statuette).

    Estampe : Sainte Famille [réserve nord]

    Limite 19e s.-20e s. Lithographie, bois (cadre).

    Légende : "Prière à réciter chaque jour devant une image de la Ste Famille".

    Estampe : Sacré-Cœur de la Vierge [réserve nord]

    Limite 19e s.-20e s. Chromolithographie, bois (cadre).

    Estampe : Première communion [réserve nord]

    2e moitié 19e s. Louis Auguste TURGIS, dit TURGIS jeune, imprimeur-lithographie à Paris. Lithographie, bois (cadre).

    Lettre : Paris. L. TURGIS Jne édit. rue des Ecoles, 60. Maison à NEW-YORK.

    [Louis Turgis (né en 1818), imprimeur-lithographe, succède à son frère à partir du 10 juillet 1856 ; installé au 80, rue Serpente (1857), puis au 10 & 12, rue des Écoles, enfin au 60, rue Serpente ; crée une succursale à New-York (41 Barclay Street, 78 Duane Street, 83 Saint Léonard).]

    Ensemble de 4 livres [sacristie]

    A. Missel romain (n° 1). Alfred MAME, Tours, 1860. Reliure en cuir noir, dos à cinq nerfs, décor gravé au fer sur les plats (croix). Page de titre : "Missale romanum [...] / [armoiries de Pie IX] / Turonibus, typis A. Mame, typographi Illustrissimi ac Reverendissimi archiepiscopi et cleri / M. D. CCCLX". État : manque le plat inférieur.

    B. Missel romain (n° 2). Hubert DESSAIN, Malines, 1887. Reliure en cuir rouge, dos à cinq nerfs, décor gravé au fer sur les plats (croix avec calice à la croisée et fleurs de lys aux bras, moresques) ; h = 33 ; la = 24,5 ; pr = 6. Titre : "Missale romanum [...] / [armoiries de Léon XIII] / Mechliniae / H. DESSAIN, / Summi Pontificis, S. Congregatione de Propaganda Fide et archiepiscopatus Mechliniensis / typographus / M. D. CCC. LXXXVII". Sans frontispice. [Autre exemplaire, daté de la même année, à Carcen (Carcen-Ponson, canton de Tartas ouest).]

    C. Missel romain (n° 3). Alfred MAME et fils, Tours, 1899. Reliure en cuir rouge, dos à cinq nerfs, décor gravé au fer sur les plats (croix à rinceaux, moresques). Page de titre : "Missale romanum [...] / [armoiries de Léon XIII] / Turonibus / Typis A. Mame et filiorum / S. Sedis Apostolicae et Sacrae Rituum Congregationis / typographum / MDCCCXCIX". Frontispice : photographie de l'Adoration des bergers de Vélasquez (cliché Braun).

    D. Rituel romain. Adolphe LAINÉ et J. HAVARD, Paris, 1866. Titre : "RITUALE ROMANUM / Pauli V Pontificis Maximi / jussu editum / et a Benedicto XIV / auctum et castigatum / CUM CANTU / Juxta traditionem accurate emendato / cui accedunt varia supplementa ad usum provinciae Auscitanae / ill. ac RR. D.D. Archiepiscopi / Franc. Aug. DELAMARE / Jussu edita / [trophée pontifical] / PARISIIS / Apud Ad. Lainé et J. Havard / 19, via Sanctium Patrum / DINIAE / Apud / Socios pro cantu romano / MDCCCLXVI".

    Harmonium [sacristie] (fig. 20184001468NUC2A)

    Limite 19e s.-20e s. Chêne teinté (caisse), ivoire, bronze (poignées).

    Pédalier double ; clavier de 22 jeux. Décor : colonnettes en balustre cannelé aux angles antérieurs de la caisse.

    h = 101 ; la = 129 ; pr = 80.

    État : neuf touches ont perdu leur revêtement d'ivoire.

    [Aucune marque de facteur visible.]

    Horloge murale [chœur, mur nord]

    1ère moitié 20e s. DURAND, horloger à Tartas.

    Horloge à cadre circulaire en loupe de bois teintée, cadran en métal émaillé blanc.

    Marque de fabricant (sur le cadran) : DURAND à TARTAS.

    d = 35.

    _____________________________________

  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique du Leuy, 1er mars 1906 (AD Landes, 70 V 184/8)

    "Inventaire des biens dépendant de la fabrique paroissiale du Leuy.

    L'an mil neuf cent six, le premier mars à 10 heures du matin, En présence de MM. Capin, desservant de la paroisse du Leuy, et de Cazenave, Président du bureau des marguilliers / Nous, soussigné, Georges Cornut, percepteur de Tartas, dûment commissionné et assermenté, spécialement délégué par le Directeur des Domaines à Mont-de-Marsan, avons procédé ainsi qu'il suit, à l'inventaire descriptif et estimatif des biens de toute nature détenus par la fabrique paroissiale du Leuy.

    Chapitre I. Biens de la fabrique. / Dans la nef et les bas-côtés. / 1. Deux bénitiers construits dans le mur (assiettes en faïence). / 2. Un bénitier en cuivre, de forme ovale, construit dans le mur. / 3. Fonts baptismaux en pierre, couvercle bois, fixés au sol. / 4. Un confessionnal en bois de chêne à 3 compartiments avec bancs - 50. / 5. id. vieux et hors d'usage. / 6. Une chaire en bois blanc vernis (sic), escalier tournant, abat-voix, fixé au mur. / 7. Quatre bancs à dossier en bois blanc - 10. / 8. Cent chaises dessus paille - 40. / 9. Un chemin de croix, 14 tableaux en terre cuite peinte - 25. / 10. Un lustre à 5 lumières, métal doré et verre - 5. / 11. Un tronc en bois blanc fixé au mur. / 12. Deux vitraux à personnages, 1.50 x 0.60. / 13. Trois vitraux en couleurs, 1.50 x 0.60. / 14. Deux vitraux vitrant au-dessus des portes, à personnages. / 15. Une statue de St Antoine en stuc peint, haut 1m20. Revendiqué par la famille Dartiguelongue, au Gage au Leuy - 12. / 16. Un Christ en plâtre sur croix en bois, haut. 0.50, fixé au mur. / 17. Un tableau sur toile représentant le baptême de N. Seigneur, cadre bois noir, 1m x 0.60, fixé au mur. / 18. Un tableau représentant St Pierre, cadre plâtre doré, 2m25 x 1m25, fixé au mur. / Dans le chœur. / 19. Une grille de chœur, en fonte, main courante fonte, long. 16m, fixée au sol & au mur. / 20. Un autel de la Vierge, en marbre, table bordure marbre, tabernacle en marbre, fixé au mur. / 21. Une croix d'autel, en métal doré, haut. 0m25 - 1. / 22. Quatre chandeliers métal argenté, haut. 0m60 - 6. / 23. Une statue de la Vierge, en plâtre, haut 1m25 - 10. / 24. Un autel de St Roch, en marbre blanc & couleur, table plâtre, tabernacle marbre, fixé au mur. / 25. Une croix d'autel en métal argenté, haut. 0m60 environ - 3. / 26. Quatre chandeliers en métal argenté, haut. 0m60 - 5. / 27. Une statue de St Roch, en plâtre, haut. 1m - 5. / 28. Une stale (sic) à 3 sièges en bois de chêne - 3. / 29. Trois vitraux à personnages 1m50 x 0m60. / Dans le sanctuaire. / 30. Un autel en marbre blanc et or, colonnes marbre couleur, table marbre, gradins et rétables (sic) marbre, tabernacle en marbre, ciborium à colonnes en marbre, fixé au sol. Cet autel est revendiqué par Mlle Bibes Noëline au Leuy. / 31. Une croix d'autel en cuivre argenté, haut. 1m - 5. / 32. Six chandeliers en bois doré, haut. 0m80 - 3. / 33. Un ciboire en cuivre argenté, intérieur doré - 5. / 34. Une lampe à 3 bougies & récipient en verre. Revendiqué par Mme Lannelongue Jeanne au Marensin au Leuy. - 4. / 35.Un tapis 3m x 2, très usé - 2. / 36. Un passage 3m x 0m50, usé - 1. / 37. Une statue du Sacré-Cœur, en plâtre, haut. 1m25 - 10. / 38. Une statue de St Joseph, en plâtre, haut. 1m25 - 10. / 39. Un pupitre porte-missel, en bois - 2. / Sacristie. / 40. Une armoire vestiaire en bois blanc encadrements chêne, 4 portes en haut, une table, 4 portes en bas avec tiroirs à coulisses, 2m50 x 2m - 15. / 41. Un placard en bois de pin à 2 portes, complètement vermoulu, sans valeur. / 42. Une fontaine en fer blanc et 2 porte-chapeaux à 3 patères - 1. / 43. Dix amicts en fil - 5. / 44. Cinq aubes en fil et coton - 10. / 45. Un ornement blanc avec chasuble, manipule, étole, voile de calice et bourse, galons coton - 8. / 46. Un ornement blanc - id. - en moire mélangée - 10. / 47. Deux ornements rouges - id. - en damas coton, galon coton et dorés - 18. / 48. Un ornement noir - id. - en damas coton, galons coton - 8. / 49. Un ornement noir - id. - en satin, galons coton - 10. / 50. Un ornement vert - id. - en damas coton, galons coton - 8. / 51. Un ornement violet - id. - en damas coton, galons coton - 10. / 52. Une chape blanche en damas mélangé, chaperon brodé, galons couleurs - 10. / 53. Deux surplis en mousseline en fil - 5. / 54. Trois cordons-ceintures en coton - 1.50. / 55. Quatre surplis d'enfants de chœur, en mousseline - 3. / 56. Quatre - id. - en toile - 4. / 57. Cinq soutanes rouge (sic) en cheviotte pour enfants de chœur - 10. / 58. Quinze devants d'autel en coton et guipure - 5. / 59. Deux voiles d'exposition en dans coton, galons couleurs - 5. / 60. Un conopés (sic) en coton et guipure - 0.50. / 61. Huit nappes d'autel, en fil - 15. / 62. Cinq corporaux, en fil - 2.50. / 63. Huit manuterges, en fil - 0.80. / 64. Vingt purificatoires, en fil - 3. / 65. Quatre pales, en fil sur carton - 2. / 66. Deux nappes de communion, en fil - 10. / 67. Un dais, charpente bois blanc, étoffe damas mélangé, galons et franges dorés, panaches cygne - 20. / 68. Un ombrélinos (sic) en coton blanc et franges dorées - 5. / 69. Un bannière de la Vierge, en satin, franges dorées, sans baudrier - 2. / 70. Une croix de procession en métal argenté, manche bois - 5. / 71. Huit petits chandeliers en plomb - 1. / 72. Deux candélabres à 4 lumières, en métal doré - 5. / 73. Deux id. à 3 id., id. - 4. / 74. Un ostensoir en cuivre argenté - 10. / 75. Un encensoir avec sa navette en métal argenté - 2. / 76. Un bénitier portatif avec goupillon en id. - 2. / 77. Deux jeux de burettes et plateau, en verre - 2. / 78. Un baiser de paix en métal argenté - 1. / 79. Une boîte à hosties, en fer blanc - 0.10. / 80. Une boîte aux saintes huiles, en métal argenté - 5. / 81. Un calice et sa patène, en métal doré, coupe argent, intérieur doré - 25. / 82. Deux jeux de canons d'autel, en carton - 2. / 83. Une custode en métal argenté, intérieur doré - 3. / 84. Un thabor en bois doré - 1.10. / 85. Deux missels - 4. / 86. Un graduel - 2. / 87. Un vespéral - 2. / 88. Une sonnette bronze, manche marbre - 0.50. / 89. Une boîte à quêter, en fer blanc - 0.50. / 90. Huit vases moyens en faïence - 4. / 91. Quatre petits vases en faïence - 1. / 92. Six colonnes en fleurs artificielles - 1. / 93. Un registre de catholicité, couverture carton, sans valeur. / Dans le clocher. / 94. Une cloche, haut. 0m50 environ - 50. / 95. Une cloche, haut. 0m35 [environ] - 35. / Ces cloches sont montées sur une charpente en bois. / Deniers et valeurs en caisse. / 96. Deniers : néant. / 97. Un titre de rente 3 p. %, série 6e, N° 456755, de 37 frs de rente, immatriculé Leuy (la fabrique de l'église) Legs de Pierre François Lafaurie, à charge d'employer les arrérages à faire dire des messes pour le repos de l'âme du testateur (arrêté préfectoral du 28 décembre 1877).

    Chapitre II. Biens de la commune du Leuy dont la fabrique n'a que la jouissance. / 98. L'église du Leuy affectée à l'exercice du culte catholique d'une construction très ancienne. Le sol qui est d'une contenance de 2a80 peut être évalué à - 10. / Toutes les évaluations portées dans le présent inventaire ont été faites par le percepteur seul.

    En annexe, protestation de la fabrique : "Au début de l'inventaire, M. l'abbé Capin a lu et produit la protestation suivante : "Monsieur le Percepteur [...] je dois déclarer qu'il n'y a aucun objet qui nous vienne du Gouvernement, de l'État ou de la commune. Seuls les paroissiens par leurs libéralités ont fourni les objets qui servent au culte. Aussi cette église est à juste titre leur maison et les ornements de cette maison sont leur propriété. En conséquence, j'assisterai avec les membres du conseil de fabrique en témoin passif et attristé, réservant nos droits, pour les revendications futures sur les objets inventoriés. La fabrique, avec les ressources dont elle dispose annuellement, n'a pu en dehors des dépenses annuelles exigées par le service du culte que faire quelques réparations et acheter quelques chaises, le reste a été mis par diverses personnes à da disposition pour l'exercice de ce culte. [...] / Le Leuy, 1er mars 1906. Capin, curé."

    ___________________________________________________

Références documentaires

Documents d'archives
  • Église (1842-1938).

    Archives départementales des Landes : 2 O 1090
  • Acquisition d'objets mobiliers et d'ornements d'église (1886).

    Archives départementales des Landes : 70 V 184/5
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique (1er mars 1906)

    Archives départementales des Landes : 70 V 184/8
Documents figurés
  • Confessionnal. Diapositive, 1990.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 84
  • Ambon. Diapositive, 1990.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 284
  • Meuble de sacristie. Diapositive, 1990.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 284
  • Exposition et croix d'autel. Diapositive, 1990.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 284
  • Ensemble de chandeliers d'autel, d'une croix d'autel et de chandeliers. Diapositive, 1990.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 284
  • Croix de procession. Diapositive, 1990.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 284
  • Chapes blanche et noire. Diapositive, 1990.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 284
  • Deux chapes blanches. Diapositive, 1990.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 284
  • Statue du Sacré-Cœur. Diapositive, 1990.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 284
  • Statue de sainte Thérèse de Lisieux. Diapositive, 1990.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 284
Périodiques
  • ROUSSEAU Francis (abbé). "Des Calvaires méconnus d'Horsarrieu et du Leuy". Bulletin de la Société de Borda, n° 314, 2e trimestre 1964.

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe