Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption

Le mobilier de l'église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption

Dossier IM40005576 réalisé en 2014

Fiche

Parties constituantes non étudiées tableau commémoratif des morts, verrière, bénitier d'applique, prie-Dieu, tabouret de célébrant, armoire de sacristie, lustre d'église, canon d'autel, vase d'autel, burettes, bassin à burettes, boîte de calice, encensoir, seau à eau bénite, goupillon, bannière de procession, croix de procession, lanterne de procession, ombrellino de procession, chemin de croix, croix, chandelier d'église, chandelier, chape, dalmatique, ornement, voile huméral, statue, santon, livre
Aire d'étude et canton Mugron
Localisation Commune : Doazit
Cadastre : 2014 H 282

Le mobilier de l'église du bourg de Doazit, ancienne chapelle seigneuriale devenue église paroissiale en 1801, est partiellement connu à partir du début du XVIIIe siècle, grâce à la conservation d'une série complète de registres de fabrique. Toutefois, l'édifice ne renferme actuellement presque aucun vestige de son mobilier et de son décor d'Ancien Régime, à l'exception de deux cuves baptismales, peut-être du XVIe ou du XVIIe siècle, dont l'une a récemment été apportée de l'annexe d'Aulès. La quasi-totalité de l'ameublement a été renouvelée après la restauration du culte consécutive au Concordat de 1801 (une commode-armoire de sacristie encore dans la tradition rocaille), et surtout à partir des années 1860-1870 : l'autel de la Vierge est acquis en 1868-1872, celui de saint Joseph offert en 1873 ; l'ancien maître-autel en bois, restauré et redoré à neuf en 1842 par le doreur Roquejoffre d'Aire (pour 670 ou 800 francs), est remplacé en 1874 par un nouveau meuble néogothique dû au maçon Pascal Castéra. Le reste du mobilier, en particulier la chaire à prêcher et la clôture de sanctuaire en fer forgé installée en 1853 (elle remplaçait un "balustre en fer" de 1768), a été supprimé après la réforme liturgique de Vatican II. L’œuvre la plus remarquable est l'ensemble de verrières illustrant les Mystères du Rosaire, installé en 1867-1868 par le Toulousain Dominique Rigaud et complété par un ou deux vitraux de son compatriote L.-V. Gesta. L'église conserve aussi un intéressant Calvaire du sculpteur bordelais Edmond Chrétien, plus connu pour ses nombreux monuments aux morts. En revanche, les peintures murales exécutées en 1905 par le décorateur bordelais Ernest Leduc sont aujourd'hui réduites aux motifs ornementaux des voûtes du chœur et de la chapelle de la Vierge. La sacristie conserve un riche ensemble d'objets liturgiques en argent dus à des orfèvres parisiens comme P.-H. Favier, Demarquet frères ou Trioullier et fils (ciboire offert par Napoléon III en 1867) ou lyonnais comme L. et P. Gille, Berger et Nesme ou Favier frères ; certains furent acquis en échange de "vieux objets en argent" vendus en 1852 à l'orfèvre-bijoutier montois Jean-Baptiste Longa (1797-1861, frère du peintre Louis-Anselme Longa). Rien ne subsiste en revanche des lampe et encensoir d'argent fournis en 1754 par l'orfèvre saint-severin Étienne II Affre.

Auteur(s) Auteur : Tinarrage L.,
L. Tinarrage

Fabricant et marchand d'ornements d'église à Aire-sur-l'Adour au tournant des XIXe et XXe siècles.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant marchand
Auteur : Desvergnes Charles Jean Cléophas,
Charles Jean Cléophas Desvergnes (1860 - 1928)
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur, auteur du modèle, signature
Auteur : Marron Marcel,
Marcel Marron

Fabricant de statues ("éditeur") à Orléans.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant de statues, signature
Auteur : Giscard,
Giscard

Manufacture de sculptures en terre cuite et plâtre, fondée à Toulouse par Jean-Baptiste Giscard (1818-1906), auquel succédèrent, de père en fils, Bernard (1851-1926), Henri (1895-1985) et Joseph (1931-2005).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant de statues, signature
Auteur : Dessain Hubert,
Hubert Dessain (1837 - 1913)

Éditeur belge, héritier d'une maison d'édition fondée à Reims en 1680 (sous le nom "A la Bible d'or"), transférée à Liège en 1740 par Jean Dessain, puis à Malines par Hubert en 1854. La maison (Dessain Printing) est toujours active à Malines.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
imprimeur-éditeur, signature
Auteur : Diharce,
Diharce

Maison Diharce, marchand d'ornements religieux, fondée à Bayonne en 1804 ou 1824 (les deux dates se retrouvent indifféremment sur des étiquettes). Elle était dirigée vers 1900 par Camille Diharce.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
marchand
Auteur : Leduc Ernest,
Ernest Leduc

Peintre-décorateur à Bordeaux dans la première moitié du XXe siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre, décorateur
Auteur : Affre Étienne II,
Étienne II Affre (1725 - 1778)

Orfèvre, né à Saint-Sever le 1er septembre 1725, mort dans la même ville le 19 juin 1778, fils de l'orfèvre Étienne Ier Affre et de Marie Duber ; épouse à Saint-Sever, le 27 juin 1752, Françoise Labat (1722-1804).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
orfèvre, attribution par source
Auteur : Roquejoffre ou Roquegeoffre,
Roquejoffre ou Roquegeoffre

Roquejoffre (Roquejofre ou Roquegeoffre), doreur à Aire-sur-l'Adour au milieu du XIXe siècle. Il travailla en 1842 pour Doazit (canton de Mugron) et pour Mées (canton de Dax sud), en 1844 pour Bahus-Juzanx (Montsoué).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
doreur, attribution par source
Auteur : Dagès Tarigoh,
Dagès Tarigoh

Ferronnier (à Mugron ?).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ferronnier, attribution par source
Auteur : Brettes,
Brettes

Menuisier à Doazit 5landes), documenté en 1851-1854.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
menuisier, attribution par source
Auteur : Saubusse,
Saubusse

Menuisier à Doazit (Landes), documenté en 1855.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
menuisier, attribution par source
Auteur : Peyruquéou Raymond,
Raymond Peyruquéou (1826 - 1893)

Peintre décorateur né à Tartas et actif à Saint-Sever.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre, attribution par source
Auteur : Longa Jean-Baptiste,
Jean-Baptiste Longa (1797 - 1861)

Orfèvre-bijoutier à Mont-de-Marsan ; fils de l'orfèvre Jacques Longa (1769-1822) et petit-fils par sa mère de l'orfèvre montois Joseph Lacère (1731-1810) ; frère aîné du peintre Louis-Anselme Longa (1809-1869). Sur les Longa, voir : ABBATE Simone, Louis-Anselme Longa, 2008.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
orfèvre, bijoutier, attribution par source

Annexes

  • Liste des œuvres disparues

    - Tabernacle. Bois doré, XVIIIe siècle (?). Le 13 septembre 1842, l'évêque François Lanneluc en visite pastorale prescrit "Art. 1er le tabernacle de l'autel à la Ste Vierge sera soigneusement conservé & redoré pour être mis en rapport avec la restauration des autres ornements de l'autel". L'autel lui-même, ainsi que le maître-autel, venaient d'être restaurés par le doreur Roquejoffre, d'Aire-sur-l'Adour (il reçut pour ces travaux 200 francs le 4 août 1842, 100 francs le 14 décembre 1843, 100 francs le 30 janvier 1845, 150 francs le 22 août de la même année, enfin 120 francs "pour final payement" le 12 avril 1846).

    - Clôture de chœur (n° 1). Fer forgé, 1768. Registre de la fabrique (1721-1793), entrée du 8 mai 1768 : "Attendu que le balustre de la présente chapelle est ruiné et rompu, que même il est nécessaire d'agrandir le sanctuaire, que le fabriqueur fasse faire un balustre en fer suivant ce qui sera déterminé avec l'entrepreneur, qu'il fasse aussi faire l'agrandissement du sanctuaire et y placer un degré en pierre taillée sur lequel le balustre sera posé [...]".

    - Clôture de chœur (n° 2). Fer forgé, 1853. Registre des recettes et dépenses la fabrique (1839-1872), entrée du 13 décembre 1853 : "à Dagès Tarigoh pour la balustrade de la communion en fer fournie par lui et mise en place pesant 223 kilogram[m]es 700 gram[m]es à raison de 1 fr le kg, monte 223 francs 70 c / plus ornements en zing [sic] pesant 42 kg à 80 centimes le kg monte 33f,60c / plus pour le transport du zing de Dax à Mugron 1,75, / plus pour les serrures et un second voyage à Dax pour le zing et pour le chiffre de l'année 10,95 montant le tout ensemble 270fr y compris 70 fr qu'il a reçu d'avance le 5 7bre, reste 201,00".

    - Dais de procession. 1859. Registre des recettes et dépenses la fabrique (1839-1872), entrée du 27 octobre 1860 : "à [M. l'abbé] port et emballage du dais reçu en 1859 - 68,60 / id. deux caisses pour le dais, couverture et peinture et dorure du dais - 42,00" ; entrée du 1er mai 1863 : "la 4ème annuité de l'achat du dais - 119,85 ; entrée du 1er mai 1864 : "payé la 5ème et dernière annuité de l'achat du dais - 113,40."

    - Encensoir. Argent, 1754. Registre de la fabrique (1721-1793), entrée du 26 mai 1754 : "le sieur fabriqueur [Jean Poységur] fera emplette d'un encensoir d'argent assorti de son sabot pour servir à la chapelle du bourg, le cout duquel encensoir sera passé en compte au dit Sr fabriqueur au rapport d'un receu qu'il en portera de l'orphebre". L'orfèvre est probablement Étienne II Affre (1725-1778), de Saint-Sever, qui fournira l'année suivante un "soleil" (ostensoir) pour l'église Saint-Jean d'Aulès.

    - Ensemble de 2 cloches. Bronze, 1773. Fondue, l'une à neuf, l'autre avec le matériau d'une cloche ancienne, en même temps que deux autres cloches pour l'église Saint-Jean d'Aulès (Registre de la fabrique, entrée du 11 mars 1773).

    _______________________________________________________________________________________________________________

  • Liste des oeuvres non étudiées

    Tableau commémoratif des morts (de la guerre de 1914-1918) [déposé dans la réserve sud]

    1924. Plâtre peint gris et polychrome (décor).

    Tableau commémoratif en trois éléments : panneau central flanqué de deux étroits panneaux gravés des noms des soldats morts.

    h : 150 environ.

    État : déposé en mauvais état dans la réserve au sud du chœur.

    [Lamaignère (1941) : "Tout au fond [de la chapelle de la Vierge] se dresse le beau monument commémoratif de la Grande Guerre, souvenir de la mission de 1924 et élevé à la gloire des 52 enfants de Doazit tombés pour la Patrie".]

    Ensemble de 2 verrières symboliques (oculi) [chapelle sud du chœur]

    1879. Verre transparent peint, plomb (réseau).

    A) Cœur sacré de Jésus (entouré d'une couronne d'épines), bordure orné d'épis de blé et de pampres. B) verrière brisée (occultée par un plastique).

    d = 80 environ.

    [Un registre de comptes de la fabrique (1872-1923, AP Doazit) mentionne, à la date du 1er décembre 1879, "un vitrail pour la chapelle du Sacré-Cœur", payé 35 francs par la fabrique la même année. La seconde verrière n’apparaît pas dans les comptes.]

    Ensemble de 3 verrières décoratives [sacristie] (ill. 20144001189NUC2A et 20144001190NUC2A)

    1860. Raymond PEYRUQUÉOU, peintre à Tartas. Verre transparent peint, plomb (réseau).

    A) oculus circulaire peint d'un faux remplage quadrilobé garni d'une croix rouge aux bras constitués de feuilles, avec une étoile jaune à la croisée. B) 2 lancettes en arc brisé à losanges ou croisillons bleus.

    d = 50 environ.

    État : le panneau inférieur des deux verrières à lancette, brisé, est remplacé par du verre dépoli.

    [Un registre des recettes et dépenses de la fabrique (1839-1872, AP Doazit) mentionne, à la date du 11 mai 1860, "A Peyruquéou peintre par l'intermédiaire de M. l'abbé pour peinture faux bois, les vitraux de la sacristie, du fonds baptismau [sic] et de la tribune, peinture à la détrempe de la sacristie et des fonds baptismau [sic]".]

    Ensemble de 4 bénitiers d’applique [nef, chapelle sud]

    3e quart 19e s. Marbre noir veiné.

    Bénitiers d’applique à vasque semi-circulaire, placés près des portes d'entrée de l'église (un dans le vaisseau principal, deux dans le collatéral nord, un dans la chapelle de saint Joseph au sud).

    la = 48.

    [N° 36, inv. 1906.]

    Prie-Dieu [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s. Bois tourné et sculpté, velours uni rouge (garniture).

    Dossier-accotoir à colonnettes tournées encadrant un décor sculpté ajouré (croix et fleurons) ; garniture de l'accotoir et de l'agenouilloir en velours rouge clouté.

    h = 87 ; la = 48.

    Paire de tabourets de célébrant [chœur]

    2e moitié 19e s. Bois tourné, cuir teinté rouge(garniture).

    Pieds tournés en balustre, garniture du siège en cuir rouge clouté.

    h = 49.

    Ensemble de 4 armoires de sacristie [sacristie]

    2e moitié 19e s. Bois peint faux chêne.

    Armoires à deux battants juxtaposés ; une seule présente un décor de panneaux moulurés avec fleurons sculptés aux angles supérieurs.

    h = 216 ; la = 160 (armoire 1, sculptée) ; h = 255 ; la = 162 (armoire 2) ; h = 234 ; la = 125 (armoire 3) ; h = 258 ; la = 162 (armoire 4).

    Placard de sacristie [sacristie]

    Milieu 19e s. Bois peint faux chêne.

    Placard à deux paires superposées de battants juxtaposés, séparées par un bandeau mouluré médian.

    h = 254 ; la = 173.

    Paire de lustres d'église [chapelles de la Vierge [collatéral nord] et de saint Joseph]

    4e quart 19e s. Laiton doré.

    Lustres à six lumières avec bobèche et binet. Décor en laiton découpé : lys.

    État : électrifiés.

    [Ne semblent pas inclus dans l'ensemble de "deux girandoles, une couronne de lumière et 50 [sic] bobèches" acquis par la fabrique pour 46 francs en 1882-1883 (Registre des recettes et dépenses 1872-1923, entrée de novembre 1882 et de décembre 1883).]

    Ensemble de 3 canons d'autel [presbytère (en 1992)]

    2e moitié 19e s. Chromolithographie, bois mouluré et doré (cadres).

    [Peut-être les canons d'autel "fournis au curé en mai 1859 [par] M. Martin de Paris". N° 56, inv. 1906.]

    Ensemble de 10 vases d’autel [sacristie] (ill. 20144001314NUC2A)

    Limite 19e s.-20e s. Porcelaine dure blanche.

    Vases cornets à anses moulées et rapportées, décor peint doré (fleurs).

    Ensemble plateau à burettes et 2 burettes [sacristie] (ill. 20144001297NUC2A)

    2e moitié 19e s. Verre moulé, laiton ou cuivre estampé et argenté.

    Burettes en verre moulé et monture en laiton doré, en forme d’aiguière à base quadrilobée ; plateau ovale polylobé en laiton. Décor fondu et rapporté sur le plateau : angelots.

    Burettes : h = 15,5 ; plateau : la = 27.

    État : il manque le couvercle d'un burette.

    [Peut-être l'une des "trois paires de burettes dont une en cristal avec plateau" acquises par la fabrique en 1882 pour 7,50 francs (Registre des recettes et dépenses 1872-1923, entrée d'avril 1882).]

    Boîte de calice [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s. TINARRAGE, marchand à Aire-sur-l'Adour. Bois, cuir, feutrine rouge.

    Coffret en bois recouvert de cuir ; intérieur garni de feutrine rouge.

    Marque sur étiquette à l'intérieur : "Fabrique d'Ornements / d'église / L. TINARRAGE / AIRE-SUR-L'ADOUR".

    [Le coffret ne semble correspondre à aucun des calices conservés dans l'église.]

    Ensemble de 2 encensoirs [sacristie]

    Milieu 19e s. Laiton argenté.

    Style classique. Décor : godrons sur la base et le bord du couvercle ; perles, cartouches et angelots aux ailes déployées sur le couvercle.

    h = 25.

    [Deux encensoirs furent acquis par la fabrique, l'un ("encensoir plaqué") le 12 décembre 1847, l'autre payé 26 francs au curé Priam le 31 mai 1854 ; tous deux furent réargentés en décembre 1857 (Registre des recettes et dépenses, 1833-1872, AP Doazit).]

    Ensemble seau à eau bénite et goupillon [sacristie] (ill. 20144001296NUC2A)

    2e moitié 19e s. Laiton argenté.

    Seau en vase Médicis à base circulaire. Décor estampé et repoussé sur la panse du seau : feuilles nervurées ou palmettes sur le culot, godrons sur l'épaulement.

    Seau : h = 20 (18 sans les anses) ; d = 18,5. Goupillon : l = 25,5.

    Ensemble de 2 bannières de procession (hampes) [réserve sud] (ill. 20144001266NUC2A)

    Limite 19e s.-20e s. Bois tourné et peint, laiton doré (embouts).

    h = 240 ; h = 190.

    État : éléments.

    Croix de procession (n° 1) [réserve sud] (ill. 20144001266NUC2A)

    2e moitié 19e s. Laiton argenté, bronze argenté et doré.

    Style néoclassique. Hampe en laiton ; douille emboîtante en laiton ; nœud en forme d’urne aplatie (avec de part et d'autre un ange orant en buste au corps phytomorphe et des bouquets de fruits sur les deux faces) ; croix en bronze argenté ; Christ, gloire de rayons, titulus (parchemin déroulé) et fleuron au bas du montant en bronze doré (à l'origine) ; fleurons ajourés en lyre à motifs feuillagés, soudés aux extrémités des bras.

    h = 280 (avec hampe) ; h = 105 (croix et douille).

    État : métal oxydé et noirci, argenture et dorure presque disparues.

    [N° 19, inv. 1906]

    Croix de procession (n° 2) [réserve sud] (ill. 20144001266NUC2A)

    Milieu 19e s. Laiton argenté, bronze argenté et doré.

    Style néoclassique. Hampe en laiton ; douille emboîtante en laiton ; nœud en forme d’urne (décor : cœurs sacrés de Jésus et Marie jumelés) ; croix en bronze argenté ; Christ, Vierge à l'Enfant (au revers du montant), gloire de rayons, titulus (parchemin déroulé) et fleuron au bas du montant en bronze doré ; palmettes romaines soudées aux extrémités des bras.

    h = 270 (avec hampe) ; h = 93,5 (croix et douille).

    État : métal oxydé et noirci.

    [N° 19, inv. 1906]

    Croix de procession (n° 3) [réserve sud] (ill. 20144001266NUC2A)

    2e moitié 19e s. Laiton argenté, bronze argenté et doré, bois tourné.

    Style néoclassique. Hampe en bois ; douille emboîtante en laiton ; nœud en forme d’urne aplatie (avec de part et d'autre un ange orant en buste au corps phytomorphe et des guirlandes de fruits et de fleurs sur les deux faces) ; croix en bronze argenté ; Christ, gloire de rayons, titulus (parchemin déroulé) et fleuron au bas du montant en bronze doré (à l'origine) ; fleurons ajourés à feuilles de vigne soudés aux extrémités des bras.

    h = 200 (avec hampe) ; h = 82,5 (croix et douille).

    État : manque le fleuron de gauche de la traverse.

    [N° 19, inv. 1906]

    Croix de procession (n° 4) [réserve sud] (ill. 20144001266NUC2A)

    2e moitié 19e s. Laiton argenté, bronze argenté et doré.

    Style néoclassique. Hampe en laiton (1992) ; douille emboîtante en laiton ; nœud godronné, palmettes romaines soudées aux extrémités des bras.

    h = 62 (croix et douille).

    État : mauvais état, hampe détachée et brisée (en 1992, manquante en 2014), métal noirci.

    [N° 19, inv. 1906]

    Croix de procession (n° 5) [réserve sud] (ill. 20144001266NUC2A)

    Milieu 19e s. Laiton argenté, bronze doré.

    Douille emboîtante en laiton ; nœud en forme d’urne classique ; croix en bronze argenté ; Christ, titulus (cartouche rectangulaire de style néo-17e s.) et fleuron au bas du montant fondus et soudés ; fleurons ajourés soudés aux extrémités des bras.

    État : ruinée.

    Croix de procession (n° 6) [réserve sud]

    2e moitié 19e s. Bois peint (noir et blanc).

    État: hampe manquante, mauvais état.

    Ensemble de 2 lanternes de procession [sacristie]

    4e quart 19e s. Fer blanc (repeint à la bronzine), verre transparent, bois peint en noir.

    Lanternes hexagonales à décor découpé de style néogothique et flèche à pans à croix sommitale en bronze doré ; hampe en bois tourné et peint.

    h = 56 (sans la hampe ni la douille).

    Ombrellino de procession [presbytère (en 1992)]

    Limite 19e s.-20e s. Damas de coton blanc, fil de coton jaune or (passementerie), bois fruitier tourné (manche).

    [Objet repéré déposé au presbytère en 1992, non retrouvé en 2014.]

    Chemin de croix [nef] (ill. 20144001229NUC2A)

    1931. Plâtre peint bichrome (blanc et or).

    Personnages en bas relief, cadres rectangulaires horizontaux à angles supérieurs adoucis et croix sommitale tréflée.

    h = 70 environ.

    [Lamaignère (1941) : "Les stations du chemin de croix en beau stuc blanc et or érigées en 1931, remplacent les tableaux sous verre qui, à trois reprises différentes, parurent à l'église, le 12 septembre 1837, d'abord, avec le curé lui-même comme prédicateur ; puis le 21 août 1842 et l'année 1849, avec les abbés Destenabe, curé doyen de Grenade, et Etchéverry, vicaire de St-Sever, qui publiquement portèrent la parole."]

    Croix de chaire à prêcher : Christ en croix [vaisseau principal, dernier pilier nord]

    4e quart 19e s. Plâtre polychrome (Christ), bois peint (croix).

    h = 110 environ (croix).

    [Revendiqué dans l'inventaire de mars 1906 par Marie-Élisa Bellor : "le grand Christ en face de la chaire".]

    Ensemble de 4 chandeliers d’église [sacristie]

    4e quart 19e s. Laiton et bronze dorés.

    Base triangulaire, bouquet à trois lumières (bobèche et binet). Décor fondu et découpé : grappes de raisin et lys.

    h = 30.

    Ensemble de 2 chandeliers d’église [sacristie]

    4e quart 19e s. Laiton et bronze dorés.

    Base triangulaire, sept lumières (à bobèche et binet) étagées sur une branche oblique. Décor fondu : losanges et motifs végétaux stylisés.

    h = 53 ; la = 65.

    Ensemble de 8 chandeliers [sacristie et autel de la Vierge]

    19e s. Laiton doré.

    Base circulaire pyramidale, tige en fuseau, binet.

    h = 24.

    Ensemble de 7 chandeliers [sacristie]

    19e s. Verre moulé.

    h = 26.

    Ensemble de 9 chapes [presbytère (en 1992)]

    Limite 19e s.-20e s. Damas, velours, fil métal doré et argenté (passementerie).

    2 chapes en damas de coton et soie blanc, 2 chapes en damas de coton et soie violet, 1 chape en damas de coton et soie rouge, 1 chape en damas de coton et soie vert, 3 chapes en velours uni de coton et soie noir.

    [Chapes repérées en dépôt au presbytère en 1992, non retrouvées lors de l'enquête de 2014.]

    Ensemble de 2 dalmatiques [presbytère (en 1992)]

    Limite 19e s.-20e s. Drap lamé doré, fil métal doré (passementerie).

    [Dalmatiques repérées en dépôt au presbytère en 1992, non retrouvées lors de l'enquête de 2014.]

    Ensemble de 12 ornements (chasuble, étole, bourse de corporal, étole, voile de calice) [presbytère (en 1992)]

    Limite 19e s.-20e s.

    2 ornements en damas de coton et soie blanc à décor brodé en fil polychrome (fleurs), 1 ornement en drap lamé doré à décor brodé en fil métal doré et argenté, 2 ornements en damas de coton et soie vert à décor brodé en fil métal doré, 2 ornements en satin de coton et soie rouge à décor brodé (épis de blé) en fil métal doré, 2 ornements en damas de coton et soie violet à décor brodé en fil métal doré et argenté, 1 ornement en velours uni de coton et soie violet à décor brodé en fil métal doré, 2 ornements en velours uni de coton et soie noir à décor brodé en fil métal argenté.

    [Ornements repérés en dépôt au presbytère en 1992, non retrouvés lors de l'enquête de 2014. Ils semblent tous postérieurs à 1890, date à laquelle "les ornements font défaut" (registre des délibérations de la fabrique, 1872-1923) ; un legs de 1000 francs (réduit à 700 francs après les frais) consenti par Jeanne Ricarrère, décédée au quartier d'Aulès, devait permettre les achats nécessaires. Ils sont inventoriés en mars 1906 sous le n° 2 : "11 ornements, chasubles et accessoires".]

    Voile huméral [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s. Damas de coton et soie blanc, fil métal doré (passementerie).

    [N° 8, inv. 1906 ? : "2 voiles huméraux".]

    Ensemble de 4 statues

    Limite 19e s.-20e s. (sauf mention contraire). Plâtre blanc (sauf mention contraire).

    Saint Antoine de Padoue (collatéral nord, 2e travée ; plâtre polychrome ; h = 127 ; revendiquée en mars 1906 par Marie veuve Lacaze, propriétaire du château de Candale ; sur console moderne en bois ; ill. 20144001230NUC2A). Sainte Jeanne d'Arc (collatéral nord, 1ère travée ; h = 170 ; signature "Ch. Desvergnes et marque de fabricant "M. MARRON éd. Orléans" [Marcel Marron] ; sur console en plâtre blanc orné d'un écu aux armes de la sainte et de feuilles de chardon ; ill. 20144001231NUC2A). Sainte Thérèse de Lisieux (vaisseau principal, réduit des fonts baptismaux ; h = 120 ; cachet du Carmel sur le socle ; cachet de fabricant "GISCARD / TOULOUSE" ; vers 1930 ; sur console moderne en bois). Sainte Bernadette Soubirous (vaisseau principal, réduit des fonts baptismaux ; h = 105 ; deux cachet illisibles sur le côté droit du socle ; vers 1935 ; sur console moderne en bois).

    Ensemble de 9 santons (crèche de Noël) [sacristie]

    1ère moitié 20e s. Plâtre polychrome.

    Hauteur moyenne : h = 50.

    Livre : Missel romain [sacristie] (ill. 20144001315NUC2A et 20144001316NUC2A)

    1908. Hubert DESSAIN (1837-1913), imprimeur-éditeur à Malines.

    Reliure en cuir rouge sur carton, avec décor à la moresque doré au fer sur les plats (croix dans un encadrement de rinceaux romans avec quadrilobes angulaires) et le dos ; dos à cinq nerfs ; tranche dorée ; signet en soie rouge.

    Titre (en noir et rouge) : MISSALE ROMANUM / Ex Decreto Sacrosancti Concilii / Tridentini restitutum S. Pii V. / Pontificis Maximi jussu editum. Clementis VIII. / Urbani VIII. et Leonis XIII. auctoritate recognitum, / et novis Missis ex Indulto Apostolico hucusque / concessis auctum. / [vignette] / Mechliniae, H. Dessain, Summi Pontificis, SS. Congregationum Rituum et / de Propaganda fide, necnon Archiepiscopatus Mechliniensis Typographus - MCMVIII.

    Vignette de la page de titre : au centre, célébration de la messe devant le Christ trônant, bénissant et tenant le globe sous une arcature gothique incluant les instruments de la Passion ; de part et d'autre, au registre inférieur, les âmes du Purgatoire suppliantes ; au-dessus, la Jérusalem céleste avec les anges et les saints (on reconnaît à gauche saint François d'Assise et saint Dominique agenouillés, sainte Élisabeth de Hongrie [couronne, roses], saint Antoine de Padoue [lys], sainte Barbe [couronne, tour], sainte Apolline [tenaille] ; à droite, saint Pierre agenouillé [clés], saint Paul [épée], saint Jean l’Évangéliste [jeune et imberbe], deux papes et deux évêques).

    Étiquette de marchand collée sur la page de garde : DIHARCE / à / BAYONNE / Maison fondée / en 1804.

    ______________________________________________________________________

  • Oeuvre déplacée

    Calice. Jean-Marie Pernolet, Lyon, 1869-1907. Argent doré. Déplacé à l'église Saint-Aubin à Saint-Aubin (canton de Mugron) : réf. IM40006070.

  • Inventaire des objets mobiliers de l'église du bourg de Doazit, 15 avril 1842 (AP Doazit, Registre de la fabrique, 1841-1872)

    "État de l’inventaire qui a été fait de tout le linge appartenant à l’église du bourg de Doazit ainsi que de tous les objets mobiliers le tout être à cette époque à la sacristie / savoir :

    Linge / 9 aubes claires / 7 id. en toile / 4 id. en toile usés / 7 surplis fins / 9 id. en toile / 19 amits 80 purificatoires 50 lavabos 10 corporaux 12 napes [sic] d’autel / 10 garnitures d’autel / 6 cordons / 9 aubes pour les enfants de cœur [sic] / 9 cordons en couleur id. / 15 napes pour la communion 239 serviettes.

    Ornements et autres objets / 1 calice vermeil avec sa patene / 1 calice en argent avec sa patene / 1 ostensoir en argent / 1 ciboire en argent / 3 cremières en argent pour le baptême et les infirmes / 1 porte Dieu en argent / 2 encensoirs avec leurs navettes en cuivre blanchis / 1 benitier portatif avec l’aspersoir en cuivre blanchi / 1 croix en cuivre blanchie / 1 croix la gloire dorée / 1 croix la gloire partie dorée / 2 bonets [sic] carrés houpe en soie / 1 rituel / 2 missels / 1 graduel et antiphonaire / 1 dais en damas rouge et galon fin / 1 chasuble en damas rouge avec dantelle [sic] fine / 1 id. en velours rouge neuve galon mi fin / 1 id. violette usée galon fin / 1 id. en velours violet galon mi fin neuve / 1 id. blanche usée galon fin / 1 id. noire usée galon faux / 1 id. noire galon faux / 1 id. de toute couleur fond vert galon faux / 1 id. couleur mélangée pour le journalier galon en soie / 1 id. rouge pour le journalier galon faux / 1 id. verte galon blanc fin / 1 id. toute couleur fond blanc glacée en partie galon fin / 1 ornement noir complet galon fin / 1 ornement fond blanc toute couleur complet galon fin / 1 chape noire en velours en bon état galon faux / 1 id. noire en mauvais état galon faux / 1 id. de toute couleur galon fin / 1 id. blanche chaperon rouge galon faux / 1 étole pastorale rouge et cendrée / 1 id. de toute couleur galon fin / 1 id. pastorale pour le journalier de toute couleur galon fin/ 1 id. violette pour le journalier galon en soie/ 1 id. noire galon faux / 1 voile rouge galon faux / 1 id. de toute couleurs dantelle [sic] et frange fine / 1 pupitre rouge à trois pieds pour le livre de la messe / 1 banière [sic].

    Le présent inventaire ci dessus a été dressé par nous membres du bureau des marguilliers et reconnu que tous les objets portés dans le présent font le mobilier de l’église du bourg de Doazit le tout renfermé dans la sacristie en foi de quoi fait à Doazit dans la sacristie de l’église le quinze avril mil huit cent quarante deux et avons signé. Canton / Sansoube."

Références documentaires

Documents d'archives
  • Église, presbytère, cimetière, 1840-1936.

    Archives départementales des Landes : 2 O 678
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique, 3 mars 1906.

    Archives départementales des Landes : 70 V 108/7
  • Église : acquisition d'un maître-autel, 1874.

    Archives départementales des Landes : 70 V 108/4
  • Legs à la fabrique (Jeanne Ricarrère, 1888-1889).

    Archives départementales des Landes : 70 V 108/8
  • Livre de compte de la fabrique des églises Saint-Jean d'Aulès et Notre-Dame du bourg de Doazit (1729-1793).

    Archives paroissiales, Doazit
  • Registre de comptes et délibérations de la fabrique des églises de Doazit (1811-1833).

    Archives paroissiales, Doazit
  • Registre des délibérations de la fabrique des églises du bourg de Doazit et du Mus (1834-1840).

    Archives paroissiales, Doazit
  • Registre des délibérations de la fabrique de l'église du bourg de Doazit (1841-1872).

    Archives paroissiales, Doazit
  • Registre des recettes et dépenses de la fabrique de l'église du bourg de Doazit et de Saint-Martin du Mus (1839-1872).

    Archives paroissiales, Doazit
  • Livre de compte de la fabrique de Doazit (1872-1923).

    Archives paroissiales, Doazit
Bibliographie
  • "État de l'argenterie remise au district de Saint-Sever". Archives parlementaires 1787-1860. Tome LXXXIV. Paris, 1962.

  • CABANOT Jean, MARQUETTE Jean-Bernard, SUAU Bernadette. Guide pour la visite de quelques églises anciennes de Chalosse. Amis des Églises anciennes des Landes. Dax : Barrouillet, 1987.

    p. 22
Périodiques
  • D'ANGLADE Alain. "Les Foix-Candale, barons de Doazit en Chalosse". Bulletin de la Société de Borda, 1952.

  • MASSIE Jean-François. "L'église Notre-Dame de l'Assomption du bourg de Doazit". Bulletin de la Société de Borda, 1976, n° 361.

    p. 23-40
Multimedia
  • PRIAM Jean-Pierre, BELLOCQ Dominique. Registre paroissial. Notices, histoire, usages, faits divers, 1838-1850. Document en ligne : http://dzt-isto.chez-alice.fr/notice.htm

  • FERRÉ Joseph. Regards sur le passé. Monographie historique de Doazit. 1940. Document en ligne : http://dzt-isto.chez-alice.fr/dzt_jf1.htm

  • LAMAIGNERE Raphaël. Doazit aux trois églises. Essai de reconstitution de l'histoire locale religieuse d'après les documents officiels, par l'Abbé Raphaël Lamaignère de Doazit, curé de Saint-Aubin. 1941. Document en ligne : http://dzt-isto.chez-alice.fr/dzt_rl.htm

  • DUBEDOUT Philippe. Archiprêtré et archiprêtres de Chalosse. 1993. Document en ligne : http://dzt-isto.chez-alice.fr/22_archi.htm

  • DUBEDOUT Philippe. Les clés de voûte des églises de Doazit. 1996. Document en ligne : http://dzt-isto.chez-alice.fr/30_voute.htm

  • DUBEDOUT Philippe. Les cloches de Doazit. 1996. Document en ligne : http://dzt-isto.chez-alice.fr/32_cloch.htm

  • DUBEDOUT Philippe. Les Doazitiens de la Révolution. Document en ligne : http://dzt-isto.chez-alice.fr/15_revol.htm

Liens web

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe