Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption

Le mobilier de l'église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption

Dossier IM40005401 réalisé en 2014

Fiche

Parties constituantes non étudiées garde-corps de tribune, plaque commémorative, verrière, autel, bénitier, lutrin, clôture de choeur, fauteuil de célébrant, tabouret de célébrant, meuble de sacristie, armoire de sacristie, lustre d'église, croix d'autel, sonnette d'autel, vase d'autel, burettes, bassin à burettes, ciboire, thabor, ampoule aux saintes huiles, coffret aux saintes huiles, réserve à eau baptismale, tronc à quêter, bannière de procession, croix de procession, chemin de croix, croix, chandelier d'église, chandelier, garniture de dais de procession, tour d'autel, drap mortuaire, tour d'autel, aube, chape, dalmatique, ornement, statue, dalle funéraire, livre, harmonium
Aire d'étude et canton Mugron
Localisation Commune : Baigts

Le mobilier de l'église de Baigts antérieurement à la Révolution est peu documenté. Il n'en subsiste dans l'édifice actuel qu'une partie du décor du chœur, principalement son retable à colonnes torses et la toile copiée d'après Rubens qui orne sa contre-table, sans doute de la fin du XVIIe ou du début du XVIIIe siècle. Le lambris et les stalles qui l'accompagnent pourraient remonter à la campagne de décoration du sanctuaire en 1780, si l'on en croit la date relevée par l'auteur de la monographie paroissiale de 1888 et aujourd'hui effacée ou dissimulée. La quasi-totalité des autres meubles et objets d'art conservés actuellement datent du XIXe siècle. Le maître-autel néoclassique et l'autel secondaire furent probablement installés dans les années 1820-1830, comme la chaire à prêcher, les deux confessionnaux et la grande armoire de sacristie. Entre 1840 et 1905, un registre de comptes de la fabrique documente une série d'achats d'objets du culte et d'ornements liturgiques, dont quelques-uns subsistent aujourd'hui. En 1864 a lieu une première campagne de décoration murale dans le chœur et la nef (pour une somme de 1000 francs), suivie en 1878-1879 par l'exécution de peintures murales dans la chapelle latérale, nouvellement dédiée au Sacré-Cœur, par le peintre Léonard Fortuné. La vitrerie des deux vaisseaux est réalisée en 1866-1867. Les deux cloches de l'église connaissent plusieurs fontes et refontes tout au long du siècle : une première fois en 1824 par un fondeur anonyme, une seconde en 1868 et 1873, respectivement par le Dacquois Louis-Rémy Delestan et la Tarbais Ursulin Dencausse, enfin en 1892 par Gustave Delestan. L'effondrement de la voûte de l'église au début de la Seconde Guerre entraîne sa réfection et l'exécution d'un nouveau décor peint en 1941-1942. La sacristie renferme un ensemble d'objets cultuels dus à des orfèvres parisiens (Martin et Dejean, A.-H. Dubois) et lyonnais (L.et P. Gille).

Auteur(s) Auteur : Giscard,
Giscard

Manufacture de sculptures en terre cuite et plâtre, fondée à Toulouse par Jean-Baptiste Giscard (1818-1906), auquel succédèrent, de père en fils, Bernard (1851-1926), Henri (1895-1985) et Joseph (1931-2005).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant de statues, signature
Auteur : Kasriel Louis Maurice,
Louis Maurice Kasriel (1815 - 1899)

Né en 1815 à Krotoschin (alors en Prusse, aujourd'hui en Pologne), mort à Paris en 1899 ; fonde en 1839 une fabrique d'harmoniums à Paris (6, rue Tolain). Successeurs : ses petits-fils Albert Freitag Marks (né en 1869) et Louis Kasriel (né en 1872, mort à Auschwitz en 1943). La manufacture "les petits-fils de Maurice Kasriel", fondée en 1900, ferma en 1984.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
facteur d'harmonium, signature
Auteur : Repos Étienne,
Étienne Repos

Imprimeur-éditeur à Digne (5, cours des Arès) et Paris (8, rue Cassette) dans la seconde moitié du XIXe siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
imprimeur-éditeur
Auteur : Laîné Adolphe ; Havard J.,
Laîné Adolphe ; Havard J.

Imprimeurs-éditeurs à Paris (19, rue des Saints-Pères).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
imprimeur-éditeur

Annexes

  • Liste des oeuvres non étudiées

    Garde-corps de tribune [vaisseau principal, tribune occidentale]

    Limite 18e s.-19e s. Bois tourné.

    Balustres en candélabre.

    Ensemble de 5 plaques commémoratives [porche]

    19e et 20e s. Marbre blanc, gravé et doré.

    Plaques rectangulaires verticales (A, E) ou cintrées à oreilles (B, C, D).

    A. "Jubilé 1865 / Précieux souvenir si vous êtes fidèle / Indulgence de 40 jours pour un Ave Maria".

    B. "1881. Mission décennale fondée pour Baigts".

    C. "1889. Souvenir de la première mission décennale".

    D. "1900. Souvenir de la seconde mission décennale".

    E. "Le serviteur de Marie ne périra jamais. Priez Marie. Souvenir mission 1961".

    Ensemble de 4 verrières [chœur, collatéral sud] (ill. 20144000878NUC2A et 20144000879NUC2A)

    20e s. Verre transparent coloré dans la masse.

    Verrières géométriques en plein cintre ; décor de cercles, bordures colorées.

    [Des "vitraux" furent achetés par la fabrique en 1866 pour 175 francs, un "vitrail" en 1867 pour 80 francs, un autre (ou le même ?) en 1868 pour la même somme. Ces verrières ne semblent pas correspondre à la vitrerie actuelle.]

    Autel (maître-autel) [chœur] (ill. 20144001359NUC1A)

    Vers 1980. Bois tourné, teinté et ciré.

    Autel table à six pieds torsadés (ceux de devant jumelés).

    h = 91 ; la = 160.

    [Autel installé par le curé Langlade vers 1980.]

    Autel (autel secondaire, dit de la Vierge) [collatéral sud] (ill. 20144001360NUC1A)

    Vers 1980. Bois.

    Simple âme de bois charpentée garnie d'un parement d'autel en drap lamé doré.

    [Autel installé par le curé Langlade vers 1980 pour accompagner un tableau de l'Immaculée Conception donné par lui (réf. IM40005450) ; autel supprimé avant 2014.]

    Bénitier [porche] (ill. 20144001358NUC1A)

    19e s. Marbre blanc et gris.

    Vasque de marbre blanc en forme de coquille posée sur un pilastre de marbre gris à socle de marbre blanc, adossé au mur.

    h = 97,5 ; la = 42.

    Lutrin [collatéral sud]

    19e s. Bois.

    Double pupitre sur tige tournée et piétement tripode.

    h = 165.

    Clôture de chœur [pièce au-dessus du porche (en 1992)]

    2e moitié 19e s. Fer forgé, bois (appui).

    [Repérée lors d'un pré-inventaire en 1992, non retrouvée lors de l'enquête de 2014.]

    Ensemble d'un fauteuil de célébrant et de 2 tabourets de célébrant [chœur]

    Vers 1980. Bois, velours uni rouge (garniture).

    Fauteuil : h = 108 ; la = 57.

    Meuble de sacristie (commode-armoire) [sacristie] (ill. 20144000781NUC2A)

    19e s. Chêne et pin ciré.

    Commode-chasublier à quatre battants jumelés deux à deux (tiroirs intérieurs disparus) et plateau d'assemblage ; armoire à quatre battants jumelés deux à deux, corniche d'assemblage.

    Commode : h = 107 ; la = 286 ; pr = 99,5 ; armoire : h = 156 ; pr = 39,5.

    Armoire de sacristie [sacristie]

    Milieu 19e s. Chêne ciré.

    Armoire à deux battants jumelés.

    h = 243 ; la = 141.

    Paire de lustres d'église [collatéral sud]

    4e quart 19e s. Laiton et bronze dorés.

    Lustres à six lumières ; motifs végétaux stylisés en métal découpé.

    Croix d'autel [sacristie] (ill. 20144001361NUC1A)

    4e quart 19e s. Laiton et bronze dorés et peints en rouge.

    Style néo-roman. Base tripode à faces ajourées (feuilles de vigne), nœud en urne, croix fondue d'une seule pièce avec gloire et embouts quadrilobés rehaussés de rouge.

    h = 59.

    Sonnette d'autel [sacristie] (ill. 201434001361NUC1A)

    Limite 19e s.-20e s. Bronze et acier.

    Sonnette à quatre timbres.

    h = 13.

    Vase d'autel [sacristie] (ill. 20144000779NUC2A)

    Limite 19e s.-20e s. Porcelaine blanche.

    Vase cornet à base ovale ; anses moulées en feuille de vigne ; décor peint doré (en partie effacé) : croix, rinceaux.

    h = 20 ; la = 31,5.

    Marque (en creux sous la base) : AV.

    Ensemble de 2 burettes et plateau à burettes [sacristie] (ill. 20144001361NUC1A)

    20e s. Verre transparent incolore moulé (burettes), laiton doré (plateau).

    Ciboire [chœur, maître-autel]

    Objet non vu.

    Thabor [sacristie]

    4e quart 19e s. Laiton et bronze dorés, verre coloré

    Pieds en patte de lion, cinq médaillons faux émail à fond bleu (quatre anges, croix tréflée).

    h = 15 ; la = 35 ; pr = 30,5.

    Ensemble ampoules et coffret aux saintes huiles [sacristie] (ill. 20144001361NUC1A)

    Limite 19e-20e s. Argent, bois fruitier.

    Ampoules cylindriques en argent avec couvercle emboitant, reliées par deux languettes métalliques. Coffret rectangulaire en bois fruitier, avec couvercle ouvrant sur charnière, deux alvéoles à l'intérieur.

    Ampoules : h = 6 ; coffret : h = 7,5, la = 9,2.

    Poinçon non identifié sous la base des ampoules : lettre P au pied fourché surmontant un point, dans un losange vertical. Inscriptions sur le corps des ampoules : SANCTUM CHRISMA, OLEUM SANCTUM. Inscriptions sur le couvercle : S.C., O.S.

    [Des "crémières" furent acquises en 1841 selon le registre de comptes de la fabrique. Il ne semble pas pouvoir s'agir des objets conservés. Le poinçon non identifié à la lettre P se retrouve sur une ampoule à saint chrême conservée à Hauriet dans le même canton (réf. IM40005665).]

    Réserve à eau baptismale [sacristie] (ill. 20144000761NUC2A)

    Milieu 19e s. Cuivre rouge.

    Récipient ovale à couvercle emboîtant, intérieur étamé ; anses rivées, croix sommitale en laiton sur le couvercle.

    h = 19 ; d = 34,5.

    Tronc à quêter [sacristie] (ill. 20144000764NUC2A)

    2e moitié 19e s. Fer blanc.

    Boîte cylindrique avec anse en boucle rivée, couvercle emboitant.

    h = 13.

    État : fer rouillé, anse refixée.

    Bannière de procession (hampe) [sacristie]

    4e quart 19e s. Bois tourné et peint (rouge sombre), laiton doré.

    Seul élément conservé : hampe.

    h = 240.

    Croix de procession [sacristie]

    Milieu 19e s. Laiton argenté, bronze argenté et doré.

    Style néoclassique. Douille emboîtante en laiton, nœud en forme d’urne godronnée à anses carrées à la grecque, collerette godronnée ; Christ, titulus, effigie de sainte Madeleine (au revers) et fleurons en lyre fondus, dorés et vissés.

    h = 84 ; la = 35.

    Mauvais état ; manque la hampe ; fleurons brisés.

    Chemin de croix [nef] (ill. 20144000843NUC2A)

    Limite 19e s.-20e s. Plâtre polychrome.

    Style néo-roman. Cadres architecturés peints en gris, avec arc en plein cintre et croix sommitale tréflée ; personnages en haut relief polychrome sur fond de paysage ou d’architecture peint à l’huile. Titre de chaque station sur un cartel au bas, numéro en chiffres romains dans un cartouche à la clef de l'arc. Décor : colonnettes, tourelles crénelées, volutes d'acanthe, dents de scie et chevrons.

    H = 72 ; la = 552.

    État : longtemps déposé à la tribune, remis en place dans l'église avant 2014.

    Croix : Christ en croix [vaisseau principal, 2e pilier sud]

    Limite 19e s.-20e s. Bois (croix), plâtre polychrome (Christ, titulus, médaillons).

    Christ : statue petite nature. Médaillons quadrilobés dorés avec les symboles de Évangélistes aux extrémités des bras de la croix.

    h = 220 environ.

    Ensemble de 2 chandeliers d’église (n° 1) [chœur] (ill. 20144000816NUC2A)

    2e moitié 19e s. Bronze ou régule doré.

    Style éclectique. Base tripode pyramidale, tige à ressauts portant cinq branches (dont quatre chantournées et une droite à l'aplomb de la tige), lumières à bobèche et binet. Décor fondu : griffes enserrant des boules (pieds), cartouches ovales et têtes d'angelot, feuilles d'acanthe et perles (base), trois angelots (nœud), rinceaux de vigne (sur les binets).

    h = 58,5 ; la = 39.

    Posés sur des sellettes en bois tourné à fût torse.

    Ensemble de 2 chandeliers d’église (n° 2) [collatéral sud, autel du Sacré-Cœur]

    4e quart 19e s. Bronze ou régule doré.

    Style néo-médiéval. Base tripode ajourée, trois lumières à bobèche et binet. Décor fondu : palmettes, fleurettes.

    h = 36.

    Ensemble de 3 chandeliers d’église [collatéral sud, autel du Sacré-Cœur]

    4e quart 19e s. Laiton et bronze dorés.

    Base tripode ajourée, trois lumières à bobèche et binet. Décor en laiton découpé : lys, grappes de raisin et feuilles de vigne.

    h = 32.

    Ensemble de 4 chandeliers [sacristie]

    19e s. Laiton doré.

    Base circulaire à ressauts moulurés, tige en balustre, bobèche mobile à bord dentelé, binet.

    h = 11,7.

    Ensemble de 2 chandeliers [sacristie]

    19e s. Laiton doré.

    Base circulaire, tige en balustre, nœud en vase Médicis, bobèche mobile, binet.

    h = 23.

    Ensemble de 2 draps mortuaires [sacristie]

    1ère moitié 20e s. Velours uni noir, fil métal argenté (passementerie).

    Garniture de dais de procession (n° 1) [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s. Damas de coton et soie blanc, fil métal doré (passementerie).

    [N° 33, inv. 1906 ? : « 1 dais avec montants ».]

    Garniture de dais de procession (n° 2) [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s. Drap lamé doré, fil métal doré (passementerie).

    [N° 33, inv. 1906 ? : « 1 dais avec montants ».]

    Tour d'autel [sacristie] (ill. 20144001360NUC1A)

    Limite 19e s.-20e s. Drap lamé doré, fil métal doré (passementerie, décor) et argenté (décor).

    Décor : Agneau mystique sur le livre aux sept sceaux, croix, étoiles.

    Ensemble de 4 aubes [sacristie] (ill. 20144000786NUC2A)

    Limite 19e s.-20e s. Lin et dentelle.

    Dentelle à motifs floraux (tulipes).

    Ensemble de 4 chapes [sacristie] (ill. 20144001362NUC1A et 201440001363NUC1A)

    Limite 19e s.-20e s.

    A. Drap lamé doré, bougran de toile rouge (doublure), fil métal doré (passementerie, décor), laiton doré (fermail). Décor (chaperon) : monogramme IHS, roses, rinceaux.

    B. Damas de coton et soie blanc, bougran de toile rouge (doublure), fil métal doré (passementerie, décor), fil de coton vert et rouge (décor), laiton doré (fermail). Décor (chaperon) : monogramme IHS, rinceaux.

    C. Damas de coton et soie blanc, bougran de toile rouge (doublure), fil métal doré (passementerie, décor), fil de coton vert et rouge (décor), laiton doré (fermail). Décor (chaperon) : monogramme IHS, rinceaux.

    D. Damas de coton et soie vert, bougran de toile verte (doublure), fil de coton jaune-or et orangé (passementerie, décor), laiton doré (fermail). Décor (chaperon) : monogramme IHS couronné, rinceaux.

    Ensemble de 2 dalmatiques [sacristie]

    Limite 19e s.-20e s. Velours uni noir.

    Assorties à un ornement complet (voir ci-dessous).

    Ensemble de 4 ornements (chasuble, étole, bourse de corporal, étole, voile de calice) [sacristie]

    1ère moitié 20e s.

    A. Damas de coton et soie blanc, toile de coton orange (doublure), fil de soie polychrome (passementerie, décor). Décor de style Art déco (croix dorsale de la chasuble) : monogramme IHS, grappes de raisin et feuilles de vigne. Vers 1930-1940.

    B. Moire de coton et soie vert, bougran de toile verte, fil de soie verte, rouge et or (galon), fil métal doré (décor). Décor (croix dorsale de la chasuble) : monogramme IHS.

    C. Damas de coton et soie noir, toile de coton noire (doublure), fil de coton blanc crème (passementerie, décor). Décor (croix dorsale de la chasuble) : monogramme IHS.

    D. Damas de coton et soie noir, toile de coton noire (doublure), fil de coton blanc crème (passementerie, décor). Décor (croix dorsale de la chasuble) : monogramme IHS.

    Ensemble de 9 statues

    Limite 19e s.-20e s. Plâtre polychrome (sauf mention contraire).

    Saint Antoine de Padoue (vaisseau principal, au sud ; h = 100 environ ; n° 10, inv. 1906). Notre-Dame de Lourdes (n° 1) (entrée du vaisseau principal ; n° 6, inv. 1906 ; ill. 20144000872NUC2A). Sainte Bernadette Soubirous (entrée du vaisseau principal ; ill. 20144000872NUC2A). Sainte Jeanne d'Arc (entrée du vaisseau principal ; h = 120 environ). Sainte Thérèse de Lisieux (collatéral sud ; marque de fabricant peinte sur le socle à gauche : GISCARD / TOULOUSE ; cachet du Carmel de Lisieux ; h = 120 environ). Notre-Dame de Lourdes (n° 2) (collatéral sud [en 1992] ; h = 81). Immaculée Conception (n° 1) (collatéral sud, autel du Sacré-Cœur ; h = 71 ; ill. 20144000855NUC2A). Immaculée Conception (n° 2) (plâtre blanc à rehauts colorés ; porche, dans une niche en pierre peinte en faux marbre, sur piédestal de marbre blanc ; h = 130 environ ; ill. 20144000876NUC2A et 20144000877NUC2A). Deux anges-troncs (sacristie ; h = 33 ; ill. 20144001361NUC1A).

    Dalle funéraire de l'abbé Henri Labastugue [porche]

    1935. Calcaire gravé.

    Épitaphe : Ici repose / M. L'Abbé Henri LABASTUGUE / curé de BAIGTS 1918-1932 / pieusement décédé le 18 mars 1935 / Priez pour lui.

    Dalle funéraire de l'abbé Eugène Dubrasquet [porche]

    1973. Marbre gris gravé.

    Épitaphe : M. l'Abbé Eugène DUBRASQUET / curé de BAIGTS (Chalosse) 1932-1973 / P.P.L. / - / Ne manquez pas de prier / celui du prie se sauve / la prière est la clef du Ciel.

    Livre : graduel romain [collatéral sud] (ill. 20144000868NUC2A et 20144000869NUC2A)

    1859. E. REPOS, éditeur à Paris. Papier, carton, cuir.

    Page de titre : GRADUEL / ROMAIN / contenant / LES MESSES DES DIMANCHES, DES FÊTES / ET DES FÉRIES DE TOUT L'ANNÉE / dernière édition, / publiée par la commission ecclésiastique de Digne, / avec l'approbation / DE SA GRANDEUR MONSEIGNEUR MEIRIEU. / [trophée liturgique avec les armoiries du pape Pie IX] / DIGNE, / commission ecclésiastique, Cour des Arès / PARIS, / librairie de E. Repos, / Rue Cassette, 8 / MDCCCLIX.

    Harmonium [collatéral sud]

    4e quart 19e s. Louis-Maurice KASRIEL (1815-1899), facteur à Paris. Chêne, ivoire, bronze.

    Caisse en chêne avec poignées latérales en bronze, deux colonnettes cannelées aux angles antérieurs.

    Marque de fabricant (au-dessus du clavier) : M. KASRIEL / PARIS.

    _______________________________________________________________________

  • Extraits de documents concernant le mobilier de l'église (AP Baigts)

    I. Comptes de la fabrique (1840-1905) :

    - Budget de la fabrique de Baigts pour l'année 1841 : "Achat de linge et d'un ornement noir... 80." / "Achat d'un ciboire, de crémières et d'un croissant d'argent pour l'ostensoir... 450." / "Les membres soussignés de la fabrique (...) prient aussi Sa Grandeur de vouloir bien encore permettre de se servir dans l'église de Baigts d'un ciboire dont la coupe n'est point d'argent et d'un croissant pour l’ostensoir, qui n'est pas non plus d'argent, jusqu'à ce qu'ils puissent se conformer à l'ordonnance épiscopale consignée dans l'article 439 des statuts du diocèse."

    - 1841 : "Dépenses extraordinaires / Achats de vases sacrés : 88."

    - 1842 : "Dépenses extraordinaires / Achats de vases sacrés : 150."

    - 1846 : "Dépenses extraordinaires / Achats de livres de chant : 100."

    - 1847 : "Dépenses extraordinaires / Achats de livres de chant : 100."

    - 1848 : "Dépenses extraordinaires / Achat de linges d'église : 56,00."

    - 1849 : "Dépenses extraordinaires / Achat de livres de chant : 100."

    - 1851 : "Dépenses extraordinaires / Achat d'ornements et de linges : 100,00."

    - 1852 : "Dépenses extraordinaires / Achat d'ornements et de linges : 130,00."

    - 1853 : "Dépenses extraordinaires / Achat d'ornements et de linges : 120,00."

    - 1854 : "Dépenses extraordinaires / Achat d'ornements et de linges : 65,97."

    - 1855 : "Dépenses extraordinaires / Achat d'ornements et de linges : 160,00."

    - 1856 "Dépenses extraordinaires / Achat d'ornements et de linges : 160,00."

    - 1857 : "Dépenses extraordinaires / Achat d'ornements et de linges : 2000,00."

    - 1859 : "Dépenses extraordinaires / Achat d'ornements et de linges : 200,00."

    - 1860 : "Dépenses extraordinaires / Achat d'ornements et de linges : 200,00."

    - 1861 : "Dépenses extraordinaires / Achat d'ornements et de linges : 87,50."

    - 1862 : "Dépenses extraordinaires / Achat d'ornements et de linges : 150,00. / Achat de livres : 125,00."

    - 1863 : "Dépenses extraordinaires / Achat d'ornements et de linges : 100,00. / Achat de livres : 100,00."

    - 1864 : "Dépenses extraordinaires / Achat d'ornements et de linges : 367,50. / Achat de livres : 50,00. / Décoration de la nef et du sanctuaire : 1000,00. / Vases sacrés : 450,00."

    - 1865 : "Dépenses extraordinaires / Achat de vases sacrés : 350,00. / Achat d'ornements et linges : 450,00. / Décoration de la nef et du sanctuaire : 1000,00."

    - 1866 : "Dépenses extraordinaires / Achat d'ornements et de linges : 68,00. / Achats de livres liturgiques : 12,50. / "2. Vitraux : 175,00."

    - 1867 : "Dépenses extraordinaires / Achat d'ornements et de linges : 140,00. / Un vitrail : 80,00. / Vases sacrés : 150,00."

    - 1868 : "Dépenses extraordinaires / Achat d'ornements et de linges : 160,00. / Un vitrail : 80,00. / Pour refonte d'une cloche : 100,00."

    - 1869 : "Dépenses extraordinaires / Final paiement d'une cloche : 434,20."

    - 1870 : "Dépenses extraordinaires / Final paiement d'une cloche : 444,20. / Carrelage du sanctuaire : 298,75."

    - 1871 : "Dépenses extraordinaires / Achat d'ornements et de linges : 150,00. / Achat de livres : 120,00. / Carrelage d'une partie de l'église : 261,30."

    - 1872 : "Dépenses extraordinaires / Carrelage d'une partie de l'église : 300,00."

    - 1873 : "Dépenses extraordinaires / Carrelage d'une partie de l'église : 200,00. / Refonte d'une cloche (acompte) : 416,35."

    - 1874 : "Dépenses extraordinaires / Voûte du bas-côté de l'église : 500,00. / Final paiement d'une cloche : 200,00. / Habillement et équipement d'un suisse : 169,50."

    - 1875 : "Dépenses extraordinaires / Final paiement d'une cloche : 204,00. / Réparation à la voûte du bas-côté : 450,00."

    - 1876 : "Dépenses extraordinaires / Réparation à la voûte du bas-côté : 500,00. / Achat de 6 chandeliers de cuivre avec la croix : 210,80. / Ornements et linges : 120,00."

    - 1877 : "Dépenses extraordinaires / Achat de livres : 20,00. / Ornements et linges : 178,95."

    - 1878 : "Dépenses extraordinaires / Achat d'ornements et de linges : 150,00. / Achat de livres : 15,00. / Peintures à la chapelle du Sacré-Cœur : 278,00."

    - 1880 : "Dépenses extraordinaires obligatoires / 2. Achat de vases sacrés, du linge et des meubles indispensables à l'exercice du culte : 150 (réduit à 130)."

    - 1881 : "Dépenses extraordinaires obligatoires / 2. Achat de vases sacrés, du linge et des meubles indispensables à l'exercice du culte : 75."

    - 1882 : "Dépenses extraordinaires obligatoires / 2. Achat de vases sacrés, du linge et des meubles indispensables à l'exercice du culte : 145 (réduit à 45,90). / Calice à redorer : 25,00. / Chapitre III. Dépenses non prévues au budget. Plancher neuf au clocher : 59,70."

    - 1884 : "Dépenses extraordinaires obligatoires / 2. Achat de vases sacrés, du linge et des meubles indispensables à l'exercice du culte : 92,40."

    - 1885 : "Dépenses extraordinaires obligatoires / 2. Achat de vases sacrés, du linge et des meubles indispensables à l'exercice du culte : 116. / Chapitre III. Dépenses extraordinaires facultatives. 6. Pour quatre aubes d'enfants de chœur : 50,00."

    - 1886 : "Dépenses extraordinaires obligatoires / 2. Achat de vases sacrés, du linge et des meubles indispensables à l'exercice du culte : 60."

    - 1887 : "Dépenses extraordinaires obligatoires / 2. Achat de vases sacrés, du linge et des meubles indispensables à l'exercice du culte : 74."

    - 1888 : "Chapitre IV. Pour recouvrir le porche : 50,00."

    - 1891 : "Chapitre IV. Dépenses extraordinaires facultatives. 5. Une balustrade en fer, au fond de l'église, pour séparer les hommes : 80,00."

    - 1892 : "Chapitre IV. 6. Achat de 16 chaises : 22,50."

    - 1893 : "Chapitre III. 1. Refonte des cloches : 385,45."

    -1894 : "Chapitre II. 6. Autres dépenses exceptionnelles. / Cloches : 112,00. / Dû au fondeur pour refonte des cloches : 135,45."

    - 1895 : "Chapitre II. 6. Autres dépenses exceptionnelles. / Final paiement pour refonte des cloches : 140,00."

    - 1896 : "Chapitre II. 2. Achat d'une étole pastorale : 20,00. / 3. Peintures refaites (imprévus) : 30,00. / 6. Remise pour voiture des morts : 50,00."

    - 1897 : "Chapitre II. 2. Achat d'une chape blanche et verrine rouge : 65,00. / 6. Imprévus, encensoirs avec navettes, bénitier portatif et goupillons argentés : 20,00."

    - 1898 : "Chapitre II. Carrelage : 85,00."

    - 1899 : "Dépenses. / Achat de soutanes et aubes d'enfant de chœur : 70,00. / Réparation d'un contrefort : 32,52."

    - 1900 : "Chapitre II. Dépenses. / 8. Achat de 2 douzaines de chaises : 40,00."

    - 1901 : "Chapitre II. Dépenses. / Réparation au plafond de la tribune : 50,00. / 2. Achat d'un missel : 44,25."

    II. Registre du bureau et divers :

    - Circulaire de Mgr Lanneluc, évêque d'Aire, relative aux budgets et comptes des fabriques (gravure : "Tellier del. - Roquelay sculp.").

    - Décret du ministère de l'Instruction publique et des Cultes (Versailles, 14 décembre 1878) : autorisation à la fabrique de Baigts d'accepter les legs de Catherine Zoraïde Napias, veuve d'Antoine Saint-Martin (testament du 5 juillet 1875), consistant en deux sommes de 1000 francs chacune, l'une à titre gratuit, l'autre pour fondation de messes.

    III. Papiers divers :

    - Souscription pour la refonte des deux cloches, 1892 (liste des souscripteurs).

    - Dette publique, legs de Caroline Laporte, veuve Vidal, pour célébration d'une messe annuelle, 1903.

    - Lettre circulaire du maire de Baigts à divers notables pour solliciter leur aide afin de restaurer la voûte effondrée de l'église, mars 1942.

    - Lettre circulaire publicitaire de la maison Heaulme-Buisine de Lille, 1952.

  • Extraits de la monographie paroissiale de Baigts, par le curé J.M. Farthouat, 22 août 1888

    Extraits de la monographie paroissiale de Baigts, par le curé J.M. Farthouat, 22 août 1888 (AD Landes, 16 J 18 b) :

    Le nouveau cimetière date de 1882. L'ancien, mentionné en 1679, était situé au nord et à l'est de l'église.

    Le presbytère a été construit en 1867 par la commune.

    La paroisse possède trois confréries : du Saint-Sacrement (fondée en 1833), du Scapulaire (1833) et du Rosaire (1864).

    "Section deuxième - Archéologie. Première partie. Bâtiments religieux."

    "Église très ancienne" sous le vocable de la Vierge de l'Assomption. Le clocher est une tour carrée avec une flèche en bois et un dôme en partie en bois et en ardoises.

    "Il y a deux cloches, dont la principale, refondue en 1858, porte l'inscription suivante : Je me nomme Marie Joseph St Roch. Parrain, M. Prosper Napias. Marraine Mademoiselle Marie-A. Bustarrat. M. Farthouat curé. M. François Testelin maire. M. Cazeils adjoint. Louis Delestan fondeur à Dax 1868. On lit sur la seconde, qui est plus petite et qui date de 1879 : Je me nomme Assomption. Parrain S.J.C.M. Marraine Augustine Dupouy. Prosper Napias maire. Cazeils adjoint. Ursulin Dencausse fondeur à Tarbes, breveté S.G.D.G."

    Nef : "cette voûte a été quelque peu décorée en 1864, en même temps que la nef et le sanctuaire [...]." Le bas-côté "était autrefois dédié à St Roch. Mais en 1877, époque où il a été modifié et décoré, il fut dédié au Sacré-Cœur par la pose d'une belle statue qui fut bénite par Mgr Delannoy à l'époque de sa première tournée pastorale dans cette paroisse [...]."

    "Le chœur [...] a un arc triomphal : il est tout simple, sans ornements, portant en haut, sur le devant, le chiffre 1780, époque où probablement il avait reçu quelque réparation. Le fond du chœur est circulaire, caché jusqu'en haut par une boiserie ancienne [...]. L'autel adossé à la boiserie est en bois comme elle, et date probablement de la même époque. [...] La sacristie ne renferme aucun objet d'art. [...]"

Références documentaires

Documents d'archives
  • Monographie paroissiale de Baigts, 1888.

    Archives départementales des Landes : 16 J 18 b
  • Église (1825-1912).

    Archives départementales des Landes : 2 O 202
  • Réparation du clocher, refonte de deux cloches (1824-1893), acquisition d'ornements et de chandeliers (1876).

    Archives départementales des Landes : 70 V 26/3
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique (9 mars 1906).

    Archives départementales des Landes : 70 V 26/5
  • Dons et legs à la fabrique (1835-1892) : Marie-Virginie Ramonbordes épouse Sepz (1835), Jeanne Dupérier veuve Zelich (1841-1842), Marie Duburgue veuve Sepz (1863-1868), Jean-Louis-Aimé Letailleur (1868-1870), Marie Napias veuve Saint-Martin (1878-1889), Caroline Laporte veuve Vidal (1891-1892).

    Archives départementales des Landes : 70 V 26/6
  • Comptes de la fabrique (1840-1905).

    Archives paroissiales, Baigts
  • Papiers divers (1892-1952).

    Archives paroissiales, Baigts
  • Registre du bureau et divers (XIXe siècle).

    Archives paroissiales, Baigts
Documents figurés
  • Autel (maître-autel). Diapositive, 1992.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 189
  • Autel de la Vierge. Diapositive, 1992.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 189
  • Bénitier. Diapositive, 1992.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 189
  • Objets cultuels en 1992 : calice, ciboire, trois ostensoirs, trois croix d'autel, sonnette d'autel, coffret aux saintes huiles, navette à encens, baiser de paix, ange-tronc. Diapositive, 1992.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 189
  • Ensemble de trois chapes (deux blanches, une verte) et d'un ornement noir. Diapositive, 1992.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 189
  • Chape dorée. Diapositive, 1992.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 189
Bibliographie
  • CABANOT Jean, MARQUETTE Jean-Bernard, SUAU Bernadette. Guide pour la visite de quelques églises anciennes de Chalosse. Amis des Églises anciennes des Landes. Dax : Barrouillet, 1987.

    p. 11-13
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe