Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Latrines ou lieux d'aisance

Dossier IA33004312 inclus dans Village de Jau-Dignac-et-Loirac, dit Le Centre réalisé en 2012

Fiche

Dénominations latrine
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche) - Saint-Vivien-de-Médoc
Adresse Commune : Jau-Dignac-et-Loirac
Lieu-dit : le Centre

Afin de satisfaire aux questions d’hygiène et de salubrité, la commune souhaite, dès 1861, la construction au nouveau village du Centre de lieux d'aisance pour les hommes et les femmes. Si le projet n'aboutit pas, il est à nouveau d'actualité en 1882 : les lieux d'aisance doivent être bâtis "au double point de vue de la moralité et de la commodité des habitants". Des plans, dressés par Banizet, sont datés 1889.

Un plan du bourg visé en 1890 donne le positionnement de ces lieux publics à construire non loin de l'école des filles également projetée. L'emplacement ne convient pas au préfet et, à défaut de choisir un autre emplacement, le projet est définitivement abandonné.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Auteur(s) Auteur : Banizet

D'après les plans du projet de 1889, les latrines devaient être installées derrière l'ancienne mairie, au sud de l'église.

L'édicule devait être couvert d'un toit à deux pans avec façades formant pignons percés d'un oculus et de deux portes, toiture débordante ornée d'un lambrequin et de pots à feu.

États conservations oeuvre non réalisée

Annexes

  • Documentation complémentaire

    AM Jau-Dignac-et-Loirac, Registre de délibérations du conseil municipal 1860-1875. 1D3. Construction de lieux d'aisance au Centre, 30 juin 1861.

    M. le Maire a fait passer sous les yeux du Conseil un plan et devis qu'il a fait dresser par un maître ouvrier relatif à l'établissement de lieux d'aisance près du nouveau bourg au Centre et sur la propriété de la commune, dont un pour les hommes et l'autre pour les femmes et séparés par une distance assez considérable.

    Prix : 900 frcs 20

    Demande d'approbation au préfet.

    AD Gironde, 2 O 1960. Lettre de protestation adressée au préfet, 1890.

    Les soussignés ont l'honneur de vous exposer ce qui suit :

    Le conseil municipal de Jau-Dignac-Loirac a, sur la proposition de son Maire Mr Guarry, décidé la construction, au Centre, de lieux publics.

    Les soussignés déclarent protester de la façon la plus énergique contre l'établissement de ces lieux publics à l'endroit proposé.

    1° - A raison de l'immoralité qui en résultera, ces lieux publics étant projetés doubles (hommes et femmes), séparés par une simple cloison et sans surveillance indiquée.

    2° - A raison de l'assiette choisie : ces lieux devant être placés au milieu du bourg à quelques mètres de l'église, du presbytère et des écoles ; à huit mètres de la Mairie, à dix mètres de la Poste et d'une maison particulière, avec ouvertures du côté de cette maison, et presque en face du bureau de Poste.

    Ci-joint deux plans des lieux ; l'un semblable à celui dressé par Monsieur le Maire de Jau et sur lequel ne figurent ni la Mairie, ni la Poste, ni la maison précitée, ni le presbytère, l'autre conforme à la situation des lieux et au moyen duquel l'autorité préfectorale peut apprécier, à part toute autre considération le bien fondé de la protestation (...).

Références documentaires

Documents d'archives
  • Construction de lieux d'aisance au Centre, 30 juin 1861.

    Archives municipales, Jau-Dignac-et-Loirac : Registre de délibérations du conseil municipal 1860-1875. 1D3
  • Autorisation du conseil municipal accordée au maire pour la construction de lieux d'aisance au Centre, 10 septembre 1882.

    Archives municipales, Jau-Dignac-et-Loirac : Registre de délibérations du conseil municpal 1875-1894. 1D4
Documents figurés
  • « Projet de lieux d'aisance pour la commune de Saint-Paulin. Dessin au crayon, par Banizet, 10 août 1889 » [AD Gironde, 2 O 1960].

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 1960
  • « Plan de partie du bourg du Centre, indiquant la position des écoles par rapport aux lieux publics à construire ». Dessin au crayon, s.n., certifié véritable par le maire le 21 janvier 1890.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 1960
Bibliographie
  • MONGUILLON Chantal. L'île aux trois clochers Jau-Dignac-Loirac. Pauillac : Société archéologique et historique du Médoc, 2018 (Hors-série de la revue Les cahiers méduliens).

    p. 61
(c) Conseil départemental de la Gironde ; (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Riberolle Jennifer