Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Martin

Lambris de demi-revêtement et deux portes du chœur

Dossier IM40006497 réalisé en 2017

Fiche

Dénominations lambris de demi-revêtement, porte
Aire d'étude et canton Saint-Sever
Adresse Commune : Coudures
Emplacement dans l'édifice choeur

A l'occasion de l'inventaire du 20 février 1906, où il figure sous le n° 34, ce lambris, comme l'autel de saint Michel, fut revendiqué par "M. Émile Leconte, ancien directeur des Domaines". L'assertion est confirmée par une mention du registre des délibérations du conseil de fabrique (séance de la quasimodo 1899), qui signale les remerciements votés par l'assemblée au donateur et la remise par celui-ci "du dossier contenant les plans et devis des dites boiseries pour les garder dans les archives de la fabrique" - documents aujourd'hui disparus et dont la perte empêche de connaître le nom de l'artisan auteur du lambris. La somme acquittée pour ce travail est connue, en revanche, par un décompte global des dépenses effectuées pour la restauration de l'église : "exercice 1898, boiseries du sanctuaire - 800 [francs]".

Émile Leconte, directeur des Domaines dont les archives de l'Enregistrement ne semblent pas avoir gardé trace, est probablement le propriétaire d'une pierre lithographique portant un ex-libris à ce nom, conservée dans la sacristie de l'église de Sarraziet, commune limitrophe de celle de Coudures.

Dates 1898, daté par source
Auteur(s) Personnalité : Leconte Émile,
Émile Leconte

Directeur des Domaines dans la seconde moitié du XIXe siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
donateur, attribution par source

Le lambris de style néogothique, en chêne ou châtaignier teinté de couleur sombre, règne sur les murs nord et sud et sur les trois pans coupés du chœur, avec retours à hauteur d'appui sur les dosserets qui portent l'arc d'entrée du sanctuaire. Le panneautage rectangulaire à petit cadre comporte deux registres superposés. L’encadrement des portes de la sacristie (au nord) et de la chapelle du Tiers-Ordre (au sud), amorti d'un fronton triangulaire et de pinacles au décor en relief sculpté dans la masse, fait corps avec le lambris.

Catégories menuiserie
Structures d'applique
Matériaux chêne, mouluré, petit cadre élégi, décor en bas relief, décor dans la masse, décor rapporté, ciré
Mesures h : 220.0
h : 235.0
h : 90.0
Iconographies IHS, MA
ornementation, ornement à forme architecturale, remplage, ornement à forme végétale, chou frisé, trèfle
Précision représentations

Le lambris est divisé en deux registres de panneaux superposés, scandés par des parcloses. la corniche est couronnée d'une frise faîtière découpée en forme de trèfles. Les portes nord et sud sont amorties d'un fronton triangulaire fleuronné, au tympan sculpté de remplages gothiques entourant le monogramme du Christ (IHS) au nord et celui de la Vierge (MA) au sud ; de part et d'autre du fronton, un petit panneau en forme de pinacle, également orné de remplages et de fleurons, motifs qu'on retrouve sur les retours du lambris sur les dosserets de l'arc d'entrée du chœur.

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • Comptes de la fabrique : relevé sommaire des dépenses des travaux de restauration de l'église de Coudures depuis avril 1890 jusqu'en 1904.

    exercice 1898 Archives paroissiales, Coudures
  • Registre des délibérations du conseil de fabrique et du bureau des marguilliers de l'église Saint-Martin de Coudures de la session de quasimodo 1890 à 1905.

    séance de la quasimodo 1899 Archives paroissiales, Coudures
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique (20 février 1906).

    n° 34 Archives départementales des Landes : 70 V 104/8
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe