Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Martin

Lambris de demi-revêtement du chœur

Dossier IM40005123 réalisé en 2013

Fiche

Dénominations lambris de demi-revêtement
Aire d'étude et canton Montfort-en-Chalosse
Adresse Commune : Ozourt
Emplacement dans l'édifice choeur

Ce lambris ceinturant le chœur date probablement de la seconde moitié du XVIIIe siècle. La haute qualité de sa sculpture révèle l’œuvre d'un atelier spécialisé, peut-être dacquois. Le registre paroissial signale que "la boiserie du rond-point a été complétée" en 1864 ; cette intervention dut se limiter au remplacement des panneaux simplement moulurés du registre inférieur, d'une facture plus fruste que celle des grands panneaux sculptés qui les surmontent. L'ensemble a été restauré en 1971.

Période(s) Principale : 2e moitié 18e siècle

Le lambris couvre le pourtour du chœur jusqu'à mi-hauteur du mur, sous l'appui des fenêtres. Il inclut, côté nord, la porte, à battant unique et chambranle mouluré, de la sacristie. La corniche droite s'incurve en un cintre à oreilles au-dessus de cette porte et du panneau en pendant surmontant le fauteuil du célébrant, côté sud.

Catégories menuiserie, sculpture
Structures d'applique
Matériaux chêne, mouluré, petit cadre élégi, décor en bas relief, décor dans la masse, teint, faux bois, ciré
Mesures h : 167.0
h : 182.0
Iconographies ornementation, motif rocaille, coquille, palmette, agrafe, chute végétale, fleur
Précision représentations

Le lambris est panneauté sur deux registres : au registre inférieur, des panneaux rectangulaires simples ; au registre supérieur, de grands panneaux à sommet chantourné en arbalète de style Louis XV, flanqués de parcloses rectangulaires. Le décor sculpté est réservé à la partie supérieure de ces panneaux et parcloses : ove et palmette d'acanthe en agrafe pour les premiers, coquille inscrite entre des volutes d'acanthe pour les secondes. Le couronnement cintré qui surmonte la porte de la sacristie au nord et le panneau marquant l'emplacement du siège de célébrant au sud comporte un décor plus élaboré : grande coquille surmontée d'une palmette et accotée de volutes d'acanthe, elles-mêmes flanquées de chutes de fleurs (roses et marguerites).

États conservations oeuvre restaurée
Précision état de conservation

La "boiserie du rond-point" fut "complétée" en 1864. L’ensemble du lambris a été restauré en 1971.

Lambris de la seconde moitié du XVIIIe siècle d'une belle qualité de sculpture.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • Registre de paroisse (1854-1971).

    Archives paroissiales, Ozourt
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe