Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Kiosques ou pagodes de Biré

Dossier IA33007764 inclus dans Île de Macau réalisé en 2014

Fiche

Parties constituantes non étudiées cale
Dénominations pavillon de jardin
Aire d'étude et canton Sud Médoc Estuaire
Adresse Commune : Macau
Lieu-dit : le Bout de l'Île
Adresse : 141 chemin du Bord de l'Eau
Cadastre : 2013 A 1176
Précisions


Les kiosques sont construits à un an d'intervalle, en 1888 pour le premier (au nord) et au printemps 1889 pour le second (au sud).

En 1858, les frères Dussaud rachètent le domaine de Biré et remanient, semble-t-il, la demeure. A partir des années 1840, ils développent le négoce avec l'Amérique du Sud et s'établissent à Buenos Aires pour y vendre, entre autres, leur vin de Biré. Le quai d'embarquement et de débarquement des passagers, agrémenté de deux imposants kiosques d'accueil et de douane, à l'entrée de la capitale argentine a pu inspirer la construction des "pagodes" en bord de Garonne.

En 1889, la construction du second kiosque correspond au déplacement d'une cabane protégeant une pompe destinée à noyer les vignes (mesures contre le phylloxéra). La symétrie et la fonction récréative sont désormais revendiquées.

Dans la seconde moitié du 20e siècle, ils sont repeints puis peu à peu abandonnés.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1888, daté par source
1889, daté par source

Les kiosques se situent à l'est de la demeure de Biré, au-delà de la route, surplombant la rive de la Garonne.

Une allée de platanes mène à un muret de béton en demi-lune qui sépare les deux structures, de facture identique.

Une rampe en métal avec traverses en bois (disparues) donne accès à chaque kiosque.

De plan hexagonal, chacun repose sur six piliers en béton reliés entre eux par des croisillons qui soutiennent la structure en bois. Les parois sont en tôle ondulée percée d'une porte et de trois fenêtres côté fleuve. La toiture débordante est soutenue par des aisseliers en bois et ornée d'un lambrequin à motifs de rais-de-cœur. La couverture est en tuiles vernissées bleues en forme d'écailles.

Les fenêtres étaient équipées de volets dont les manivelles sont conservées.

L'intérieur en lambris de bois est couvert par un lattis en clin.

Murs métal pan de métal
Toit tuile en écaille
Étages en rez-de-chaussée
Couvrements lambris de couvrement
Couvertures toit polygonal
Autres organes de circulations rampe d'accès
Techniques sculpture
Représentations rai de coeur
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives privées du château Biré à Macau.

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Communauté de communes Médoc-Estuaire - Grollimund Florian