Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Immeuble à logements dit Tour des célibataires

Dossier IA64002435 réalisé en 2012

Fiche

Dossiers de synthèse

Voir

Appellations dit Tour des célibataires
Dénominations immeuble à logements
Aire d'étude et canton Bassin de Lacq
Adresse Commune : Mourenx
Cadastre : 2015 AX 0017
Adresse
Précisions

Cette tour de 17 étages, la plus haute de Mourenx, achevée en 1961, est à l'origine prévue pour être un hôtel de 200 chambres dédiées aux ouvriers célibataires dont 40 seulement seraient réservées à des hôtes de passage. Les architectes y prévoient un club au premier étage et un restaurant panoramique au dernier étage. Finalement, la tour est construite avec 120 logements répartis en 85 studios de 26,73 m2 et en 35 appartements "F4" de 66,62 m2. Elle est réhabilitée en 1996.

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle
Principale : 4e quart 20e siècle
Dates 1961, daté par source
1996, daté par source
Auteur(s) Auteur : Maneval Jean-Benjamin,
Jean-Benjamin Maneval (1923 - 1986)

Architecte à Pau, Jean-Benjamin Maneval est choisi par le Ministère de la Reconstruction pour piloter l'urbanisation du bassin industriel de Lacq dans les Pyrénées-Atlantiques. Il sera ainsi notamment à l'origine de la conception de la ville nouvelle de Mourenx construite entre 1957 et 1965 pour loger le personnel des usines. De ces premières relations avec les ingénieurs chimistes du bassin de Lacq, Maneval en retirera un savoir-faire particulier dans l'usage du plastique et sera surtout connu par la suite pour la mise au point d'une maison entièrement conçue dans ce nouveau matériau à la fin des années 1960 : "la bulle six coques".


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte urbaniste, attribution par source
Auteur : Coulon René-André,
René-André Coulon (1908 - 1997)

René-André Coulon a déjà été associé à la Caisse des Dépôts et Consignation en tant qu'architecte en chef pour l'opération d'extension "en barres" du quartier Bagatelle à Neuilly-sur-Seine (1954-1959), il a notamment réalisé les bâtiments de l'Institut de recherche de la sidérurgie à Saint-Germain (IRSID) entre 1947 et 1951 et conçu le campus universitaire de Bordeaux à la fin des années 1950.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Douillet Philippe, architecte, attribution par source

Tour de 17 étages carrés dont les murs en fondation et en élévation sont en béton banché armé, les murs de façades étant, en plus, doublés à l'intérieur par une cloison en briques creuses. Le toit terrasse est constitué d'une dalle flottante légèrement armée recouverte d'un béton vermiculite. A l'origine, tous les murs de façade sont enduits talochés ; en façade sud-ouest et nord-est, les allèges des cuisines sont en parpaings creux et revêtements de mosaïque calibrée en pâte de verre noire. Avant la réhabilitation de 1996, la tour arbore sur sa façade sud-ouest, face à la mairie, cinq travées de loggias sur lesquelles donnent les cuisines et les salons. Après réhabilitation, une partie des loggias est comblée et seules restent quatre travées de loggias séparées par deux travées de baies. Sur la façade nord-est deux ensembles de balcons ont été ajoutés en encorbellement pour les étages 6 à 9 et 12 à 15.

Murs béton béton armé enduit
brique creuse
Toit béton en couverture
Plans plan rectangulaire régulier
Étages 17 étages carrés
Couvrements
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures terrasse
États conservations remanié
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Plan du centre commercial, 1959

    Archives municipales, Mourenx : PC 61.1
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Maison des Sciences de l'Homme d'Aquitaine - Maison-Soulard Laetitia