Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Hôtel de ville

Dossier IA64002433 réalisé en 2012

Fiche

Dossiers de synthèse

Voir

Dénominations hôtel de ville
Aire d'étude et canton Bassin de Lacq
Adresse Commune : Mourenx
Cadastre : 2015 AX 0011
Précisions

Conçu initialement pour abriter l'ensemble des services administratifs (mairie, poste, police), l'hôtel de ville de Mourenx est désigné par les architectes comme le bâtiment "C10". Il est achevé en 1961 et remanié en 2011.

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle
Principale : 1er quart 21e siècle
Dates 1961, daté par source
2011, daté par source
Auteur(s) Auteur : Maneval Jean-Benjamin
Jean-Benjamin Maneval (1923 - 1986)

Architecte à Pau, Jean-Benjamin Maneval est choisi par le Ministère de la Reconstruction pour piloter l'urbanisation du bassin industriel de Lacq dans les Pyrénées-Atlantiques. Il sera ainsi notamment à l'origine de la conception de la ville nouvelle de Mourenx construite entre 1957 et 1965 pour loger le personnel des usines. De ces premières relations avec les ingénieurs chimistes du bassin de Lacq, Maneval en retirera un savoir-faire particulier dans l'usage du plastique et sera surtout connu par la suite pour la mise au point d'une maison entièrement conçue dans ce nouveau matériau à la fin des années 1960 : "la bulle six coques".


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Auteur : Coulon René-André
René-André Coulon (1908 - 1997)

René-André Coulon a déjà été associé à la Caisse des Dépôts et Consignation en tant qu'architecte en chef pour l'opération d'extension "en barres" du quartier Bagatelle à Neuilly-sur-Seine (1954-1959), il a notamment réalisé les bâtiments de l'Institut de recherche de la sidérurgie à Saint-Germain (IRSID) entre 1947 et 1951 et conçu le campus universitaire de Bordeaux à la fin des années 1950.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Auteur : Douillet Philippe

L'hôtel de ville de Mourenx est implanté par les architectes au sein du centre administratif et commercial situé au cœur de la ville nouvelle. Cet ensemble administratif et commercial se distribue sur trois plateaux piétonniers reliés par des escaliers autour desquels la circulation automobile a été aménagée. L'hôtel de ville est érigé devant une vaste place-parvis plantée de quelques arbres qui était dotée de trois bassins aujourd'hui comblés. Si son implantation est décidée par les trois architectes, la conception du bâtiment revient à Philippe Douillet qui a souhaité ici s'inspirer de l'architecture de Ludwig Mies van der Rohe (1886-1969) en reprenant le thème des grandes baies vitrées scandées par des poteaux métalliques. Ainsi, il conçoit un bâtiment au plan carré symétrique, aménagé d'un patio légèrement excentré, s'élevant sur un étage carré, avec un toit terrasse, dont la façade arbore trois travées entièrement vitrée sur cinq. Ces travées sont encadrées chacune par un poteau métallique noir vertical fixé au mur à ses extrémités mais indépendant de celui-ci. Les autres élévations sont constituées de cinq travées de fenêtres, également séparées par des poteaux métalliques.

Depuis sa réhabilitation en 2011, toutes les élévations sont recouvertes d'un mur-rideau en verre à ossature invisible. On accède au bâtiment par une porte automatique vitrée percée au centre de la façade via un escalier droit extérieur. Cette entrée est recouverte d'un porche en bois fixé au mur rideau.

Murs béton
verre mur-rideau
Toit bitume
Plans plan carré symétrique
Étages 1 étage carré
Couvrements
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures terrasse
Escaliers escalier de distribution extérieur : escalier droit
États conservations remanié
Techniques
Statut de la propriété propriété de la commune
Protections

Références documentaires

Documents d'archives
  • Plan du centre commercial, 1959

    Archives municipales, Mourenx : PC 61.1
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Maison des Sciences de l'Homme d'Aquitaine - Maison-Soulard Laetitia