Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Hôtel de Lespès

Dossier IA40001749 réalisé en 2015

Fiche

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

Appellations Hôtel de Lespès
Dénominations hôtel
Aire d'étude et canton Saint-Sever
Adresse Commune : Saint-Sever
Adresse : 4 place du Tour du Sol
Cadastre : 1809 K 122 Parcelle commune avec toutes les constructions nord de la place ; 1844 S 645 ; 2015 AY 182

Un pan de mur conservé dans le jardin à l'arrière de l'hôtel dit de Lespès peut être considéré comme un vestige de la seconde enceinte construite au milieu du 15e siècle.

Durant l'Ancien Régime, l'hôtel situé sur la place principale de Saint-Sever est la propriété de la famille de Lespès. Cette dernière détenait la seigneurie de Prous en Chalosse. Elle semble s'établir à Saint-Sever dans la seconde moitié du 17e siècle suite au mariage contracté entre Marguerite de Laborde, issue d'une grande famille commerçante de la ville, et Arnaud de Lespès.

De cette époque semble subsister la porte cochère sous les "arceaux" (arcades) dont l'encadrement peut être daté du 17e siècle. Des fenêtres conservées sur la façade postérieure semblent également datables de cette période, de par leur forme rectangulaire allongée et par la présence d'un larmier.

Une porte en arc segmentaire délardé sur la façade latérale postérieure témoigne de travaux effectués dans la première moitié du 18e siècle.

L'ensemble de la demeure semble avoir été repris dans le 4e quart du 18e siècle, comme le signale le grand escalier en bois dont le décor de rampe date de cette période par comparaison avec d'autres escaliers de la ville.

La maison voisine (IA4001750) est indiquée comme une possession de la famille de Laborde dans les matrices cadastrales de 1809. Cela montre l'importance des familles Laborde et Lespès encore au début du 19e siècle à Saint-Sever, possédant deux hôtels sur la place principale.

L'ensemble du décor de stuc développé dans les deux pièces de réception du premier étage, dans le goût du 18e siècle, semble être dû à M. de Lespès, magistrat à Saint-Sever dans la première moitié du 19e siècle. L’éclectisme du second salon semble conforme avec cette datation.

Sur le plan cadastral napoléonien levé en 1844, l'aile latérale longeant le jardin est plus longue qu'aujourd'hui. Selon le témoignage des actuels propriétaires, cette aile comportait une galerie de bois reposant sur des bases de colonnes (dont des éléments subsistent) qui a été détruite dans la seconde moitié du 20e siècle.

Période(s) Secondaire : milieu 15e siècle
Secondaire : 17e siècle
Principale : 1ère moitié 18e siècle
Secondaire : 4e quart 18e siècle
Secondaire : 1ère moitié 19e siècle

L'emprise importante de l'hôtel sur la place principale de la ville face à l'église abbatiale et la présence d'un jardin sur l'arrière témoignent de la recomposition du parcellaire au profit d'une des plus importantes familles de la ville sous l'Ancien Régime.

Trois "arceaux" (arcades) soutiennent la façade sur la place du Tour du Sol. Leur arc en anse de panier est doté d'une agrafe saillante. Un balcon soutenu par des consoles règne au premier étage. Des balconnets se placent devant chaque fenêtre du second étage. A l'exception de la corniche, des consoles des balcons et des encadrements de porte au rez-de-chaussée en pierre de taille, la façade est enduite.

Sous les arceaux, la façade est percée au rez-de-chaussée par une porte cochère en anse de panier. A sa droite, des pierres de taille prises dans la maçonnerie signalent une deuxième porte du même type aujourd'hui condamnée.

La porte cochère ouvre sur un passage menant au jardin à l'arrière. La porte piétonne sur la façade latérale postérieure ouvre sur la cage d'escalier monumentale. L'escalier central a une rampe en bois. Elle est composée de barreaux de section rectangulaire réunis par un arc rampant et par une barre plate. Ce type de rampe est visible dans d'autres maisons de la ville (IA4001741). L'escalier dessert les pièces domestiques situées à l'arrière du bâtiment et les pièces de réception à l'avant qui donnent sur la place.

Le jardin à l'arrière de la demeure est séparé en deux espaces par un portail en pierre de taille et ferronnerie.

Murs calcaire moellon
pierre de taille enduit
Toit tuile creuse, tuile plate
Étages 2 étages carrés
Couvrements
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans brisés croupe brisée
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en charpente
Techniques ferronnerie
décor stuqué
Représentations volute, pilastre, denticule
Précision représentations

Les gardes corps en ferronnerie sont composés de panneaux avec des décors de volute. Les consoles enroulées du balcon du premier étage sont ornées d'un motif en écaille de poisson.

La porte cochère au rez-de-chaussée de la façade principale est flanquée de pilastres et surmontée d'une corniche à denticules.

La maison a une histoire particulière dans la ville de Saint-Sever confortée par sa position dans la ville. Elle contient des éléments rares tel que les décors de stuc des pièces du premier étage ou significatifs comme son escalier.

Statut de la propriété propriété d'une personne privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables escalier

Annexes

  • Les décors de stuc de l'hôtel de Lespès

    Un riche décor stuqué se développe dans les pièces de réception du premier étage. Le dessus de porte menant au salon est orné d'un trophée de musique attaché par un nœud de ruban plissé Louis XVI. Le salon est décoré de volutes et de trophées. Des figures en buste représentant les quatre saisons se placent aux encoignures de la pièce. La salle à manger déploie également un riche décor de stuc. Des guirlandes de fruits et de fleurs entourent les tables. Le dessus de porte est orné d'un arc de cercle avec des feuilles d'acanthes repéré dans une autre demeure de la ville (IA4001752) et pouvant être daté des années 1820.

Références documentaires

Documents figurés
  • Plan d'alignement de la place du Tour du Sol, 1809. Dessin encre et lavis.

    Archives municipales, Saint-Sever : 2 O 57
  • Plan cadastral napoléonien de Saint-Sever, 1809.

    Section K Archives municipales, Saint-Sever : 1 G 1
  • Plan cadastral napoléonien de Saint-Sever, 1844.

    Section S Archives municipales, Saint-Sever : 1 G 2
  • Cartes postales anciennes, début du 20e siècle.

Bibliographie
  • O'GILVY Henri Gabriel. Nobiliaire de Guienne et de Gascogne. Revue des familles d'ancienne chevalerie ou anoblies de ces provinces antérieures à 1789. Bordeaux : éditions Gounouilhou, 1856.

  • Baron de CAUNA, Clergé et noblesse des Landes : Armorial. Bordeaux : Justin Dupuy, 1864.

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Commune de Saint-Sever - Ferey Marie