Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Hôpital thermal (hôpital Saint-Eutrope)

Dossier IA40001546 réalisé en 2012

Fiche

Œuvres contenues

Précision dénomination hôpital thermal
Vocables Saint-Eutrope
Dénominations hôpital
Aire d'étude et canton Dax sud
Adresse Commune : Dax
Adresse : 1 rue Labadie
Cadastre : 2012 BV 562

La cité épiscopale de Dax possédait dès le Moyen Âge deux hôpitaux extra muros : au nord, celui du Saint-Esprit, fondé vers 1215 au Sablar, sur la rive droite de l’Adour ; au sud, celui de Saint-Eutrope, au quartier du Cassourat, sans doute installé au XIVe siècle. Le premier, reconstruit en 1541-1542, fut confié aux barbabites (en charge du collège de Dax depuis 1631), puis aux Filles de la Charité à partir de 1712 (P. Coste, 1908). L'établissement, souvent exposé aux crues de l'Adour, était jugé très insalubre. L'hôpital Saint-Eutrope, qui dépendait de la même administration mais était alors de moindre importance, jouissait en revanche d'une meilleure implantation. En mars 1728, le rattachement par un arrêt du Conseil d’État des hôpitaux d'Arancou, de Gourbera et de Taller à celui de Saint-Eutrope changea la situation en faveur de ce dernier et entraîna pour ce nouvel "hôpital général" une première campagne de reconstruction. En 1741, la tentative des administrateurs, menés par l'évêque Suarez d'Aulan, de fusionner les deux hôpitaux au profit de Saint-Eutrope se heurta cependant à de vives oppositions des barnabites, des habitants du Sablar, du corps de Ville et du Parlement de Bordeaux. Il fallut attendre la grande inondation de 1770, qui ravagea l'hôpital du Saint-Esprit, pour relancer le projet. Le nouvel évêque Le Quien de La Neufville obtint enfin du Conseil d’État, en décembre 1777, l'union des deux établissements. Dès le 10 juin 1778, l'administration approuva un devis de reconstruction de l'hôpital général, aussitôt mis à exécution par l'entrepreneur en maçonnerie Jean Labadie, de Dax. L'année suivante, la gestion de l'établissement était confiée aux Filles de la Charité, sous la conduite de la supérieure Marguerite Rutan (1736-1794, déclarée bienheureuse en 2011). Celle-ci acheva les travaux des bâtiments d'accueil, dont le gros œuvre était déjà terminé, fit bâtir en 1780 des greniers à l'aile nord et prolonger l'aile sud en 1784, tout en s'occupant de meubler l'établissement. La chapelle (récemment étudiée par J. Pons, 2011) fut érigée en dernier lieu, d'avril 1785 à décembre 1786, par Labadie et par le charpentier Jean Lavie (auteur en 1787 du petit clocher qui couronnait l'édifice). Sa vitrerie à losanges (remplacée en 1893 par le Bordelais Dagrant) était due aux maîtres verriers dacquois Jean Bahus et Jacques Monique.

L'ensemble, bien adapté à la petite ville de 4000 âmes qu'était alors Dax, a subi de profondes modifications dans la seconde moitié du XIXe siècle : rhabillage de la façade du corps ouest sur l'avenue Victor-Hugo, reconstruction totale des ailes nord et sud, adjonction d'un avant-corps sur la façade orientale du bâtiment principal et d'une galerie à arcades au milieu de la cour, afin d'assurer un passage couvert entre les différentes parties de l'établissement. Par la suite, les besoins croissants en espace et la modernisation nécessaire des équipements ont entraîné plusieurs extensions de l'ensemble vers le sud à la fin du XIXe siècle (corps de bâtiment sur la rue Labadie) et vers l'est dans le courant du XXe siècle, ainsi qu'une grande rénovation en 2008.

Période(s) Principale : 4e quart 18e siècle
Principale : 2e moitié 19e siècle
Principale : 20e siècle
Dates 1778, daté par source
Auteur(s) Auteur : Labadie Jean,
Jean Labadie

Entrepreneur et maçon à Dax.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur de maçonnerie, attribution par source
Auteur : Lavie Jean,
Jean Lavie

Entrepreneur en charpenterie à Dax.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur de charpenterie, attribution par source
Auteur : Bahus Jean,
Jean Bahus

Maître-verrier à Dax, associé à Jacques Monique.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
verrier, attribution par source
Auteur : Monique Jacques,
Jacques Monique

Maître verrier à Dax, associé à Jean Bahus.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
verrier, attribution par source
Auteur : Cazaubon, serrurier, attribution par source
Auteur : Latapy Guillaume,
Guillaume Latapy

Maître-forgeron à Sort (Chalosse).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ferronnier, attribution par source

L'hôpital, après sa reconstruction totale dans les années 1778-1781, se présentait comme "un quadrilatère de 120 pieds de côté (39m60) avec un corps de logis en façade, infirmerie sur les côtés, chapelle au centre de 45 pieds (14m84 x 7m92), face à l'entrée, à l 'extrémité de la cour centrale pavée" (J. Peyresblanques, 2011, p. 287). A droite de l'entrée (c'est à dire au sud) étaient situés, de part et d'autre d'un couloir, la cuisine, un réfectoire, une lingerie, une décharge, une salle de 10 lits pour les femmes et une salle d'accouchement ; à gauche de l'entrée (au nord), au-delà d'un escalier en fer forgé (toujours existant), la salle du conseil d'administration (actuelle apothicairerie), un couloir conduisant à la pharmacie et au laboratoire, une salle pour les hommes ; à l'étage se trouvait l'infirmerie et le dortoir des religieuses. Les ailes nord et sud, en retour d'équerre, était occupée chacune par une salle de 20 lits ; à l'extrémité de l'aile nord, une salle de classe, à celle du sud, le logement des enfants trouvés. Dans la cour intérieure, un bâtiment indépendant abritait la boulangerie, le bûcher, la buanderie et un puits. La chapelle en moellon enduit est le seul élément, avec le corps de bâtiment ouest, à être demeuré à peu près intact. Entièrement isolée dans la moitié orientale de la cour, elle consiste en une simple salle rectangulaire, ouvrant par une porte appareillée à fronton (en pierre de Bidache), avec tribune à l'entrée et sacristie dans le prolongement du vaisseau. Le petit clocher de charpente qui couronnait à l'origine la sacristie a été démoli vers 1985.

L'essentiel de ces dispositions, qui concernent la moitié occidentale de l'édifice actuel, a été conservé, mais les bâtiments eux-mêmes ont été profondément modifiés dans la seconde moitié du XIX siècle : la façade du corps ouest (le seul couvert d'ardoises) sur l'avenue Victor-Hugo a été rhabillée, les ailes nord et sud reconstruites en totalité (avec fenêtres en serlienne aux extrémités ouest) ; un avant-corps à fronton a été accolé à la façade orientale du bâtiment principal et une galerie (avec arcades en plein cintre ouvertes au rez-de-chaussée et fenêtres vitrées à l'étage) a été construite au milieu de la cour pour assurer un passage couvert entre les différentes parties de l'établissement. D'importants bâtiments ont été ajoutés au sud de la parcelle à la fin du XIXe siècle (corps de bâtiment sur la rue Labadie) et à l'est dans le courant du XXe siècle.

Murs calcaire moellon enduit
calcaire pierre de taille
Toit ardoise, tuile creuse mécanique
Étages rez-de-chaussée, 1 étage carré
Couvrements lambris de couvrement
Couvertures toit à longs pans croupe

Escaliers escalier dans-oeuvre
Techniques vitrail
sculpture
Représentations ange, armoiries
Précision représentations

Tête d'ange à la clef de la porte d'entrée de la chapelle (une croix amortissait à l'origine le fronton). Autres têtes d'ange polychromes sur le chapiteau des pilastres en stuc (peint en faux marbre rouge des Pyrénées) à l'arc doubleau du chœur de la chapelle, celui-ci orné de caissons peints alternativement en faux marbre rouge et vert. Armoiries sculptées de la ville de Dax (19e siècle) à l'extérieur du corps de bâtiment sud, sur la rue Labadie.

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives de l'hôpital Saint-Eutrope de Dax. Devis pour la construction de la chapelle, 1785.

    folio 15 Archives départementales des Landes : H dépôt 1, E 5
  • Archives de l'hôpital Saint-Eutrope de Dax. Dépenses pour la construction et l'ameublement de la chapelle, 1785-1789.

    folios 2 et 23 Archives départementales des Landes : H dépôt 1, E 1
  • Archives de l'hôpital Saint-Eutrope de Dax. Correspondance de la prieure Marguerite Rutan avec Dominique Ferrère, sculpteur à Tarbes, 1785-1787.

    folio 6 Archives départementales des Landes : H dépôt 1, E 1
  • Hôpital de Dax, vue aérienne depuis le sud-est. Carte postale, Cim édit., s.d. [vers1960].

Documents figurés
  • Plan du rez-de-chaussée et du sous-sol de la partie ancienne (hôpital Saint-Eutrope) et détail de l'aile ouest. Atelier d'architecture Beauvisage-Duboué, Dax, juin 2010.

    Hôpital thermal, Dax
  • Hôpital de Dax, vue aérienne depuis l'ouest. Carte postale, Cim édit., s.d. [vers1960].

  • Hôpital de Dax, façades sur l'avenue Victor-Hugo et la rue Saint-Eutrope. Carte postale, LL édit. [Lévy & Fils], s.d. [avant 1917].

Bibliographie
  • COSTE Pierre. Une victime de la Révolution, Sœur Marguerite Rutan, Fille de la Charité. 1904 ; rééd. Paris : Société Saint Augustin, et Lille : Desclée de Brouwer, 1908.

  • GUTTON Jean-Pierre. Les administrateurs d'hôpitaux dans la France de l'ancien régime. Lyon : Presse universitaires de Lyon,1999.

    p. 97-98, 102-103, 108
  • LESBATS Julien. Marguerite Rutan, fille de la Charité. Paris : Éditions ouvrières, 1985.

  • LESQUIBE Bernard. Recherches sur l'hôpital de Dax au XVIIIe siècle. Mémoire de maîtrise, université de Bordeaux III, 1974, 2 t.

  • LOUPÈS Philippe. "Les administrateurs des hôpitaux du Sud-Ouest sous l'Ancien Régime. Étude comparée de quatre établissements". Les administrateurs d'hôpitaux dans la France de l'ancien régime : actes des tables rondes des 12 décembre 1997 et 20 mars 1998. Lyon : Université Lumière Lyon 2, 1999.

    p. 97-98, 103.
  • RENOUARD Jean-Pierre, DE LA FORCE Marguerite. Vie, passion et mort de sœur Marguerite Rutan, Fille de la Charité, martyre de la Révolution française. Bruyères-le-Châtel : Nouvelle Cité, 2011.

Périodiques
  • PEYRESBLANQUES Jean. "Histoire de l'hôpital de Dax au XIIIème siècle". Bulletin de la Société de Borda, 1980, 1er trimestre.

    p. 75-106
  • PEYRESBLANQUES Jean. "L'hôpital de Dax (1779-1789)". Bulletin de la Société de Borda, 503, 2011.

    p. 275-290
  • PEYRESBLANQUES Jean. "L'apothicairerie de l'hôpital de Dax et ses faïences". Bulletin de la Société de Borda, 356, 1974, 4e trimestre.

    p. 443-464
  • PONS Jacques. "La chapelle de l'hôpital de Dax". Bulletin de la Société de Borda, 503, 2011.

    p. 309-334
  • RENOUARD Jean-Pierre. "Sœur Marguerite Rutan (1736-1794)". Bulletin de la Société de Borda, 503, 2011.

    p. 263-274

Liens web

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe