Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Haras du château Malleret

Dossier IA33005438 réalisé en 2014

Fiche

Dénominations haras
Aire d'étude et canton Sud Médoc Estuaire
Adresse Commune : Le Pian-Médoc
Lieu-dit : Malleret
Adresse : 1 chemin de Malleret
Cadastre : 2012 AV 12
Précisions


L'emplacement du haras est vierge sur le cadastre de 1843, et Guillon n'en parle pas quand il visite le château en 1867. Paul Clossmann, propriétaire depuis 1860 commande un plan d'aménagement du parc du château en 1873, lequel ne figure pas le bâtiment. Néanmoins, il est probable qu'il fasse construire peu après puisqu'il présente ses premiers chevaux en concours en 1876. Pour la réalisation, Clossmann fait appel à l'architecte bordelais Louis-Michel Garros qui conçoit le projet.

Sans doute quelques années plus tard, le bâtiment principal est prolongé par une extension au nord, l'ensemble formant 23 box.

En 2013, des travaux de rénovation ont débuté afin de moderniser les espaces chevalins ; est adjoint, à l'est, un grand manège construit par l'agence de l'Arsenal à Bordeaux (architectes Pierre Lapalus et Christophe Massie).

Période(s) Principale : 2e moitié 19e siècle
Secondaire : 1er quart 21e siècle
Dates 1875, daté par travaux historiques
2013, daté par tradition orale
Auteur(s) Auteur : Garros Louis-Michel,
Louis-Michel Garros (1833 - 1911)

Louis-Michel Garros (1833-1911) est diplômé de l’École des Beaux-Arts de Paris. Il installe son agence au 14 rue Lecoq à Bordeaux. Son fils Alexandre (1867-1953) prend sa suite, suivi par son propre fils Louis (1895-1956). Michel, fils de Louis, né en 1923, fait de même.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

Le haras est placé au sud-est du logis. Il se compose de deux parties : l'entrée et l'écurie.

L'entrée, à l'est, forme pignon, et est composée d'un étage et d'un combe à surcroît percés de fenêtres séparées par un meneau. L'ensemble de la travée centrale est encadrée deux pilastres se terminant, sous l'avant-toit, en arcade concave en plein cintre. Les allèges de fenêtres sont marquées en ressaut, et les trumeaux possèdent des disques en relief. Cette entrée devait être réservée à la partie bureaux et/ou logements.

Le long vaisseau accueillant l'écurie comprend, à l'intérieur, des box en rez-de-chaussée, et d'une coursière à l'étage.

La charpente des combles porte des traces d'outils et un marquage réguliers des pièces.

Murs calcaire pierre de taille
brique
Toit tuile creuse
Étages en rez-de-chaussée, 1 étage carré, comble à surcroît
Couvrements
Couvertures toit à longs pans croupe
toit bombé
Énergies
Techniques sculpture
Représentations pilastre, cercle
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • AM Bordeaux. Fonds Garros, 208 S.

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Communauté de communes Médoc-Estuaire - Grollimund Florian