Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Hameau de Leyssac

Dossier IA33007359 réalisé en 2013

Fiche

Œuvres contenues

Parties constituantes non étudiées puits
Dénominations écart
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche)
Hydrographies Gironde la
Adresse Commune : Saint-Estèphe
Lieu-dit : Leyssac
Cadastre : 1825 E2 ; 2015 OE

D'après l'abbé Baurein, la paroisse de Saint-Estèphe "dépend de la Juridiction de Lesparre ; néanmoins le Chapitre de Saint-André de Bordeaux a la haute Justice dans le Village de Saint-Corbian, et le Seigneur du Breuil dans ceux de Blanquet et de Leyssac".

Le hameau est indiqué sur la carte de Belleyme, vers 1767, avec un bâti réparti le long des chemins qui convergent dans ce secteur.

Sur le plan cadastral de 1825, on repère trois importantes propriétés correspondant au Château de la Commanderie, au Château La Haye et au Château Clauzet. Elles sont accompagnées de petites parcelles bâties, probablement des logements d'ouvriers. L'ensemble forme la partie sud du hameau structurée par deux chemins principaux et quelques ruelles secondaires. La route amorce un net virage et s'oriente au nord. Les habitations se répartissent de part et d'autre de cet axe, et en retrait d'une place. On note de nombreuses parcelles en lanières qui témoignent d'une petite propriété viticole, mais également des parcelles plus vastes, notamment au nord du hameau.

Situé au centre de la commune, le hameau de Leyssac regroupe au 19e siècle de nombreux commerces mais également les écoles. Une salle d'asile y est créée en 1843, dans un premier temps dans un local loué ; puis un bâtiment neuf est construit dans les années 1860 pour abriter cette salle d'asile et l'école de filles tenues par des religieuses de Saint-Joseph. Au début du 20e siècle, l'école devient communale, comme l'attestent des cartes postales de cette époque.

Après de nombreuses discussions, l'école de garçons est construite en 1897 au sud du hameau ; l'emplacement de la maison de la veuve Profilé, au nord du hameau, est tout d'abord préféré : l'architecte Edouard Bonnore fournit des plans d'appropriation du bâtiment en 1891, mais le projet n'est finalement pas réalisé.

En 1869, un lavoir est réclamé par les habitants.

Période(s) Principale : 18e siècle, 19e siècle

Le hameau de Leyssac est situé au centre-ouest de la commune, le long de la route départementale 2 reliant Pauillac à Saint-Estèphe. Cet axe de circulation amorce un net virage avant de s'orienter au nord.

La partie sud regroupe les trois plus importantes propriétés viticoles : le château La Haye, celui de la Commanderie et le Château Clauzet. La rue des Tilleuls présente un habitat en alignement avec petites dépendances.

Puis l'habitat se répartit de part et d'autre de la route, tantôt en alignement, tantôt perpendiculairement, les façades étant alors exposées au sud. Les bâtiments présentent parfois un retrait par rapport à la voie ménageant ainsi de petites places.

Couvrements
Statut de la propriété propriété privée
propriété publique

Annexes

  • Documentation complémentaire

    AD Gironde, sac à procès, mention du lieu de Leyssac relevant de la Maison noble de Meyney qui appartient aux Feuillants (1745-1746).

    AM Saint-Estèphe, Registre des délibérations du conseil municipal, 1862 à 1898, Demande des villageois d'établir un lavoir à côté de la fontaine déjà établie, 1869/04/04.

    AM Saint-Estèphe, Registre des délibérations du conseil municipal, 1862 à 1898, Plan et devis du lavoir à construire, dressé par l'agent voyer, 1869/11/07.

  • Mentions du village de Leyssac, relevées par Daniel Frugier dans les archives

    Frugier Daniel. Archives du domaine des Ormes-de-Pez, Catalogue / Inventaire, volume 2, mai 2008.

    (123) Acte notarié de Arnaud Fatin, notaire à St Estèphe (8 août 1745) : Vente d’une terre par Jean Massicot, laboureur demeurant au village de Leyssac, à Nicolas Capdeville, 2/3 d’une pièce de pré au lie appelé au Palluda ; prix : 120 livres.

    (158) Acte du 18 mai 1724 : mention de terres à Leyssac relevant du seigneur du Breuil.

  • Mentions du village de Leyssac, relevées dans la documentation conservée à Château Pomys

    Collection particulière (Château Pomys), non coté.

    Vente entre Pierre Berdot, cultivateur au village de Marbuzet, et sa fille Marie Bardet, cultivatrice, épouse de Raimond Bousquet, employé au lazaret, à Pierre Dumas, forgeron et à Magdelaine Berard son épouse, une bâtisse servant de cuvier avec un terrain (?) en place, au village de Leyssac, du levant de la route qui va au puits, au puisage duquel la dite bâtisse a droit, 8 juillet 1839.

    Pour la somme de 2000 frcs ; Roux : notaire.

Références documentaires

Bibliographie
  • GINESTET Bernard. Saint-Estèphe. Paris : Nathan, 1985. (Le Grand Bernard des vins de France).

    p. 115
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Steimer Claire