Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Hameau de la Hourcade

Dossier IA33004399 réalisé en 2012

Fiche

Œuvres contenues

  • Alignement de logis
    Jau-Dignac-et-Loirac, la Hourcade, 65 route de Saint-Vivien
  • Croix monumentale
    Jau-Dignac-et-Loirac, la Hourcade, chemin du Calvaire
  • Maison
    Jau-Dignac-et-Loirac, La Hourcade, 6 chemin de la Hourcade
  • Maison
    Jau-Dignac-et-Loirac, la Hourcade, 67 route de Saint-Vivien
  • Maison
    Jau-Dignac-et-Loirac, La Hourcade, 60 route de saint-Vivien
  • Maison
    Jau-Dignac-et-Loirac, La Hourcade, 55 route de Saint-Vivien
  • Maison
    Jau-Dignac-et-Loirac, la Hourcade, 4 chemin des Agues
  • Maison
    Jau-Dignac-et-Loirac, la Hourcade, 61 route de Saint-Vivien
  • Maison
    Jau-Dignac-et-Loirac, la Hourcade, 66 route de Saint-Vivien
Dénominations écart
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche) - Saint-Vivien-de-Médoc
Adresse Commune : Jau-Dignac-et-Loirac
Lieu-dit : la Hourcade
Adresse : route de Saint-Vivien , chemin de la Hourcade
Cadastre : 1833 D2 ; 2013 D

Le hameau est visible sur la carte de Masse au début du 18e siècle puis sur celle de Desmarais en 1759, sous le nom de Fourcade(s).

Un plan de 1770 représente le hameau constitué de plusieurs habitations et relevant de Monsieur de Basterot.

Sur le plan cadastral de 1833, la Hourcade est formé de logis regroupés en alignement sur la voie ou perpendiculaires à celle-ci. Selon les augmentations/diminutions des matrices cadastrales, de nombreuses constructions ou reconstructions de maisons ont lieu dans la seconde moitié du 19e siècle.

En 1874, l'édition de l'ouvrage de Cocks et Féret mentionne M. Reyna (ou Reynal) produisant 3 tonneaux d'un cru paysan à la Hourcade ; en 1874 sont recensés : Allard, Jeanty Buran, et Faux produisant entre 5 et 15 tonneaux ; en 1922, on trouve encore à la Hourcade plusieurs producteurs : Varaillon, Guitard, Allard, Reynal, Landureau, Lafeuillade.

Quelques dépendances viticoles et agricoles datent de la fin du 19e siècle ou du début du 20e siècle.

Période(s) Principale : 2e moitié 19e siècle

Le hameau est situé au nord-ouest de l’ancien village de Jau. Il est traversé par la route départementale D .103 ou route de Saint-Vivien et par le chemin de Charmail partant vers le nord.

Les maisons, pour la plupart en rez-de-chaussée, sont en alignement sur la voie ou perpendiculaires à cette dernière ; elles peuvent être accompagnées de dépendances agricoles ou viticoles.

A l’ouest est installé un haras consacré à l'élevage de poneys.

Statut de la propriété propriété privée
propriété publique
(c) Conseil départemental de la Gironde ; (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Riberolle Jennifer