Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Hameau de l'Hôpital, ancienne commanderie

Dossier IA33007385 réalisé en 2013

Fiche

Œuvres contenues

Parties constituantes non étudiées commanderie
Dénominations écart
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche)
Hydrographies Gironde la
Adresse Commune : Saint-Estèphe
Lieu-dit : l' Hôpital
Cadastre : 1825 D1 ; 2015 OD

Le hameau tient son nom de l'hôpital dépendant de l'ordre de Malte qui y était installé depuis le 12e siècle. D'après l'abbé Baurein, il existe "une Chapelle appartenante à l’Ordre de Malthe, et qui dépend de la Commanderie du Temple de Bordeaux. C’étoit la chapelle d’un ancien Hôpital, destiné pour y recevoir ceux qui alloient en pèlerinage à la Terre-Sainte ; dévotion qui étoit anciennement très-pratiquée, mais qui depuis longtemps n’est plus d’usage. Cet Hôpital étoit connu autrefois sous la dénomination d’Hôpital d’Anteilhan, et aujourd’hui sous celle de Mignot. Il a un territoire qui lui est propre, il jouit même de quelque modique revenu, qui, à beaucoup près, ne seroit pas suffisant pour l’entretien d’un Prêtre, dont le service seroit inutile, s’il n’étoit arrivé que quelques tenanciers de cet Hôpital y ont établi leur demeure, et n’eussent formé un Village par leur réunion. Les habitans sont desservis et administrés depuis très longtemps par les Curés de Saint-Estèphe, qui jouissent en conséquence de la dîme sur le territoire dépendant de cet Hôpital, lequel territoire, ainsi qu’on l’observe dans les renseignements qui ont été envoyés n’étoit, à proprement parler d’aucune Paroisse. Aussi prétend-on que le service de cet Hôpital a été fait autrefois par d’autres curés que celui de Saint-Estèphe".

La carte de Belleyme, vers 1767, indique une chapelle au sud du hameau. A la Révolution, les terres appartenant encore à l'ordre de Malte sont vendues. Le plan cadastral de 1825 ne laisse apparaître aucune trace de la chapelle et des bâtiments de l'hôpital. Seul le toponyme "l'hôpital de Mignot" en garde la mémoire.

Le hameau est mentionné dans l'édition de 1922 de l'ouvrage de Cocks et Féret : les familles Jarris et Mizan-Verdier y produisent 20 tonneaux de vin chacune.

Des éléments du bâti datent probablement du 18e siècle ; toutefois, de nombreux remaniements sont apportés aux 19e et 20e siècles.

Période(s) Principale : 18e siècle, 19e siècle

Le hameau de l'Hôpital est situé au sud-ouest de la commune. Les habitations sont réparties de part et d'autre du chemin qui menait au nord au hameau de Laujac et qui conduit aujourd'hui dans les vignes jusqu'au hameau de la Plagne.

Les habitations sont disposées tantôt en alignement sur le bord du chemin, tantôt perpendiculairement donnant sur une cour avec des dépendances. Plusieurs petits cuviers ont été repérés avec la baie de décharge qui permettait de réceptionner la vendange.

Couvrements
Statut de la propriété propriété privée
propriété publique

Annexes

  • Documentation complémentaire

    AD Gironde, série E suppl.

    -Mariage célébré dans "la chapelle de St Jehan de l'ospitailh" (29 août 1610).

    A la Révolution, de nombreuses terres appartiennent encore à l'ordre de Malte : elles sont alors vendues comme biens nationaux :

    voir Histoire économique de la révolution française, Vente des Biens nationaux, tome 2, 1912, p.304 :

    -vente le 14 février 1793 d'1 j. 39 r. pré, 7 r. pré, 1 j. 3 r.

Références documentaires

Bibliographie
  • BAUREIN Abbé, MERAN Georges. Variétés bordeloises ou essai historique et critique sur la topographie ancienne et moderne du diocèse de Bordeaux. Bordeaux : Féret et fils, 1876, t. 1, 2è éd .

    p. 184
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1922 (9e édition).

    p. 282
  • COQUILLAS Didier. Les rivages de l'estuaire de la Gironde du Néolithique au Moyen-Age. Thèse d'histoire : Bordeaux 3, 2001.

  • MARQUESSAC H. de. Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem en Guyenne depuis le XIIe siècle jusqu'en 1793. Bordeaux : impr. de Vve J. Dupuy, 1866.

    p. 186
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Steimer Claire