Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Hameau de l'ancien bourg

Dossier IA33005403 inclus dans Ancien presbytère réalisé en 2014

Fiche

Dénominations écart
Aire d'étude et canton Sud Médoc Estuaire
Adresse Commune : Le Pian-Médoc
Lieu-dit : Le Bourg

Il est probable qu'une petite agglomération existait au Moyen Âge dans l'environnement de l'église paroissiale des 12e-13e siècles, élément le plus ancien de la localité.

Le village du Pian est figuré sur l'Atlas de Trudaine et la carte de Belleyme du 18e siècle, ou encore sur le cadastre napoléonien, malgré la faible densité des constructions. A la fin de l'Ancien Régime, le village est réputé assez récent, ainsi qu'en témoigne l'abbé Baurein. Plusieurs bâtiments paraissent conserver des maçonneries du 18e siècle, tel le presbytère, au nord de l'église, entièrement remanié - de même que la nef de l'église en 1843 - ou telle une maison, située à l'est, présentant une épaisseur de maçonnerie importante avec puits encastré.

L'Ermitage Lamouroux, anciennement appelé le quartier du "Porge", a été bâti et transformé au 19e siècle pour les Dames de la Miséricorde, suite à l'augmentation des rendements viticoles, comme le montrent les éditions des Cocks et Féret. Le domaine aurait accueilli une lingerie pour la maison mère de Bordeaux, dans un bâtiment signé de l'architecte Auguste Perié de 1878.

Les installations (chais, cuvier, haras) et le jardin du château Malleret sont également datables de la même décennie, sous l'ère de Philippe et Paul Clossmann. Ces derniers auraient fait appel en 1873 à l'un des frères Bühler, célèbres paysagistes, pour redessiner le parc du château, lui-même réaménagé par les architectes Garros.

Le 20e siècle n'a vu que la transformation de rares bâtiments à l'Ermitage, mais surtout un recul de la vigne au sud et sud-ouest de l'église.

Période(s) Principale : 12e siècle
Principale : 2e moitié 18e siècle
Principale : 2e quart 19e siècle
Principale : 2e moitié 19e siècle

Le hameau autour de l'église, situé au nord-est de la commune et au sud de Feydieu, constitue un pôle religieux avec l'ancien presbytère, la maison du curé et le couvent de l'Ermitage Lamouroux, au sud. Le château Malleret est isolé à l'est de l'église, environné de son parc et des vignes du domaine.

Le bâti est en pierre de taille calcaire, voire en moellon pour certains éléments (presbytère) ; les bâtiments de dépendances les plus importants sont des installations viti-vinicoles, comme à Lamouroux ou Malleret.

Murs calcaire pierre de taille enduit
moellon
Toit tuile creuse, ardoise
Étages en rez-de-chaussée, 1 étage carré, comble à surcroît, étage de comble
Couvertures toit à longs pans
toit en pavillon
toit à un pan

Références documentaires

Documents figurés
  • Plan cadastral napoléonien du Pian-Médoc, vers 1820.

    Archives départementales de la Gironde : 3 P 322
Bibliographie
  • BAUREIN Abbé, MERAN Georges. Variétés bordeloises ou essai historique et critique sur la topographie ancienne et moderne du diocèse de Bordeaux. Bordeaux : Féret et fils, 1876, t.3, 2è éd .

    p. 175
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Communauté de communes Médoc-Estuaire - Grollimund Florian