Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Hameau de Blanquet

Dossier IA33007384 réalisé en 2013

Fiche

Œuvres contenues

  • Croix de mission
    Saint-Estèphe, Blanquet, route de Blanquet
  • Cuvier
    Saint-Estèphe, Blanquet, rue du Chasselas
  • Maison
    Saint-Estèphe, Blanquet, rue du Chasselas
  • Maison
    Saint-Estèphe, Blanquet, route de Barreyre, 17 route de Blanquet
  • Maison
    Saint-Estèphe, Blanquet, route de Barreyre
  • Maison
    Saint-Estèphe, Blanquet, route de Barreyre
  • Maison
    Saint-Estèphe, Blanquet, 11 route de Blanquet
  • Maison
    Saint-Estèphe, Blanquet, route de Barreyre
  • Maison
    Saint-Estèphe, Blanquet, route de Barreyre
  • Maison
    Saint-Estèphe, Blanquet, chemin du Mounica
  • Maison
    Saint-Estèphe, Blanquet, route de Blanquet
  • Maisons
    Saint-Estèphe, Blanquet, 15 route de Blanquet
  • Tonnellerie Morlier
    Saint-Estèphe, Blanquet, chemin du Mounica
Parties constituantes non étudiées chai, cuvage, resserre, jardin
Dénominations écart
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche)
Hydrographies Gironde la
Adresse Commune : Saint-Estèphe
Lieu-dit : Blanquet
Cadastre : 1825 D1 ; 2015 OD

D'après l'abbé Baurein, la paroisse de Saint-Estèphe "dépend de la Juridiction de Lesparre ; néanmoins le Chapitre de Saint-André de Bordeaux a la haute Justice dans le Village de Saint-Corbian, et le Seigneur du Breuil dans ceux de Blanquet et de Leyssac".

Le hameau figure sur les cartes du 18e siècle. Sur le plan cadastral de 1825, le bâti se concentre principalement le long de la route menant à Leyssac. On remarque la présence de nombreuses parcelles en lanières plantées de vigne.

Dès l'édition de 1850 de l'ouvrage de Cocks et Féret, le village de Blanquet figure dans la liste des crus : la famille Andron y produit alors 25 tonneaux. Dans l'édition de 1868 sont également indiqués Bernard et Bernard Moulet. En 1874, les crus artisans et crus paysans sont bien plus nombreux. C'est à cette période que le hameau s'étoffe et que de nouvelles constructions apparaissent.

En 1861, les registres de délibérations du conseil municipal indiquent que la fontaine de Blanquet a bénéficié de travaux : elle correspond peut-être à la borne-fontaine conservée.

Le Château Andron-Blanquet, dont les bâtiments de production se situent à l'est du hameau, a été acquis en 1971 par la famille Audoy, propriétaire du Château Cos-Labory.

Période(s) Principale : 18e siècle, 19e siècle

Le hameau de Blanquet se situe sur le plateau viticole dominant les marais de Lafite, au sud. Il est sur la route entre les hameaux de Cos et de la Plagne, au sud de la voie de chemin de fer.

L'habitat se trouve principalement à l'ouest de la route principale, accompagné de jardins et de parcelles en lanières autrefois plantées en vigne. Les bâtiments ont été largement remaniés ; beaucoup de dépendances viticoles (chais, cuviers) sont en mauvais état.

La propriété viticole la plus importante est aujourd'hui le Château Andron-Blanquet, dont les bâtiments de production sont situés à l'est de la route.

Couvrements
Statut de la propriété propriété privée
propriété publique

Références documentaires

Documents d'archives
  • Registre des délibérations du conseil municipal, 1835 à 1862.

    Archives municipales, Saint-Estèphe
Bibliographie
  • COCKS Charles. Bordeaux, ses environs et ses vins, classés par ordre de mérite, reproduction intégrale de l'édition de 1850. Bordeaux : Ed. Féret et Fils, 1984.

    p. 222
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1868 (2e édition).

    p. 143
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret et Fils, 1874 (3e édition).

    p. 177
  • GINESTET Bernard. Saint-Estèphe. Paris : Nathan, 1985. (Le Grand Bernard des vins de France).

    p. 99
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Steimer Claire